lundi 7 novembre 2011

Tintin et l'héraldique


Si vous l'ignorez, c'est que vous habitez sur une autre planète !
 Le 26 octobre 2011 est sorti au cinéma le nouveau film signé de Monsieur Steven Spielberg : Tintin et le Secret de la Licorne. 
 Ce film en animation 3D est certainement le top du top des techniques de l'animation , et pour cela il bénéfie d'un budget sans limite pour attirer un maximum de spectateurs.  Déjà en France il dépasse au jour où j'écris cet article, les 3 millions d'entrées.
 Mais on a le droit de penser que c'est encore un hold-up magistral de l'industrie américaine sur le patrimoine littéraire européen ...  dans la lignée de Disney et l'exploitation qu'il a fait des oeuvres de Perrault , Grimm , Andersen , Jules Verne , etc... Bien sûr , tout cela est parfaitement légal car les droits d'auteur ont été bien négociés. Mais je ne suis pas certain que Georges Rémi ( Hergé) de son vivant, aurait permis cela. *

(*) en fait,  suite à l'interêt que S.Spielberg portait pour Tintin, dès 1981 ( après la sortie d'Indiana Jones auquel la référence à Tintin était souvent rapportée par les journalistes, et ce,  malgré que les américains ne connnaissaient absolument rien sur le sujet !), Hergé , agé et fatigué par la maladie avait accepté le principe d'une nouvelle transposition de son héros au cinéma ( voir les commentaires d'un internaute plus bas).  Les deux hommes devaient se rencontrer à Bruxelles en mars 1983.  Mais Hergé est décédé le 3 mars. Malgré cela,  le tout puissant Spielberg a maintenu son rendez-vous à cette date et rencontré sa veuve et son secrétaire Alain Baran pour discuter sur un contrat.  Toutefois l'affaire ( trop américanisée ) n'a pas abouti et le projet fut rangé dans les tiroirs.  Après il a eu Jurassic Park etc...  Entre temps Spielberg a muri  et s'est résolu a étudier mieux l'oeuvre d'Hergé puis  s'est engagé avec les ayants-droits à mieux respecter l'esprit de la BD. C'est donc le résultat maintenant sur nos écrans. HD


 Au début du film une scène montre Tintin arrivant devant la porte du château de Moulinsart ( image ci-dessus),  et observe le blason de la façade. Il représente un poisson et une couronne .  Et Tintin  s'exclame  alors : " Un haddock, c'est donc bien le château de la famille de Haddock ! " 
Et voilà donc où je voulais en venir.  Je me rappelle avoir déjà remarqué dans un album : les 7 Boules de Cristal , en page 2 ( et en page 50 également) , la présence d'armoiries sur le tympan de la porte du célèbre château de Moulinsart. On y voit assez bien dans un ovale encadré de deux volutes, le fameux "poisson" qui bien sûr est un dauphin , du point de vue héraldique, et surmonté d'une couronne. L'écu est accosté semble-t-il par des gerbes de lauriers et deux angelots adossés sont assis sur l'arc du tympan.

 Que veut nous dire l'auteur avec ce signe ? Est-ce dans son esprit tout simplement des armes parlantes ?



 Hergé aurait-il été conseillé par une personne ayant quelques notions d'héraldique, car le dessinateur ne voyageait pratiquement  pas , et utilisait beaucoup de documentation écrite et illustrations (photos, gravures) pour y puiser son inspiration et ses modèles de dessin : livres, revues, etc...  Il a donc compris que le modèle le plus orthodoxe et raffiné pour représenter un poisson était le dauphin.

d'azur au dauphin d'or surmonté 
d'une couronne du même
devise du Chevalier de Hadoque
(suggestion de reconstitution ) 
( image modifiée origine 
 site :  http://moserm.free.fr/moulinsart/ )

  Rappelons que le domaine de Moulinsart avait été donné en propriété, en 1684,  par le Roi de France Louis XIV,  au titre de récompense pour les bons et loyaux services du grand marin :  François de Hadoque , fait chevalier en 1680 à l'âge de vingt ans. L'ancêtre du Capitaine Archibald Haddock avait en effet de manière héroïque débarrassé les mers des pirates et notamment le terrible Rackham le Rouge.  Au passage, le bon Chevalier  lui avait aussi confisqué son trésor de pirate, et sans rien redonner à son roi ,  alors que les finances du royaume n'allaient pas bien ( eh oui , déjà !!) , à cause des sommes énormes englouties dans les guerres et aussi  pour la construction du domaine royal  de Versailles.
   Le château,  après être sorti de la famille quelque temps est tombé dans les mains de malfrats peu recommandables : les frères Loiseau . Enfin grâce au trésor retrouvé dans ses caves , il est racheté par son propriétaire légitime : le Capitaine Haddock, qui va en faire sa résidence principale et celle aussi des aventures de Tintin pour le reste des épisodes.

 Mais de quel modèle  Hergé a t-il pu s' inspirer pour dessiner les armes de Hadoque / Haddock ? En Belgique , sa patrie ,  cette figure héraldique est pratiquement inexistante , alors vient-elle de notre Dauphiné , du Forez ? Le village de Robion  qui présente un dauphin surmonté d' une couronne en est le plus approchant ...
Robion ( France - Vaucluse)
Comté du Forez
Dauphiné du Viennois
(avant rattachement à la France)














(image modifiée , origine :  http://moserm.free.fr/moulinsart/ )
 





Une théorie plus hasardeuse a été soumise par d'éminents tintinophiles 
(ou tintinologues , voire tintinopathes) ,
en particulier dans  le livre :
La vie quotidienne à Moulinsart "
de Thomas Sertillanges , 2006,
éditions Hachette. 


Le dauphin étant la marque d'une filiation royale ( le premier fils du Roi avait le titre de Dauphin de France ), augmenté de la couronne,  royale également,  signifierait que François de Hadoque est en fait un fils caché de Louis XIV,  d'où les largesses du roi envers lui pour l'octroi des titres et propriétés .


Voici d'ailleurs un arbre généalogique →
expliquant en même temps : la filiation
du Capitaine et du Chevalier, et son origine royale :








Pour la suite des aventures : cliquez sur le lien ci-dessous :

Maintenant , je voudrais passer à un autre clin d'oeil héraldique chez Tintin avec le chapitre suivant de la Licorne  :

 Et c'est sur le magnifique vaisseau de guerre trois mâts qu'il se trouve ,  la célèbre Licorne qui a fait la gloire de notre Chevalier de Hadoque et la fortune du Capitaine Haddock.

Observons la poupe du bateau  et le château arrière :






 Nous avons bien la présence d'armoiries , comme c'était d'ailleurs l'usage sur les navires de cette taille à l'époque. Mais dans la case de l'album , elles sont malheureusement peu lisibles.
 Les collectionneurs de maquettes n'ont évidement pas résisté à l'envie de reconstituer le vaisseau, imaginaire, certes , mais très réaliste,  car Hergé s'est inspiré du "Brillant" , un vrai navire dit "de troisième rang" , de l'époque de Louis XIV et dont la reproduction est présentée au Musée de la Marine.

maquette de la Licorne

 Nous y voyons plus nettement les armes du Royaume de Fance, ceintes par le collier de 
l' Ordre du Saint Esprit. Vous pouvez retrouver ces armoiries sur la grille de la Porte Royale du domaine de Versailles :


collier de l'Ordre du Saint - Esprit
Palais du Tau - Reims ( France)
Le plus grand ordre de chevalerie de la monarchie française , créé par Henri III
en 1578 , et réservé aux plus grands personnages du royaume .

Armoiries royales de France , panneau de bois peint (1727)
Musée canadien de la Guerre - Quebec
   
  De nouvelles aventures de Tintin et l'héraldique sont maintenant en ligne sur mon blog,
avec beaucoup plus de documentation !  allez voir mon ... :

                                                    Petit armorial de Syldavie

 















 images protégées : © Hergé/Moulinsart 2011 - © Moulinsart S.A  - © Hergé ou © Studios Hergé
ou © Casterman , ne pas reproduire à des fins commerciales.
 et crédits spécifiques sous les images concernées .


Herald Dick

8 commentaires:

  1. Genial !!! C'est dejà au Tintin News à Facebook (http://www.facebook.com/pages/Tintin-News/247576748618719).

    RépondreSupprimer
  2. Article intéressant !

    Je me permets toutefois de relever éléments qui me chiffonnent :
    - D'une part, Hergé était clairement partisan de l'adaptation ciné de Tintin. Il considérait Indiana Jones comme un Tintin américain et Spielberg comme le plus à même de rendre justice à son héros. Il est mort avant qu'un accord soit conclu, mais Spielberg avait les droits depuis 1984.

    - D'autre part, pour ce que je m'en souviens, le linteau représenté dans le film reprend très fidèlement celui de l'album. Je me suis même fait la réflexion qu'y voir un haddock était hardi de la part de Tintin. le dessin d'Hergé ne représente toutefois pas plus du Dauphin qu'un Bar : en effet, ce sont les fioritures qui distinguent le dauphin des autres poissons. Là, point de fioriture (je ne retrouve plus le nom héraldique des barbes du dauphin). Par ailleurs, on peut absolument tout blasonner en héraldique, d'après Pastoureau. Si le possesseur déclare avoir un églefin sur son blason et le différencie d'une autre figure, c'en est un. (Hierosme de Bara, 1587, relate un conflit entre 2 chevaliers ayant les mêmes armes. Le conflit fut réglé quand ils se rendirent compte que l'un blasonnait "Une rencontre de taureau" et l'autre "une rencontre de boeuf". Le site Euraldic.com recense un meuble appelé Cabillau, représentant un églefin ou une morue.

    - Je fais un rapide crochet par les armes parlantes : on a vu plus abscons, comme lien entre les armes et le nom : les alérions du blason lorrain, par exemple, où le jeu de mot est un anagramme basé sur le latin ^^

    - Enfin, on donne trop d'importance au symbolisme dans le blason depuis le XIXe siècle. Les tintinopathes (je note le mot, je l'aime déjà) dont vous vous faites l'écho invoquent une filiation du roi de France ... Mais pourquoi aucune fleur de lys alors ? Hadoque n'était pas le fils du Dauphin (Louis XIV est devenu roi trop tôt) ! Par ailleurs, les armes étaient souvent inspirées de celles d'un bienfaiteur, d'un suzerain ou d'une personne admirée (ex: changement des armes de la Franche-Comté en 1280). Rien de plus normal, donc, que Hadoque reprenne les couleurs (Azur et or) de celui qui l'a anobli et enrichi. Cela dit, nos tintinopathes ne sont pas des héraldistes.

    Surtout ne voyez pas dans mon commentaire le moindre mépris de votre article et de votre travail, que j'ai trouvé passionnant, comme je le disais en ouverture. Au contraire, je n'aurais jamais pris le temps de répondre aussi longuement si ça n'avait secoué mes petits neurones en tous sens, et je n'attends qu'une chose : une discussion impromptue, propre à nous enrichir tous deux. Je me suis appuyé sur mes fort imparfaites connaissances, et j'espère ardemment apprendre plus.

    Cordialement,

    Jibasse

    RépondreSupprimer
  3. le Webmaster : Herlad Dick9 novembre 2011 à 16:58

    Merci à tous les commentateurs pour les compliments qui me touchent vraiment, et m'incitent à continuer dans cette voie.

    Concernant le film Tintin (que je ne suis toujours pas allé voir !) , j'avais un gros doute sur l'aspect du blason de Moulinsart et c'est sur le synopsis qui est vendu en librairie pour les enfants, que j'ai vu cette description ! qui donc est erronnée et je vais rectifier immédiatement, merci à Jibasse.
    Et je suis rassuré si Hergé avait donné son accord de principe pour les droits, preuve que S. Spielberg est vraiment trop fort , comme businessman aussi !!!

    amitiés

    RépondreSupprimer
  4. En passant l'info de cet article au reste des tintinopathes portugais (une douzaine de AdH) un d'eux m'a fait noter que le Château de Moulinsart a été racheté non "grâce au trésor retrouvé dans ses caves" mais a l'argent que le Prof. Tournesol a gagné avec la vente a l’État du brevet de son submersible. Seulement après le capitaine devenir propriétaire de Moulinsart, ont Haddock et Tintin trouve le trésor dans les caves.
    Nnéanmoins, je vous assure, ce petit détail ne fait pâlir l'éclat de votre article.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je suis le webmaster du site Moulinsart la vie de château ou vous avez récupéré le tableau généalogique le blason avec la devise et la description héraldique, il aurait été sympa de citer vos sources, ceci dit votre article et ses hypothèses ne sont pas sans intérêt.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  6. le Webmaster : Herald Dick15 novembre 2011 à 16:35

    Bonjour , Moserm
    Vous avez raison , tonnerre de Brest ! je suis un vrai anacoluthe ! Voilà j'ai rectifié .
    Ne m'en voulez pas
    Et félicitations au passage pour votre site passionnant que j'ai trouvé grâce à la sérépendité d'Internet.
    Je n'imaginais pas que Tintin était un sujet aussi sensible !!

    amicalement

    RépondreSupprimer
  7. Je voulais dire : Sérendipité !!!
    ;-(

    RépondreSupprimer