mardi 8 septembre 2020

Le Tour de France 2020 en blasons : des Îles charentaises vers les Monts du Cantal

👕 Nous sommes arrivés au tiers du parcours (un peu plus en réalité : 9 étapes sur les 21 du programme ont été courues). Lors de la première semaine de course, nous avons pris le départ (trois jours de suite) sur la Côte d'Azur, puis sillonné les routes de Provence, de la Vallée du Rhône et enfin celles d'Occitanie, pour terminer dans les cols pyrénéens, voir → ICI .
Nous continuons le parcours, après une journée de repos bien méritée et un court transfert logistique des Pyrénées vers la Côte atlantique charentaise.
  Dans cette deuxième semaine, nous allons oublier les ascensions de cols et les descentes vertigineuses de la semaine passée pour laisser s'exprimer les rouleurs, baroudeurs et autres sprinters. Du moins c'est le menu proposé par les trois premières étapes. La première reliera pour la première fois de l'histoire deux îles par la côte et les marais charentais. Elle sera suivie de deux étapes de plaine poitevines et limousines sans difficultés topographiques insurmontables. Enfin lors de la quatrième, les choses sérieuses reprennent dans les contreforts du Massif Central, suivis de quelques cols à plus de 1.000 mètres et une arrivée au sommet dans les Monts du Cantal. Nous allons donc rencontrer une belle variété de profils prometteurs pour le spectacle. Chaque type de coureur aura sa carte à jouer. Et une nouvelle fois je présente encore mes excuses aux passionnés de cyclisme qui ne trouveront aucun résultats ni détails sur leurs favoris sur ce blog, dont le Tour n'est qu'un prétexte pour parler d'emblèmes.

Voici le parcours du début de la 2ème semaine :

Région Nouvelle-Aquitane
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Le pont reliant l'île de Ré au continent depuis La Pallice; il est ouvert à la circulation le 19 mai 1988
photo © SIPA/Pierre-Marie
Encore une fois  je propose l'intégration de trois villes ou communes situées sur le parcours de chaque étape, intercalées entre la ville du départ et celle de l'arrivée.


10e étape - Mardi 8 Septembre 2020 :
Île d'Oléron / Le Château-d'Oléron  -
Île de Ré / Saint-Martin-de-Ré


Le Château-d'Oléron :
Région de Nouvelle-Aquitaine - Département de la Charente-Maritime.
blason traditionnel de l'Île d'Oléron
○ Blason : "Coupé: au premier d'or au château de sable, ouvert et ajouré d'argent, au deuxième de gueules à la barque d'or montée de quatre personnages contournés chacun tenant une lance à guidon du même, voguant sur une onde d'azur".







km 13 : La Tremblade
département de la Charente-Maritime
 .
km 132 : Angoulins
départ. de la Charente-Maritime
 .
km 80 : Marennes
départ. de la Charente-Maritime
 .

km 168,5 : Saint-Martin-de-Ré :
Région de Nouvelle-Aquitaine - Département de la Charente-Maritime.
○ Blason : "D'azur à la croix potencée d'argent".

blason traditionnel de l'île de Ré
















11e étape - Mercredi 9 Septembre 2020 :
Châtelaillon-Plage  -  Poitiers


Châtelaillon-Plage :
Région de Nouvelle-Aquitaine - Département de la Charente-Maritime.
○ Blason : "D'or à l'aigle bicéphale de sable; à la bordure de gueules".













km 43 : Saint-Hilaire-la-Palud
département des Deux-Sèvres
Le toponyme "Palud" se réfère aux
marécages ou marais. Ici nous sommes
dans le  Marais poitevin, d'où la barque
 et la fasce ondée du blason.
km 100 : Saint-Maixent-l'École
département des Deux-Sèvres
Les armoiries ont été concédées
par le roi Charles VII en 1440,
en raison de sa fidélité durant
 de la guerre de Cent Ans..
km 73 : Saint-Maxire
département des Deux-Sèvres
Pas d'explication probante sur ce
 curieux 11ème croissant sur les 12
déplacé pour coiffer l’initiale M
du nom de Saint Maxire .


km 167,5 : Poitiers :
Région de Nouvelle-Aquitaine - Département de la Vienne.
○ Blason : "D'argent au lion de gueules, à la bordure de sable chargée de neuf besants d'or; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or, brochant sur la bordure".
• Ce blason "d'argent au lion de gueules, à la bordure besantée d'or", sans le chef de France, vient de Richard de Cornouailles (1209-1272), le frère cadet du roi Henri III d'Angleterre, comte de Cornouailles et qui avait reçu de son frère le comté de Poitiers à partir de 1225, à l'époque où les Plantagenêts possédaient l'Aquitaine et l'Anjou. Mais la bataille de Taillebourg en 1242, mit fin aux prétentions anglaises sur le Poitou, au profit d'Alphonse de Poitiers, frère du roi Louis IX de France, qui avait lui aussi reçu le comté en apanage. Poitiers avait été rattachée au domaine royal par Philippe-Auguste depuis sa conquête en 1204 au dépends des Plantagenêts.
 L'écu originel du comté :"d'argent au lion de gueules" est lui-même le premier blason supposé des armoiries de Richard Cœur-de-Lion, l'oncle de Richard de Cornouailles. La bordure aux armes de Cornouailles est donc une brisure de celles de son oncle. L’écu au lion de gueules poitevin, associé à diverses armoiries ou brisures, se maintiendra ainsi durant tout le Moyen Âge. La ville de Poitiers le fait figurer sur son sceau urbain. À la fin du XIVe siècle, les rois de France concèdent à Poitiers l’honneur d’ajouter un chef aux couleurs de France, signalant à la fois le statut de bonne ville de Poitiers et la souveraineté que le roi exerce sur la ville.




12e étape - Jeudi 10 Septembre 2020 :
Chauvigny  -  Sarran ⓳ Corrèze


Chauvigny :
Région de Nouvelle-Aquitaine - Département de la Vienne.
○ Blason : "D'argent à la fasce fuselée de cinq fuseaux et deux demis de gueules, au lambel de six pendants d'azur".
• C'est le blason de  famille éponyme d'ancienne extraction: de Chauvigny . Le lambel (d'azur pour la ville au lieu de sable pour les seigneurs) indique qu'il s'agissait d'une branche cadette.












km 20 : Montmorillon
département de la Vienne
La municipalité a abandonné les
armes des Comtes de Montmorillon
(d'or à l'aigle de gueules) depuis
quelques années maintenant
 pour ce nouveau blason 
km 158 : Chamberet
département de la Corrèze
Blason partagé avec les armes
des familles de: 1/ Comborn,
2/ Pierrebuffière à dextre ;
3/ Boisse à senestre.
km 114 : Saint-Léonard-de-Noblat
département de la Haute-Vienne
Les ceps ou fers de prisonnier
font référence à la légende de
 saint Léonard qui est le saint
patron des prisonniers.

km 218 : Sarran :
Région de Nouvelle-Aquitaine - Département de la Corrèze.
○ Blason : "Écartelé: aux premier et quatrième de gueules à la bande d'or, aux deuxième et troisième d'azur au lion d'or".
• Le blason est composé des armoiries écartelées des Lentilhac et des Lavaur de Ginel, deux familles ayant eu un fief ou un lien avec la commune.








13e étape - Vendredi 11 Septembre 2020 :
Châtel-Guyon  -  Puy-Mary 🌋 Cantal



Châtel-Guyon:
Région d'Auvergne-Rhône-Alpes - Département du Puy-de-Dôme.
○ Blason (non officiel) : "D'or au gonfanon de gueules frangé de sinople".
• La commune, et station thermale réputée, ne semble pas avoir de blason propre, car elle utilise un logo pour sa communication. On lui attribue néanmoins, par défaut, sur divers supports touristiques ou dans les médias la concernant, les armes pleines de l'ancienne province d'Auvergne.


km 55 : Orcival
département du Puy-de-Dôme
Reprise des armes de
la famille éponyme d'Orcival.
km 157 : Anglards-de-Salers
département du Cantal
.
km 116 : Bort-les-Orgues
département de la Corrèze
Armes dérivées de celles de la
famille de Balzac d'Entraygues.


km 191,5 : 🌄 Puy Mary / Pas de Peyrol :
Région d'Auvergne-Rhône-Alpes - Département du Cantal - 
Commune du Falgoux (sur le versant emprunté par la course). 
Blason : aucun.
Le Puy Mary est un sommet majeur du massif du Cantal (1.787 m d’altitude). Les monts du Cantal constituent le plus vaste ensemble volcanique de France ; lors de sa surrection, à la fin du tertiaire, son altitude atteignait probablement 3 000 m. Toutefois, il a été profondément érodé par les glaciations du quaternaire qui l’ont décapité et ont creusé de larges auges aujourd’hui empruntées par des rivières et des vallées disposées en étoile :  vallée du Falgoux, de la Cère, de la Doire, etc. Le massif est, par ailleurs, ponctué de reliefs résiduels (ou chicots), formés de roches volcaniques, auxquels appartient le puy Mary. L’ascension au sommet, qui domine quatre cirques glaciaires, est pratiquée en été par de nombreux touristes  à partir du Pas de Peyrol (1.589 m). C'est sur ce col que sera jugée l'arrivée de l'étape, et non pas au sommet du pic, qui n'est accessible qu'aux marcheurs.




Rendez-vous samedi prochain pour la suite .... ICI


💻 Pour suivre en temps réel la course, je vous invite à consulter le site officiel du Tour (langues : FR/EN/ES/DE) →  ICI
📺 ou en direct à la télévision, sur les chaînes de France Télévisions (langue : FR) → ICI 
• puis en replay sur le web : france•tvsport (langue : FR) → ICI

💶 Crédits :

 • Blasons :
- armorialdefrance.fr (dessins de Daniel Juric) , pour la plupart des communes de France,
vous pouvez y trouver des renseignements complémentaires, pour chaque blason.

• Drapeaux - logos régionaux :
commons.wikimedia.org/wiki/

• Cartes : www.letour.fr/

• Autres images : passer la souris dessus pour découvrir leur origine


                Herald Dick

Aucun commentaire:

Publier un commentaire