samedi 3 octobre 2020

Il Giro d'Italia 2020 - le Tour d'Italie en blasons :
le grand départ en Sicile, et la semaine 01 en Italie du sud

Gonfalon de la ville de Palerme
 (Région de Sicile)
🚲 Depuis l'ouverture de mon blog en juin 2011, j'ai pris l'habitude de vous faire découvrir l'héraldique civique du monde entier, de manière ludique, à travers certaines grandes épreuves sportives internationales en commençant par le cyclisme : le Tour de France, la Vuelta pour l'Espagne et le Giro pour l'Italie. Et c'est donc aujourd'hui, le 3 octobre 2020, exceptionnellement en automne, que ce dernier prend le 103ème départ de son histoire, dans l'Île de Sicile.

  Le Giro ou Tour d'Italie, est tout aussi difficile et passionnant que le Tour de France ou la Vuelta, symbolisé par son caractéristique "Maglia rosa" (le maillot rose) porté par le leader du classement général et le vainqueur final. Par ailleurs, il se déroule (habituellement) à une saison encore précoce dans l'année, où les conditions climatiques peuvent être dures, voire apocalyptiques en haute montagne, comme en 2013, dans les Alpes du Haut-Adige, où, à cause de fortes chutes de neige, une étape avait dû être tout bonnement annulée.

Autre spécificité du Tour d'Italie par rapport à ses homologues français et espagnol, il se termine rarement dans la capitale : Rome (sauf récemment, en 2018), mais le plus souvent à Milan, siège du journal "La Gazzetta dello Sport " qui en est le sponsor principal. Ce sera d'ailleurs le cas pour cette 103ème édition. En 2019, l'organisation avait prévu cette année un Grand départ inédit à Budapest suivi de trois étapes en Hongrie. Mais voilà, en raison de l'épidémie de Covid-19, le Giro d'Italia, se déroulant habituellement au mois de mai, donc en plein confinement mondial, a bien failli être annulé, comme de nombreux évènements sportifs en 2020, avant d'être reprogrammé miraculeusement en automne. Mais le parcours a dû été profondément repensé concernant la première semaine de l'épreuve, car la Hongrie a déclaré forfait pour le départ. Le nouveau parcours partira ainsi de la Sicile et sera donc finalement presque intégralement couru sur le sol national, excepté une incursion de 72 kms en France, dans les Hautes-Alpes, lors de la 20ème étape, juste la veille de l'arrivée à Milan. Au total, les coureurs devront pédaler sur 3.496,8 kms en 21 étapes, interrompues par 2 jours de repos.
 Comme je le fais régulièrement, je présente mes excuses par avance aux purs amateurs de cyclisme qui se seraient égarés sur cette page, à la recherche de résultats ou de commentaires sportifs : ils devront changer de braquet et aller sur les sites spécialisés (j'en mentionne quelques-uns à la fin de cette page).

Visuel du Grand départ en Sicile (étapes 01 à 04) - site : www.giroditalia.it

Voici la carte générale du parcours (cliquer sur l'image pour pouvoir l'agrandir):


cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.



 🛡  Je vous propose maintenant une illustration héraldique des neuf premières étapes.
  Cette année en raison de l'organisation très rapprochée des trois grands tours, j'ai été contraint de réduire la présentation des armoiries aux seules villes de départ et d'arrivée de chaque étape. Le traitement que j'avais initié à partir de la Vuelta 2017 avec l'intégration de deux villes ou communes situées sur le parcours de chaque étape, intercalées entre la ville du départ et celle de l'arrivée sera remis en œuvre dès que possible, si aucun chamboulement ne vient perturber à nouveau la programmation des épreuves en 2021 !...

 Voici maintenant la carte du parcours pour la 1ère semaine en Sicile et dans le sud de l'Italie :

Région des Abruzzes
Région des Pouilles


Région autonome de Sicile
Région de Basilicate
Région de Calabre


Le chevet de la cathédrale Santa Maria Nuova de Monreale de style « normand arabo-byzantin », commencée au XIIe siècle.
 © photo : site www.direttasicilia.it


1ère étape - Samedi 3 Octobre 2020 :
Monreale  -  Palermo / Palerme
(étape contre la montre individuel)



Monreale :
Région de Sicile - Ville métropolitaine (ex-Province) de Palerme.
○ Blason :  "Écu en forme de plastron, d'azur bordé d'une filière d'or, à l'étoile de huit branches d'or".
Couronne antique à neuf pointes.

















km 15,1 : Palermo / Palerme :
Région de Sicile - Ville métropolitaine (ex-Province) de Palerme.
○ Blason : "De gueules à l'aigle romaine au vol abaissé d'or, la tête surmontée d'une couronne antique du même, tenant dans ses serres une banderole d'argent chargée des initiales "S.P.Q.P." de sable." Couronne civique des villes italiennes.
 • On ne sait pas avec certitude quelle est l'origine des armoiries de la ville. Certaines sources remontent en fait à une concession de 1154 par le roi Guillaume Ier de Sicile tandis que d'autres évoquent une origine à l'époque romaine !
logo officiel de la Ville
• Le sigle S.P.Q.P signifie: Senatus Populusque Panormitanus, devise latine basée sur celle de la Rome antique: S.P.Q.R pour Senatus PopulusQue Romanus, signifiant "Le Sénat et le peuple romain", emblème de la République romaine, puis par tradition de l'Empire romain.

.

2e étape - Dimanche 4 Octobre 2020  : 
Alcamo   -   Agrigento / Agrigente



Alcamo :
Région de Sicile - Province de Trapani.
○ Blason (version héraldique) :  "D'argent à l'aigle éployée de sable surmontée d'une couronne antique d'or, posée sur un mont d'or mouvant de la pointe accosté de deux autres monts sommés chacun d'un chêne, le tout d'or ".
Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes.
version officielle du
blason d'Alcamo
• Le blason d'Alcamo est utilisé depuis l'époque du roi Frédéric II de Hohenstaufen et s'inspire de ses armes personnelles. Les deux chênes représentent les deux villes qui étaient à l'origine situées sur le territoire d'Alcamo (l'une sur le mont Bonifato et l'autre près de la ville actuelle).
• Même si j'ai qualifié le blason ci-dessus d' "héraldique" , il n'en pas reste pas fautif au niveau de l'accord des couleurs: métal sur métal : or/argent.
• La commune utilise une autre version du blason avec des couleurs non héraldiques (ci-dessus à droite) : champ d'azur en nuances dégradées, monts couleur de terre...


km 149 : Agrigento / Agrigente :
Région de Sicile - Province d'Agrigente.
○ Blason : "D'argent à trois géants reposant sur un piédestal, celui du milieu étant vu de face, les deux autres de profil, celui de senestre contourné, les trois soutenant avec les bras au-dessus de leur tête une plate-forme crénelée, portant elle-même trois tours crénelées et maçonnées, celle du milieu étant plus élevée, le tout "au naturel".
Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes; le tout est soutenu d'une banderole d'argent portant la devise latine : "SIGNAT AGRIGENTVM MIRABILIS AVLA GIGANTVM".

• C'est actuellement l'emblème officiel utilisé par la municipalité (voir ici → ), même si les règles des couleurs en héraldique sont encore une fois quelque peu malmenées ! Ces trois Géants, ou Titans, personnages de la mythologie grecque, rappellent la fondation de la cité par les Grecs vers 580 av. J.-C, une colonie qui avait pour nom Akrágas et dont beaucoup de beaux vestiges sont encore visibles. Le nom de la ville en dialecte sicilien est " Giurgenti ", qui pourrait évoquer des armes parlantes (giganti = géant). Néanmoins l'image qui a servi de modèle à cette figure héraldique et à la devise est en fait un bas-relief christianisé, datant du XVe siècle et provenant d'une église proche (voir ici → ).

La Vallée des Temples près d'Agrigente , vestiges de l'ancienne colonie grecque d'Akragas


3e étape - Lundi 5 Octobre 2020  : 
Enna   -   Etna 🌋 Linguaglossa 🎿 Piano Provenzana


Enna :
Région de Sicile - Province d'Enna.
○ Blason : "Écu samnite de gueules à l'aigle bicéphale de sable au vol abaissé, lampassée de gueules, membrée d'or, surmontée d'une couronne ducale d'or couvrant les deux têtes, tenant dans ses serres une banderole d'argent avec la devise latine "URBS INESPUGNABILIS HENNA" inscrite en capitales de gueules, chargée d'un écusson de sinople au château de trois tours crénelées d'or, ouvert et ajouré de sable, la tour du milieu plus haute est sommée de trois épis de blé d'or ".
Couronne murale des villes italiennes.

• L'écu samnite se nomme ainsi en l'honneur de l'ancienne tribu antique des Samnites qui a défendu héroïquement ces terres, face aux Romains, notamment. C'est par ailleurs et aussi un écu de type "français moderne". 
• L'aigle, ici bicéphale, rappelle encore une fois l'époque où la Sicile était sous la domination des rois germaniques d'origine souabes: les Hohenstaufen.
• La devise se traduit par "La ville inexpugnable d'Enna"; telle était l'ancienne ville fortifiée de Castrogiovanni (c'était le nom de la cité au Moyen-âge) symbolisée par le château dans l'écusson.
 source infos : www.ilcampanileenna.it/stemma-della-citta-di-enna.html


km 131 : Linguaglossa :
Région de Sicile - Province de Catane.
○ Blason (sans écu) :  " Une aigle essorante surmontée d'une couronne de comte ou de vicomte, le tout au naturel".
Ornements extérieurs des communes italiennes.

km 150 : 🌋 Etna / Piano Provenzana:
Situé sur l'île de Sicile, l'Etna est le plus haut volcan d'Europe actif (3.300 m). Il s'agit d'un vaste stratovolcan basaltique qui couvre une superficie 1.250 km².
Piano Provenzana est une station de ski située sur le versant nord de l'Etna, également connu sous le nom d'Etna Nord. Elle se situe entre 1.810 et 2.336 m d'altitude sur le territoire de la municipalité de Linguaglossa, dans la province de Catane. Les skieurs et les snowboarders ont à leur disposition 10,3 km de pistes et 4 remontées mécaniques.
L'arrivée de l'étape sera jugée au sommet d'une forte montée à l'altitude de 1.793 m.


Piano Provenzana - © photo :  Luigi Strano - site www.flickr.com




4e étape - Mardi 6 Octobre 2020 : 
Catania / Catane   -   Villafranca Tirrena



Catania / Catane :
Région de Sicile - Province de Catane.
○ Blason :  "Écu elliptique bordé et festonné d'or : d'azur à l'éléphant de gueules avec la proboscide (trompe) relevée, armé d'argent, surmonté d'une lettre A majuscule de gueules".
Supporté par un parchemin d'argent. Soutenu par un listel de gueules chargé de l'inscription en lettres latines S.P.Q.C. d'or. Timbré d'une couronne royale aragonaise d'or.
• A propos de la légende de l'éléphant à Catane, je vous invite à relire le sujet que j'avais réalisé en 2012, cliquez sur la bête → 🐘
• La lettre A évoque l'initiale de sainte Agathe, patronne de la ville qui était d'ailleurs présente autrefois dans le blason, après avoir remplacé elle-même la figure de la déesse Athéna (voir la même référence que ci-dessus).
•  Les initiales S.P.Q.C sont à nouveau une déclinaison locale de la fameuse devise de Rome : "S.P.Q.R" et signifie donc ici : "Senatus Populus Que Catanensium" ( Le Sénat et le peuple de Catane).




km 140 : Villafranca Tirrena :
Région de Sicile - Province de Messine.
○ Blason : " Écu français au lion rampant d'or, tenant une tige de coton fleurie en argent entre ses pattes". Devise soutenant l'écu : Potentior.
Couronne princière et ornements des communes italiennes.
• Ce sont les armes parlantes, légèrement brisées (couronne sur la tête du lion absente, branche de coton simplifiée) provenant des Cottone, une famille noble sicilienne, peut-être d'origine française. Ils devinrent en 1561 barons et seigneurs du château de Bauso à Villafranca Tirrena et plus tard princes de Castelnuovo, leur résidence principale à Palerme.. 





.


 ---------------------------------------------------------------------------------
Nous traversons le détroit de Messine vers le continent...


5e étape - Mercredi 7 Octobre 2020 : 
Mileto   -   Camigliatello Silano




Mileto :
Région de Calabre - Province de Vibo Valentia.
○ Blason :  "Écu en tiers-point d'azur à la lettre onciale M surmontée d'une couronne elle-même sommée d'une croix latine, soutenue d'un besant, le tout d'or ".
Écu encadré sur les côtés d'une bordure avec décor à motifs végétaux d'or chargé de l'inscription latine "MILETEN CIVITAS" et timbré d'une couronne d'or garnie de gueules.
• C'est bien cet emblème de facture pourtant très grossière qui est utilisé par la municipalité, mais sans émaux (voir → ICI).








km 201 : Spezzano della Sila :
Région de Calabre - Province de Cosenza.
○ Blason : "D'argent à la coupe d'or remplie d'eau au naturel d'où émerge un putto de carnation soutenant une corne d'abondance avec trois épis d'or".
Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.

km 225 : Camigliatello Silano :
Région de Calabre - Province de Cosenza - Commune de Spezzano della Sila.
⛰ Camigliatello Silano est une petite localité de montagne rattachée à la commune de Spezzano della Sila. Elle est située à 1.272 mètres d'altitude dans la région du Sila Grande et dispose d'une petite station de ski.
○ Blason : aucun pour cette localité, par défaut: celui de la commune dont elle dépend.





6e étape - Jeudi 8 Octobre 2020 :  Castrovillari   -   Matera


Castrovillari :
Région de Calabre - Province de Cosenza.
○ Blason : " Écu français d'azur au château à trois tours crénelées d'argent, maçonné, ajouré de sable posé sur une base massive en forme de trapèze du même et soutenu par une muraille crénelée mouvant des flancs et de la pointe, maçonnée de sable, à la porte centrale ouverte en plein-cintre accompagnée de deux fenêtres rondes du même".
Couronne murale et ornements extérieurs des villes italiennes.





km 188 : Matera :
Région de Basilicate - Province de Matera.
○ Blason : " Écu français d'azur bordé d'une filière d'or, au bœuf arrêté avec trois épis dans la gueule et une couronne fleurdelisée d'argent au-dessus des cornes, le tout d'argent, surmonté en chef de l'initiale M d'or diaprée de sable".
Écu soutenu par une banderole d'or avec la devise:
"BOS LASSUS FIRMIUS FIGIT PEDEM" en lettres majuscules de sable.
Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes.

• La devise peut se traduire par: "Le bœuf fatigué fixe ses pieds plus fermement". C'est une référence claire à la rébellion du peuple de Matera contre le comte détesté Gian Carlo Tramontano. Le sens est emblématique: un peuple de paysans  symbolisé par le bœuf, «fatigué» de souffrir les injustices continues imposées par son tyran agit avec plus de force. La rébellion a en fait culminé avec le meurtre du comte Tramontano le 29 décembre 1514 et a permis au peuple de Matera de retrouver sa dignité et sa liberté.
 • Au-dessus du bœuf se trouve l'initiale «M» de Matera et la couronne à fleur de lys angevine, cette dernière insérée en 1663, année où la ville devint le siège de l'audience royale, en quittant la province de Terra d'Otranto.
source texte : www.wikimatera.it/guida-di-matera/la-storia-millenaria-di-matera/lo-stemma-di-matera-ed-il-suo-significato/

Considérée comme l'une des plus vieilles cités habitées au monde, Matera est célèbre pour ses habitats troglodytiques (les Sassi)
 classés sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité établie par l'Unesco.
 photo © : site mangiarematera.wordpress.com


7e étape - Vendredi 9 Octobre 2020 :  Matera   -   Brindisi


Matera :
Région de Basilicate - Province de Matera.
○ Blason (province de Matera) : " Parti, au premier d'azur à cinq colonnes doriques avec soubassement et entablement, vues de trois-quarts, au naturel, au second d'argent à l'aigle couronnée de sable au vol abaissé ; au chef d'argent plein".
 Couronne et ornements extérieurs des provinces italiennes.















km 143 : Brindisi :
Région des Pouilles - Province de Brindisi.
○ Blason : "Écu italien en amande, de gueules au rencontre de cerf d'or à la ramure d'argent surmonté de deux colonnes de même, avec socles, chapiteaux d'or et en chef une couronne  antique du même.
  L'écu est orné de l'insigne de la Croix de guerre italienne d'or, suspendu à un ruban attaché à son sommet.
Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes.
• La tête de cerf, ce n'est pas évident au premier abord, constitue des armes parlantes ! En effet, le nom antique de la cité était BRVN ou BRVNDA en messapien, une langue disparue parlée dans l'Antiquité par les peuples de la péninsule du Salento (le talon de la botte italienne). Et ce terme de "brunda" signifiait "tête de cerf" ou "ramure de cerf" comme la forme qui caractérise le découpage de la côte et du port naturel de la ville sur la Mer Adriatique (voir ci-dessous).
source infos : www.fondazioneterradotranto.it/2013/09/09/brindisi-e-il-suo-porto-cornuto/  et  www.provincia.brindisi.it/index.php/storia-e-tradizioni-main/la-storia-della-provincia/descrizione-ufficiale-dello-stemma-e-del-gonfalone-della-provincia-di-brindisi-e-cenni-storici
La curieuse forme du "Port cornu" de Brindisi  qui a inspiré
 le motif de son blason - photo © : Google maps provenant
du site : www.fondazioneterradotranto.it
ancien blason de la ville sculpté dans la pierre
photo © : site  www.brundisium.net
• La partie supérieure du blason provient des premières armes de la ville. Les colonnes, représentent les Colonnes d'Hercule et la couronne, la dignité royale attribuée à la ville durant la période de domination aragonaise. Elles évoquent la cité antique fondée par les Grecs, avant d'être conquise par les Romains en 267 av. J.-C. La célèbre voie romaine Via Appia qui partait de Rome se terminait à Brundisium (Brindisi) et selon une théorie ancienne, les colonnes, toujours visibles dans la ville (voir → ICI), en matérialisaient la fin.


8e étape - Samedi 10 Octobre 2020 :
Giovinazzo   -   Vieste (Gargano)



Giovinazzo :
Région des Pouilles - Ville métropolitaine (ex-Province) de Bari.
○ Blason : "Écu en forme de plastron bordé de motifs végétaux, d'azur à la figure de Saint Thomas apôtre de carnation, habillé d'une tunique de sinople et d'un manteau d'argent, nimbé d'or, tenant dans la main dextre relevée une couronne antique d'or et dans la senestre abaissée, un compas du même métal ".  
Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.
• L’apôtre Thomas, compagnon de Jésus, est le saint patron des architectes, des maçons, des tailleurs de pierre, car, d’après la Légende Dorée, il aurait fini sa carrière en construisant un palais aux Indes pour le roi Gondoforus. Un architecte d'une espèce particulière puisqu'il construisait des palais dans le ciel….
 Dans l'iconographie chrétienne il est donc souvent représenté avec une équerre comme attribut, et plus rarement, c'est le cas ici, avec un compas.
 Dans sa main droite il brandit une couronne royale, ce qui indique que pendant de nombreuses années, Giovinazzo a été fidèle au rois de Naples.


km 200 : Vieste :
Région des Pouilles - Province de Foggia.
○ Blason : Écu samnite, d'azur bordé d'une filière d'or : d'azur au lion rampant tenant une épée posée en bande dans sa patte dextre, piétinant un arc posé en bande et une flèche ployée posée en barre, passés en sautoir; accompagné d'une étoile à six branches au canton dextre du chef, le tout d'or".
Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes.
• Ces armoiries sont toutes récentes : le décret autorisant son utilisation a été publié le 1er février 2020, signé du président de la République italienne, Sergio Mattarella, suite à la demande du maire d'adapter l'image des armoiries municipales à l'héraldique nationale, comme l'exige la loi (voir cet article → ICI).  En effet jusqu'à maintenant la municipalité utilisait un blason (ci-dessous) non conforme aux normes héraldiques en vigueur et de surcroit non officialisé par décret en conseil municipal.
anciennes armoiries avant 2020

• Le Gargano est une région naturelle située dans la province de Foggia (Pouilles). C'est un important promontoire de la péninsule italienne qui s'avance dans la mer Adriatique, lui valant le surnom d'« éperon » ou d'« ergot » de l'Italie (Lo sperone d'Italia ).





9e étape - Dimanche 11 Octobre 2020 :
San Salvo   -   Roccaraso (Aremogna)




San Salvo :
Région des Abruzzes - Province de Chieti.
○ Blason : "D'azur à sept épis d'or disposés en éventail, liés par un ruban de gueules et issant d'un panier rond en osier d'argent".
Couronne et ornements extérieurs des villes italiennes.
















km 194 : Roccaraso :
Région des Abruzzes - Province de l'Aquila.
○ Blason : "D'azur au château d'argent sommé de trois tours, la tour centrale plus haute, crénelé à la gibelin (voir explication → ICI), maçonné, ajouré et ouvert de sable, sur une terrasse de sinople". Couronne et ornements extérieurs des communes italiennes.

km 208 : Aremogna:
Aremogna est une importante station de ski des Apennins située sur un plateau entre 1500 et 1600 m. d'altitude au pied du Monte Greco (2285 m.) et sur le territoire de la commune de Roccaraso. C'est là que sera jugée l'arrivée de l'étape à 1.658 m. d'altitude, qui constitue donc la première grande étape de montagne de l'épreuve 2020.



Impressionnante montée du Passo San Leonardo, col de l'Apennin central, dans les Abruzzes, à 1.282 m d'altitude -
 photo © : BikeGeek site www.pinterest.co.uk



Lundi 12 Octobre 2020 :  repos à Lanciano,
région des Abruzzes, pas d'étape



Rendez-vous mardi prochain pour la suite ... → ICI



Pour suivre en temps réel la vraie course, si vous êtes un vrai fan de cyclisme, je vous invite à consulter le site officiel (langues : IT/ EN / ES) → ICI
ou en direct sur la TNT, puis en replay pendant quelques jours sur le web : chaîne l'Équipe 21 (langue : FR) → ICI



les régions parcourues cette semaine (en couleurs)

Crédits :
cartes : 
- www.gazzetta.it

blasons :
www.comuni-italiani.it
it.wikipedia.org
www.araldicacivica.it (dessins de Massimo Ghirardi)
merci à eux.

autres images :
- passer votre souris sur les images pour lire les url des sites sur lesquels elles ont été empruntées



               Herald Dick
 






2 commentaires:

  1. Ça fait beaucoup d'héraldique défaillante, avec ces superpositions de couleurs...

    Concernant l'écu d'Enna, j'allais demander si on ne devrait pas plutôt dire qu'il s'agit d'un sur-le-tout mais je me suis rendu compte que ce dernier ne concerne que les écussons posés sur un écartelé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que de nombreuses communes italiennes régularisent peu à peu des emblèmes communaux non conformes à certaines règles de l'héraldique civique telles que définies par les instances nationales (avec validation par décret de la Présidence de la République), il apparaît que malgré cela, les règles d’association des couleurs ou leur déclinaison en nuances multiples masquée par la qualification du terme "au naturel", ne posent aucun problème aux experts du pays. Les italiens s'accordent de fait une liberté artistique qui à nous, nous parait incompatible avec nos critères sur le sujet. Cela n'enlève rien à l'intérêt historique et documentaire du sujet.

      Supprimer