dimanche 5 janvier 2020

Les blasons des métiers et corporations #16 - Wiener Gewerbewappen - les blasons des Guildes de marchands à Vienne en Autriche (V)

  R 󠀡etour sur le sujet que j'avais débuté il y a presque quatre ans, en poursuivant la découverte d'une héraldique très spécifique : celle des Guildes de métiers, artisans et marchands qui avaient une activité dans la capitale autrichienne Vienne aux alentours de l'année 1900.  Ces délicieuses images d'un autre temps, sont l’œuvre du peintre héraldiste autrichien Hugo Gerard Ströhl (1851 – 1919), sans doute l'un des plus grands parmi les artistes que l'on connaisse, tous pays confondus, dans cet art. Mais je vous ai déjà expliqué tout cela dans le premier volet  (voir → ICI).

  En marge de l'héraldique, nous allons aussi apprendre davantage de l'onomastique, une branche de l'étymologie qui nous donne en particulier la provenance de nombreux noms de famille d'origine germanique, mais qui ont essaimé dans le monde entier.
  Voici donc 14 nouveaux métiers : ils sont pour certains toujours d'actualité, surtout ceux qui touchent à l'alimentation et à l'artisanat. D'autres ont évolué avec l'industrialisation, la mécanisation et les avancées technologiques, mais aucun n'a réellement disparu.






Naturblumenbinder -  Fabricants de compositions en fleurs naturelles : fleuristes.
und  -   et
(Naturblumen-) -Händler -  Marchands de fleurs naturelles, fleuristes.


 • L'écusson posé sur les tiges des roses est aux armes de la ville de Vienne




Wagner  -   Charrons
 
• C'était l'artisan qui fabriquait et réparait les charrettes, et en particulier les roues, éléments les plus complexes.

• L'écusson central, propre au métier, est supporté par l'aigle bicéphale de l’Autriche impériale, tenant dans ses serres les symboles du pouvoir: l'épée et le globe.




Nicht protokollierte Händler -  Commerçants non enregistrés
mit  -  avec des
Brennmaterialien  - Matériaux combustibles


•  Il s'agit à priori de commerçants occasionnels, ne tenant pas de boutique et n'ayant pas de licence.

•  Le caducée symbolise naturellement le commerce, en tant qu'attribut de Mercure/Hermès, le dieu du commerce dans la mythologie gréco-romaine











Kürschner  -   Fourreurs, pelletiers.
Etc.

 
• L'écu est composé d'un assemblage papelonné de fourrures d'hermine au naturel.








Friseure  -   Coiffeurs
Raseure  -   Barbiers
und   -    et
Perückenmacher  -   Perruquiers

 








Taschner  -  Bourseliers, coffretiers, fabricants de sacs, bourses, sacoches, malles, objets de voyage et autres articles en cuir.




Juweliere  -   Joaillers
Gold- (-schmiede)  -   Orfèvres (pour l'or)
und   -    et
Silberschmiede  -   Orfèvres (pour l'argent).


• Force est de constater que le vocabulaire en allemand est plus précis qu'en français, puisque le nom de l'artisan orfèvre est différent selon le métal qu'il travaille !

• Le personnage représenté est saint Éloi, saint patron des orfèvres et des métiers en rapport avec la métallurgie, en général.

• Nous retrouvons l'écusson aux armes de la ville de Vienne dans la pointe de l'écu.




Handelsgremium  -   Comité des marchands
des XII., XII., XIV.  -   des 12ème, 13ème,
14ème
u. XV.     -    et 15ème
Bezirkes  -   Quartiers, secteurs, arrondissements.






Gremium  -  Comité, guilde
der   -    des
Seidenwarenerzeuger  -   Producteurs de soie.


• Le papillon qui figure sur en bas de l'écu est le bombyx du mûrier (Bombyx mori) dont la chenille, appelée "ver à soie" produit naturellement la précieuse fibre sous forme de cocons.





Federnschmücker  -  Plumassiers
 

•  Le plumassier collecte et prépare des plumes d'oiseaux, fabrique et vend des garnitures qui deviendront accessoires de mode : éléments de costumes, ornements de chapeaux, etc...






Maschinenbauer  -  Ingénieurs en mécanique
 und     -  et
Mechaniker  -   mécaniciens












Apotheker  -  Pharmaciens
- Hauptgremium  - Comité principal



• Pas d'explication pour les initiales: F. I.

• L'écu est illustré par une herbe médicinale et un flacon de médicament avec son étiquette.


Weissgerber  -  Tanneurs, peaussiers, mégissiers.
 und     -  et
Fellhändler  -   marchands de peaux, de fourrures.

• Les outils mis en sautoir sont deux écharnoirs, ou couteaux à décharner les peaux.

• Le préfixe "Weiss" = blanc en français pour Weissgerber, indique ici qu'il s'agit d'artisans qui travaillaient plutôt des peaux d'ovins ou de caprins, à la différence des "Rotgerber"; "Rot" = rouge (voir le n°11 dans ce précédent sujet → ICI), tanneurs qui traitaient le cuir "rouge" des bovins. Encore une spécificité de la langue allemande qui apporte la précision qui est nécessaire pour identifier le bon métier et sa spécialisation !









Stellfuhrinhaber -  Propriétaires de chevaux et de véhicules hippomobiles.

















.


A bientôt pour une nouvelle série de métiers ....

et pour revoir le précédent épisode (IV), c'est.... → ICI

Et je vous recommande aussi de visiter les magnifiques chromos allemandes, sur les métiers avec leurs blasons de corporation, rassemblées par mes amis du site "Noblesse et art de l'Écu " → ICI



Crédits :
- la totalité des images héraldiques sont visibles sur le site autrichien : oktogon.at



                           Herald Dick
.
               Wappen Heraldik

4 commentaires:

  1. Très belle série sur laquelle je mettrai prochainement un lien sur Noblesse et Art de l'écu. Au fait, bonne année héraldique !
    Marc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci, Marc
      je te présente également tous mes meilleurs vœux pour toi, tes proches et les collaborateurs de Noblesse & Art de l'Écu.
      HD

      Supprimer
  2. L'article est publié sur Noblesse et Art de l'écu.

    RépondreSupprimer