dimanche 1 décembre 2013

Fête du Traité de l'Antarctique - le 1er décembre

Antarctique
Antarctica

   Pour cette fois, ce n'est ni un état, ni un peuple ou une nation, ni une province ou un territoire autonome que je vous propose, mais un continent entier, immense, et qui n'appartient à personne malgré les nombreuses tentatives d'exploitation et revendications territoriales depuis plus d'un siècle ! Mais c'est désormais une terre protégée au moins pour quelques décennies. Avec un nom qui fait rêver : l'Antarctique , mais tellement inaccessible pour le commun des mortels, et c'est bien comme cela. Les manchots, appelés improprement pingouins ont le droit de vivre tranquille dans leur royaume comme n'importe quel peuple vivant.
 Le nom de l'Antarctique est une version romanisée du mot grec composé :  ἀνταρκτική (antarktiké), qui signifie "opposé à l'Arctique", et donc à l'opposé du (pôle) nord. La première utilisation officielle du nom "Antarctique" comme nom du continent est attribuée au cartographe écossais John George Bartholomew dans les années 1890.

  • Le continent Antarctique a un emblème, enfin c'est pour être plus précis l'emblème du Traité sur l'Antarctique. On reconnait la "toile d'araignée" provenant de l'emblème des Nations-Unies, ici centrée sur le Pôle Sud terrestre, avec le fond bleu également, signe de paix.  
 Le drapeau équivalent, ci-dessous,  est celui adopté en 2002 pour l'organisme international du Système du Traité sur l'Antarctique  (S.T.A .)  ou Antarctic Treaty System  (A.T.S) en anglais , dont l'agence est située à Buenos Aires en Argentine.



    emblème du S.T.A ( A.T.S en anglais)

     timbre U.S. commémoratif
    du traité en 1971

     monnaie commémorative
    britannique 2008


    Dirigeant
    .
    Secrétaire du Système du Traité Antarctique (S.T.A) : Manfred  Reinke 
    Siège Buenos Aires
    SuperficieTotale14 107 637 km²

    Terre(glaces)14 107 637 km²

    Eau                 0 km²
    Pays frontaliers-
    Frontières-
    Littoral17 968 km
    Extrêmes
      Point le plus haut :

    Massif Vinson  : 4 887 m.
      Point le plus bas :côtes Océan Antarctique : 0 m.
    Population~1500 résidents (non permanents)
    GentiléAntarcticain, antarcticaine
    Langues usuelles
    .
    anglais, français, norvégien, russe, espagnol, portugais, etc...
    Monnaieaucune
    Indicatif téléphonique672-1
    Extension internet.aq
    Fête (inter)nationale

    .
    01/12 - anniversaire de la
    signature du Traité sur l'Antarctique, en 1959
    Devise nationaleaucune
    Régime

    Territoire protégé dans l'intérêt scientifique, pacifique et écologique. Elle implique la démilitarisation et la dénucléarisation de l’ensemble de la zone située au sud du 60e parallèle Sud, dans l’intérêt de l’humanité toute entière.

    Traité sur l'Antarctique
      Le traité sur l’Antarctique ou  traité de l’Antarctique, signé le 1er décembre 1959 à Washington et entré en vigueur le 23 juin 1961, réglemente les relations entre les États signataires en ce qui a trait à l’Antarctique. Le Traité s’applique aux territoires, incluant les plates-formes glaciaires, situés au sud du 60 ° parallèle Sud.
    Les signataires initiaux (pays signataires) du traité furent l’Afrique du Sud, l’Argentine, l’Australie, la Belgique, le Chili, les États-Unis, la France, le Japon, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et l’URSS (repris par la Russie). Cependant n’importe quel membre des Nations unies ou autre État invité par la totalité des signataires peut s’y joindre. De fait, plusieurs États ont adhéré au traité depuis sa signature. Le traité fait provisoirement taire les revendications territoriales des signataires sur l'Antarctique. En aucun cas le traité ne signifie la renonciation d'un État à ses droits ou revendications de souveraineté sur le continent.

    L’objectif principal du Traité est de s’assurer dans l’intérêt de toute l’humanité que l’Antarctique continuera à être employé exclusivement à des fins pacifiques et ne deviendra ni le théâtre ni l’enjeu de différends internationaux. voir détails ici →


     quelques autres emblèmes historiques

    Drapeaux du Système du Traité de l'Antarctique (A.T.S),  à gauche à partir de 1958
     à droite un projet de 1978 (designer Whitney Smith)
    Drapeau de l'Antarctique, projet daté de 2000
    Drapeau de l'Antarctique, projet de 2002 (designer : Graham Bartram)

    Au cours du XXe siècle, plusieurs nations ont émis des revendications territoriales sur le continent Antarctique. Ces revendications ont actuellement peu d'intérêt pratique du fait de la signature du traité sur l'Antarctique en 1961 par les nations en question, mais elles continuent généralement d'être observées par les cartographes.


    Cliquer pour voir la suite :



    Voici maintenant un petit florilège d'emblèmes territoriaux qui sont soit attribués à des revendications légales mais pour le moment mises en sommeil par le moratoire du Traité , soit des emblèmes officiels des différentes missions scientifiques polaires:

    drapeaux du Territoire antarctique britannique, en anglais British Antarctic Territory , territoire revendiqué par le Royaume-Uni depuis1908. A gauche drapeau Blue ensign créé en 1963 , à droite White ensign existant depuis 1998.
    armoiries du Territoire antarctique britannique,créées en 1952.

    drapeau non officiel du Territoire de la Dépendance de Ross,
    en anglais Ross dependency, revendiqué par la Nouvelle-Zélande depuis 1923
    et monnaies commémoratives de l'archipel des Balleny Islands 

    emblème du Programme scientifique australien

    drapeau, armoiries et monnaie commémorative  des Terres Australes et Antarctiques Françaises


    Province de Terre de Feu, Antarctique et Iles de l'Atlantique sud (Argentine)
    (Provincia de Tierra del Fuego, Antártida e Islas del Atlántico Sur)
    Armoiries de la Province de Terre de Feu (Argentine)
    Sceau de l'Institut scientifique argentin

    région de Magallanes et de l'Antarctique chilien
    (Región de Magallanes y de la Antártica Chilena)
    Sceau de la Commune d'Antarctique ( Chili)
    (Escudo de la comuna de Antártica)
    Armoiries de la base navale antarctique
    Arturo Prat (Chili)
    Sceau du Programme scientifique de l'Uruguay

    emblèmes du Programme scientifique du Brésil, à gauche : 1986 , à droite : 2005


    emblème du Programme Antarctique de la Russie -
    monnaie commémorative pour la Station de Vostok

    sceau des Bases scientifiques U.S.
    pavillon non officiel de la Terre de la Reine Maud (secteur revendiqué par la Norvège)
    drapeau et monnaies du "Grand-Duché de Westantarctica"
    (zone revendiquée par la Norvège)
     
     
    Ile de Sherman
    Sceau du Programme scientifique de la Pologne
    Sceau du Programme scientifique de la Bulgarie
    Sceau du Programme scientifique de l' Italie




    30 novembre  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  1er décembre

    Herald Productions





    £ē þěţišíęř...

    comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :

    Fédération des États de l’Antarctique version I
    origine dessin  : www.deviantart.com
    Fédération des États de l’Antarctique version II
     origine dessin  : www.deviantart.com

    Empire démocratique populaire de l'Antarctique
     origine dessin  : www.deviantart.com

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire