jeudi 10 novembre 2011

Meaux, le 11-11-11 à 11:11 : la mémoire du chaos sort de terre

Meaux
 (France - Seine-et-Marne)
J'imagine que le titre vous a intrigué ?...

En effet c'est le 11 novembre 2011 (à 11 heures 11), que le nouveau Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux est inauguré par le maire de la ville de Meaux et en présence du Président de la République Nicolas Sarkozy.
 Voici un musée à l'architecture audacieuse et combinant toutes les techniques de présentation muséographiques les plus novatrices. Il est installé, isolé dans la nature, sur un coteau, au pied de l'énorme "Monument Américain" de 1932, au nord de la ville.
le Musée de la Grande Guerre de Meaux
  Mais pourquoi ici , si près de Paris ?
Dans l'esprit de mes compatriotes, la Grande Guerre de 1914-1918, c'est Verdun, ou encore la bataille de la Somme, là-haut dans le Nord, ou encore le Chemin des Dames en Picardie... 
 Et aussi, pour beaucoup de personnes, n'a été retenu que les acteurs sont essentiellement les Français face aux Allemands, avec la participation amicale des Anglais et des Américains !
 Une petite piqûre de rappel dans cet article permettra de reconsidérer cette vue simplifiée et de comprendre pourquoi on l'appelle "Guerre Mondiale" !!
 En France, tout a commencé en septembre 1914 sur les bords de la Marne, entre Verdun et Meaux, justement, après que les Allemands ont envahi la pauvre Belgique, pourtant neutre, avec beaucoup de violence, dans l'espoir de prendre tout de suite Paris et mettre la France à terre . Opération nommée : le Plan Schlieffen.
 C'est la première Bataille de la Marne et grâce aux taxis parisiens qui ont amené des renforts très vite et sans répit sur le front, la capitale a été sauvée de justesse !
 Cette première offensive allemande sera un échec, et une première petite victoire des alliés. Après cela les armées de deux camps vont s'enterrer dans les tranchées pendant plusieurs années pour se combattre tout en restant presque immobiles! Mais en faisant des centaines de milliers de victimes. Nous avons tous un grand-père ou un grand-oncle soldat qui a perdu la vie ou sa santé dans ce carnage insensé. Sans parler des civils.
Carte postale illustrée d'époque : la prise du drapeau des Prussiens par l'attaque française 

 Afin d'illustrer ce désastre humain planétaire de façon originale je vous propose ce petit florilège de cartes postales et images publicitaires de l'époque pour la presque totalité des pays belligérants. Mais d'abord la carte révélatrice qui  démontre bien cette notion de Guerre Mondiale :  
Il n'y a pas eu de combats sur le continent américain , mais il y en a eu sur tous les autres continents et sur presque toutes les mers du globe aussi.   Sous chaque image figure le bilan humain de ces quatre années  qui marquent à jamais notre mémoire collective.
 
 
Allemagne ou Prusse
- 13 000 000 de soldats mobilisés 
Morts : 2 037 000 soldats  - 426 000 civils  et  4 247 200  blessés 



France et son empire colonial :   
8 317 000  soldats mobilisés 
Morts : 1 397 800 soldats  - 300 000 civils  et  4 266 000  blessés 





















 -------------------------------------------------------------------------------- 

 Belgique :    380 000  soldats mobilisés  
 Morts : 43 000 soldats  - 62 000 civils  et  105 000   blessés 





Empire Austro-Hongrois :    9 000 000 de soldats mobilisés 
Morts : 1 100 000 soldats  - 467 000 civils  et  3 620 000  blessés 

 ------------------------------------------------------------------------------







Serbie  :   
450 000 soldats mobilisés
Morts : 275 000 soldats  -  450 000 civils
 et  133 000  blessés


Monténégro  :  3 000 morts - 10 000 blessés















  -----------------------------------------------------------------------------

  Italie :    5 615 000 soldats mobilisés
  Morts : 651 000 soldats  - 589 000 civils  et  954 000  blessés


  

 -----------------------------------------------------------------------


 






















Royaume-Uni :    6 000 000 de soldats mobilisés 
 Morts : 885 000 soldats  - 109 000 civils  et  1 660 000  blessés 



-------------------------------------------------

Canada  :   
630 000 soldats mobilisés
Morts : 65 000 soldats  - 2 000 civils
 et  150 000  blessés















--------------------------------------------------------------------------------

Afrique du Sud :    136 000  soldats mobilisés
Morts : 9 500 soldats  et  12 000  blessés
 





















--------------------------------------------------------------------------
 
Indes britanniques :    1 500 000 soldats mobilisés 
Morts : 75 000 soldats  -  et  79 000  blessés


















------------------------------------------------------------------------  

Nouvelle-Zélande :    128 000  soldats mobilisés
Morts : 18 000 soldats  et  41 300  blessés


 






------------------------------------------------------------------------------- 





Australie :   413 000  soldats mobilisés
Morts : 62 000 soldats 
 et  151 000  blessés


























 




Empire de Russie et dépendances 
( la Pologne était annexée à la Russie à l'époque):   
15 000 000 de soldats mobilisés ( jusqu'en 1917 : date de la Révolution)
Morts : 1 811 000 soldats  - 1 500 000 civils
 et  4 950 000  blessés    


 
Roumanie    1 000 000 de soldats mobilisés Morts : 250 000 soldats  -  430 000 civils et  120  000  blessés 









---------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------

Grèce :   200 000  soldats mobilisés
Morts : 26 000 soldats - 150 000 civils
 et  21 000  blessés


---------------------------------------------------
Portugal :    60 000  soldats mobilisés 
Morts : 7 220 soldats  -  82 000 civils et  13 750  blessés 


















Empire Ottoman (Turquie et dépendances ) :   
2 850 000  soldats mobilisés
Morts : 800 000 soldats  - 4 200 000 civils
 et  400 000  blessés   



--------------------------------------------------------------------------------------


 
Bulgarie :   
950 000  soldats mobilisés
Morts : 87 000 soldats  -100 000 civils
 et  152 000  blessés   


États-Unis d'Amérique :    3 800 000  soldats mobilisés  
Morts : 116 700 soldats  - 757 civils  et  205 700 blessés   








---------------------------------------------------


Japon :   
Morts : 415 soldats - et  900 blessés
















 

 Et pour finir, un certain nombre de pays, malgré leur neutralité déclarée , ont subi des pertes humaines dues pour la plupart aux torpillages par erreur de leurs bateaux de commerce ( dommages collatéraux ).




Danemark  :  722 morts
Norvège 1 892 morts
Suède :          877 morts




 Bilan général : on atteint les chiffres ahurissants de :

 18,6 millions de morts et disparus
 et 21,2 millions de blessés

Mais on fera encore plus fort, deux décennies plus tard avec 64,7 millions de victimes !!

Il faut encore rajouter les destructions de villes et villages entiers, des monuments historiques, ainsi que des musées, des bibliothèques et leur patrimoine irrémédiablement perdus, la nature stérilisée et la faune, dont des millions de chevaux, tués sur les sites de combats et sous les bombardements.  En France plusieurs zones en Champagne , en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais, sont incultivables car des milliers de tonnes d'obus non explosés y sont encore enfouis sans parler des cadavres non exhumés. Ces zones sont pour la plupart maintenant des camps militaires ou des sites de mémoire.  Il n'y a aujourd'hui plus de témoin vivant de cette ineptie, mais les cicatrices demeurent dans les paysages... et dans l'Histoire, pour longtemps. Ce musée nous le rappelle encore.

      Herald Dick

Aucun commentaire:

Publier un commentaire