lundi 9 janvier 2012

La Gendarmerie Nationale , troisième volet de l'inventaire Geo Héraldique #04

 Nous avons parcouru les deux fois précédentes,  par le biais des écussons armoriés qu'elles arborent,   les unités de Gendarmerie départementales, en postes fixes dans nos régions (voir: Géo Héraldique #04) et celles détachées à l’Étranger , ou qui officient dans les Communautés d'Outre-Mer (voir : La Gendarmerie Nationale hors métropole). Cela nous a permis de parcourir la planète sur tous les continents !  Mais nous n'en avons pas fini pour autant avec ce sujet, et de retour en métropole, ils nous reste à étudier encore quelques unités de cette grande institution nationale qui perpétue l'usage de l'héraldique officielle dans notre pays . 

État-major de la Gendarmerie Mobile
ex-Légion de G.M. d'Ile-de-France
basée à Maisons-Alfort (94)
Le semé de fleurs de lys sur champ d"azur
est celui de la province d’Île-de-France .
Rien à voir avec une revendication
pour la monarchie de France !

   Cette fois-ci, nous découvrons la Gendarmerie Mobile , qui  officie dans des missions de maintien de l'ordre et de sécurité générale .  Elle se doit d'intervenir  là où on a besoin d'elle en un minimum de temps. Il s'agit donc pour l'essentiel de gérer la sécurité des personnes et des biens pendant des évènements exceptionnels : manifestations diverses de grande ampleur, émeutes , catastrophes, grosse délinquance, plans de sécurité anti-terrorisme de type Vigie-Pirate, etc...  
  Sa structure date de 1921, elle a été plusieurs fois remaniée. 2005 étant la date du dernier organigramme. Ses forces sont réparties sur tout le territoire national.
  Depuis le 1er juillet 2005, la Légion de Gendarmerie Mobile d'Ile de France (LGMIF) s'appelle la Force de Gendarmerie Mobile et d'Intervention (FGMI). Commandée par un général, elle est subordonnée à la Région de gendarmerie d'Ile-de-France. 
 
 
 
 
 
 
 

écussons des Groupements de Gendarmerie Mobile  de la FGMI d'ïle-de-France , de droite à gauche :
Grpt II/I de Melun (77) - Grpt III/I d'Aubervilliers (93) - Grpt IV/I d'Issy-les-Moulineaux - Grt V/I de Beynes (78)
en fait les deux derniers groupements ont fusionné en 2007 en une  seule unité  nommée IV/I   à Beynes.
Vous conviendrez avec moi que ces blasons sont d'une simplicité et d'une élégance rare ...
en adoptant ces figures basiques : vergettes, jumelles et chevronnels , peu employés ailleurs.
 Pour l'Île de France , il faut rajouter 3 unités très spécialisées de la Gendarmerie Mobile , mais néanmoins très populaires :
 
écusson de la Garde Républicaine
pour les services d'honneur et de sécurité
du Président et des Instances nationales :
Ministères, Assemblée Nationale, Sénat
(régiments de cavalerie et motocyclistes)
blason identique aux armes de Paris
écusson du Groupement Blindé
 de la Gendarmerie Mobile,
 basé au Camp de Versailles - Satory (78)
"d'argent au char blindé de sable
 pointant son canon à dextre,
au chef d'azur semé de fleurs de lys"




ancien écusson du Groupement d'Intervention de
la Gendarmerie Nationale ( le célèbre G.I.G.N)
ici, on s'éloigne un peu de l'héraldique
du point de vue formel ;  on y voit empilés :  
 un parachute, un triangle tiercé bleu-blanc-rouge,
un viseur de fusil d'assaut ,
une aigle essorante et la traditionnelle grenade !
 
nouvel écusson du Groupement d'Intervention de
la Gendarmerie Nationale
on a éclairci le dessin en réduisant le nombre 
de figures : la grenade, le parachute, le viseur de fusil
 d'assaut, un mousqueton d'équipement d'escalade
et les lettres GIGN sur le tout.


Pour accompagner les parades militaires il faut un peu de musique :

écusson de la Musique de la
Garde Républicaine pour les services
la lyre est symbolique , bien sûr !
car très peu utilisée dans les cérémonies. 
écusson de la Musique de la
 Gendarmerie Mobile basée à Maisons-Alfort























grandes armoiries** de la Garde Républicaine dessinées
en 1981 par M Vougny sur l'initiative de M Rosière  à l'occasion
 de la parution d'un ouvrage sur l'histoire de cette formation.

 (**) voici le blasonnement et la symbolique détaillée des grandes armoiries de la GardeRépublicaine :
(source : www.force-publique.net):

🛡 " Écartelé: au 1 d'azur à une grue d'or tenant dans sa patte une vigilance d'argent accosté d'une étoile à dextre et de trois fleurs de lis d'or à senestre; au 2 de gueules à l'aigle impériale couronnée d'or empiétant un foudre du même, au 3 de gueules au faisceau de licteur d'or supportant un bonnet phrygien de gueules, le faisceau accosté de deux branches de laurier d'or; au 4 d'azur à une bombe d'or enflammée du même. Sur le tout écusson aux armes de Paris ".
• L'ensemble est entouré de deux rameaux de chênes et de lauriers. Les armes sont placées sur un sautoir de d'épée et de clef, le tout d'argent.
• En pointe figure la croix de chevalier de la légion d'honneur et la composition est surmonté d'une couronne murale de quatre tours.

- Le bleu et le rouge sont celles de la ville de Paris, municipalité à laquelle la Garde a toujours été attachée.
- Premier quartier : la grue d'or, cet animal est représenté avec sa vigilance. En fait la grue repose sur une seule patte et tient dans l'autre une pierre dénommée vigilance. Si l'animal relâche son attention et s'endort, la patte retombe sous le poids et cela nécessite donc une attention de chaque instant. L'oiseau est adextré d'une étoile, elle évoque l'ordre de l'étoile créé par Jean II le Bon dont le chevalier du guet fut longtemps le seul bénéficiaire. Ces symboles évoquent le guet royal qui exerçait en permanence la fonction de surveillance et de protection. La Garde républicaine, de par sa filiation, est l'héritière de ces missions. Les trois fleurs de lis ne sont présentes que pour illustrer la continuité historique avec les autres quartiers.
- Second quartier: l'Empire. L'aigle impériale évoque tout autant la garde municipale de Paris que la gendarmerie impériale, devancières directes de la Garde républicaine.
- Troisième quartier: la République. Présente aussi sous les différentes républiques, la Garde républicaine a assuré en permanence ses missions au profit des gouvernements légitimes. Ces régimes sont ici évoqués avec les attributs traditionnels, faisceau de licteur, bonnet phrygien et couronne civique.
- Quatrième quartier, la gendarmerie. Sur le fond bleu figure la grenade d'or attribuée à la Garde républicaine. En effet, la garde fait partie intégrante de la gendarmerie depuis 1849.
- Sur le tout du champ est cousu l'écusson aux armes de la ville de Paris. Il rappelle que l'histoire de la Garde, évoquée au travers des quartiers, est très intimement lié à la ville de Paris.
- La couronne murale. Cette couronne évoque le lien avec la ville de Paris. Cette municipalité dite de première catégorie devrait figurer avec 5 tours. Il n'y en a que 4 sur la couronne et il n'a pas été trouvé de justification pour cette erreur. Les rameaux de chêne et d'olivier. Ils illustrent les valeurs militaires et les vertus civiques, le service au profit de la collectivité. A la pointe de ces rameaux figure la croix de chevalier de la Légion d'honneur accordée par décret en date du 9 octobre 1900.
- L'épée (support). Elle rappelle que la Garde républicaine est une unité militaire, que ses personnels ont combattu sur de nombreux théâtres d'opérations.
- La clef. Elle évoque la confiance accordée par la ville qui confie sa sécurité à la Garde républicaine.
- La couronne civique: ces rameaux de chêne et d'olivier illustrent les valeurs militaires, les vertus civiques et la grandeur du service de la collectivité.
- La Légion d'honneur : à la pointe de la couronne figure la croix de chevalier de la Légion d'honneur remise en 1928.


 Après l'Ile-de-France , passons aux unités déployées dans les régions françaises , composées de 6 Groupements , divisées en Escadrons puis eux-mêmes répartis en Pelotons  :
écussons,actuels et anciens en-dessous (avec le cartouche jaune tenant lieu de chef, datant de 1991)  des Groupements de Gendarmerie Mobile - qui s'appelaient "Légions de Gendarmerie Mobile" avant 2005 - de droite à gauche :
Zone de Défense Sud-Ouest (Bordeaux) - Z.D. Ouest (Rennes) -  Z.D. Sud-Est (Lyon)
"parti , à dextre, reparti d'azur et de sable , chargé d'une grenade enflammée d'or" ; à senestre , vous reconnaissez les armes des provinces de Guyenne, de Bretagne et du Lyonnais.

écussons ( actuels et anciens en-dessous)  des Groupements de Gendarmerie Mobile - de droite à gauche :
Zone de Défense Sud (Marseille) - Z.D. Est (Metz) -  Z.D. Nord (Villeneuve-d-Ascq/Lille)
vous reconnaissez les armes des provinces de Provence , de Lorraine et de Flandre
Vous allez vous demander mais où sont passés les 1ère , 4e et 8e légions ??.... (et non pas la 7e Compagnie ! ;-) Eh bien,  si la 1ère est celle de l'Ile-de-France vue au début ,  les 4e  (Orléans) et 8e (Dijon) ont existé un temps mais ont fusionné avec les Zones de Défense Ouest et Est.

anciens écussons , non réactualisées.
 vous reconnaissez les armes des provinces de l'Orléanais et de Bourgogne

Voilà ,  la Section Gendarmerie Mobile est maintenant close . Mais ce n'est pas encore fini pour l'inventaire des services de la Gendarmerie ; il reste à découvrir encore quelques unités spécialisées , et encore les Écoles et Centres de Formation.
 Donc à bientôt pour le dernier volet de cette saga militaire... 



                  Herald Dick










ecusson ecussons écusson écussons patch badge insigne emblème

4 commentaires:

  1. Merci cher Hérald pour ce coup de projecteur, et pour le clin d'oeil.... on en reparle si besoins
    cordialement
    R Filmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est moi qui vous remercie !
      votre blog : http://symbmilgend.over-blog.com/
      m'a beaucoup servi parmi d'autres sources,
      pour me documenter.
      amicalement
      HD

      Supprimer
  2. Hello,
    Très sympa cet article. Par contre la Garde Républicaine ne fait pas partie de la Gendarmerie Mobile.
    Cordialement
    Fred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour le compliment;
      Ma source est le site du Ministère de l'Intérieur , plus officiel ce n'est pas possible :

      http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Sites/Gendarmerie/Presentation/Gendarmerie-mobile

      où la Garde Républicaine qui peut officier n'importe sur le territoire national est bien rattachée aux forces de la Gendarmerie Mobile, ainsi que le GIGN.

      Supprimer