vendredi 24 janvier 2014

Capitales du monde : Athènes

 C'  est donc une longue histoire que je vous propose, cette fois : presque trois millénaires d'existence pour une ancienne cité-état prospère, puis tombée en déchéance et enfin redevenue la capitale d'un pays fier de son passé, qui a inventé la démocratie comme régime politique, produit parmi les plus grands philosophes, scientifiques, artistes et stratèges militaires que la Terre ait porté, qui a installé les fondations de la civilisation occidentale, et dont nous réutilisons des centaines de mots de sa langue, identifiables par l'étymologie (mot qui vient du grec ancien, justement).




  Jusqu'à encore récemment (je n'ai pas trouvé la date exacte), la ville d'Athènes n'avait ni blason ni armoiries officielles !  La figure de la déesse Athéna, d'argent sur fond azur, que l'on connait par les nombreuses  publications depuis le XIXè siècle (voir historique , plus bas), n'avait jamais reçu aucune validation des édiles de la municipalité. La Grèce, si elle est un des plus anciens états d'Europe, n'a jamais vraiment adhéré ou maintenu un système de symbolique héraldique comme nous le connaissons, et cela depuis la chute de l'Empire d'orient. Cette lacune est désormais réparée, même si au grand dam des amateurs, c'est un logo, ou un sceau plus exactement, qui est sorti des planches à dessin !
 "Sur un disque d'azur entouré d'une couronne de lauriers d'or figure une croix grecque du même, elle-même chargée d'un disque d'argent avec dans un troisième disque d'azur bordé de gueules, la tête contournée d'argent et d'or de la déesse Athéna,  encadrée par une couronne de laurier d'or. En dessous , une banderole d'azur comporte en lettres grecques majuscules d'or la mention "ΔΗΜΟΣ ΑΘΗΝΑΙΩΝ" (Municipalité d'Athènes)". Ces emblèmes sont désormais assez couramment utilisé.
A droite ci-dessus, le drapeau élaboré pour la municipalité reprend les symboles de la région de l'Attique: fond bleu , bordé d'or et de rouge, avec une croix grecque blanche au centre, chargée du motif central du sceau de la ville, à la tête d’Athéna. En dessous, le bannière internet contient l'inscription "ΔΗΜΟΥ ΑΘΗΝΑΙΩΝ" qui signifie " Ville d'Athènes".
Donc : ΔΗΜΟΥ = Ville, et ΔΗΜΟΣ = Municipalité.

la Mairie d'Athènes avec à gauche , les drapeaux dont celui de la municipalité d'Athènes.

carte de stationnement payant frappée de l'emblème
carte de sécurité sociale



17 - Athènes

Athènes , en grec  Αθήνα / Athína , est la capitale de la Grèce, dans la périphérie (région) d' Attique à l'extrémité d'une péninsule qui s'avance en mer Égée..

Population ville : 664 046  hab , agglomération 4 013 368 hab. (estimation 2011)

La cité d'Athènes a été fondée certainement vers 750 av. J.-C. Le site a été choisi pour la forteresse naturelle que représente l'Acropole ; les habitants pouvaient résister aux hordes de pillards qui menaçaient la région, augmentant avec les années ses fortifications. À partir de 510 av. J.-C., cette fonction défensive est abandonnée, le lieu étant consacré aux cultes et notamment celui d'Athéna, la déesse protectrice d'Athènes. Des remparts encerclent à partir de 478 av. J.-C. la ville et son port, le Pirée. La grande période de rayonnement d'Athènes et des peuples grecs va durer cinq siècles jusqu'à la prise de la ville par les Romains en 86 av. J.C. Puis la cité sera sous domination de l'Empire romain d'Orient, puis de celui des Byzantins , les Croisés et enfin l'Empire Ottoman: 900 ans de soumission avant l’indépendance de la Grèce en 1822 et Athènes devient naturellement sa capitale politique.
 Bordée par les montagnes du Parnès au nord, de l'Hymette et du Pentélique à l'est, et du massif de l'Aighaleo à l'ouest, drainée par le Céphise à l'ouest et l'Ilissos à l'est, la ville s'étend vers le sud, avec le port du Pirée, jusqu'au bord du golfe Saronique. L'agglomération du Grand Athènes englobe soixante communes. C'est une vaste métropole qui domine la vie économique, culturelle et politique du pays. Elle est au centre du plus vaste ensemble urbain de la zone balkanique.
 
l'Acropole et le Parthénon, carte postale incontournable de la cité antique.


La ville antique, l'apogée d'une cité-état :
Athéna ou Athéné est la divinité protectrice d'Athènes . Elle est une déesse de la mythologie grecque,  appelée Minerve chez les Romains, déesse de la Guerre, de la Sagesse (identifiée par la chouette, son attribut traditionnel),  des Artisans, des Artistes et des Maîtres d'école... Athéna est la fille de Zeus et de Métis (une Océanide), déesse de la Raison, de la Prudence et de la Sagesse. Mais elle est née d'une façon peu conventionnelle, en jaillissant de l'intérieur de la tête de Zeus, armée de sa lance et de son bouclier ! voir sa biographie : ICI 
La déesse Athéna, peinture sur céramique
Tétradrachme (Ve s. av J.C.) avec le portrait
d'Athéna et son attribut : la chouette.
pièce d' 1 euro actuelle reprenant
 le motif du tétradrachme antique
Timbre grec de 1933 représentant Athéna
Timbre grec de 1986 représentant Athéna


blason du Duché d'Athènes (1205-1458)
qui découle des armes des
seigneurs de la Roche 
"Cinq points de gueules, équipolés
 de quatre d'hermines"
La ville médiévale, 
un monarque franc en Grèce :
Le duché d'Athènes était l'un des États croisés mis en place en Grèce après la Quatrième croisade. Hormis la cité d'Athènes, il s'étendait sur l'Attique et la Béotie, mais il est difficile de restituer ses frontières avec précision. L'acropole d'Athènes était le symbole du pouvoir ducal, mais le réel centre du duché était la ville de Thèbes, siège d'un archevêché latin. La ville d’Athènes et celle de Thèbes sont conquises dans les années 1204-1205 par un seigneur bourguignon de l'entourage du roi de Thessalonique Boniface de Montferrat, nommé Othon de la Roche, qui prend le titre de μεγασκυρ (megaskyr, ou grand-seigneur) et peut-être celui de Duc. Le duché est placé sous la souveraineté théorique du royaume de Thessalonique puis de l'Empire latin de Constantinople, mais dans les faits, le duché est indépendant.


statue d'Athéna sur une colonne, près de l'Académie d'Athènes
La ville moderne,
une héraldique de façade :
Je reviens sur le fait que la ville d'Athènes n'avait, il y a dix ans de cela , ni blason, ni armoiries officielles !  Une anomalie très ennuyeuse sur le vieux continent européen et un cas unique, quand toutes les grandes métropoles sont titulaires d'un blason depuis des siècles ! Cette lacune n'a jamais empêché les éditeurs et héraldistes généralistes de combler le vide par l'attribution fictive de la figure de la déesse Athéna, qui semblait couler de source, en terme d'armes parlantes.

Sceau du Gouvernement provisoire
 grec, durant la guerre
 d'indépendance (1822-1828)
Dessin d'Arthur Charles
Fox-Davies - Public arms - 1915
sceau à la tête casquée de Minerve
 (Athena) XIXè siècle
.
carte publicitaire de cigarettes de la marque Wills's
Royaume-Uni - vers 1912
chromo du début du XXe siècle montrant le Parthénon
armoiries supposées d'Athènes extraites de différentes publications :
 1/ dictionnaire encyclopédique Brockaus-Efron (Russie ~1890) - 2/ dictionnaire encyclopédique Larousse ~1900 -
3/ vignette de collection Abadie (Autriche ~1928/1933) - 4/ Le grand livre de l'héraldique - Ottfried Neubecker (1976)
gravure Art Nouveau 1893
Blasons des Villes d'Europe
 Jiří Louda (1972)
La Banque du Blason
 (dessin Jean-Paul Fernon)
écusson plastifié, cadeau publicitaire de la
marque Danone (années '70)
Emblème de l’école militaire , détail ci-dessous :
Emblème des services médicaux de l'Armée

Superbe affiche publicitaire du Nouveau Musée de l'Acropole d'Athènes, inauguré en 2009
 l'inscription en grec signifie : Une Journée au Musée de l'Acropole


La ville olympique :
Les jeux antiques avaient lieu à Olympie dans le Péloponnèse, et non pas à Athènes. C'est à l'issue d'un congrès organisé en 1894 à Paris par le Français Pierre de Coubertin qu'est créé le Comité international olympique (CIO) et que la capitale grecque est désignée première ville hôte de l'événement olympique. Ce congrès décide également de l'exclusion des sportifs professionnels et des femmes (eh oui, drôle de mentalité, ce M. de Coubertin ! ), au profit de l'amateurisme et du genre masculin.
 Les Jeux olympiques de 1896, également appelés Jeux de la première olympiade, sont donc organisés à Athènes. Ces Jeux sont les premiers Jeux olympiques de l'ère moderne. Athènes fut également le lieu des Jeux olympiques intercalés de 1906, compétition non reconnue par le Comité international olympique.



Le Comité international olympique confie en 1997,  l’organisation des Jeux olympiques d’été de la XXVIIIe Olympiade de l’ère moderne, en 2004, à la ville d’Athènes,  sept ans après sa défaite contre Atlanta en vue d’accueillir les Jeux du centenaire de 1996, qui semblaient pourtant devoir aller naturellement à la cité grecque.
Affiches vintage des Premiers Jeux Olympiques d'Athènes en 1896

affiche et timbres émis pour les Jeux intercalés de 1906


Athènes, ailleurs :
Le titre peut paraître étrange. En effet le nom d'Athènes, en anglais Athens, parfois Athena, a été donné en hommage par les pionniers qui les ont fondées, à 30 villes ou localités en Amérique du Nord et plus particulièrement aux USA ,  ainsi que dans quelques autres pays surprenants : Russie, Inde, Egypte, Brésil !! voir ICI

Athens dans l'Ohio , ville et comté (ci-dessous)
Athens, Géorgie
Athens , Tennesse
Athens, Texas
Athens, Alabama

Athena, Oregon
Athens, Ontario (Canada)
























capitale précédente  →  Asunción
capitale suivante     →  Bagdad



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire