mardi 3 novembre 2020

La Vuelta a España 2020 - le Tour d'Espagne en blasons - 3e semaine, de la côte de Galice à l'arrivée à Madrid en passant par Salamanque.

Logo officiel de l'administration
provinciale de La Corogne en Galice
   Nous voici de retour pour la dernière fois de cette année bien singulière sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → ICI). Oui: singulière et anxiogène. En effet, la situation sanitaire mondiale et en particulier en Europe occidentale que l'on connaît et que l'on vit, fait planer depuis plusieurs semaines des menaces sur le bon déroulement de la Vuelta, car l'Espagne est un des pays les plus touchés par la pandémie du Covid-19. La décision est à la main des gouvernements de chaque Communauté autonome pour les actions à mener afin de protéger les populations. Et donc à tout moment: telle ou telle étape, voire une succession d'étapes, pouvaient être amputées, ou tout bonnement annulées et l'épreuve ne même pas parvenir à aller jusqu'à la ligne finale sur la Plaza de Cibeles à Madrid ! Au jour où j'écris ces lignes il n'en est rien. Peut-on s'en féliciter, alors que des millions de personnes subissent la maladie de manière tragique, et d'autres sont contraints de rester chez eux pour se protéger et protéger leur entourage ? En tout cas, mon propos étant axé sur l'héraldique et non pas sur les politiques sanitaires ou les valeurs sportives, je m'autorise, sans scrupule aucun, le droit de poursuivre le parcours tel qu'il était prévu jusqu'à la fin. 
  Sur le tracé, nous revisiterons ou nous découvrirons encore quelques dernières villes ou villages de grand intérêt historique ou touristique. Si les classements sont presque établis désormais, sauf accidents, il reste néanmoins quelques moments de bravoure à négocier, tel que l' alto de la Covatilla, classé parmi les cols les plus difficiles d'Espagne ! 
Affiche vintage









 
  Notre thématique sur l'héraldique espagnole, va une fois encore nous transporter dans l'histoire et la géographie de l'Espagne. Mais cette année, en raison de l'organisation très rapprochée des trois grands tours, j'ai été contraint de réduire la présentation des armoiries aux seules villes de départ et d'arrivée de chaque étape. Le traitement que j'avais initié à partir de la Vuelta 2017 avec l'intégration de deux villes ou communes situées sur le parcours de chaque étape, intercalées entre la ville du départ et celle de l'arrivée sera remis en œuvre dès que possible, si aucun chamboulement ne vient perturber à nouveau la programmation des épreuves en 2021 !...  Evidemment, certaines villes ou sites étapes sont récurrents d'année en année, et donc pour les habitués de mon blog, peu de nouveaux blasons seront découverts. Mais il y en a quand même. A l'inverse, parfois, il y en aura pas du tout, ni récurrence, ni nouveauté, comme avec l'étape n° 17, vous allez le découvrir. 

Voici à nouveau pour rappel, la carte générale du parcours :
 
 Voici la carte du parcours de la troisième et dernière semaine : 

Communauté autonome de Galice
Communauté autonome de Castille et Leon
Communauté autonome d'Estrémadure
Communauté de Madrid


 C'est parti pour un périple de 933,6 kms de routes à travers ces quatre Communautés autonomes, si tout va bien et à la condition que celles-ci n'interdisent pas le passage de l’organisation sur leurs territoires ... :
.
cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.  
L'anse d'Ézaro et l'embouchure du río Xallas vues depuis les hauteurs du Mirador d'Ézaro.
photo © site www.rtve.es


13e étape - Mardi 3 Novembre 2020  :
Muros   -   Mirador de Ézaro  ~  Dumbria
(étape contre la montre individuel)




• Muros :
Communauté autonome de Galice - Province de La Corogne.
○ Blason : " Coupé, au premier parti, en I de gueules au château donjonné de trois tours d'or, maçonné de sable, ouvert et portillé d'azur, en II d'argent au lion de gueules couronné, armé et lampassé d'or; au deuxième d'azur à la caravelle d'argent à trois mâts et aux voiles ferlées, voguant sur une champagne fascée ondée d'argent et d'azur et accompagnée en chef de deux coquilles d'argent".
Timbre : Couronne royale fermée.

 
 

 
 km 33,7 : 🌄 Mirador de Ézaro :
C'est, comme son nom l'indique un point de vue élevé (278 m pour l'arrivée de l'étape) dominant la côte atlantique, mais qui, pour y accéder demande un gros effort avec une route très pentue sur 2 km et des passages à 20 %, idéale pour les finisseurs costauds. Ce site est localisé sur le territoire du concello (commune) de Dumbria.




km 33,7 : Dumbría :
Communauté autonome de Galice - Province de La Corogne.
○ Blason : "D'or, au pal d'azur chargé d'un filet d'argent ondés ; à la bordure d'azur chargée de sept dolmens d'or, trois en chef et deux sur chaque flanc".
 Timbre: couronne royale fermée. 
•  L'Espagne et plus particulièrement la Galice sont très riches en monuments mégalithiques. Cette municipalité en comporte plusieurs spécimens sur son territoire. Le pal ondé représente la rivière du lieu, le río Jallas ou Xallas, dans la langue galicienne.




14e étape - Mercredi 4 Novembre 2020  :  Lugo   -  Ourense 



• Lugo :
Communauté autonome de Galice - Province de Lugo.
○ Blason : " D'azur à une tour donjonnée d'argent, maçonnée de sable, ajourée, ouverte de gueules, accostée de deux lions affrontés d'or appuyés contre la tour, sommée d'un calice d'or et d'une hostie d'argent rayonnante d'or, issant du calice, accosté de deux anges de carnation en adoration affrontés, d'argent, à la chevelure d'or, agenouillés sur deux nuées du même; et une bordure d'argent contenant la devise de la ville : "HOC HIC MYSTERIUM FIDEI FIRMITER PROFITEMUR" (ici avec une foi ferme, nous confessons ce mystère) en lettres de sable,disposée en orle ".
Timbre : couronne royale fermée.
 • La tour donjonnée  fait référence à la célèbre muraille romaine, une des mieux conservée en Europe, de l'antique Lucus Augusti , inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Au-dessus, le calice et l'hostie représentent le Saint Sacrement, qui est exposé en permanence dans la cathédrale de Lugo par une dérogation spéciale du pape.
 • • Le logo officiel , comme ce timbre émis en 2010 représentent (une petite section de) la muraille romaine de la ville

 
km 204,7 : Ourense :
Communauté autonome de Galice - Province d'Ourense.
○ Blason : "D'argent, un pont de cinq arches, sommé à dextre d'un château d'or, crénelé, maçonné de sable, ajouré et ouvert de gueules, à senestre un lion rampant, lui aussi d'or, tenant une épée levée de sa patte dextre du même métal, le tout posé sur une champagne fascée ondée d'azur et d' argent formant une rivière, et surmonté en chef d'une couronne royale fermée d'or, sertie de pierres précieuses et de perles, et garnie d'un bonnet de gueules".
Timbre : couronne royale fermée.
• Dans beaucoup d'ouvrages, le blasonnement prend en compte : le pont, la tour et même le lion "au naturel", subterfuge pour supprimer l'enquerre "or sur argent" : métal sur métal, contraire aux règles d'accord des couleurs en héraldique.
•• Dans de nombreuses représentations anciennes, l'épée brandie par le lion est introduite dans la couronne royale (comme on peut le voir avec le logo communal ci-dessus). Mais cela oblige à rapprocher le lion du centre de l'écu.


;

15e étape - Jeudi 5 Novembre 2020  :   Mos   -  Puebla de Sanabria 



• Mos :
Communauté autonome de Galice - Province de Pontevedra.
○ Blason : " Parti, au premier d'or à la rose de gueules, boutonnée et pointée de sinople, le bouton et les pétales bordés d'un filet d'or, tigée, feuillée et armée de trois pièces de sinople;  au deuxième d'argent à trois fasces échiquetées de gueules et d'or de quatre tires, chargées au centre d'un filet de sable brochant".
Timbre : couronne royale fermée.
• La rose évoque les activités agricoles, en particulier horticole, favorisées par le passage du  Río Louro sur la commune.
 •• La partie senestre reprend les armoiries de la maison de Soutomaior, une lignée de seigneurs de Galice remontant à l'époque médiévale (XIIIe s), qui furent marquis de Mos.
source infos : http://driza.blogspot.com/2015/01/el-escudo-y-la-bandera-de-mos-aprobados.html




km 230,8 : Puebla de Sanabria :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Zamora.
○ Blason : "D'azur, à une croix de Saint André d'or, cantonnée de quatre fleurs de lis du même, à la bordure d'azur chargée de huit croissants montants d'argent".
Timbre : couronne royale fermée.

logo de la commune

Le château des comtes de Benavente (XVe siècle) à Puebla de Sanabria - photo © site www.pinterest.fr

.

16e étape - Vendredi 6 Novembre 2020  :
Salamanca / Salamanque   -  Ciudad Rodrigo




• Salamanca / Salamanque :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque.
○ Blason : Tiercé en pairle, au premier d'argent à deux lions mornés d'or affrontés, issants des flancs; au deuxième d'argent au pont d'or maçonné de sable, sommé d'un taureau arrêté de sable senestré d'un figuier de sinople, arraché ; au troisième d'or à quatre pals de gueules, à la bordure d'azur chargée de huit croisettes pattées d’argent.
Timbre : couronne royale ouverte.
 • Traditionnellement, la position des quartiers de l’écu d'armes est inversée: les pals sont à gauche et le pont à droite, comme il est possible de l'observer sur de nombreux bâtiments et sur des documents anciens, dans cet ordre. Ils peuvent aussi être vus séparément sur deux armoiries distinctes (voir → ICI).
 
détail d'une carte postale héraldique peinte avec le blason
 inversé, conforme à la représentation primitive.

 
• Dans le premier quartier est représenté le pont romain. Le taureau fait allusion au paysage du Campo Charro, connu pour ses prairies ou de valeureux taureaux de combat sont élevés.
•• Le quartier aux pals de gueules fait bien sûr penser aux armes d'Aragón, et en effet il s'agit d'une brisure attribuée à un personnage historique de sang aragonais: le comte Don Vela de Aragón qui eut un rôle historique dans cette ville à fin du XIe/ début du XIIe siècle pour le compte du roi de León.
 
 


 
 km 162 : Ciudad Rodrigo :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque.
○ Blason : "D'azur à trois colonnes d'un temple romain ruiné d'or, rangées en fasce".
 Timbre : couronne royale fermée. 
• On pense que ces colonnes appartenaient à un temple romain situé au nord de la Plaza Mayor, à l'emplacement d'un village antique. En 1903 elles ont été démontées, malgré les protestations des habitants, puis oubliées. En 1922 elles ont été restaurées et replacées sur le Campo de Toledo

Les trois colonnes romaines à l'origine du blason
de la ville, sur leur ancien site : el Campo de Toledo
photo © Esperanza Vicente Macías











 Actuellement elles ornent l'un des ronds-points à l'entrée de la ville. Sur la base des colonnes, on peut encore lire une inscription romaine, correspondant à un ancien nom de lieu : Miróbriga.
 source infos : salamancartvaldia.es/not/108206/las-tres-columnas-historia-y-simbolo-de-ciudad-rodrigo/
 

 
 

17e étape - Samedi 7 Novembre 2020  :
Sequeros    -  Alto de La Covatilla



• Sequeros :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque - Comarque et Mancomunidad (= communauté de communes) de La Sierra de Francia.
○ Blason : aucun !... officiellement.
• La petite municipalité de 237 habitants (en 2019) utilise néanmoins pour son compte Facebook, un ersatz de blason, plutôt un logo au look d'armoiries avec : un arbre terrassé, une tour donjonnée, un lion rampant appuyé contre l'arbre, et ce qui semble être une cigogne, en vol stationnaire au-dessus de l'arbre. Le tout, en couleurs flashy du plus bel effet, vu par un élève de CE2, est timbré d'une couronne ouverte à cinq fleurons.










.
 km 169 : La Hoya  :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque - Comarque de la Sierra de Béjar et Mancomunidad  de la Ruta de la Plata.
○ Blason : aucun !
 
km 178,2 : 🏔 Alto de La Covatilla :
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Salamanque - Municipio de La Hoya.
• L'arrivée de l'étape se jugera après une ascension d'un quinzaine de kms à l'altitude de 1.965 m. dans la station de ski de la Covatilla (son nom commercial complet est : Sierra de Béjar-La Covatilla) qui est située dans le Système central de la province de Salamanque, la seule de cette province en Castille-et-León. Elle se trouve sur le territoire de la commune de La Hoya, qui n'est à ma connaissance, pas pourvue d'armoiries, .

la station de ski de la Covatilla dans la Sierra de Béjar, au sud de la province de Salamanque



18e étape - Dimanche 8 Novembre 2020  :
Hipódromo de la Zarzuela  -  Madrid (arrivée)


🏇 Hipódromo de la Zarzuela :
Communauté autonome de Madrid - Municipio (commune) de Madrid.
• L'Hippodrome de la Zarzuela est un hippodrome public appartenant à l'État situé à la périphérie de la ville de Madrid, sur la colline de la Zarzuela. Il a été conçu dans les années 1930 par les architectes Carlos Arniches Moltó et Martín Domínguez avec la collaboration de l'ingénieur des routes, canaux et ports Eduardo Torroja. En raison de la guerre civile espagnole, il n'a été inauguré qu'en 1941. Son architecture remarquable en ce qui concerne les tribunes font qu'elles ont été classées Monument Historique-Artistique en 1980 et sont la propriété de la SEPI
•• C'est la première fois dans l'histoire des grands tours qu'un hippodrome est utilisé comme départ d'étape. Et après le départ depuis la base militaire du Cid Campeador, donné la semaine dernière, les organisateurs de la Vuelta nous étonnent encore cette année avec leurs trouvailles inédites sur le parcours de la course, et ceci même si les spectateurs y sont largement absents pour cause de pandémie.

🛡 Et allez, voici, exceptionnellement, trois communes qui seront traversées par la course durant cette dernière étape, avec leurs blasons respectifs :

km 15 :  Boadilla del Monte
Communauté de Madrid 
Les arbres sont des chênes verts,
 typiques du paysage local.
 Les chaînes sont l'attribut de saint
Babylas d'Antioche , le saint patron
de la commune, qui mourut assassiné
en prison, enchaîné, en l'an 251.
   km 35 : Villaviciosa de Odón
Communauté de Madrid
Un château pour la Castille
 surmonté d'une hache et d'une
pioche, liées ensemble pour 
rappeler les activités ancestrales
sur la commune.
km 56,5 :  Getafe
Communauté de Madrid 
Cette ville à 13 km au sud de Madrid abrite une importante base militaire de l'Armée de l'air espagnole;
Le premier quartier se réfère à un monument de Getafe dédié au
Sacré-Cœur de Jésus


kms 79,6 à 124,2 :  Madrid  
Communauté de Madrid
○ Blason : "D’argent à l’ours(e) de sable rampant(e) et appuyé(e) contre un arbre de sinople, fûté au naturel, fruité de gueules et terrassé de sinople, à la bordure d’azur, chargée de sept étoiles d’argent".
Timbre : couronne royale ouverte.

 • Ces armes sont très anciennes, elles remontent au début du XIIIe siècle.  Le sceau initial représentait un ours brun passant ( ni rampant, ni appuyé contre un arbre, inexistant alors, et surmonté des sept étoiles formant la constellation de la Grand Ourse). L’ours est en fait en raison de ce symbole astronomique : UNE ourse !!! On dit aussi que la région où est situé Madrid s’appelait anciennement Úrsica et qu’il y avait nombre d’ours et de sangliers….
 
• En 1222 , un procès en justice eut lieu pour mettre fin à l’opposition entre les représentants de la Ville et les autorités ecclésiastiques pour le droit d’utiliser les prairies et les bois autour de la cité.
 
Les premiers obtinrent les bois, les seconds, les prairies … C’est à la suite de ce litige, qu’est apparu sur les armes de la ville l’arbre fruité, et que l’ours s’est dressé contre lui, alors que l’Église a gardé le symbole de l’ours passant sur le pré (prado en espagnol, d’où le nom du Musée du Prado) … Les sept étoiles du ciel se sont dispersées dans la bordure, rajoutée à ce moment.
 • Mais l’arbre qu’en est-il ? est-ce un pommier, non : il n’y a pratiquement pas de pommiers dans cette région, à cause du climat ! et puis les fruits ont toujours été représentés très petits … On a longtemps évoqué l’arbousier (madroño en espagnol), c'est la version la plus admise, mais pourtant, il n’y a guère plus d’exemplaires de cette espèce à Madrid, non plus !! Par contre, la région est très propice à la croissance abondante du micocoulier (Celtis australis el lodón en espagnol) qui produit de petits fruits orangés consommables … par les ours, pourquoi pas. A confirmer ...
Vue aérienne sur la Plaza Mayor, au centre de Madrid, qui fêtait ses 400 ans l'année dernière en 2017 




C 'est terminé pour l'édition 2020 
podium, fête, tapas, feux d'artifice...   
 
 
Pour le sport, voici le podium final 2020 :
 
 Classement Général ( Maillot rojo / Maillot rouge) :
• 1 - Primož Roglič, slovène.
• 2 - Richard Carapaz, équatorien.
• 3 - Hugh Carthy, britannique.
 
Classement par points ( Maillot verde / Maillot vert) :
• 1 - Primož Roglič, slovène.
Classement de la montagne ( Maillot de lunares / Maillot blanc à pois bleus) :
• 1 - Guillaume Martin, français.
Classement du meilleur jeune ( Maillot blanco / Maillot blanc) :
• 1 - Enric Mas Nicolau, espagnol.

 
  Et rendez-vous en 2021, si tout va bien...
avec, selon les informations les plus récentes, un Grand Départ qui sera donné à Burgos, dans le cadre de la commémoration des 800 ans de la Cathédrale de la cité castillane, avec trois étapes qui seront disputées autour de la ville.



💻 Pour revoir la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta  → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)

 📺  Voir les étapes en direct ou les vidéos en replay : sur la chaîne Eurosport (avec un  abonnement payant) → ICI

carte des provinces (en couleurs) visitées durant la 3e semaine
💶 Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons, drapeaux :   es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institutions.
- Autres images : passer la souris dessus pour découvrir leur origine 

                     Herald Dick



Aucun commentaire:

Publier un commentaire