dimanche 3 août 2014

Histoire parallèle : 3 août 1914-2014 -
l'Allemagne déclare la guerre à la France

Nous y voilà : les ennemis héréditaires se retrouvent face à face encore une fois de plus trente ans après le désastre de la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Peu de voix se sont élevées contre cette escalade infernale. Ceux qui le faisaient étaient considérés comme anti-patriotes, lâches ou même traîtres ! mis à part le Parti socialiste en France avec son charismatique porte-parole : Jean Jaurès qui commençait juste à être entendu avant qu'on ne le fasse taire. Être pacifiste à cette époque devait s'accompagner d'un bonne dose de courage !

drapeau de guerre de l'Empire allemand en 1914
drapeau de la France en 1914
armoiries et drapeaux de la République Française 
en 1914 -  carte cadeau publicitaire d'époque


• 16 juillet : Jean Jaurès fait voter par le Parti Socialiste une motion de grève générale en cas de déclaration de guerre.


• 25 juillet : La France commence à se préparer à l’inéluctable et prend les premières dispositions : notamment le rappel des officiers supérieurs en congés, et un recrutement massif de maréchaux-ferrants (l'armée utilise encore énormément de chevaux et de mulets)

• 27 juillet : Grande manifestation contre la guerre organisée par le syndicat de la C.G.T à Paris. (La Confédération générale du travail est née en 1895)

• 29 juillet : Réunion de l'Internationale socialiste à Bruxelles (Belgique) pour définir une attitude commune des pays face à l'imminence de la guerre.

• 30 juillet : En cas d'attaque de l'Allemagne, la Russie promet à la France d'ouvrir dans les quinze jours un front à l'est, en Prusse orientale.


• 31 juillet : Jean Jaurès, leader des pacifistes à l'Assemblée Nationale en France est assassiné par Raoul Vilain, un militant extrémiste. Les socialistes soutiennent néanmoins le gouvernement face à l'agression des Empires centraux, malgré leur opposition à la guerre. La patrie est en danger, car elle est l'alliée de la Russie qui vient d'entrer en guerre.

• 1er août : La France et l'Allemagne déclenchent simultanément une mobilisation générale. En France elle prend effet le 2 août à minuit et demande 15 jours pour en route le plan élaboré par le commandement militaire au niveau de la couverture des frontières (le Plan XVII du Général Joffre).


• 2 août : L'Allemagne envahit le Luxembourg et menace la Belgique. Un soldat français, Jules André Peugeot, originaire du Doubs, est tué à Joncherey dans le Territoire de Belfort, par une patrouille prussienne.  Pourtant, la guerre n'est pas encore officiellement déclarée contre la France. Il est le premier militaire français de la Première Guerre mondiale à tomber.

 • 3 août : l'Allemagne déclare la guerre à la France.








portrait de Raymond Poincaré (1860-1934) à l'époque Président de la 
République élu en 1913, il gardera cette fonction pendant tout le conflit
 et au-delà jusqu'en 1920.

             
carte géopolitique du 3 août 1914

carte postale d'époque montrant les uniformes de l'armée allemande

• 4 août :  une escadre de la marine impériale allemande comprenant deux croiseurs : les S.M.S. Breslau et S.M.S. Goeben, en escale dans un port de la Mer Adriatique, se déroutent pour accomplir une mission : bombarder Bône et Philippeville, en Algérie, afin de perturber l'embarquement des troupes coloniales mobilisées vers la France. Puis les navires se réfugieront à Constantinople, où ils seront transférés à la marine ottomane afin se soustraire au piège de la Mer Méditerranée. Voir ce lien →
l'Algérie vue par l’imagerie de l"époque (blason de la ville d'Alger).




           Herald Dick

Bonus amateurs d'images de marine : cliquer sur le lien ci-dessous




Vous avez remarqué comment la Kaiserliche Marine ( Marine Impériale allemande)  savait utiliser la propagande avec ces magnifiques cartes postales ornées de drapeaux et de blasons en couleurs , dont voici un petit florilège. Vous pouvez trouver un dossier extrêmement complet sur ce site (en allemand), dont certaines images suivantes sont extraites : www.kaiserliche-marine.de

















Aucun commentaire:

Publier un commentaire