mercredi 11 septembre 2019

La Vuelta a España 2018 - le Tour d'Espagne en blasons - 3e semaine, dans la Castille historique, et l'arrivée finale à Madrid

Armoiries officielles de la Province de Guadalajara, dans la région
de Castille - La Manche
  Nous voici  de retour encore une dernière fois sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre: →  ICI), après une deuxième journée de repos bien méritée, pour vivre cette troisième semaine qui nous mènera au podium final. Nous avons quitté lundi la côte atlantique nord des Asturies et les terribles cols de la Cordillère cantabrique, pour effectuer un grand saut de puce vers le cœur du pays. Un cœur géographique, car nous allons parcourir en long et en large la Meseta Centrale, mais aussi le cœur historique de l’Espagne, puisque désormais nous allons nous fixer dans l'ancien royaume de Castille, avec trois grandes régions actuelles: Castille-et-León, Castille-La Manche et la Communauté autonome de Madrid.

 Les sprinters devraient se disputer la victoire de la 17e étape à Guadalajara, ainsi que la 19e étape à Tolède. La 18e étape sera plus compliquée pour les coureurs fatigués, avec plusieurs cols dans la Sierra de Guadarama. La 20e et avant-dernière étape s'annoncera décisive pour le Maillot Rojo, avec une nouvelle fois cinq ascensions et une arrivée jugée au sommet de la Plataforma de Gredos. Enfin, la dernière étape sera comme d'habitude pour les sprinters, avec une arrivée finale et prestigieuse à Madrid sur la Plaza de Cibeles .


 📌 Comme dans les premiers volets, j'ai rajouté aux villes de départ et d'arrivée, 3 blasons de villes ou de communes (municipios) supplémentaires, traversées par les coureurs sur leur itinéraire, pour l’intérêt historique, géographique et surtout héraldique qu'ils apportent.

  Voici la carte du parcours de cette troisième et dernière semaine  :

drapeau de la Province de Burgos
drapeau de la Province de Soria
drapeau de la Province de Ségovie
drapeau de la Province de Guadalajara
drapeau de la Province de Tolède
drapeau de la Province d'Avila
drapeau de la Communauté de Madrid

vue nocturne de Sigüenza, petite ville de la province de Guadalajara, avec le château des évêques construit à l'origine
 par les maures au XIIe siècle, et l'église Saint-Vincent, XIIe siècle -  photo © David Blázquez

17e étape   -   Mercredi 11 Septembre 2019 :
Aranda de Duero   -   Guadalajara



• Aranda de Duero
Communauté autonome de Castille-et-León - Province de Burgos.
○ Blason : "D'azur, un pont d'or à trois arches brochant sur quatre fasces ondées d'argent en pointe et sommée d'une tour donjonnée de trois tourelles d'or, maçonnée de sable, ajourée et ouverte de gueules, supportée par deux lions affrontés d'or".
 Timbre : Couronne royale ouverte.
 Supports : deux branches de laurier de sinople liées sous la pointe de l'écu et enveloppées dans un parchemin d'or







cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.
km 42:  Ayllón
province de Ségovie
(Comm. auton. de Castille-et-León)
- -
D'or à trois chardons de sinople
fleuris de pourpre et
liés d'un ruban de sable

km 134:  Sigüenza
province de Guadalajara
(Comm. auton. de Castille-La Manche)
Curieusement, le blason s'inspire de
celui de la ville française d'Agen;
en l'honneur de l'évêque Bernardo 
de Agén qui a reconquis la ville
en 1124, au début de La Reconquista.
km 61:  Montejo de Tiermes
province de Soria
(Comm. auton. de Castille-et-León)
1er quartier : une tour musulmane
 d'or, comme celle du lieu.
2e quartier : image d'un pectoral
celtibère d'or trouvé sur le
site archéologique de Tiermes.




km 219,6 : Guadalajara
Communauté autonome de Castille-La Manche - Province de Guadalajara.
○ Blason : " Sur un champ d'azur semé d'étoiles d'argent, accompagnées à senestre en chef d'un croissant contourné du même métal, une ville fortifiée d'argent, les murailles et les tours crénelées, maçonnées, ajourées et ouvertes de sable, sur une terrasse de sinople, la tour la plus haute sommée d'un drapeau de gueules (chargé d'un croissant d'argent); devant les murailles, un chevalier en armure d'argent, tenant dans sa main dextre un gonfalon d'argent à la croix de gueules, monté sur un cheval de sable harnaché et sellé d'or, le chevalier suivi à senestre d'une troupe de soldats en armure, armés de boucliers et de lances, le tout d'argent.
 Timbre : Couronne royale fermée.

• Le blason fait référence à la conquête de Guadalajara (nommée auparavant en arabe : Wād al-ḥaŷarah  -  واد الحجرة o وادي الحجرة) , dans la nuit du 24 juin 1085, par une armée dirigée par Álvar Fáñez, parent et lieutenant de la cour du Cid.

• La version officielle des armoiries utilisée par la municipalité (ci-dessous) est de facture plus picturale et donc peu conforme aux règles de l'héraldique. L'image ressemble à une miniature sortie d'un manuscrit médiéval enluminé.



18e étape   -   Jeudi 12 Septembre 2019 :
Comunidad de Madrid Colmenar Viejo   -
Becerril de la Sierra



• Colmenar Viejo 
Communauté autonome de Madrid.
○ Blason : "Écu de type français moderne, parti au premier, écartelé en sautoir en 1 et 4, de sinople à la bande gueules bordée d'or, en 2 et 3, d'or plain à l'inscription latine en capitales de sable  "AVE MARIA", posée en orle; au deuxième de gueules au croissant versé d'argent et une champagne du même; à la bordure d'azur chargée de onze ruches d'argent".
Timbre : Couronne royale ouverte.

Le quartier dextre à la curieuse configuration graphique en sautoir provient des armes d'une des plus grandes et anciennes familles espagnoles : les Mendoza.
Les ruches fournissent des armes parlantes, en effet ruche se dit en espagnol : colmena.






km 22 :  El Boalo
Communauté de Madrid
-o-
2e quartier : armes de la maison
de Mendoza (voir plus haut)
kms 8 et 103 :  Soto del Real
Communauté de Madrid
1er quartier : 3 huttes d'or
 2e quartier : armes parlantes:
soto = lieu planté d'arbres
km 96 :  Guadalix de la Sierra
Communauté de Madrid
1er quartier : la Sierra de Guadarrama
2e quartier : un aqueduc 





km 177,5 : Becerril de la Sierra
Communauté de Madrid.
○ Blason : "D'azur à la montagne d'argent de trois sommets, le sommet central plus haut, surmontée d'une masse à dextre et d'un burin à senestre, posés en pal et tous deux d'or.
Timbre : Couronne royale fermée.



















la ville d'Avila entourée de ses remparts magnifiquement conservés - photo Google Maps

19e étape   -   Vendredi 13 Septembre 2019 :
Ávila   -   Toledo / Tolède



• Ávila 
Communauté autonome de Castille-et-León - Province d'Avila.
○ Blason : "Écu classique, de gueules au chevet fortifié de la cathédrale d'Avila, d'argent, maçonné de sable ; au premier niveau crénelé, le buste d'un roi enfant de carnation, habillé d'azur, les épaules couvertes d'un manteau d'hermines, couronné d'or, tenant dans la dextre une épée d'argent, garnie d'or, et dans la senestre un monde d'or ; en orle : l'inscription en lettres capitales de sable: "AVILA DEL REY - DE LOS LEALES - DE LOS CABALLEROS"".

Ce blason qui représente très fidèlement le chevet la  cathédrale gothique d'Avila remonte à 1517 et avait  remplacé l'image précédente d'une tour-forteresse. 
Ávila est connue dans le monde entier pour son extraordinaire enceinte fortifiée (photo ci-dessus) intégralement conservée .

• Le roi enfant est Alfonso VII (Alphonse VII, 1105-1157 qui portait le titre d'empereur et qui défendit héroïquement la ville avec ses fidèles chevaliers, alors qu'il était mineur, contre les prétentions du roi d'Aragon, son beau-père. C'est en gros l'explication de la devise qui peut être traduite par : "Ávila du Roi, des fidèles (loyaux), des chevaliers". Mais c'est en fait plus compliqué : car d'autres jeunes rois de Castille successeurs ont eu une histoire et un lien avec cette bonne ville d'Avila: Alphonse VIII et Alphonse XI. source info : https://serzisanz.wordpress.com/2015/02/22/el-escudo-de-avila/



km 41:  El Tiemblo
province d'Avila
(Comm. auton. de Castille-et-León)
.
km 116:  Santo Domingo Caudilla
province de Tolède
(Comm. auton. de Castille-La Manche)
.
km 83 :  Cenicientos
Communauté de Madrid
 1er quartier : armes de la
maison de Manrique de Lara
.




km 165,2 : Toledo / Tolède
Communauté autonome de Castille-La Manche - Province de Tolède.
○ Blason : " Écartelé, aux premier et quatrième de gueules, un château d'or maçonné de sable, ouvert et ajouré d'azur; aux deuxième et troisième d'argent, un lion de gueules couronné d’or, lampassé et armé du même; enté en pointe d'argent, une grenade d'or, ouverte de gueules, feuillée de deux feuilles de sinople". L'écu est encadré par le collier de l'Ordre de la Toison d'or composé de doubles mailles d'or, alternant avec des pierres d'azur et des flammes de gueules; à l'extrémité de celle-ci, est suspendue la peau d'un bélier attachée au milieu, d'or.
 Support : une aigle bicéphale de sable, lampassée et membrée de gueules, becquée et armée d'or.
L'aigle est surmontée d'une couronne impériale d'or et accostée à dextre et à senestre de deux empereurs face à face, assis sur leurs trônes, l'un habillé de sinople, l'autre de pourpre, au col d'hermine, avec une cape en or et une couronne impériale, qui tiennent dans leur main dextre une épée d'argent et à senestre un sceptre d'or.

•  Le 25 mai 1085, en pleine Reconquista, les chrétiens dirigés par le roi Alphonse VI de Castille reprennent Tolède aux musulmans. Entre les XIIe et XVIe siècles, Tolède devint une des capitales de la Castille et une des plus riches et puissantes villes d´Espagne. Ainsi, par un ancien privilège accordé par le roi Pierre Ier de Castille devant les Cortès de Valladolid en 1351 (1389 de l'ère hispanique), il fut affirmé que les armes de Tolède seraient celles  du roi.
  Sous le règne de l'empereur Charles V (ou Quint), le conseil municipal approuva les armes impériales, selon certains par concession de l'empereur lui-même (bien qu'aucun document ne le prouve) en ajoutant l'élément différenciant du roi assis, en mémoire des armes primitives de Tolède. Plus tard, pour des raisons de symétrie, deux souverains ont été placés de chaque côté. L'aigle à deux têtes, symbole du Saint Empire romain germanique, accompagnée de la couronne impériale et du collier en toison d'or, font partie des armes de l'Empereur.
Tolède : le pont fortifié d'Alcántara (XIIIe siècle) sur le Tage et l'Alcázar construit sur la colline au XVIe siècle.



20e étape   -   Samedi 14 Septembre 2019 :  Arenas de San Pedro   -   Plataforma de Gredos






• Arenas de San Pedro 
Communauté autonome de Castille-et-León - Province d'Avila.
○ Blason: "D'argent au château de sa couleur naturelle, formé d'une muraille et de deux tours, celle à dextre plus haute, crénelé, maçonné de sable, ouvert et ajouré de gueules, flambant de gueules et d'or et terrassé de sinople; à la bordure d'or chargée de la devise en capitales de sable : " SIEMPRE INCENDIATA Y SIEMPRE FIEL".
Timbre: couronne royale fermée.

Au cours de son histoire, la ville a été pillée à de nombreuses reprises, notamment pendant la Guerre d'indépendance et la Première Guerre carliste. C’est la raison pour laquelle le blason de la municipalité montre le château d'Arenas de San Pedro en flammes avec la devise : Siempre Incendiada y Siempre Fiel (Toujours brûlée et [mais] toujours fidèle).


 



km 22:  Pedro Bernardo
province d'Avila
(Comm. auton. de Castille-et-León)
Faute de documentation, ce blason
est une énigme ! A dextre sur fond
 azur: armes de Castille, une chèvre
 (petite), une tête d'homme (petite)
et une corne devant son visage. 
 A senestre sur fond de gueules:
armes de Castille, une chèvre
 (plus grande), une tête d'homme (plus
grande) avec un bâton et une besace...
et brochant sur la partition en chef,
la Croix patriarcale de Caravaca
km 125:  Navacepedilla de Corneja
province d'Avila
(Comm. auton. de Castille-et-León)
 Deux "Cabra Montés" ou "montesa"
 soutenant un écusson  aux armes de
 la maison de Dávila , mais avec les
 émaux inversés.
km 51:  Serranillos
province d'Avila
(Comm. auton. de Castille-et-León)
  1er quartier : les communes de cette
région de la Sierra de Gredos montrent
souvent sur leurs blasons cette chèvre de leurs montagnes (la Cabra Montés)
 qui est en fait le bouquetin ibérique.
2e quartier : une balance romaine





km 179 : Hoyos del Espino
Communauté autonome de Castille-et-León - Province d'Avila.
○ Blason : " D'or au pin arraché de sinople et à la la scie passe-partout d'argent posée en fasce brochant sur le tronc, en pointe: deux fasces ondées d'azur ; au chef de gueules à trois roues d'or".
Timbre: couronne royale fermée.









km 190,4 :  🏔  Plataforma de Gredos 🐐
  La Vuelta innove encore en 2019 avec ce magnifique col castillan, l'une des zones de passage habituelles pour les randonneurs et les visiteurs partis à la découverte de la Sierra de Gredos. sous la surveillance discrète des bouquetins (ci-contre) nommés là-bas: "cabras montés". 
 Ce sommet s'élève à plus de 1 700 mètres au-dessus du niveau de la mer, au sein d'une chaîne de montagnes dont la plus importante, l'Almanzor, atteint presque 2 600 mètres d'altitude. 
Du parking de la Plataforma de Gredos où se jugera l'arrivée de l'étape, on peut poursuivre une randonnée sur cette route empierrée, à travers les cols de la Sierra de Gredos.




21e étape - Dimanche 15 Septembre 2019  : Fuenlabrada  -  Madrid (arrivée)


•  Fuenlabrada  
    Communauté de Madrid
○ Blason : " Coupé, au premier parti, en I d'azur à une fontaine jaillissant d'argent, en 2 de gueules au château d'or donjonné de trois tours, maçonné de sable, ouvert et ajouré d'azur; au deuxième d'or, à cinq pointes d'azur mouvant de la pointe, et se rejoignant par leur extrémité au cœur de l'écu, deux rameaux d'olivier courbés de sinople, les tiges passées en sautoir brochant sur les pointes ".
 Timbre: couronne royale fermée.
Le premier quartier illustre des armes parlantes: fuente = la fontaine.
Le château du deuxième quartier rappelle l'appartenance du territoire à l'ancien royaume de Castille.  
Le dernier quartier complète également les armes parlantes, représentant de manière stylisée des sillons de champs labourés, labranza = travail de la terre, et rappelant le passé pas très éloigné de la commune encore couverte de terres agricoles, et maintenant urbanisée et intégrée dans l'agglomération madrilène.
• Les rameaux d'olivier sont là pour présenter Fuenlabrada comme une ville de paix et de coexistence.


km 18 :  Alcorcón
Communauté de Madrid
Alcorcón a été l'un des centres
 importants de production de poteries
.ustensiles de cuisine et autres récipients
traditionnels en terre cuite pendant cinq
 siècles et couvrait les besoins des
environs de la capitale espagnole
Madrid et au-delà
km 28 :  Getafe
Communauté de Madrid
Cette ville à 13 km au sud de Madrid
abrite une importante base militaire
de l'Armée de l'air espagnole;
Le premier quartier se réfère à
un monument dédié au
Sacré-Cœur de Jésus
km 24 :  Leganés
Communauté de Madrid
Premier quartier : armes de
Don Diego Mexía Felípez de
 Guzmán : premier marquis de
 Leganés. Le second symbolise
les anciens marais donnant les sols
fertiles où le village s'est installé.



•  Madrid  
     Communauté de Madrid
○ Blason : "D’argent à l’ours(e) de sable rampant(e) et appuyé(e) contre un arbre de sinople, fûté au naturel, fruité de gueules et terrassé de sinople, à la bordure d’azur, chargée de sept étoiles d’argent".
Timbre : couronne royale ouverte.

 • Ces armes sont très anciennes, elles remontent au début du XIIIe siècle.  Le sceau initial représentait un ours brun passant ( ni rampant, ni appuyé contre un arbre, inexistant alors, et surmonté des sept étoiles formant la constellation de la Grand Ourse). L’ours est en fait en raison de ce symbole astronomique : UNE ourse !!! On dit aussi que la région où est situé Madrid s’appelait anciennement Úrsica et qu’il y avait nombre d’ours et de sangliers….
 • En 1222 , un procès en justice eut lieu pour mettre fin à l’opposition entre les représentants de la Ville et les autorités ecclésiastiques pour le droit d’utiliser les prairies et les bois autour de la cité. Les premiers obtinrent les bois, les seconds, les prairies … C’est à la suite de ce litige, qu’est apparu sur les armes de la ville l’arbre fruité, et que l’ours s’est dressé contre lui, alors que l’Église a gardé le symbole de l’ours passant sur le pré
(prado en espagnol, d’où le nom du Musée du Prado) … Les sept étoiles du ciel se sont dispersées dans la bordure, rajoutée à ce moment.
 • Mais l’arbre qu’en est-il ? est-ce un pommier, non : il n’y a pratiquement pas de pommiers dans cette région, à cause du climat ! et puis les fruits ont toujours été représentés très petits … On a longtemps évoqué l’arbousier (madroño en espagnol), c'est la version la plus admise, mais pourtant, il n’y a guère plus d’exemplaires de cette espèce à Madrid, non plus !! Par contre, la région est très propice à la croissance abondante du micocoulier (Celtis australis, el lodón en espagnol) qui produit de petits fruits orangés consommables … par les ours, pourquoi pas.    A confirmer ...

Bloc philatélique émis par la poste espagnole en 2019 pour illustrer le centenaire du Palais des Communications ou Palais de Cybèle,
 sur la place du même nom, à Madrid et devant lequel sera érigé le podium final de la course .




C 'est terminé pour l'édition 2019
Podium, fête, tapas, feux d'artifice...
Pour le sport ,voici le podium final 2019 :
 Classement Général ( Maillot rojo / Maillot rouge) :
• 1 - Primož Roglič, slovène.
• 2 - Alejandro Valverde, espagnol.
• 3 - Tadej Pogačar, slovène.
Classement par points ( Maillot verde / Maillot vert) :
• 1 - Primož Roglič, slovène.
Classement de la montagne ( Maillot de lunares / Maillot blanc à pois bleus) :
• 1 - Geoffrey Bouchard, français.
Classement du meilleur jeune ( Maillot blanco / Maillot blanc) :
• 1 - Tadej Pogačar, slovène.

Et rendez-vous en 2020, si tout va bien ...
avec, selon les informations les plus récentes, un Grand Départ hors des frontières, très prisé par tous les grands tours maintenant, mais jusque là très peu pratiqué par les organisateurs de la Vuelta (seulement trois : 1997, départ de Lisbonne au Portugal; 2009 départ d'Assen aux Pays-Bas et 2017 départ de Nîmes, déjà traité dans mes sujets).




  On partira donc en 2020 d' Utrecht pour la seconde fois aux Pays-Bas, avec trois étapes dans ce pays pour débuter !  Et après, nous embarquerons pour une destination et un parcours encore inconnus du grand public ...
  Nous verrons cela à la fin de l'année 2019 lors de la présentation officielle.








💻 Pour revoir la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2019 → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)

📺  Voir les étapes en direct ou les vidéos en replay : sur la chaîne Eurosport (avec un  abonnement payant) → ICI

carte des provinces (en couleurs) visitées  durant cette troisième semaine
💶 Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons, drapeaux :   es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institution.
- Autres images : passer la souris dessus pour découvrir leur origine



             Herald Dick








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire