jeudi 17 novembre 2022

Top 10 des plus grandes villes de Finlande avec leurs blasons

 Voici un nouveau volet à cette série consacrée à la découverte de l’héraldique civique, à travers divers pays du Monde. Le principe du "Top xx" très répandu dans les médias et sur Internet, pour recenser ce qui est le plus remarquable dans un domaine particulier est ici adapté à cette thématique. Il nous permettra de découvrir ou réviser la géographie d'un pays choisi de manière aléatoire et dans le même temps de s'intéresser à sa diversité en matière de blasons et emblèmes municipaux.

  Nous restons en Europe, et comme nous approchons des fêtes de Noël, je vous emmène dans le pays des forêts enneigées, des 1000 lacs (en vérité on en dénombre plus de 188.000 !), et des rennes, les véhicules de service de l'entreprise du Père Noël et là où il tient également son siège social: la Finlande.


  Il y a 19 régions en Finlande (maakunta en finnois, landskap en suédois), plus un territoire autonome : l'archipel des îles d'Åland. Le découpage administratif résulte de la réforme de 1997. L'ensemble des régions est divisé en 70 sous-régions et 309 communes.

   Voici donc les 10 plus grandes communes, qui sont aussi des villes, en terme de population (chiffres : 2021):

 


1 - HELSINKI
- ancien nom : Helsingfors (toponyme suédois)
capitale de la Finlande, et chef-lieu de la région d'Uusima (Uudenmaan maakunta), dans la sous-région d'Helsinki  -  658 460 habitants. 
  
 
ancienneté des armoiries : début XVIIe siècle (sceaux, royaume de Suède)
dessin actuel adopté en 1951

  : ville appartenant à cette date à/au ...

 


2 - ESPOO

- ancien nom : Esbo (suédois)
ville de la région d'Uusima (Uudenmaan maakunta), dans la sous-région d'Helsinki et l'agglomération du Grand Helsinki  - 297 130 habitants.
 

ancienneté des armoiries : 1955

 

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mercredi 26 octobre 2022

La Gendarmerie Nationale: le point après la réforme territoriale ; beaucoup de nouveautés dans l'héraldique militaire française.

nouveau blason de l''Occitanie militaire
officiel depuis le 01/09/2022.

Effectivement, cela fait plus de 🔟 ans, que j'avais clos un précédent sujet en quatre volets consacré aux insignes et écussons portés par les militaires de la Gendarmerie Nationale (revoir le début de cette histoire  → ICI). J'avais rappelé à cette occasion, que la vénérable institution qui assure notre protection et représente la loi depuis de nombreux siècles, était sans doute la dernière, au niveau de l'état, à utiliser des blasons héraldiques, et non pas des logotypes, de manière officielle, pour représenter leurs effectifs. 

 L'organisation de la gendarmerie départementale qui est la subdivision de la Gendarmerie Nationale française chargée des missions de sécurité publique, de renseignement et de police judiciaire, est de type décentralisé.  Les formations de gendarmerie départementales, sont placées sous l'autorité des commandants de Régions de Gendarmerie. À chaque région administrative correspond une région de Gendarmerie dont le commandant est directement subordonné au Directeur général de la Gendarmerie nationale (DGGN). Cet officier commande toutes les unités de gendarmerie départementale implantées dans sa région.
  Au cours de son existence, l'organisation de la gendarmerie départementale a été adaptée à maintes reprises afin de correspondre d'abord à l'organisation territoriale de la France militaire puis, par la suite, à celle de la France administrative. Elle est également calquée en partie sur celle de la France judiciaire (une section de recherches par Cour d'appel). 

📚 En 2016, à la suite de la réorganisation territoriale de la France et en application de la loi promulguée le 7 août 2015, le nombre de régions métropolitaines passe de 21 régions (+ la Corse) à 13 (voir carte ci-dessus). Les régions de Gendarmerie départementales sont alors réorganisées afin se calquer sur les nouvelles régions administratives. Toutefois, durant cette période de transition, les anciennes régions conservent l'essentiel de leurs prérogatives sous la forme de formations administratives dont le commandement est confié au groupement chef-lieu de l'ancienne région. De plus, afin de respecter les limites de la nouvelle région Occitanie, les territoires des zones de sécurité Sud et Sud-Ouest ont été redéfinis.
  Les formations administratives sont désormais dissoutes, et les anciennes régions totalement fusionnées depuis le 1er août 2020 pour la Normandie, et le 1er septembre 2022 pour les huit autres nouvelles régions.

Comparatif du découpage des anciennes régions et nouvelles régions de Commandement de Gendarmerie Nationale, effectives depuis le 1/09/2022  (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

  Il était donc dans la logique des choses que les insignes régionaux que portent les militaires, notamment celui en tissu brodé cousu sur la manche du bras gauche de leurs chemises, polos, pulls, etc,  soient réactualisés.
  Sept nouvelles régions métropolitaines sont concernées, avec six nouveaux blasons créés de toutes pièces (la Normandie gardant celui d'une ancienne région). Je n'ai pas d'information sur le ou les concepteurs de ces nouveaux visuels. Pour la plupart, la fusion administrative des anciennes régions et provinces historiques a entrainé naturellement la fusion des figures héraldiques, par l'utilisation de partitions basiques: coupés, partis, écartelés, chefs... Seule une région (l'Occitanie) a voulu innover avec un visuel original : une croix de Toulouse d'or remplie de pourpre brochant sur un parti de gueules et d'azur, très simple et réussi !...
 
Cérémonie officielle organisée à la caserne Deflandre, à Dijon, en date du 1er septembre 2022, pour la remise du nouvel écusson aux effectifs de la Gendarmerie Nationale, concrétisant la fusion des régions de gendarmerie de Bourgogne et de Franche-Comté -
 © photo et article complet  → site: www.infos-dijon.com
 

🆕 Région de Gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine

Elle a été créée à la suite de la fusion des anciennes régions de gendarmerie d'Aquitaine, du Limousin  et de Poitou-Charentes. Son siège est à Mérignac (Gironde), près de Bordeaux, dans la Caserne Battesti.

Région de Gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine

sont désormais obsolètes: ces 3 écussons des anciennes régions :
  1/ Poitou-Charentes   -   2 / Limousin   -   3 / Aquitaine.

on notera au passage que le logo/blason
créé fin 2016 pour l'administration régionale,
(réglementaire sur les plaques d'immatriculation),
n'a pas été retenu par l'administration militaire,
malgré son caractère héraldique acceptable.

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

jeudi 13 octobre 2022

Philatélie et héraldique - nouveautés 2022 :
De la propagande, becquée, armée et lampassée de sang *.

un des timbres au sujet patriotique émis en 2022 (détails plus bas)

 (*) Si vous n'êtes pas initié au langage héraldique, les termes : becqué, armé et lampassé s'appliquent à la couleur spécifique du bec, des griffes et de la langue des animaux, en l’occurrence, ici ceux des aigles russes: métaphore !...
 Cette année 2022 sera marquée définitivement dans les livres d'histoire par l'invasion brutale et les bombardements de l'Ukraine par les forces militaires de la Fédération de Russie. Quelque chose que l'on ne s'attendait plus à voir en Europe. Nous n'oublierons pas les innombrables exactions sur les civils et autres destructions d'objectifs non militaires qui ne justifient pas le meurtre d'innocents ou leur mise en danger de mort sur des régions entières. Ces faits entacheront à jamais la réputation du peuple russe, trop soumis à cette équipe de dirigeants haineux et sans scrupules.
   Je vous avais présenté, au mois de juin dernier, un premier sujet héraldico-philatélique concernant les émissions de timbres et blocs favorables à l'Ukraine (voir →🏤). Entre temps, la situation géopolitique a un peu évolué, la victime n'a pas été terrassée comme prévu, elle résisté, puis a sorti elle aussi ses griffes, bousculé physiquement et surtout moralement son agresseur, qui pensait devoir libérer les ukrainiens de l'oppression de soi-disant idéologies occidentales maléfiques et ainsi être accueilli par le peuple avec des fleurs. Par conséquent, vexée, blessée et frustrée, la Russie se doit désormais de se ressaisir et montrer sa supposée puissance au monde entier, surtout vis à vis de l'Occident, en se faisant passer elle-même pour une victime incomprise, acculée jusqu'à menacer d'utiliser des armes de destruction massive pour protéger son intégrité territoriale. On croit rêver, tellement pathétique. Ce stratagème ne trompe personne, la longue histoire, tumultueuse, ponctuées de conflits, d'invasions, de conquêtes et de révolutions sanglantes, ne la fera jamais classer parmi les nations paisibles, bienveillantes, démocratiques et respectueuses des libertés et des droits de l'homme. Le peuple russe n'a jamais connu aucun régime démocratique au cours de sa longue histoire. Pourtant, il est très certain qu'une grande majorité sont des gens pacifiques et fraternels, qui veulent seulement vivre en paix et communiquer librement avec les autres nations. La coopération scientifique internationale entre Russie et autres nations, actuellement, dans la station spatiale I.S.S. en est la meilleure preuve.

  Nous le savons, une large partie des batailles lors d'un conflit se fait désormais par l’intermédiaire de l'information et de la désinformation, via les médias classiques ou via les réseaux sociaux, en manipulant au maximum les faits, les chiffres et en tordant la vérité. C'est vrai aussi dans les manifestations publiques à grand renfort de symboles nationaux exhibés de manière ostentatoire, et par les déclarations officielles des dirigeants de chaque camp des belligérants, les plus mensongères ayant les plus gros effets, car elles sont clamées par des personnes représentant l'autorité. C'est la définition de la propagande :  "Action exercée sur l'opinion pour l'amener à avoir et à appuyer certaines idées (surtout politiques)". 
La propagande russe vue par les médias ukrainiens, avec cette parodie d'affiche
de l'ère soviétique et un personnage mi-Poutine, mi-Lénine - image © site  umoloda.kyiv.ua

   Un très ancien vecteur traditionnel de cette propagande a été le courrier postal, avant d'être supplanté par le courrier numérique et internet à la fin du XXe siècle. Par l'intermédiaire de son support privilégié: le timbre poste, ce petit bout de papier, attestant le paiement d'un service, il est devenu fort utile pour faire passer des tas d'informations, culturelles, touristiques, etc, ou encore un message bien ciblé, par le biais de l'image. Devenu d'autant plus efficace, quand des gens se sont mis à le collectionner, le classer, l'échanger, le commercialiser, lui offrant ainsi plusieurs vies après son premier usage fonctionnel. Depuis un bon nombre de décennies, ce premier usage "postal" du timbre est réduit au minimum par l'abandon progressif du courrier papier. Il est désormais directement injecté dans le circuit commercial à destination des collectionneurs par les agences postales, relayées par des officines privées : commerçants spécialisés en boutiques ou sur le web, et autres revendeurs, la plupart utilisant internet. Mais sa force de séduction et de persuasion reste intacte. Plus l'objet est beau, plus il marque les esprits. Et en cela, un pays est passé maître en la matière, depuis des décennies. Cela a commencé durant l'ère communiste de l'U.R.S.S, pendant la Guerre froide. La nouvelle Fédération de Russie, constituée en 1991 après la dislocation de l'Union Soviétique n'a pas tardé à réutiliser à fond, ce média secondaire qu'est la philatélie, pour diffuser dans le monde entier, et communiquer à ses nationaux, la fierté, mieux: l'orgueil patriotique d'un pays pour ses institutions, son histoire, ses héros, ses nombreux peuples constitutifs.  

  Voici donc un florilège des nombreuses émissions philatéliques provenant de la Russie qui ont vu le jour en 2022, et ce depuis le début du conflit armé avec l'Ukraine, le 24 février, en ne sélectionnant que celles utilisant des symboles nationaux ou régionaux et l'héraldique institutionnelle. En raison du nombre important, du choix des sujets abordés, de leur qualité artistique indéniable, on peut légitimement les classer dans le domaine du marketing patriotique, autrement dit: la propagande.
   Cet article va d'ailleurs certainement encore évoluer et être enrichi d'ici la fin de l'année 2022. Il est à noter cependant qu'il n'est fait (à ce jour), aucune allusion directe à la guerre d'invasion et de conquête pardon, "l'Opération spéciale" en Ukraine, y compris sur le sujet des nouveaux territoires occupés et depuis peu, annexés (illégalement). Cela ne saurait tarder.
Pour finir, je tiens à préciser que, sachant qu'il est actuellement d'usage de boycotter tout ce qui vient de Russie, et je le comprends fort bien, ce sujet autour de l'héraldique illustrant les timbres contemporains n'est en rien un message ou un acte de complaisance. Sa finalité n'est que d'informer en me basant sur l'actualité, aussi sombre soit-elle, en ce moment !...  A titre personnel, vous l'avez compris, je l'espère, ma sympathie est totalement acquise, sans ambiguïté, à l'Ukraine et ses courageux habitants qui se battent, résistent, ou tentent de survivre de manière admirable à cette folie guerrière. 


Russie : émission relative à l'Agence fédérale pour la gestion des biens de l'État de la Russie
détail de l'emblème à droite - enveloppe premier jour ci-dessous :

Russie : bloc commémoratif pour le 100e anniversaire de la création de la République de Kabardino-Balkarie
enveloppe Premier Jour et détail emblème ci-dessous :
République de Kabardino-Balkarie
Russie : émission relative à l'Agence fédérale médico-biologique de la Russie
détail de l'emblème à droite

Russie : célébration du 100e anniversaire de la création de la Cour Suprême de la Fédération de Russie
détail de l'emblème à droite - enveloppe premier jour ci-dessous :



cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

vendredi 23 septembre 2022

Capitales du monde : Bratislava #3 : ™ marques déposées

 Č omme il était trop difficile de se quitter (je parle de moi 😏 et Bratislava ↪ ®) sans fermer complètement le dossier, je vous propose ce petit voyage dans les marques institutionnelles ou commerciales qui ont utilisé ou utilisent le blason de la ville pour la promotion de leurs produits ou leurs services. C'est parfois très amusant.

Pour rappel : le blason et le logo de Bratislava

 
TRANSPORTS, HÉBERGEMENT, LOTERIE  🚌 🏨 💶 :

Ancien logo de la compagnie de transports
en commun DPB  (avant 2008)
Ticket de bus utilisé en 2005





Carte à puce d'abonnement des transports DPB
célébrant le centenaire de la compagnie

















Clé électronique d'hôtel


Ancien billet de loterie, période tchécoslovaque (< 1991)


vieille ville de Bratislava : cathédrale Saint-Martin et château

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mardi 6 septembre 2022

La Vuelta a España 2022 - le Tour d'Espagne en blasons - de la Costa de la Luz (Andalousie) vers le final à Madrid en passant par l'Estrémadure

drapeau de la province de Cadix / Andalousie
   Nous voici de retour pour la dernière fois cette année sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → ICI), après une troisième journée de repos bien méritée, pour vivre cette troisième et dernière semaine qui nous mènera au podium final. 🏆 🏁

Nous avons laissé les coureurs sur les pentes de la Sierra Nevada et parcouru 2.323 kms depuis le départ d'Utrecht, soit les deux tiers du parcours total. Nous allons repartir pour 6 nouvelles étapes qui seront les dernières. Pour commencer, nous terminerons la visite des trois dernières provinces andalouses occidentales, parfois très brièvement, comme dans la province de Huelva, très rarement visitée par la Vuelta, et de fait c'en est presque devenu un évènement historique ! Ensuite, nous remonterons vers le nord, par sauts de puce successifs, de l'Estrémadure vers la province de Tolède, puis vers celle de Ségovie, pour finir dans la région de la capitale, au centre de la Castille historique, avec son classique final sur la Plaza de Cibeles, à Madrid ! 

 Sur le tracé, nous revisiterons ou nous découvrirons encore quelques dernières villes, villages ou sites de grand intérêt historique ou touristique. Le classement général est encore à ce jour très incertain. Tout peut arriver, car il reste encore quelques belles étapes de montagne à franchir et donc de belles batailles à livrer. Cette édition 2022 est particulièrement difficile et sélective pour les grimpeurs et les autres se débrouilleront pour gagner une étape de prestige.
   Au programme de cette ultime semaine: 3 étapes relativement plates, dont une se terminant par une arrivée en altitude, une étape de moyenne montagne et deux de haute montagne avec en tout 11 cols dont 6 seront supérieurs à 1.100 m. et 4 au-dessus de 1.700 m, juste pour l’avant-dernière étape. Autant dire que le suspense sera maintenu jusqu'au dernier jour.

📌 Comme lors ses premiers volets, j'ai rajouté aux villes de départ et d'arrivée, 3 blasons de villes ou de communes (municipios) supplémentaires, traversées par les coureurs sur leur itinéraire, pour l’intérêt historique, géographique et surtout héraldique qu'ils apportent.



  Voici la carte du parcours de cette troisième et dernière semaine  :

région de Castille-La-Manche
Communauté de Madrid

région de Castille-et-León

 

drapeau de la région d'Andalousie
drapeau de la région d'Estrémadure

Vue de la vieille ville portuaire de Sanlúcar de Barrameda, sur la berge gauche de l'embouchure du Guadalquivir sur l'Océan Atlantique.
photo : © site www.spain.info/fr/
Province de Cadix / Cádiz





16e étape   -   Mardi 6 Septembre 2022 :
 Sanlúcar de Barrameda   -   Tomares

km 0 : Sanlúcar de Barrameda : 
Communauté autonome d'Andalousie - Province de Cadix.
○ Blason : "D'argent à une tour donjonnée de pierres au naturel, maçonnée et ajourée de sable, surmontée en chef d'une étoile à huit rais d'or et posée sur une mer fascée ondée d'azur et d'argent de quatre pièces, un taureau de carnation, ailé, couché sur des évangiles à plat d'or avec les sept sceaux pendants, accompagné d'un encrier et d'une plume, brochant sur le tout; à la bordure de gueules chargée en orle et en pointe de la légende latine en lettres romaines de sable : "LVCIFERI FANVM".
Timbre : une couronne royale fermée.
Les armoiries de Sanlúcar apparaissent composées d'éléments chrétiens et païens. Au premier plan se trouve un bœuf ailé, qui depuis les temps anciens représentait seul l'emblème original. Actuellement, le bœuf apparaît couché sur certains évangiles d'or accompagné d'un encrier et d'une plume, ces symboles représentant l'évangéliste saint Luc, patron de la ville. La tour et l'étoile ont été incorporées au XVIIIe siècle et font allusion au temple primitif de Lucero, qui a été créé lors des premiers établissements de la ville. Le Temple de Lucero est mentionné par Strabon et se trouvait très probablement sur le site archéologique connu sous le nom d' El Tesorillo de la Algaida . La bordure sur laquelle devrait être écrite la légende latine "Luciferi Fanum Senatus" (bien que dans la description officielle seul figure Luceferi Fanum) se réfère audit lieu sacré (temple) et non pas à Lucifer ! Le mot Barrameda lui, vient d'un mot arabe (Bab-rha-mda), qui signifie porte ou terrain mouvant, et fait référence à une barre transversale (haut fond) qui se trouvait dans le fleuve et qui rendait la navigation difficile.

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :