mardi 20 septembre 2011

La Coupe du Monde de Rugby 2011 en blasons - 3ème semaine



Drapeau de la Nouvelle-Zélande
Nous retrouvons les étoiles de la Croix du Sud ,
emblême de l'Hémisphère sud




C'est reparti , les doutes commencent à entamer le moral , mais les jours à venir vont être décisifs, va falloir se battre et puis l'important c'est de participer , n'est-ce pas ?..

le 20 septembre : Italie / Russie à Nelson
le 21 septembre : Tonga / Japon à Whangarei
le 22 septembre : Afrique du Sud / Namibie à Auckland
le 23 septembre : Australie / USA à Wellington *
le 24 septembre : Angleterre / Roumanie à Dunedin
le 24 septembre : Nouvelle-Zélande / France à Auckland
le 25 septembre : Fiji / Samoa à Auckland
le 25 septembre : Irlande / Russie à Rotorua
le 25 septembre : Argentine / Ecosse à Wellington *

(*) je présenterai cette ville dans les semaines suivantes
NB : les villes en Italique ont elles déja été présentées les semaines passées : cliquez sur leur nom.

ville de Nelson / Whakatū en langue maori 
 Les armoiries ont été adoptées en 1958. l'ecu montre une croix de sable qui vient des armes de l'Amiral Nelson (celui de Trafalgar) dont la ville a pris le nom en hommage, le fascé ondé rappelle que la ville est un port
 sur la Baie de Tasman. La mître signifie que la ville est siège d'un evêché.
Les supports sont deux oiseaux locaux , un huia (voir ci-dessous) et un héron blanc appelé kotuku en maori.
Le cimier porte la couronne murale des villes et est surmonté du lion britannique issant et tenant
dans ses griffes un soleil (la ville prétend être la plus ensoleillée du pays).
La devise peut être traduite par "Que celui qui a mérité la palme la porte" , c'est celle de l'Amiral Nelson.

couple de Huia (Heteralocha acutirostris)
Malheureusement , ce magnifique oiseau endémique (encore un !) est une espèce éteinte depuis un siècle.
Il était déjà très rare avant l'arrivée des Européens, confiné dans quelques régions isolées de montagnes de l'archipel.  C'était un cas unique de dimorphisme sexuel au niveau du bec ! et c'est la femelle qui portait ce long bec recourbé ... En raison de sa rareté, il était sacré pour le peuple maori , ses plumes étaient portées par les chefs de tribus et gardées précieusement comme un trésor. Mais les collectionneurs occidentaux ont tous voulu en avoir un couple et l'appât du gain a forcé les pauvres maoris à le chasser pour eux , et par conséquent,  il a disparu de la surface de la planète, désormais il figure au panthéon de la bêtise humaine...



ville de Dunedin / Ōtepoti  en langue maori 
 Les armoiries ont été adoptées en 1947. Sur l'écu, la fasce vivrée représente le paysage montagneux de la région d'Otago dont Dunedin est la capitale. La tête de bélier et les gerbes pour la production agricole. Le château est celui des armoiries d'Edimbourg , en Ecosse : en effet Dunedin est le nom en gaélique d'Edimbourg. Les premiers colons de la région étaient d'origine écossaise.
La nef rappelle que la ville est un port .
Les supports sont un Ecossais en tenue traditionnelle et un chef Maori .
La devise peut se traduire par "En suivant les preceptes de nos ancêtres" .
  

ville de Rotorua 
 Les armoiries ont été créees en 1963. L'écu est entièrement dédié à la nature : un pin pour les forêts , une fleur de kowhai  (Sophora sp.), arbuste endémique des îles. Le chevron est chargé d'un truite pour la richesse des rivières et lacs ( Rotorua signifie le Second Lac) et en pointe figure un des fameux geysers qui font la joie des touristes.
Les supports sont un pionnier européen avec son chien de berger et un chef maori .
 Sur le cimier nous retrouvons notre huia , décrit plus haut.
La devise en langue maori signifie :"Ensemble , nous ne formons qu'un" , belle promesse !!


geyser près de Rotorua


 fleurs de kowhai (herbier du XIXè siècle)



Comme pour les semaines précédentes , je vous présente une  ville supplémentaire qui,
 celle-ci , héberge l'équipe de la Roumanie : Ashburton.


ville de Ashburton / Hakatere  en langue maori 
 Les armoiries ont été adoptées en 1966. L'ecu reprend les armes de deux notables qui ont marqué l'histoire de la ville : Lord Ashburton (la tête d'ours) et William Turton (les trèfles) . Ici la couronne murale des villes est "descendue" dans le blason !  La fasce ondée retrésente la rivière traversant la cité , chargée d'une pirogue maori .
Le cimier porte une tête de bélier et des épis de céréales : traditions agricoles... classique.
Les supports sont des échasses de Nouvelle-Zélande, poaka en langue maori (voir ci-dessous).
La devise peut être traduite par : "La foi confirme la vérité"

pirogue traditionnelle maori

deux échassiers typiques de Nouvelle-Zélande : l'avocette (Himantopus novae zelandiae), à gauche en bas et l'échasse (Himantopus leucocephalus), à droite


Vous avez remarqué que je vous gâte avec de superbes dessins ornithologiques, extraits d'un recueil du XIXè siècle appelé "a History of the Birds of New-Zealand" de Sir Walter Lawry Buller (Londres, 1888).
A la semaine prochaine , il en reste un peu ....!!!


Herald Dick
Tane-Kii-a dick




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire