mardi 10 avril 2012

Histoire parallèle : 10 avril 1912 - 2012 : de Southampton à Cherbourg


Hampshire county
(Royaume-Uni ) capitale : Winchester
nous retrouvons la rose rouge de la
 Maison de Lancaster et la couronne
du Roi Edouard

   epuis 7 jours , le Titanic est amarré au White Star Dock  dans le port de Southampton (Hampshire) → voir l'épisode précédent. Tout est prêt pour le grand départ du voyage inaugural. Au cours de la matinée , c'est l'effervescence , les derniers approvisionnements sont montés à bord.  Au tour des passagers et leur bagages de franchir les passerelles  pour atteindre qui leurs cabines luxueuses, d'autres les compartiments de 2e ou 3e classe : au total 953 hommes, femmes et enfants, mais 31 d'entre eux ne vont pas en Amérique , ils débarqueront soit à Cherbourg en France , soit en Irlande. 

Edward John Smith (1850 -1912)








L'équipage est composé de 885 hommes et femmes placés sous la direction du Commandant Edward Smith , vétéran de la marine britannique à 62 ans, et qui  commandait l'Olympic, le frère aîné du Titanic, jusqu'au 30 mars 1912.  Pour l'anecdote il échangeait ce commandement avec le Capitaine J. H. Haddock (non, non , ce n'est pas un gag !!)  qui a été lui, le premier maître du Titanic. 

armoiries de Southampton (Royaume-Uni ) - dessin de A.-C. Fox-Davies (1915)
 
départ de Southampton (affiche)

 

C'est à 12 h 15 , que le paquebot quitte le quai , mais alors qu'il progresse , il manque de heurter un autre navire , le New York qui a rompu ses amarres sous la force des remous provoqués par ses trois énormes hélices. Puis il est guidé par le pilote du port et six remorqueurs dans le chenal qui le mène dans les eaux de la Manche, direction: Cherbourg , en France.

 En effet,  le bateau a fait deux escales avant d'entamer la traversée de l'Atlantique.  Il arrive donc dans la soirée du 10 avril , vers 18 h 35 où il s'arrête au large, dans la rade de Cherbourg , son tirant d'eau ne lui permet pas d'aborder les quais du port. Ce sont donc deux navires
transbordeurs, le Nomadic et le Traffic,  qui amènent à bord 274 passagers supplémentaires et en débarquent 24.
 
le vrai Titanic en rade de Cherbourg (photo d'époque éditée en carte postale)

le Titanic ? en rade de Cherbourg - carte postale d'époque (voir le cachet)
(en fait c'est l'Olympic, son sistership, qui est représenté ici ! l'éditeur de carte postale a donc triché !) 
merci à l'internaute que je remercie pour m'avoir signalé la supercherie (voir commentaires , tout en bas)
   
armoiries de Cherbourg (France - Manche)
 carte postale de la série Barré & Dayez ( années 50')
"d'azur à la fasce d'argent chargée de trois étoiles
 de six rais de sable et accompagnée de trois besants d'or" 

le transbordeur Nomadic à Cherbourg, de la White Star Line, qui est
en réalité une version réduite du Titanic, construit par les mêmes
chantiers à Belfast et avec les mêmes matériaux.
Il a fini sa vie comme restaurant flottant sur la Seine à Paris,
depuis il a été racheté, restauré et sera exhibé pour la célébration
du centenaire à Belfast.

 À 20 h 15 , tous les nouveaux passagers venant de France sont installés et le navire part pour Queenstown, en Irlande.



Herald Dick

1 commentaire:

  1. La carte postale indiquant le Titanic en rade de Cherbourg montre en fait l'Olympic son sistership. La différence la plus visible entre les 2 est le pont promenade (sous le pont des embarcations) qui est ouvert sur toute la longueur de l'Olympic et seulement à moitié sur le Titanic.

    RépondreSupprimer