mardi 4 mars 2014

Philatélie et héraldique : rétrospective France -
8e partie : rectification !

Des aigles héraldiques au XIXe siècle, sur les timbres "spéciaux" de France des fins de catalogues.


J'ai affirmé un peu vite, dans les précédents volets de cette série (voir  → ) que le premier timbre français consacré pleinement à des armoiries datait de 1941 et aussi que, si le premier timbre émis en France date de 1849, il a fallu attendre l'année 1937 pour voir apparaître le premier blason, dans un coin, discret, sur un timbre relatif à l'exposition internationale de Paris (ci-contre)!...

Ce n'est pas tout à fait exact !!! mea culpa.


Pour le grand public, on connait les timbres-poste d'usage courant, parmi eux les timbres dits "de collection", les blocs-feuillets, les feuilles, les carnets, et ceux de la poste aérienne, les pré-oblitérés pour les envois de courrier en nombre et les timbres-taxes quand l'affranchissement est incorrect, plus rarement utilisés.
 Tout bon philatéliste possède chez lui au moins un catalogue, celui de son pays au minimum (en France : ce sont les incontournables Yvert-et-Tellier, Cérès, etc...), répertoriant et numérotant la totalité des timbres-poste émis depuis l'origine. En France c'est depuis 1849. Et hormis les types classiques de timbres cités plus haut, il y a à la fin de ces catalogues, rassemblées pêle-mêle, des catégories beaucoup plus confidentielles, voire mystérieuses, la plupart n'ayant eu cours qu'à des époques révolues, quand la Poste (les P.&T.) avait un monopole presque complet sur tout ce qui circulait en terme de messagerie !  Sauf pour les colis qui pouvaient utiliser les Services de Transports locaux ou les Compagnies de Chemins de fer ou de Navigation.

Voici donc les vrais premiers timbres émis en France avec un motif héraldique, cela commence pendant le Second Empire et sous le règne de Napoléon III.

Armoiries du Second Empire français (1852-1870)
 " d'azur à l'aigle à l'antique d'or, empiétant un foudre du même "





Colonies Générales - Nos 1 à 6  (Numérotation Yvert & Tellier)
depuis les années 1859-1862 jusqu'en 1870

Ces timbres chargés de l'Aigle impériale étaient utilisés pour le courrier au départ de l'ensemble des colonies de l'Empire français de l'époque (essentiellement : l'Inde, les îles de l'Océan Indien, les Antilles, la Guyane, Saint-Pierre & Miquelon, l'Algérie).





lettre de Pondichéry (Inde) à Toulouse

lettre de Mayotte (archipel des Comores, Océan Indien)  à Nantes







Timbres pour journaux - Nos 1 à 6  (Numérotation Yvert & Tellier)
émis en 1868, deux valeurs : 2c. et 5c. en trois couleurs


Ces timbres chargés des armoiries de l'Empire étaient utilisés pour acquitter au minimum une taxe fiscale (2c.), mais éventuellement en plus une taxe d'acheminement des journaux par la Poste,  d'où les couleurs différentes selon le montant réel perçu à l'achat du timbre, allant de 2c à 6c.).
Leur particularité était qu'ils étaient collés sur le papier vierge avant le passage dans les rotatives. Et ce sont donc les caractères typographiques du journal qui annulaient le timbre en guise d'oblitération et non le cachet de la poste !  sauf en cas de ratés.









Timbres pour télégraphes - Nos 1 à 4  (Numérotation Yvert & Tellier) - émis à partir de 1868.
signés : Oudine.

- notez les deux abeilles dans les coins supérieurs , un autre symbole héraldique du Premier et Second Empire ( l'aigle se référant à l'Empire Carolingien et les abeilles au Rois Mérovingiens).

Ces timbres n'accompagnaient pas un objet, mais étaient utilisés pour payer au bureau des Postes et Télégraphes ( P. & T.) , la transmission d'un message par télégraphie sans fil (un télégramme), il était apposé sur un bordereau. Il s'apparente davantage au timbre fiscal. Il y a eu aussi plus tard des timbres-téléphone,  à partir de 1880 pour payer les premières communications par téléphone. Ces technologies de communication venaient juste de naître, faut-il le rappeler ...
transmetteur de télégraphe



Voilà donc l'oubli réparé et l'honneur rendu aux contemporains de Napoléon III  pour le premier timbre de la Poste française portant des armoiries...




À bientôt pour la suite de ce thème  ... 




                 Herald Dick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire