vendredi 1 août 2014

Histoire parallèle : 1er août 1914-2014 -
l'Allemagne déclare la guerre à la Russie

C'est le troisième volet de cette thématique sur le Centenaire de la Grande Guerre et il y en aura beaucoup d'autres, je l'espère, à moins que les internautes ne se lassent !  Mais qu'on se rassure : je ne ferai pas un article tous les jours ! Et puis ce blog est dédié avant tout à l'héraldique et à la symbologie : donc pour le moment ce sont les dates d'entrée en guerre des nations qui me servent de prétexte pour ces sujets. De fait, l'année 1914 est primordiale pour présenter une à une les nations qui se sont précipitées dans cette folie, de gré ou de force,  en illustrant le propos par des cartes, des documents d'époques y compris les emblèmes : drapeaux, blasons, insignes : disons entre 1900 et 1920.

A ce jour, l'Autriche-Hongrie et la Serbie sont donc les seules officiellement en guerre. Mais avec le jeu des alliances entre les états, c'est l'Europe germanique qui va maintenant s'affronter à l'Europe des Slaves, dans un premier temps. 

drapeau d'état de l'Empire allemand en 1914
drapeau de guerre de l'Empire allemand en 1914
drapeau d'état de l'Empire de Russie en 1914
drapeau de guerre de l'Empire de Russie en 1914
• 25 juillet : L’ultimatum lancé par l'Autriche-Hongrie envers la Serbie, allié naturel de la Russie par leurs racines communes slaves, déclenche une mobilisation partielle en Russie.
 
armoiries et drapeaux du Reich allemand en 1914
 carte cadeau publicitaire d'époque
• 28 et 29 juillet : L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie et les premiers bombardements atteignent la capitale Belgrade.

 • 30 juillet : La Russie complète son dispositif de préparation à l'offensive contre l'Autriche-Hongrie en prononçant cette fois la mobilisation générale. Compte tenu de l'immensité du territoire et de ses équipements sous-dimensionnés, il faudra bien un à deux mois pour que cette mobilisation atteigne un niveau acceptable.
 A Saint-Petersbourg, en concertation avec la France, on promet néanmoins en cas de réaction de l'Allemagne par une attaque à l'ouest, une offensive rapide en Prusse orientale.

 • 31 juillet : L'Allemagne somme la Russie de cesser sa mobilisation. Les russes répondent que le dispositif vise l'Autriche-Hongrie en réponse à l'agression de la Serbie, pas l’Allemagne.

déclaration de guerre signée le 31 juillet 1914 par l'Empereur Guillaume II
et le Chancelier du Reich Bethmann-Hollweg
• 1er août :  

la Russie reçoit la déclaration de guerre de l'Allemagne.
La France et l'Allemagne déclenchent simultanément une mobilisation générale.
  Mais en fait l'Allemagne se prépare déjà depuis longtemps. Les usines d'armement, Krupp et autres, tournent à plein régime depuis des mois !


• La Suisse décrète une mobilisation générale pour parer à toute éventualité, malgré sa position affirmée de neutralité

• L'Italie, pourtant membre de la Triplice, alliance avec l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie se désolidarise de cet accord, car elle juge trop offensive la position envers la Serbie et ses alliés. Elle reprend donc une attitude de neutralité.
  Du reste, des conflits territoriaux envenimaient depuis des années, les relations entre l'Italie et l'Autriche dans les territoires du nord, au Sud-Tyrol et à Trieste.
 L'Italie entrera néanmoins plus tard dans le conflit, en 1915, mais aux côtés de la Triple Entente !
portrait de l'Empereur Nicolas II de Russie (1894-1917) de son vrai nom :   Nikolaï Aleksandrovitch Romanov  - son palais de Saint-Petersbourg - ses armoiries -   chromo publicitaire d'époque

carte géopolitique du 1er août 1914
            
            Herald Dick

Aucun commentaire:

Publier un commentaire