mardi 27 octobre 2020

La Vuelta a España 2020 - le Tour d'Espagne en blasons - 2e semaine, du Pays Basque vers les montagnes des Asturies

logo officiel de l'administration régionale du Pays Basque

   Nous voici de retour sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → ICI), afin de vivre une deuxième semaine de dépaysement total dans des paysages grandioses du nord du pays.

  Après une journée de repos bien méritée consécutive à la 6e étape se terminant au mythique col du Tourmalet, et une longue incursion sur le versant français de la chaîne pyrénéenne, nous revenons presque au point de départ, au Pays basque. Cette semaine s'annonce encore rude pour ceux qui digèrent mal les pentes raides et les arrivées en altitude ! En effet pas moins de 15 cols sont au programme dont trois sont placés en arrivée d'étape (les terribles altos de la chaîne des monts Cantabriques). Seules, les étapes 9 et 10 pourront voir sprinters et rouleurs s'exprimer plus facilement, mais rien n'est écrit à l'avance...

Affiche vintage
  








Certains découvriront, si la météo le permet, car c'est un paramètre à fort incidence à cette période tardive de la saison, parmi les plus extraordinaires paysages de montagnes et de littoraux océaniques que l'Espagne peut nous offrir. Même les immenses plaines de la meseta de l'ancienne Castille, sont fabuleuses en vues aériennes.

 En résumé, nous sillonnerons successivement les routes du Pays Basque (provinces d'Alava et de Biscaye), de la  province de Burgos, La Rioja, à nouveau la province de Burgos et celle de Palencia, pour la région de Castille et León, et enfin les communautés de Cantabrie et des Asturies, très prisées par les organisateurs de la Vuelta, qui ont été visitées assidûment chaque année, depuis 2011.


 Voici à nouveau pour rappel, la carte générale du parcours :

 Voici la carte du parcours de cette deuxième semaine :

Commun. auton. du Pays Basque
Commun. auton. de La Rioja
Comm. aut. de Castille-et-León

Communauté de Cantabrie
Principauté des Asturies
🚴  🚵  🚴


  Quant à notre petit sujet sur l'héraldique espagnole, non moins dépaysant, qui va nous balader dans l'Histoire et la géographie de l'Espagne, il devrait être tout aussi passionnant.


Vitoria ; Gasteiz en langue basque, capitale administrative du Pays Basque et de la province d'Alava  -  Photo : © NoraDoa - stock.adobe.com

.

7e étape  -  Mardi 27 Octobre 2020 :
Vitoria-Gasteiz  -  Villanueva de Valdegovia
 
 
• Vitoria-Gasteiz : 
Communauté autonome du Pays Basque - Province d'Alava.
○ Blason : "Écu d'argent au château à trois tours "au naturel", ajouré et portillé de sinople, soutenu par deux lions passants (léopards) adossés de gueules, les tours extérieures sommées de deux corbeaux de sable également adossés, chargé en cœur, au dessus de la porte centrale d'un écusson de gueules avec les initiales Y et II d'or; le tout terrassé de sinople.
Timbre : couronne royale ouverte d’où tombent sur les côtés deux rubans d'azur portant la devise en capitales romaines d'or : "QUAE VINCIT HAEC EST VICTORIA".
• Le château représente la cité, les lions : la force, les corbeaux : la vigilance.
•• Les initiales Y - II sont pour Isabelle II,  reine d’Espagne de 1833 à 1868 en récompense de la reine consort et régente María Cristina pour la défense la ville lors de l'attaque carliste du 16 mars 1834.
••• La devise se traduit du latin par " Voici la victoire qui triomphe " (.... du monde, c'est celle de notre foi.), paroles du roi de Navarre,  Sancho VI el Sabio (1132-1194), qui en citant un verset de la Première épître de l'apôtre Saint Jean, donna ainsi son nom à la ville de Vitoria - "Esta es Victoria la que venció".
 •••• Le logo officiel de la municipalité (ci-dessous) est une extrapolation graphique monochrome des armoiries, ne gardant que quelques éléments des contours des principales figures, sans la forme de l'écu. 

 km 159,7 : Villanueva de Valdegovia :
Communauté autonome du Pays Basque - Province d'Alava - Commune (municipio) de Valdegovia.
○ Blason (on inspire très fort et on bloque ! 😅) : " Coupé*, au premier: parti, en I écartelé: aux 1er et 4e : de gueules au château d'or, ajouré et portillé d'azur (de Castille), aux 2e et 3e d'argent au lion de gueules couronné d'or (de León), en II, reparti, en 1 d'or à quatre pals de gueules (d'Aragón), en 2 écartelé en sautoir, en chef et en pointe: d'or à quatre pals de gueules (d'Aragón), à dextre et à senestre: d'argent à l'aigle de sable couronnée d'or (de Sicile); enté en pointe: d'argent à la grenade d'or, ouverte de gueules, tigée et feuillée de sinople (de Grenade); chargé de deux écussons brochant sur la partition centrale, l'un sur l'autre, l'un aux armes du Portugal en cœur, l'autre aux armes de Navarre en chef; au deuxième : écartelé, en I de gueules à la fasce d'argent (d'Autriche), en II d'azur semé de fleurs de lis d'or à la bordure componée d'argent et de gueules et en III bandé d'or et d'azur à la bordure de gueules (de Bourgogne), en quatre de sable au lion couronné d'or (de Brabant); sur le tout du deuxième, en cœur, un écusson parti: à dextre, d'or au lion de sable (de Flandre), à senestre: d'argent à l'aigle de gueules chargée d'un croissant d'or (de Tyrol)".
 Timbre : couronne royale fermée.
(*) Contrairement aux blasonnements décrits en espagnol sur les sites de référence, j'ai préféré ne pas partir d'un "écartelé" mais d'un "coupé, à cause des armes de Grenade placées dans un "enté" et coincées au centre de l'écu. Elles font de toute manière, historiquement parlant, partie des armes du haut.
• Ce blason extrêmement compliqué, pour identifier cette petite commune de moins de 1000 habitants, a été officialisé par un arrêté du département de la Présidence du Gouvernement Basque le 10 octobre 1989. Il relève des armes historiques, attribuées au royaume d'Espagne et son empire, aux XVIe et XVIIe siècles, c'est-à-dire à son apogée territorial, durant les règnes successifs de Philippe II et de Philippe III de Habsbourg. source info : aunamendi.eusko-ikaskuntza.eus/eu/valdegovia/ar-140999/

 •• Les graphistes sont quant à eux parvenus à simplifier au maximum ce patchwork d'armes un peu trop surchargé pour en extraire le logo municipal (ci-dessous) qui garde néanmoins une belle apparence héraldique générale. Joli tour de force...



.

8e étape  -  Mercredi 28 Octobre 2020 :  
 Logroño  -  Alto de Moncalvillo 

 
• Logroño 
Communauté autonome de La Rioja - Province de Logroño / La Rioja.
○ Blason : " Écu de type français, d'azur au pont fortifié à quatre arches sommé de trois tours, celle du milieu plus haute que les deux latérales, le tout d'or maçonné et ajouré de sable, sur une rivière composée de trois burelles ondées d'argent ; bordure d'azur à trois fleurs de lis d'or : deux en chef , une en pointe, intercalées entre les mots de l'inscription  en lettres capitales également d'or :  "MUY NOBLE Y MUY LEAL CIUDAD DE LOGROÑO".
Timbre : Couronne royale ouverte. 
•  Cette image représente le vieux pont roman du XIIe s. sur l'Ebre, démoli en 1871 et remplacé par un pont de pierre plus large. Il est traversé par le chemin des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.
• La devise "Muy noble y muy leal ciudad ..." qui se traduit par "la très noble et très loyale ville de... "  est très courante dans l'héraldique civique espagnole, parfois avec encore d'autres qualificatifs supplémentaires. Un grand nombre de villes portent cette inscription sur l'écu lui-même, octroyée en reconnaissance, par les rois dont elles dépendaient.




km 154,5 :  Daroca de Rioja :
Communauté autonome de La Rioja - Province de Logroño / La Rioja.
○ Blason : aucun, à ce jour. La communauté de communes de la sierra de Moncalvillo, dont le municipio fait partie, utilise un logo.

 km 164 : ⛰ Alto de Moncalvillo :
L' Alto del Moncalvillo (ou Mont Serradero) est le plus haut sommet de la sierra de Moncalvillo, partie du  Système ibérique, le Massif central espagnol. situé dans la communauté autonome de La Rioja en Espagne. Il culmine à 1 494 mètres d'altitude. L'arrivée de l'étape, inédite dans la Vuelta, sera jugée tout en haut, à 1.490 m, en partant du village de Daroca de Rioja, pour une ascension de 11 kms à 9% de pente moyenne.
▶️ Timelapse au sommet de l' Alto del Moncalvillo réalisé en mai 2019 (origine : site Facebook) :






9e étape  -  Jeudi 29 Octobre 2020 :
B.M. Cid Campeador ⚔ Castrillo del Val  -  Aguilar de Campoo
 

Castrillo del Val :
Communauté autonome de Castille et León - Province de Burgos.
○ Blason : "Parti, au premier de sinople, à la colonne au pied perronné de 6 degrés et sommée d'une croix latine, le tout d'argent, gravée de trois tours en ombre de sable, rangées en pal; au deuxième d'azur aux clés de Saint Pierre d'or et d'argent passées en sautoir, surmontées de la tiare papale trirègne d'argent aux couronnes d'or sommée d'une croix du même, deux rubans d'argent tombant de la tiare entrelacés avec les clés;
le tout soutenu d'un chardon fleuri de trois pièces et feuillé de deux, de sinople bordé d'or; enté en pointe d'argent à la fasce ondée d'azur; le tout sommé d'un chef de gueules chargé de deux épées d'or passées en sautoir, accostées de deux tours du même".
Timbre : Couronne royale fermée.      


 🎌 Base Militar del Cid Campeador :
Comme dernièrement, sur la 15e étape du Tour d'Italie, la Vuelta prend le départ de l'étape dans les quartiers d'une base militaire. A la seule différence qu'il s'agit cette d'une base de l'Armée de Terre espagnole (Ejército de Tierra). Elle porte le nom du Cid Campeador, en honneur au célèbre chevalier mercenaire chrétien, natif de Burgos en Castille, héros de la Reconquista. Elle est située sur le territoire de la commune de Castrillo del Val.  
○ Blason : " De sinople au griffon d'or, armé et lampassé de gueules; au chef de gueules chargé d'un château donjonné d'or, maçonné, ajouré et ouvert de sable".
 Timbre : Couronne royale fermée.
 Supports : un flambeau et un fusil à baïonnette d'or passées en sautoir, soutenus par un listel d'or portant l'inscription « USBA "CID CAMPEADOR" » en capitales de sable.
 
▪ La B.M. Cid Campeador abrite actuellement le
11ème Régiment d'artillerie de campagne (Regimiento de Artillería de Campaña nº 11). C'est une bonne occasion de découvrir l'héraldique militaire espagnole, très intéressante.
○ Blason : "D'azur à la croix de Bourgogne de gueules, dont les quatre extrémités sont reliées à des trophées constitués des armes d'Espagne, soutenues par deux bannières d'argent sur chaque flanc et par deux canons adossés d'or, posés sur un petit mur du même, accompagnés de deux bombes de sable allumées de gueules et de deux mortiers d'azur filetés d'or tonnant de gueules ; la croix est accompagnée en chef et en pointe de deux listels d'argent bordés d'or chargé de l'inscription "REAL ARTILLERÍA" en sable, celle de la pointe renversée".
Timbre : Couronne royale fermée., soutenus par un listel d'or portant l'inscription " REGIMIENTO DE ARTILLERÍA DE CAMPAÑA N°11" en capitales de sable.




 km 127,7 : Aguilar de Campoo :
Communauté autonome de Castille et León - Province de Palencia.
○ Blason : " Écu d'argent à l'aigle éployée de sable".
Timbre : couronne royale fermée.
• Ce sont des armes parlantes parfaites : águila = aigle en espagnol.
 
 

 
 

10e étape  -  Vendredi 30 Octobre 2020 :  Castro Urdiales  -  Suances
 
• Castro Urdiales :
Communauté autonome de Cantabrie.
○ Blason (version simplifiée* {si, si !}) : " Écu français, parti, au premier d'argent au lion de gueules couronné d'or, au chef de gueules au château donjonné d'or, maçonné de sable, ajouré et portillé d'azur; au deuxième de gueules au château donjonné d'or, maçonné de sable, ajouré et portillé d'azur, au chef d'argent au lion de gueules couronné d'or, à la champagne en accolade, pointe vers le chef, d'argent au pont adextré d'une tour et senestré d'un rocher sommé d'une chapelle, le tout au naturel et posé sur une mer d'azur aux vaguelettes d'argent, sur laquelle nage en pointe une baleine de sable soufflant un jet d'argent, accostée de deux voiliers de gueules habillés de deux voiles d'argent; en chef, brochant sur la partition, un écusson d'argent au chêne au naturel brochant sur une croix latine de gueules, terrassé au naturel, deux loups passants de sable l'un sur l'autre, le premier brochant sur le fût de l'arbre et le second passant derrière, les deux tenant dans la gueule chacun un agneau d'argent blessé de gueule".
Timbre: Couronne royale fermée.
• Ce blason unit les armes de Castille et León à celles de l'ancienne seigneurie de Biscaye . La partie inférieure évoque la vocation maritime de la ville et notamment la pêche, la chasse à la baleine et le commerce maritime, du moins en tant que tradition (pour la chasse à la baleine). 

(*) La version complète des armoiries qui est celle utilisée par la municipalité (el Ayuntamiento,ci-dessous est encore plus compliquée, avec un foisonnement d'ornements extérieurs dans tous les sens dans un style kitsch, qui rend pratiquement irréaliste de tenter de la blasonner ! (vous pouvez agrandir l'image en double-cliquant dessus pour l'explorer).   
 

km 185 : Suances :
Communauté autonome de Cantabrie.
○ Blason : "Coupé, au premier parti, en 1 d'argent au chêne de sinople fûté au naturel, accosté de deux hommes de carnation, habillés de sable, affrontés et se serrant la main, en 2 d'or à la tour de gueules ouverte et ajourée du champ; au deuxième d'azur à la nef  habillée et pavillonnée d'argent, voguant sur une mer fascée ondée d'argent et d'azur de six pièces".  
  Timbre : couronne royale fermée.
• Le premier quartier, insolite, qui nécessite une explication, rappelle qu'une tradition ancienne du conseil municipal (el  ayuntamiento) est de se réunir sous un chêne et d'approuver les résolutions en se serrant la main.
• La tour du deuxième quartier symbolise la Tour de Vega, érigée par cette famille au XVe siècle.
• Le quartier inférieur rappelle l'activité maritime qui était au plus fort aux XVIIe et XVIIIe siècles.
 

  


















11e étape  -  Samedi 31 Octobre 2020 :
Villaviciosa  -  Alto de La Farrapona Lagos de Somiedo
 
• Villaviciosa :
Communauté autonome des Asturies.
○ Blason : A nouveau nous voici avec des armoiries très complexes, qui demandent trop de souffrance pour les blasonner dans le détail  !  Pour faire simple, il s'agit d'un écu espagnol écartelé, composé de quatre quartiers contre-écartelés, le n°1 identique au n°4, le n°2 identique au n°3, ces deux derniers chargés d'un écusson sur le tout, et en pointe: une pièce entée. 
-  Les 1er et 4ème quartiers représentent les armoiries de l'Espagne unifiée, avec les armes de la Couronne de Castille (Castille et León) dans les premiers et quatrième franc-quartiers, et celles d'Aragón, de Jérusalem et de Hongrie, dans le deuxième, et d'Aragon, de Navarre et de Sicile dans le troisième.
-  Les 2èmeet 3ème quartiers nous montrent les armoiries de l'Autriche, de la Bourgogne moderne,de la Bourgogne ancienne, du Brabant, en dans l'écusson: la Flandre et le Tyrol.
-  La pièce entée en pointe représente l'ancien royaume de Grenade. 
-  L'écu est soutenu par une aigle bicéphale, elle-même timbrée d'une couronne impériale, accosté des colonnes d'Hercule, avec la devise "Plus ultra" et décoré du collier de l'Ordre de la Toison d'Or. 
• Ce sont les armes complètes, à quelques petits détails près, de l'empereur Charles Quint (et roi Charles Ier d'Espagne) en 1520, qu'il aurait (conditionnel de rigueur) lui-même concédées à la ville trois ans après son passage dans la région.

km 136 : Somiedo (concejo) :
Communauté autonome des Asturies.
○ Blason (version héraldique*) : "Écu espagnol, écartelé :
- au premier à une demoiselle de carnation, habillée de sinople , couronnée d'or soutenant un écusson aux armes de la famille de Floréz : d'azur à trois fleurs de lis d'or ;
- au deuxième d'or à une bande de gueules engoulée à chaque extrémité par deux têtes de dragon de sinople, lampassées d'or, accompagnée par trois mouchetures d'hermines de sable, deux dans le canton supérieur senestre, une dans le canton inféieur dextre (armes de la famille de Omaña) ;
- au troisième de gueules à cinq bustes de demoiselles de carnation tenant chacune sur leur ventre une coquille Saint Jacques d'argent, posées en sautoir (armes de la famille de Miranda);
 - au quatrième : d'azur à un bras de carnation couvert d'une manche d'aube d'argent, mouvant du flanc senestre, tenant une crosse d'abbé d'or en pal, accompagnée de deux fleurs de lis du même rangées en barre, et en pointe une mitre d'abbé, d'argent, garnie de gueules et ornée d'or ; à une bande échiquetée de gueules et d'argent brochant sur le tout (armes de la Congregación de Castilla, ordre cistercien espagnol, pour le Monastère de la Gùa)
Timbre :  Couronne de Prince des Asturies.
(*) On remarquera que la version des armoiries utilisées par la municipalité (ci-dessus à gauche) y compris pour son identité numérique est totalement fantaisiste sur le plan des règles de l'héraldique, en particulier la vraie couleur des émaux et leur association. 
• Toutes ces grandes familles et cet ordre religieux monastique ont eu des possessions dans ce municipio.


km 170 :  🌄 Alto de La Farrapona 
              💧 Lagos de Somiedo :
 El alto de La Farrapona est une arrivée en côte à 1.705 m. d'altitude, dans le superbe cadre du Parc Naturel de Somiedo, sur le territoire de la commune (municipio) de Somiedo située dans la Cordillère Cantabrique. C'est un paysage de forêts, de lacs (les lacs de Somiedo) et de montagnes où se cache toute une faune spécifique et notamment l’ours brun.


12e étape  -  Dimanche 1er Novembre 2020 :
La Pola Llaviana / Pola de Laviana  -  Alto de l'Angliru



• La Pola Llaviana / Pola de Laviana :
Communauté autonome des Asturies - Concejo de Laviana 
○ Blason (concejo de Laviana) : "Écu coupé, au premier, écartelé, en I d'argent au lion de gueules couronné d'or (de León), en II d'or à l'aigle de sable membrée de gueules (d'Autriche, Empire germanique), en III d'azur à trois fleurs de lis d'or (de France, maison de Bourbon), en IV de gueules au château d'or ajouré et portillé d'azur (de Castille) ; sur le tout un écusson d'azur à la Croix de la Victoire d'or (de la Principauté des Asturies); au deuxième : parti, en I, d'argent à deux clés adossées d'azur et entretenues, accostées de six lunels (quatre croissants dessinant des quadrilobes) de gueules rangés en deux pals sur chaque flanc, et accompagnée de trois fleurs de lys d'or, une en chef, deux en pointes; en II échiqueté d'or et de vair".
Timbre : Couronne de Prince des Asturies.
• Les quatre quartiers de la partie supérieure et l'écusson central énumèrent dans le désordre, cinq des grandes maisons européennes qui ont régné successivement sur le territoire : Asturies, León, Castille, Habsbourg d'Autriche et Bourbon, du haut Moyen-âge jusqu'à aujourd'hui. Ce tableau dynastique est complété par les blasons de deux grands lignages des Asturies qui y ont eu des possessions territoriales : les Quirós est les Álvarez (partie inférieure du blason). 

• La municipalité (el Concejo en asturien) utilise couramment un dessin différent (voir ci-contre) sur ses documents officiels, et pour son image numérique. Celui-ci n'a par ailleurs jamais été officialisé en délibération.  Si esthétiquement il est agréable à regarder, il cumule les anomalies en terme d'héraldique et aussi, plus grave, des inexactitudes sur le plan des couleurs des blasons historiques. Tous les quartiers ou presque ont un champ d'argent et l'encadrement de l’écartelé du haut rappelle la fenêtre de ma chambre ! On dira donc, pour ne fâcher personne, qu'on est à mi-chemin entre l'héraldique et le logotype, une pure création de graphiste qui se joue de la science des blasons.  

km 88,2   Riosa (concejo) :
Communauté autonome (Principauté) des Asturies

○ Blason : "Coupé, au premier d'azur à la Cruz de los Ángeles (la Croix des Anges) d'or incrustée de pierres précieuses de leur couleur, tenue par deux anges affrontés et agenouillés d’or, au second d'azur à la montagne de cinq sommets d'argent soutenue par trois fasces ondées d'azur en pointe".
Timbre : Couronne de la Principauté des Asturies.
• La Cruz de los Angeles (la Croix des Anges ) est une pièce d’orfèvrerie extraordinaire commandée en 808 par le roi des Asturies : Alfonso II "el Casto" (Alphonse II le Chaste). Elle est visible dans le trésor de la cathédrale gothique d’Oviedo en compagnie d’une autre croix similaire:  la Cruz de la Victoria  (la Croix de la Victoire) qui est devenue le symbole héraldique de la province des Asturies.
• Les montagnes représentent la Sierra del Aramo qui donnent naissance à de nombreux cours d'eaux des Asturies, symbolisés par les ondes.

.

km 109,4 : 🏔  Alto de l'Angliru :

.
Situé dans la Sierra del Aramo, sur le territoire du municipio ou concejo (commune) de Riosa,  el Alto de l'Angliru est un col situé à l'altitude 1.557 mètres, réputé comme un des plus durs au monde avec des fortes pentes sur 12,5 km allant jusqu' à 22% ( pour comparaison : l'Alpe d'Huez c'est au maximum 14%) : terrible... À l'origine, cette ascension n'était qu'un chemin emprunté par les agriculteurs de la région, un chemin dit « d'âne ». Elle a été ensuite bitumée pour accueillir des étapes du Tour d'Espagne, la première fois en 1999. C'est la huitième fois que ce col figure au programme de la Vuelta et il est souvent déterminant pour désigner le vainqueur final sur le podium, vu les écarts qu'il peut engendrer.

Alto de Angliru -  Photo © A.S.O. site  www.lavuelta.es


Lundi 2 Novembre  :  repos (descanso) à La Corogne en Galice, pas d'étape.


Rendez-vous mardi prochain pour la suite .... →ICI



💻 Pour prévoir ou revoir la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2020 → ICI (en trois langues : ES/FR/EN)

📺  Voir les étapes en direct ou les vidéos en replay : sur la chaîne Eurosport (avec un abonnement payant) → ICI

carte des provinces (en couleurs) visitées durant la 2e semaine
💶 Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons, drapeaux :   es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institution.
- Autres images : passer la souris dessus pour découvrir leur origine



             Herald Dick




mardi 20 octobre 2020

La Vuelta a España 2020 - le Tour d'Espagne en blasons - la semaine 01, du départ au Pays Basque vers les Hautes Pyrénées.

logo officiel bilingue de l'administration provinciale de Guipuzcoa
   C 'est parti pour la dixième année consécutive, chez nos voisins au-delà des Pyrénées, pour suivre le tour cycliste La Vuelta a España, non pas derrière les coureurs, il y a des médias spécialisés pour cela, mais  de manière originale. Comment ? eh bien grâce à un nouveau voyage au gré de l'héraldique territoriale !
 Au cours de cette année 2020 un peu folle, nous avions juste quitté le podium du Tour de France il y a très peu de jours (voir ici → 🏆) et le Giro d'Italie est toujours en cours comme vous pouvez le constater en temps réel, sur mes pages de blog.  Et donc, nous voilà à nouveau en selle, pour le départ du75e Tour d'Espagne de l'histoire, décalé lui aussi dans le calendrier, comme l'ont été ses homologues français et italien, du fait des contraintes sanitaires en vigueur dans le monde sportif, comme ailleurs. 

poster vintage 
  

 Au programme de la Vuelta 2020, 2882,8 kilomètres en 18 étapes, donc nettement plus court que les éditions précédentes, en raison de l'abandon du Grand Départ prévu aux Pays-Bas (qui comptait 3 étapes sur le sol néerlandais, voir → ICI). Le départ a été transféré dans la ville d'Irun au Pays Basque le mardi 20 octobre, pour une première étape qui était normalement la n°4 du programme initial. La course se terminera par contre, comme à son habitude dans les rues de Madrid le dimanche 8 novembre, mais à une période inhabituelle, très tardive (+ 2 mois), en raison de la pandémie du Covid-19 et donc très risquée du point de vue de la météo.
 Parmi les traditionnelles incursions en dehors des frontières, la Vuelta 2020 revisitée post-Covid gardera quand même *la 6e étape presque intégralement localisée en France, avec une arrivée au Col du Tourmalet *. Mais hélas, les deux étapes qui avaient été prévues initialement sur le territoire du nord du Portugal ont été annulées et remplacées par deux étapes internes en Espagne : dommage pour la variété héraldique qu'elle pouvait amener. 

(*) Le 22 octobre 2020 : Encore hélas, comme pour le Giro, et pour les mêmes raisons d'ordre sanitaires, le passage de l'étape en France a été annulé et son parcours reconfiguré sur le territoire espagnol.

 🚵 Il faut remonter à l'édition 2012 (voir → ICI), pour rencontrer une configuration similaire du point de vue géographique. En effet seule, la moitié nord du pays sera visitée. Aucune région bordant la côte méditerranéenne ni celles du centre et du sud-ouest de la péninsule, sauf Madrid, ne feront partie du parcours. On peut le déplorer, mais il n'est plus possible aujourd’hui, comme ce fut le cas aux débuts de ces grands tours, de proposer des étapes de 300 kms ou plus, ou bien de multiplier les transferts de la caravane entière, d'un point à un autre du pays. De plus les organisateurs doivent trouver un bon compromis plaines/montagnes qui satisfasse tous les types de coureur, selon leur spécialisation, même si la Vuelta est toujours réputée favorable aux grimpeurs purs. De l'Aragon aux Asturies et de la Galice à la Castille, nous aurons ainsi 4 étapes de plat, 8 au parcours "accidenté", 5 de pure montagne et 1 étape de contre-la-montre individuel. Enfin, si tout se passe bien, nous aurons le podium terminal à Madrid, sur la Plaza de Cibeles.

 Voici la carte générale du parcours :
 (Il est possible d'agrandir la carte avec les outils de votre navigateur et en cliquant dessus)
🛡 Je vous propose maintenant une illustration héraldique des six premières étapes. Cette année en raison de l'organisation très rapprochée des trois grands tours, j'ai été contraint de réduire la présentation des armoiries aux seules villes de départ et d'arrivée de chaque étape. Le traitement que j'avais initié à partir de la Vuelta 2017 avec l'intégration de deux villes ou communes situées sur le parcours de chaque étape, intercalées entre la ville du départ et celle de l'arrivée sera remis en œuvre dès que possible, si aucun chamboulement ne vient perturber à nouveau la programmation des épreuves en 2021 !...

 Voici maintenant la carte du parcours pour la 1ère semaine  :
 
Commun. aut. du Pays Basque
Commun. autonome de La Rioja
Communauté forale de Navarre
Comm. aut. de Castille et León
Région d'Occitanie (France)
Communauté autonome d'Aragon


Côte basque et embouchure de la Bidassoa bordée par les villes frontalières de Hendaye, Irun et Fontarrabie 
Photo : © site presselib.com

1ère étape  -  Mardi 20 Octobre 2020 : 
Irun  -  Arrate Eibar




Irun :
Communauté autonome du Pays Basque - Province de Guipuzcoa.
○ Blason :  "Écu espagnol de gueules au château donjonné de trois tours d'argent, maçonné de sable, ajouré et portillé d'azur, sommé de deux cigognes affrontées, au naturel, posées sur les tours latérales ". Timbre  : heaume d'argent à grille d'or, sommé de six plumes : d'azur (1), de gueules (2), de sinople (2) et d'or (1) et lambrequins aux couleurs du blason; à la banderole d'argent chargée de la devise en capitales latines de sable : "VIGILANTIAE CUSTOS" passées derrière le plumail.  

• La devise latine fait référence à la position de surveillance et de garde qu' Irun, de par sa situation géographique, avait face aux éventuelles invasions ennemies, principalement par les Français et les Navarrais. Le château et les cigognes en position de guet complète ce thème de ville frontière.



km 165 : Eibar :
Communauté autonome du Pays Basque - Province de Guipuzcoa
○ Blason : " Sur champ d'or, une croix de Saint André (ou sautoir alésé) de gueules, à la bordure d'azur chargée d'une inscription en lettres capitales d'or : "EIBAR´KO HIRI GUZIZ EREDUGARRIA", posée en orle. 
 Timbre  : couronne ducale.
 Écu soutenu d'une branche de laurier à dextre et une branche de chêne à senestre, passées en sautoir sous l'écu.
• La devise en basque inscrite dans la bordure , se traduit à peu près par " Eibar, une ville vraiment exemplaire". 
•• San Andrés (saint André ) est le saint patron de la cité, dont l'église paroissiale du XVIe est évidemment dédiée à Saint-André.
••• Le logo actuel de la municipalité reprend sous une forme stylisée la croix de Saint André, seule.

km 173 :  🏔 Alto de Arrate
• C'est une montagne à quelques kilomètres à l'ouest de la ville d'Eibar , culminant à 556 mètres. Une zone de loisirs est présente près du sommet, couronné d'une grande croix de pierre. Elle entoure le Sanctuaire de la Vierge d'Arrate, qui héberge le saint patron d'Eibar.

 


2e étape  -  Mercredi 21 Octobre 2020 :
Pamplona / Pampelune  -  Lekunberri
 
 

 
Pamplona / Pampelune :
Communauté forale de Navarre. 
○ Blason :  "Écu classique, d'azur, un lion d'argent passant, armé et lampassé de gueules, surmonté d'une couronne d'or incrustée de pierres précieuses de gueules et de sinople; à la bordure chargée des armes de Navarre : de gueules à la chaîne d'or en orle.
Timbre : couronne ducale d'or .
 
• Datant de 1423, le blason s'est présenté avec de nombreuses formes d'écu y compris ovale et de formes de couronnes : avec fleurons, trèfles, perles, etc...
 Et le blason de Pampelune comporte une particularité absolument unique: il a un revers ! (voir le vitrail ci-dessous);  L'image du revers représente cinq plaies saignantes, se référant aux blessures reçues par Jésus-Christ dans le martyre de la Croix : des clous dans les pieds et les mains et la lance de la plaie du côté, entourés d'une couronne d'épines.
verrière montrant le recto et le verso des
armoiries de la ville de Pampelune



 En 1599, une épidémie de peste provenant des ports basques menace la ville : un prédicateur a une révélation et prétend qu'en cousant l'image des plaies du Christ sur leur poitrine, les habitants seront épargnés. Et effectivement la ville ne sera pas touchée,  mais sera tenue de renouveler chaque année le même vœu en remerciement ; c'est pourquoi l'image est accrochée symboliquement en permanence au dos du blason depuis cette date.




km 151,6 :  Lekunberri  :
Communauté forale de Navarre. 
○ Blason :  "Écu espagnol, écartelé aux premier et quatrième d'argent à l'arbre arraché de sinople fûté au naturel, un loup de sable passant, armé et lampassé de gueules, brochant sur le fût de l'arbre; aux deuxième et troisième d'or à quatre pals de gueules; à la bordure chargée des armes de Navarre : de gueules à la chaîne d'or en orle; sur le tout en abîme un écusson ovale de sinople chargé d'une locomotive "au naturel"".   
• Ce blason réunit une variété des armes de l'ancienne seigneurie basque de Biscaye, à celles de l'Aragon et bien sûr celles de Navarre.



3e étape  -  Jeudi 22 Octobre 2020 :
Lodosa  -  La Laguna Negra 🧗 Vinuesa
 
 

 
Lodosa :
Communauté forale de Navarre. 
○ Blason :  "Écu d'argent au pont à trois arches de pierre "au naturel", sommé d'une tour donjonnée du même, maçonnée et ajourée de sable, portillée de tenné, posée sur une champagne ondée d'azur chargées de trois fasces ondées d'argent; de part et d'autre de la tour, deux drapeaux de gueules posés l'un en bande, l'autre en barre, la hampe fichée sur le pied de la tour". 
Timbre : couronne royale ouverte.






km 148 : Vinuesa :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Soria.
○ Blason (version Wikipedia): "D'or à l'arbre (normalement un pin, en réalité plutôt un chêne) arraché de sinople fûté au naturel, un loup de sable passant, armé et lampassé de gueules, brochant sur le fût de l'arbre".
Timbre : couronne royale fermée . 
• Les armoiries officielles utilisées par la municipalité (voir plus bas) montrent quelques différences sur plusieurs points: toutes les figures sont "au naturel", au mépris des régles en héraldique, y compris le loup. Le pin n'est pas arraché mais raciné dans une terrasse alésée en demi-cercle. La couleur du champ est plutôt "coquille d'œuf" que "or" ☺ Enfin, le loup passant est placé derrière le tronc de l'arbre non brochant...   


•• La référence historique du blason, sans doute basée sur une légende, fait mention du roi Juan Ier de Castille. Lors d'une chasse et accompagné de son fils, le roi tomba de son cheval et fut attaqué par un loup. L'intervention de quelques chasseurs de Vinuesa le sauva de la mort. En remerciement le roi donna à la ville de Vinuesa ses armoiries avec lesquelles on se souviendra de l'exploit : "sur fond de gueules, un pin avec un loup en travers de son tronc, tous deux au naturel. Sur le pin la couronne du roi". La couleur du champ est donc passée plus tard de gueules à l'or pour supprimer l'enquerre.  source infos : es.wikipedia.org/wiki/Vinuesa
km 166,1 :  🏔  La Laguna Negra :
• La Laguna Negra, plus précisément
la Laguna Negra de Urbión, est un lac glaciaire d'altitude situé dans la Sierra de los Picos de Urbión, dans la municipalité de Vinuesa, en région de Castille et León. Il fait partie du Parc Naturel de la Laguna Negra y los Circos Glaciares, déclaré en 2010. L'arrivée de l'étape sera jugée au terme d'une ascension de 9 km à l'altitude de 1.735 km.


 
le cirque de montagnes et le lac de La Laguna Negra de Urbión - photo : © www.lavuelta.es



4e étape  -  Vendredi 23 Octobre 2020 :
Garray Numancia  -  Ejea de los Caballeros





Garray :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Soria.
○ Blason (version Wikipedia): "
D'azur au pont de trois arches d'or, maçonné de sable, soutenu d'une champagne fascée ondée d'argent et d'azur de six pièces, surmonté d'un groupe de flammes de gueules rassemblées en forme de pointe dirigée vers le chef".                Timbre : couronne royale fermée . 
 
version officielle de la commune
• Le pont et les fasces ondées évoquent la position du village au bord du fleuve Douro. Les flammes seraient l'illustration d' armes parlantes par rapport au toponyme "garray" qui, dans un dialecte local, signifie "feu" ou "brulé",  selon la traduction de la fiche trouvée dans le "Boletin de la Real Academia de la Historia. Tomo CLXXXII. Numero I. Año 1985" (voir →ICI).

   Numancia :
Numantia ou Numancia est une ville antique celtibère du nord de l'Hispanie sur le territoire de la municipalité de Garray, près de Soria, qui résista durant vingt ans à la conquête romaine, entre 153 av. J.-C. et 133 av. J.-C. C'est aujourd'hui un site archéologique important et une importante destination touristique.
 
 
 km 191,7 : Ejea de los Caballeros :
Communauté autonome d'Aragón - Province de Saragosse.
○ Blason : Bouclier en forme de cuirasse, d'azur, terrassé au naturel (couleur de terre), au cavalier en armure d'argent, au haubert d'or, le heaume sommé de trois plumes une de gueules et deux d'or, monté sur son cheval d'argent harnaché de gueules, tenant dans la dextre une lance d'or terminée par un pennon d'argent chargé d'un écusson d'or à la bande de gueules.
  Supports : deux canons d'artillerie de sable et deux drapeaux enroulés aux couleurs de l'Aragon passés en sautoir, accompagnés de six boulets de canon de sable en tas soutenant l'écu.
  Timbre : couronne royale ouverte.



5e étape  -  Samedi 24 Octobre 2020 :
Huesca  -  Sabiñánigo
 
 
 
• Huesca : 
Communauté autonome d'Aragón - Province de Huesca. 
○ Blason : Écu d'azur, un chevalier armé d'une lance en position d'attaque sur son coursier, contourné, sans selle ni rènes, appuyé du train arrière sur un filet alésé, en dessous duquel est inscrit en lettres capitales  V.V.OSCA (VRBS VICTRIX OSCA); dans le canton dextre du chef , une "muesca", le tout d'argent ; en bordure une filière cousue de gueules. 
Timbre : couronne royale ouverte. 
Soutenu par une palme d'or et une branche de laurier de sinople, passées en sautoir en  pointe.
•  Le blason actuel est né au XVIe siècle pour remplacer un précédent daté du XIIIe siècle. Il se compose d'un cavalier armé d'une lance et de la devise de l'antique municipalité romaine (Urbs Victrix Osca : Huesca, ville victorieuse, abrégée en V.V. Osca. 
• Le cavalier qui apparaît comme le motif central de l'écu est un élément ornant des monnaies ibériques et romaines localisées à Huesca. La légende latine provient également de la numismatique romaine.
monnaies romaines d'Osca (Huesca) de l'époque de l'empereur Auguste (27 av. J.C.-14 ap. J.C.) 

• La figure pour laquelle j'ai gardé le nom en espagnol de "muesca", afin de révéler les armes parlantes, représente une entaille ou une encoche, traduction littérale du mot espagnol en français. Je n'ai pas trouvé le terme héraldique équivalent en français : une billette couchée et entaillée ?
source infos :  es.wikipedia.org/wiki/Huesca#Escudo

km 184,4 : Sabiñánigo :
Communauté autonome d'Aragón - Province de Huesca.
○ Blason : " Écu français, parti, au premier d'azur à la croix d'argent pattée et fichée en pointe, dans le canton dextre en chef, au deuxième d'or à quatre pals de  gueules; à la bordure du même chargée dans les quatre cantons des initiales S P Q R en or".Timbre : couronne royale ouverte.

• Le blason combine les armes primitives du royaume d'Aragon à gauche et celles qui ont succédé dites d'Aragon "moderne"(d'or à quatre pals de gueules).   La croix pattée et fichée est appelée "croix de Íñigo Arista" . Íñigo Arista ( en français : Eneko Arista) fut le premier roi des Vascons de Pampelune, de 824 à 851. Selon la Chanson de Roland, âgé de sept ans, il aurait été présent aux côtés de son père à Roncevaux ce fameux 15 août 778 lors de la victoire des Vascons sur l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne, pour venger le pillage de Pampelune.
 • Les initiales latines S P Q R pour : Senatus Populusque Romanus, sont la devise de Rome apportée par les légions romaines. Elle sert ici de référence à l'origine romaine de la fondation de la cité, à l'époque : plutôt un poste militaire.


l'impressionnant château de Larrés (XVe s.) accroché à son rocher, dans la commune de Sabiñánigo  Photo © www.pinterest.es 

;

6e étape  -  Dimanche 25 Octobre 2020 :
Biescas  -  Col du Tourmalet *
 Biescas  -  Sallent de Gállego Aramón Formigal
 
 
 
• Biescas : 
Communauté autonome d'Aragón - Province de Huesca.
○ Blason : Écu espagnol de gueules à la tour large, maçonnée de sable, ajourée et ouverte du champ, soutenue d'un chevron ondé d'argent et accompagnée en chef de deux gonfanons échiquetés de sinople et d'argent de cinq tires, bordés d'une frange d'or, pendants à trois annelets du même remplis de sable".
Timbre : couronne royale ouverte.
 • Les héraldistes espagnols n'emploient pas toujours comme nous le faisons, le terme générique d' "écu espagnol" pour décrire sa forme, mais utilisent à la place l’expression: "cuadrilongo de base circular" qui se traduit par "rectangulaire à la base circulaire", bien plus descriptive mais plus longue à écrire...  


 
 km 125 : Barèges :
France - Région d'Occitanie - Département des Hautes-Pyrénées.
○ Blason : " Tranché: au premier de gueules à l'isard d'or, contourné et regardant à dextre, au deuxième d'azur à la fontaine jaillissante d'or; à la paire de ski d'argent, posée en bande et brochant sur la partition ".
 
 
 km 136,6 :  🏔 Col du Tourmalet :
France - Région d'Occitanie - Département des Hautes-Pyrénées - Commune de Barèges.
•  Le col du Tourmalet est probablement le col le plus connu des Pyrénées grâce notamment à la notoriété que lui confère le Tour de France. Cependant, son nom signifie "mauvais détour" et sa réputation d'être un des cols les plus difficiles ne sont pas usurpés. Le col du Tourmalet est situé au pied du Pic du Midi de Bigorre (dont l'observatoire se trouve à 2.877 m. d'altitude.
 Le col du Tourmalet est un des plus hauts cols routiers des Pyrénées françaises (2.115 m. d'altitude). Il permet de relier Sainte-Marie-de-Campan à Luz-Saint-Sauveur, deux villages des Hautes Pyrénées. C'est aussi le col qui a été le plus souvent franchi par les coureurs du Tour de France (75 fois) et il a même été choisi comme arrivée d'étape 3 fois (1974, 2010 et 2019). Cette année il figure comme arrivée d'étape de la Vuelta pour la première fois de son histoire.
source texte :  http://velomontagne.over-blog.com/
 
  Sur les pentes du Col du Tourmalet -  photo ©  www.tourmalet-bikes.com

 (*) Le 22 octobre 2020 -  En raison de la situation sanitaire des deux côtés des Pyrénées, les organisateurs de la Vuelta ont renoncé à faire passer la course en France. Une étape de remplacement avec un parcours similaire en difficultés et une distance analogue a été aussitôt mise en service, in extrémis, trois jours avant son déroulement:


km 146,4 : Sallent de Gállego :
Communauté autonome d'Aragón - Province de Huesca.
○ Blason : "Parti au premier d'or à quatre pals de gueules et au deuxième d'azur chargé d'un soleil d'or"
 Timbre : couronne royale ouverte.
 Sous l'écu, un listel est chargé de la devise "PERIRE, NON FUGERE" en lettres capitales de sable.
• La partie dextre est aux armes du royaume d'Aragón. Leur nom exact en aragonais est d'ailleurs "el Señal Real de Aragón". C'est un des plus anciens motifs héraldiques existants qui remonte au sceau du comte de Barcelone: Ramon Berenguer IV (Raymond Béranger IV en français), vers 1150 qui en épousant  Pétronille d'Aragon, seule héritière du trône d'Aragon, devint roi consort, et fondèrent ensemble une nouvelle dynastie, en lui donnant ses armes "d'or à quatre pals de gueules"

 🎿 Aramón Formigal  est une station de sports d'hiver des Pyrénées espagnoles qui se situe dans la localité de Formigal, sur le territoire du municipio (municipalité) de Sallent de Gállego dans la province de Huesca, et géographiquement dans la Vallée de la Tena, et dans la comarque d'Alto Gállego.
  L'arrivée de l'étape sera jugée à 1790 m. d'altitude.
Aramón, qui est un mot-valise composé de Ara-gón et mon-tañas (les montagnes d'Aragon) est le nom d'un groupe d'économie mixte,  financé à 50%  par le Gouvernement de la Communauté autonome d'Aragón et le reste par une banque privée. Il gère cinq stations de skis dans les Pyrénées aragonaises, mais aussi dans les montagnes de la province de Teruel. Cela représente donc au total le plus grand domaine skiable de l'Espagne.
 

Lundi 26 Octobre  :  repos (descanso) à Vitoria-Gasteiz au Pays Basque, pas d'étape.


Rendez-vous mardi prochain pour la suite ....→ ICI



💻 Pour prévoir ou revoir la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2020 → ICI (en trois langues : ES/FR/EN)

📺  Voir les étapes en direct ou les vidéos en replay : sur la chaîne Eurosport (avec un abonnement payant) → ICI

carte des provinces (en couleurs) visitées durant la 1ère semaine
💶 Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons, drapeaux :   es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institution.
- Autres images : passer la souris dessus pour découvrir leur origine



             Herald Dick