mercredi 23 mai 2012

Zoo héraldique #09 : l' Écrevisse - 2ème partie

 S  uite de l'exploration des aventures héraldiques de notre crustacé ( voir le précédent volet → ici ). Nous partons dans le Nord-Est de l'Europe, pour commencer avec quelques jolis spécimens que j'ai pêchés pour vous :
armoiries des villes et régions, de gauche à droite :
1 - Aurskog-Høland  (Norvège)  /  2 - Gladhammar (Suède)  /  3 - Raków (Pologne)  /  4 - Tjörn (Suède) /  5 - Vesegonsky raïon (Russie)

 On peut trouver quelques associations étranges avec d'autres animaux : un saumon , une lamproie, un cerf, une vache Holstein et un ours ...
Kozojedy (Rép. Tchèque)
Eurajoki (Finlande)
Dombrád (Hongrie)
Fitzen (Allemagne)
Bernkastel-Kues (Allemagne)










Puisque nous sommes arrivés à Bernkastel-Kues, en Rhénanie-Palatinat, une charmante ville formée de deux ensembles au bord de la Moselle, et que j'ai eu le plaisir de visiter, je dois vous parler d'un grand homme, assez méconnu, auquel se rapporte la bête à pinces , car c'est son blason que l'on trouve un peu partout où il est passé.  
 Son nom d'origine est Nikolaus Chrypffs , qui en en patois local, est équivalent à Krebs en allemand. Krebs se traduit par : écrevisse, ce sont donc des armes parlantes. Il est né a Kues, sur la rive droite de la Moselle, face à Bernkastel. C'est un grand penseur, humaniste et théologien, son œuvre est connue sous le nom de Nicolas de Cues, of Cusa, de Cuse , le Cusain , en latin Nicolaus Cusanus, et Nikolaus von Kues en allemand, bien sûr. Reconnu comme un philosophe majeur de l’Occident médiéval, il est redécouvert ces dernières années comme théologien de très haut rang et comme mystique à bien des égards, proche de la pensée orientale. Célèbre pour son traité de la Docte ignorance, il est considéré comme un précurseur de Galilée et de Copernic, car il s'intéresse également à l'astronomie. Il a été élevé au grade d'évêque puis de cardinal, et fut un proche du Pape. Il est mort en Italie et enterré à Rome. Pour en savoir plus je vous propose de lire sa biographie → ici , ou les nombreux livres parus à son sujet (à gauche). C'est sous son influence, qu'on a construit à Kues en 1451, sa ville natale, un hôpital pour les pauvres, le St.Nikolaus Hospital ou Cusanusstift , magnifique ensemble hospitalier et religieux gothique que l'on peut visiter, et où sa marque : ses armoiries, sont présentes partout, comme ci-dessous :
détails - ancien hôpital et chapelle St.Nikolaus (XVè s.) - Bernkastel-Kues
St.Wendel (Sarre) - église St.Wendel
 On retrouve aussi son blason dans d'autres lieux en Allemagne, en Italie,  en temps qu’évêque et cardinal :
sur son tombeau dans l’église San Pietro in Vincoli à Rome

















Restons encore en peu en Allemagne , nous avons vu que
le mot "krebs" signifie écrevisse, et la fois précédente c'est le le mot slave "rak" qui avait le même sens. Pour cette raison , un bon nombre de familles nobles ou bourgeoises qui avaient cette opportunité dans leur patronyme, ont utilisé les armes parlantes. Pour d'autres, les raisons sont plus obscures :
deux pages du Sammelband Wappenbuch (Bavière ~1530) , montrant, entre autres, deux écrevisses.
famille Krebs - façade d'une maison
de Rothenburg (Bavière)

famille Krebs - Berne (Suisse)



Ducs de Schleswig-Holstein - Wappenbuch Grünenberg (Bavière) - 1483
un des panneaux montrant l'épouse du donateur : Katharina Heller ,
née von Melem - Retable de Heller (ci-dessous, visible à Francfort et
à Karlsrühe) - chef-d'œuvre de Dürer et Matthias Grünewald (~1507/1511)

 
Von Kressberg (wap. Grünenberg)
 
Et pour finir ce second volet , une petite série de villes allemandes krebs-tomanes :
armoiries des villes allemandes, de gauche à droite :
6 - Bad Wurzbach    /    2 - Vörstetten   /     3 - Kressberg     /     4 - Cottbus     /    5 - Insingen


La prochaine fois nous découvrirons un autre personnage haut en couleurs, qui portait l’emblème de l'écrevisse : un incroyable guerrier, héros national,  sorti tout droit du Moyen-âge, digne des plus grands romans d'aventure ou des films d'époque... et je pense, complètement inconnu du public.

            Herald Dick

Aucun commentaire:

Publier un commentaire