samedi 12 mai 2012

Blasons napoléoniens des villes d'Italie -
1810-1814 - 2nde partie


Suite du troisième volet consacré à l'inventaire des armoiries d'Empire attribuées aux villes d'Italie.
( voir article précédent → )
Pour plus de confort, je remets en visibilité la carte de situation des villes citées dans le texte. En revanche, pour l'historique ayant abouti à la création et à la durée de vie éphémère de ces armoiries, je vous renvoie à mes articles précédents.
les points blancs figurent l'emplacement des villes décrites (noms en bleu) dans le texte

 Voici donc les sept dernières des quatorze villes d'Italie de la partie annexée à l'Empire français par Napoléon auxquelles ont été délivré des armoiries par lettre patente.

Les blasonnements sont ceux d'époque, très peu modifiés.


9 - Parme , préfecture du département du " Taro "
et dont les sous-préfectures étaient : Plaisance (Piacenza), Borgo San Donnino (Fidenza).
Armoiries concédées le 13 juin 1811 : d'or à la croix pattée d'azur ; au chef des Bonnes Villes.

Parme en 1811

Parme / Parma (Emilie-Romagne)
blason historique et actuel






















10 - Plaisance, sous-préfecture du département du " Taro " 
Armoiries concédées le 13 juin 1811 : de gueules à la louve arrêtée et soutenue (d'une trangle alésée) d'argent, surmontée de deux billettes du même, au chef des Bonnes Villes.
Plaisance en 1811

Plaisance / Piacenza  
(Emilie-Romagne) - blason actuel





















11 - Chiavari, préfecture du département des " Apennins "
 et dont les sous-préfectures étaient : Pontremoli, Sarzane (Sarzana).
Armoiries concédées le 21 novembre 1810 : d'azur au château crénelé de six pièces, donjonné d'une tour crénelée de trois pièces, d'argent, ouverts, ajourés et maçonnés, l'un et l'autre de sable, soutenu d'une terrasse de sinople, chargée d'une clé d'or en fasce, le penon à dextre ; franc quartier (canton) des villes de deuxième classe.

Chiavari en 1810

Chiavari (Ligurie) 
 blason historique et actuel























12 - Borgo-Taro, chef-lieu de canton du département des " Apennins "
Armoiries concédées le 10 janvier 1814 : d'argent à deux tours crénelées de trois pièces, jointes par une muraille, de gueules, maçonnées, ouvertes et ajourées,, soutenues d'un fleuve de sinople, et sommées d'une lance de sable, nouée d'azur ; franc quartier (canton) des villes de deuxième classe.


Borgo-Taro en 1814

Borgo Val di Taro 
 (Emilie-Romagne) - blason actuel























13 - Florence, préfecture du département de l' " Arno "
 et dont les sous-préfectures étaient : Arezzo, Pistoie (Pistoia).
Armoiries concédées le 13 juin 1811 : d'argent à la fleur d'iris terrassée au naturel ; au chef des Bonnes Villes.
Florence en 1811

Florence / Firenze (Toscane)
 blason historique et actuel





















La fleur de lis "florencée" *, emblème très ancien et armes parlantes de la cité-état de Florence, malgré qu'elle n'ait aucun rapport avec l'ancien régime et les Rois de France, a été remplacée par un iris naturel, peu esthétique du point de vue héraldique.
(*) le terme : florencé(e) qui vient du nom de cette ville, signifie que la figure est elle-même ornée d'attributs en forme de fleurs de lis, parfois avec leurs tiges.


14 - Livourne, préfecture du département de la " Méditerranée "
 et dont les sous-préfectures étaient : Pise (Pisa), Volterra.
Armoiries concédées le 13 juin 1811 : d'azur au château d'argent, ouvert et maçonné de sable, donjonné de deux tourelles du même, celle à dextre sommée d'un drapeau d'argent chargé du mot FIDES de sable, le tout soutenu d'une mer de sinople ; au chef cousu des Bonnes Villes.

Livourne en 1811

Livourne / Livorno (Toscane)
 blason historique et actuel






















Pour les non latinistes (à commencer par moi-même !) : Fides se traduit par la "foi".


15 - Rome, préfecture du département de " Rome "
 et dont les sous-préfectures étaient : Frosinone, Rieti, Tivoli, Velletri , Viterbe (Viterbo).
Armoiries concédées le 13 juin 1811 : d'argent à la bande de sable chargée d'une louve couchée allaitant deux jumeaux qu'elle semble regarder avec affection *, le tout d'or ; au chef des Bonnes Villes.
 (*) c'est le texte exact figurant sur le décret !

Rome en 1811
Rome / Roma (Latium)
 blason historique et actuel





















Rome -  blason "non héraldique"
admis à certaines époques.

Ici on notera, que Napoléon, fervent admirateur de l'œuvre de Jules César et de l'Empire romain, dont il s'inspirait souvent, n'a pas occulté les symboles de la cité antique, bien au contraire. Par contre, le conflit ouvert entre l'Empereur et le Pape, après lui avoir confisqué ses états pontificaux, a eu pour conséquence la suppression de la croix chrétienne dont elle était le symbole du pouvoir. 


C'est donc terminé pour l'Italie , il nous reste un pays à explorer pour une prochaine fois : la Belgique, donc à très bientôt.

Crédits :
- les blasons modernes viennent pour la plupart du site :
    http://www.araldicacivica.it/
avec de petites modifications, j'espère qu'ils me pardonneront ...
- les blasons de l'Empire viennent de ma bibliothèque.

Herald Dick



Aucun commentaire:

Publier un commentaire