jeudi 31 mai 2018

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement de Languedoc - le pays du Gévaudan

S   uite de la visite d'un des plus anciens manuscrits répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur de trois décennies à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier ! Voir la description initiale : →

Nous poursuivons avec la découverte du "livre" (c'est l'appellation donnée à une section d'un manuscrit, qui est lui-même divisé en chapitres) consacré au Gouvernement de Languedoc. Après la Sénéchaussée de Toulouse, le pays de l'Albigeois et du Castrais, la Sénéchaussée du Lauragais, celle de Carcassonne, celle de Béziers, celle de Montpellier, puis celle de Nîmes,  nous abordons le huitième chapitre consacré au pays du Gévaudan.
 Le territoire de cet ancien Comté et ancienne province, abrogée sous la Révolution, a servi de base pour former le département de la Lozère. Seul, le canton de Saugues au nord fut rattaché au département de la Haute-Loire. La Lozère accueillit, en revanche l'apport du canton de Meyrueis au sud, et celui de Villefort à l'est.

      Revenir à l'épisode précédent →

Département de la Lozère


Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un siècle, mais sur laquelle j'ai reconstitué les limites administratives de notre région :
 Vous pouvez cliquer sur toutes les images pour les agrandir 












  Les fragments de manuscrits proviennent cette fois du Volume II. Pour enrichir l'étude, j'ai mis en bonus l'extrait équivalent dans l'Armorial Général de France* (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier, et comme auparavant, j'ai placé le blason actuel en-dessous, pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

(*)  Armorial Général de France  -  volume XIV  -  Languedoc 1ère partie  
       Armorial Général de France  -  volume XV  -  Languedoc  2e partie  (BNF Paris)


Mende (Lozère)

  Le blason remonterait au XVIe siècle, comme celui placé sur l'horloge de la cathédrale. L'initiale M de la ville, en écriture onciale, est placée sous le soleil la couvrant de ses rayons. Ceci est l'illustration de la devise de Mende inspirée par la foi catholique : "Tenebræ eam non comprehenderunt" (les ténèbres ne l'ont pas envahie).
  A noter que les armoiries du manuscrit de La Planche montrent les deux figures avec un métal différent, beaucoup plus harmonieuses héraldiquement parlant; mais c'est la version de l'Armorial Général de France avec un seul métal qui a été conservée : dommage ! ( ce n'est qu'un avis personnel...).



Marvejols (Lozère)

  On remarquera, en découvrant cette page, et c'est la même chose pour la ville suivante, que La Planche a omis la traditionnelle description du blason, qu'il place habituellement à gauche ou à droite dans la marge, au même niveau que le dessin des armoiries.



La Canourgue (Lozère)


  Les armoiries de La Canourgue sont formées de deux parties, celle de gauche est un mi-parti aux armes de France, et celle de droite relèvent des armes parlantes des anciens Barons de Canilhac ("d'azur au lévrier rampant d'argent, colleté de gueules, à la bordure componée d'argent et d'azur") qui furent d'importants seigneurs du Gévaudan d'ancienne chevalerie, et qui avaient pour fief le territoire de La Canourgue, parmi d'autres possessions, en Gévaudan, mais également dans le Rouergue voisin. 




Florac (Lozère)

   Très souvent, on l'a déjà vu, l'auteur du manuscrit a préparé comme ici,  un emplacement pour y dessiner les armoiries des villes pour lesquelles il a rédigé un descriptif. Mais les écus sont restés désespérément vides. Nous en ignorons la raison : manque d'information fiable, manque de temps, on ne le saura jamais. .
   Le blason actuel a été adopté en 1859. Il est issu des armes des Barons d'Anduze, seigneurs des lieux au Moyen Âge.



[_)-(_]



   D'autres lieux ou villes sont juste décrits par le texte, sans blason ni mention s'y rapportant : Chanac, Langogne, Ispagnac, Quézac, Le Malzieu, Chirac, Sainte-Enimie, Saint-Alban (-sur-Limagnole).

  Il semble qu'aucune de ces communes n'a été répertoriée et blasonnée dans l'Armorial Général de France en tant que communauté d'habitants. 


A bientôt pour une nouvelle série ...→ ICI




Crédits :
les blasons "modernes" sont empruntés  à : armorialdefrance.fr/

les extraits des manuscrits proviennent de :
- Bibliothèque et Archives du Musée du Château de Chantilly :
   . www.bibliotheque-conde.fr/ressources-en-ligne/
- Bibliothèque nationale de France à Paris : 
   . gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111467n
   . gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1114681



             Herald Dick  
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire