vendredi 9 septembre 2011

La Coupe du Monde de Rugby 2011 en blasons - 1ère semaine

Ka Maté,  Ka Maté ,  Ka Ora,  Ka Ora ….
( c'est la mort, c'est la mort , c'est la vie , c'est la vie …)
 C’est avec ces mots de guerriers en langue maori (le haka) que commencent les matchs
des All Blacks....
 
le Haka












Eh non , je ne pouvais pas laisser passer l’occasion de traiter ce nouvel événement planétaire : la Coupe de Monde de Rugby  … mais à ma façon !

Pour ce qui est de l’héraldique , illustrer directement le thème rugby est plutôt frustrant : à part avec les badges des clubs, mais cela n’aurait guère d’intérêt , sauf pour les spécialistes en rugby. Les références héraldiques sont évidentes , mais on est davantage dans le domaine du logo de marque... désolé pour les fans.



 Alors j’ai choisi l’angle de la découverte de l’héraldique du pays organisateur :
la Nouvelle-Zélande , et en particulier par les villes qui accueilleront les matchs éliminatoires.
New Zealand 

Carte de la Nouvelle-Zélande avec les villes de l'organisation

Armoiries adoptées en 1911 et révisées en 1956, elles identifient la Nouvelle-Zélande comme un pays biculturel, avec une jeune femme européenne à dextre et un  jeune chef  Maori (rangatira) à senestre. Les symboles sur l'écu central représentent le commerce, l'agriculture et l'industrie. Les étoiles, aussi présentes sur le drapeau national représentent  la Croix du Sud , constellation opposée à notre Etoile Polaire ,dans le ciel du Sud. La fougère est un symbole populaire de la nation, et la couronne de Saint Edouard ( portée par la reine Elizabeth II) est là  pour rappeler que le pays est une monarchie constitutionnelle.

Dans la tradition toute britannique , les armoiries territoriales néo-zélandaises se présentent avec écu , supports , tenants  , cimiers , lambrequins, terrasses et devises. Il en résulte pour chacune un foisonnement de détails relatant l’Histoire du pays , l'économie et sa nature , dont la faune et la flore endémiques encore plus spécifiques que partout dans le monde..   

ville de Christchurch *  /  Ōtautahi  en langue maori
Armoiries adoptées en 1949. L'écu est constitué de quatre nefs (lymphads), représentant les quatre premiers navires colonisteurs ; la toison de mouton symbolisant l'agriculture régionale; une mitre la foi chrétienne, et les barres ondulées représentant le fleuve Avon et la rivière Heathcote.
Les supports sont  des oiseaux Pukeko (voir ci-dessous). Sur le cimier  : le kiwi national (Apteryx australis).
 La devise, «Fide condita, fructu beata, spe fortis, peut être traduit comme« Fondée dans la foi, riche dans l'accomplissement de celle-ci, forte de l'espoir pour l'avenir ». Elle se réfère aux origines chrétiennes de la ville, les fruits de la terre, et l'espoir dans l'avenir.
 
le Pukeko ou swamphen (poule des marais) (Porphyrio porphyrio melanotus)
de la famille des râles, il  fréquente les marécages et les pâturages.

(*) la ville de Christchurch qui est la seconde ville du pays , n'accueillera pas de matchs pour cet évènement , comme il était prévu initialement ! Suite au terrible tremblement de terre qui a eu lieu en février 2011,  qui a causé plus de 240 morts et de nombreux blessés,  tous les matchs programmés dans cette ville ont été délocalisés sur les autres sites du pays.

Allez , coup de sifflet de l'arbitre : on engage et on pousse dans la mêlée...

Programme :

le 9 septembre : Nouvelle-Zélande / Tonga  à Auckland ( match d'ouverture)
ville d' Auckland  /  Tāmaki-makau-rau en langue maori
Armoiries adoptées en 1911. L'écu se compose d'une corne d'abondance reflétant la richesse de la terre; une pioche et la pelle, des symboles de l'exploitation minière dans la région, et un bateau à voile, montrant des relations étroites de la ville avec la mer. Le heaume du cimier représente Auckland City en tant que district .
La plante est du lin ( ou chanvre) de Nouvelle -Zélande ( voir ci-dessous).
Les supports sont le kiwi (l'oiseau national), et la devise est «Advance».

Lin de Nouvelle-Zélande (Phormium tenax) -  Harakere en langue maori
 plante employée dans les jardins pour son feuillage décoratif
à l'origine utilisée par les Maoris pour la confection de paniers, de nattes, de jupes et de manteaux.

le 10 septembre : Ecosse / Roumanie  à Invercargill *
le 10 septembre : Fiji / Namibie à Rotorua *
le 10 septembre : France / Japon à Auckland
le 10 septembre : Argentine / Angleterre à Dunedin *
le 11 septembre : Australie / Italie à Auckland
le 11 septembre : Irlande / USA à New Plymouth *
le 11 septembre : Afrique du Sud / Pays de Galles à Wellington *

(*) je présenterai toutes ces villes dans les semaines suivantes.

Pour terminer ce premier épisode , les équipes nationales sont hébergées dans des résidences situées dans un grand nombre de villes-hôtes du pays, mais certaines où ne se déroule aucun match .
Parmi ces villes , je retiens la ville de Wanganui, ville touristique qui héberge l'équipe des USA.


ville de Wanganui 
Armoiries adoptées en 1955. Sur le cimier : le fort Rutland est un rappel que Wanganui était une ville de garnison de 1846 à 1870, la période pendant laquelle des régiments britanniques étaient stationnées à Wanganui.
La tête du bélier représente l'industrie pastorale, une source de richesse dans le district.
Les livres soulignent que Wanganui est une ville culturelle et universitaire.
Les coquilles d'argent, qui rappellent le pèlerinage, ont été tirés des armes de Lord Petre , qui au bout  du long voyage avec les premiers colons partis en 1841 de l'Angleterre, a fondé Wanganui.
La bande argentée ondée représente la rivière Whanganui, la voie utilisée au cours des siècles par les Maoris.

Les bandes d'or de chaque côté de la bande d'argent représentent la richesse créée par le grand nombre d'industries centrées sur Wanganui.
Les trois navires proviennent des armoiries de William Hogg Watt, le premier maire, et représente la flotte de navires de Taylor et de Watt, qui a ouvert le commerce de Wanganui au monde extérieur.
Le support dextre est le lion des armes de Lord Petre , avec l'ajout des quatre étoiles de la Croix du Sud.
 Lesupport senestre est un tuatara (voir ci-dessous)endémique de Nouvelle-Zélande.
La devise est «Sans-Dieu Rien",  a été la devise de Lord Petre.

Tuatara (Sphenodon punctatus)
Véritable fossile vivant venu tout droit de la préhistoire, le sphénodon ou tuatara est aujourd’hui l’unique représentant de l’ordre des rynchocéphales, et groupe ancien des lépidosaures. Ils représentent une lignée à part dans l’évolution des diapsides qui ont conduit aux lézards et aux serpents.
 Ce reptile qui peut mesurer jusqu’à 80 cm est vraiment étonnant. Il possède trois yeux ! En effet, on remarque, au sommet de son crâne, un petit orifice qui correspond à un troisième œil. Aujourd’hui, cet œil n’est sans doute plus fonctionnel. Au repos, il peut retenir sa respiration pendant une heure.

Voilà,  j'espère que cette (première) visite exotique vous a distrait autant que moi , ce pays est absolument fabuleux : paysages, faune , flore et habitants sont extraordinaires , et.... son héraldique aussi !
à bientôt...

Herald Dick 
( Tane-Kii-a Dick )


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire