samedi 5 septembre 2015

La Vuelta a España 2015 - le Tour d'Espagne en blasons - la 3e semaine

Junta (gouvernement) de Castilla y León
Nous voici de retour encore une dernière fois sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre : ICI), pour vivre le début de la troisième semaine dans des paysages nouveaux et différents du nord et du centre du pays. Cette fois nous attendent des climats océaniques et alpins et par la suite ceux, continentaux et très secs de la Castille. Après les grandes métropoles du sud andalou et de la côte méditerranéenne, visitées précédemment, nous nous arrêterons dans quelques cités plus petites mais non moins chargées d'Histoire comme Vitoria-Gasteiz, Burgos, mais aussi dans des sites naturels exceptionnels tels que les organisateurs de la Vuelta savent les dénicher. Peu de gens, étrangers surtout, peuvent imaginer la diversité de la nature, des paysages et des villes d'Espagne sans sortir des plages, des clubs, des bars à tapas ou des marinas de la côte méditerranéenne. 


Nous poursuivons le parcours avec cinq nouvelles étapes, les trois premières avec des arrivées au sommet dans la magnifique Cordillière Cantabrique, prolongement naturel des Pyrénées  le long de la côte atlantique. Puis après une journée de repos, nous passerons la journée à Burgos,  ancienne capitale de la Castille et patrie du Cid (ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?...
)  et une dernière étape dans la région appelée la Ribera del Duero et les montagnes de la Sierra de Ayllón , appartenant à la Cordillière centrale,  le "Massif Central" espagnol. Cela nous promet encore de belles découvertes (héraldiques) et des émotions !


 Nous partons du Pays Basque mais avec juste quelques dizaines de kilomètres au départ , puis nous passerons un moment dans la Province de Burgos (Castille et Leon) que nous découvrirons mieux plus tard .... :
Communauté autonome du Pays Basque /
Euskal Autonomia Erkidegoa /
Comunidad autónoma del País Vasco
Province de Alava /
Arabako Lurralde /
Provincia de Álava


14e étape - Samedi 5 Septembre 2015  :
 Vitoria  -  Alto Campoo / Fuente del Chivo



Vitoria / Gasteiz
(Pays Basque - Province de Alava)
Vitoria / Gasteiz

Écu d'argent au château au naturel ouvert et ajouré de sinople, soutenu par deux lions (léopards) adossés de gueules, les tours extérieures sommées de deux corbeaux de sable également adossés, chargé au dessus de la porte centrale d'un écusson de gueules avec les initiales Y et II d'or ; le tout est terrassé de sinople.
Soutien : plastron de cuir au revers de gueules,
bordé en pointe de feuilles d'acanthe du même au revers de sinople et en chef de sinople.
Timbre : couronne royale ouverte d’où tombent sur les côtés deux rubans d'azur portant la devise en lettres d'or : "QUAE VINCIT HAEC EST VICTORIA".

Le château représente la cité, les lions : la force, les corbeaux : la vigilance.
 • Les initiales Y -II sont pour Isabelle II,  reine d’Espagne de 1833 à 1868.
• La devise se traduit du latin par " Voici la victoire qui triomphe " (.... du monde, c'est celle de notre foi.) , paroles du roi de Navarre,  Sancho VI el Sabio (1150-1194), citant une lettre de l' apôtre Saint Jean.






Alto Campoo est une station de ski située à 1 990 m. d'altitude, dans la chaîne des monts Cantabriques avec des sommets supérieurs à 2 000 m. La localité la plus proche est Brañavieja qui, avec 24 villages forment la commune de la Hermandad de Campoo de Suso.

Hermandad de Campoo de Suso
(Communauté autonome 
monoprovinciale de Cantabrie)

Hermandad de Campoo de Suso

Écu coupé, au premier de gueules au château d'argent sur un rocher au naturel, accompagné de deux couronnes de marquis d'or aux cantons; au deuxième d'azur au paysage de trois montagnes de sinople enneigées adextrées d'un rocher au naturel d'où coule une rivière burelée d'argent et d'azur; bordure d'or avec l'inscription en lettres capitales de sable : "ALTO CAMPOO FONTES IBERI".
Support : un parchemin au naturel
Timbre : couronne de marquis.

Une Hermandad, signifiant en espagnol « fraternité », de hermano = frère, désignait, dans l'Espagne médiévale, une confrérie d'hommes armés formée contre le meurtre et le pillage, et qui fut plus tard organisée administrativement.
 Dans le cas présent c'est un municipio composé de 25 villages de vallée ou de montagne.

.

Communauté autonome de Cantabrie /
Comunidad autónoma de Cantabria



15e étape - Dimanche 6 Septembre 2015  :
 Comillas  -  Sotres / Cabrales


Comillas
(Communauté autonome 
monoprovinciale de Cantabrie)


Comillas

Écu d'azur, soutenu d'ondes d'argent et d'azur, à dextre une tour d'or, maçonnée, ouverte et ajourée de sable sur un rocher de couleur naturelle, une chaîne brisée d'argent accrochée à la tour, brochant sur le rocher et les premières ondes ; à senestre , une nef au naturel flammée de sinople, habillée d'argent à une croix pattée de gueules.
Soutien : un parchemin au naturel.
Timbre : couronne royale fermée

Ce blason est une déclinaison de celui de la capitale régionale : Santander, mais aussi de quelques autres villes du littoral cantabrique et asturien, sans oublier celui de la région de Cantabrie. Il relate la conquête héroïque de Séville face aux arabes almohades, en 1248, par des équipages et des capitaines du nord de l'Espagne remontant le fleuve Guadalquivir, sous le commandement du roi (saint) Ferdinand III de Castille. La tour est en fait une représentation simplifiée de la célèbre Torre del Oro à Séville qui apparait plus fidèlement dessinée sur le blason de Santander.


Sotres (Cabrales)

L'arrivée de l'étape sera jugée à l' Alto de Sotres à une altitude de 1 230 m. dans un environnement naturel exceptionnel situé au centre du Parc National des Picos de Europa.  
Du point de vue gastronomique, cette région est très connue pour son fromage : el Queso de Cabrales (AOP), aussi réputé et savoureux que notre bleu d'Auvergne.



Comillas
(Communauté autonome 
monoprovinciale des Asturies)

Autres versions du blason de Cabrales
Cabrales

Écu français, d'azur à un arbre au naturel terrassé de sinople surmonté de la Croix de la Victoire d'or; sous l'arbre : deux chèvres contournées d'argent, face à un ours de sable posé sur un rocher au naturel mouvant du coin inférieur senestre de l'écu.
Timbre : couronne de Prince des Asturies.

Ces armoiries parlantes (cabra = chèvre en espagnol) n'ont pas été validées ni définies officiellement par le conseil municipal (Concejo), même si elles sont utilisées par lui. Peut-être, pour cette raison, les règles de base d'association des couleurs sont un peu malmenées, au gré des courants et des appréciations des différents dessinateurs !  Les enquerres sont malgré tout trop fréquentes et desservent l'esthétique, au final.
• La scène semble raconter une histoire avec cet ours menaçant les deux biquettes insouciantes, et je recherche une explication.
• La Croix de la Victoire, trésor d'orfèvrerie historique et symbole héraldique des Asturies est une constante dans les armoiries et l'identité générale de cette région. On la trouvait même sur le casque du pilote et double champion du monde de Formule 1:  Fernando Alonso, natif des Asturies.
casque de Fernando Alonso en 2005


Principauté des Asturies /
 Principado de Asturias


16e étape - Lundi 7 Septembre 2015  :
 Luarca  -  Ermita de Alba / Quirós

Luarca / Ḷḷuarca
(municipio de Valdés - Communauté aut.
monoprovinciale des Asturies)

Luarca

Écu mi-parti et coupé : au premier de gueules au château d'or, maçonné de sable, ouvert et ajouré d'azur (de Castille), au deuxième d'argent au lion de pourpre, armé et lampassé de gueules, couronné d'or (de León ) ; au troisième d'azur, sur des ondes d'argent, un navire d'or, habillé d'argent et en pointe une baleine de sable brochant les ondes, piquée par un harpon relié par un câble au navire, également de sable; sur le tout une bordure d'argent chargée de la légende en lettres capitales de sable : " MUY NOBLE HEROICA Y LEAL VILLA DE LUARCA" disposée en orle.
Timbre : couronne royale ouverte

Il est clair que ce petit port de la côte asturienne avait jadis une tradition de pêche baleinière. 
 Ce blason de ville serait selon certains historiens un des plus anciens des Asturies. On le fait remonter à l'année 1581 dans les archives du pays.
 • La construction territoriale de l'Espagne est un peu déroutante pour les étrangers. En effet cette petite ville portuaire est une parroquia ( = paroisse en espagnol, un village en fait) qui, réunie à 14 autres parroquias forment le municipio (commune) de Valdés. Valdés n'est pas un lieu précis mais une entité administrative couvrant une zone géographique délimitée. Néanmoins elle possède aussi un blason, un drapeau, etc... une identité propre (ci-dessous) et l'ayuntamiento (la mairie) ou le concejo (conseil municipal) se trouvent à... Luarca ! Pas évident pour nous.


Ermita de Alba ( chapelle )        -----
Voici une arrivée d'étape à couper le souffle située non loin de cette petite chapelle isolée dans la sierra del Aramo  sur la Peña de Alba à 1185 m. d'altitude. L'ascension avec un pourcentage moyen de 11,2% comporte des passages à plus de 20%  : inimaginable pour un être humain ordinaire sur un vélo !


.
.
blason officiel, non héraldique

Quirós
(Communauté autonome 
monoprovinciale des Asturies)


 Quirós

Écu coupé et mi-parti : au premier d'azur à la Croix de Los Angeles d'or incrustée de pierres précieuses, accostée deux anges affrontés, d'argent, agenouillés en attitude de prière ; au deuxième d'azur, à la tour donjonnée d'or, maçonnée, ouverte et ajourée de sable sur un mont de sinople; au troisième d'argent à deux clés d'azur adossées en entre-tenues, accostées de six lunels (quatre croissants dessinant des quadrilobes) de gueules posés en deux pals sur chaque flanc, et accompagnée de trois fleurs de lys d'or, une en chef, deux en pointes.
Timbre : couronne de Prince des Asturies.

Bernaldo de Quiros
Nous retrouvons comme chaque année, quand nous passons dans cette partie de l'Espagne, la non moins célèbre "Cruz de los Angeles". Cette croix, comme celle de la Victoire vue précédemment est visible sur une quantité phénoménale de blasons en Espagne. Elle est à l'origine un autre chef-d’œuvre d'orfèvrerie du haut Moyen-Âge gardée précieusement dans le trésor de la cathédrale d'Oviedo.
La tour symbolise le Castillo d'Alba, ancienne forteresse médiévale de Quirós, fondée par les premiers rois d'Asturies et aujourd'hui très ruinée.
• le dernier quartier provient d'armoiries nobiliaires anciennes : celles de la maison Bernaldo de Quirós, d'ancienne extraction.
Comme précédemment : Quirós n'est pas une ville ni un lieu précis, mais un municipio (concejo) formé de plusieurs villages de montagne, dont le plus "gros" est Bárzana,  peuplé de 390 habitants !




Mardi 8 Septembre 2015  :  descanso (repos)

Communauté autonome de Castille et Leon
Comunidad autónoma de Castilla y León

Province de Burgos /
Provincia de Burgos
Province de Ségovie /
Provincia de Segovia


17e étape - Mercredi 9 Septembre 2015  :
 Burgos  -  Burgos (contre la montre individuel)


Burgos
(Castille et Leon - Province de Burgos)

• Burgos

  Sur un champ de sinople, le buste du roi Fernando III (Ferdinand III de Castille), couronné d'or, au visage de carnation, cheveux et barbe de sable, habillé d'un manteau de gueules (ou de pourpre), chargé de trois châteaux d'or, ouverts et ajourés de sable; le roi est accosté de deux écussons d'argent au châteaux d'or ouverts de sable, surmonté par une muraille d'argent en arc de barbacane, encadrée de deux tours et sommée de trois autre tours ajourées de sable; une bordure d'or chargée d'une orle de gueules.
Timbre : couronne royale ancienne de Castille.

 • Le buste du célèbre monarque appelé dans certaines chroniques "Caput Castellae" indique que Burgos peut être considérée comme le siège principal de la royauté et de la cour castillane au Moyen-âge, même si elle s'est beaucoup déplacée dans le pays. Ce symbole est attesté depuis 1259.
• Les trois châteaux représentés sur le manteau symbolisent les châteaux (castillos) de Lara, Muño et Cellorigo qui étaient soumis à la juridiction de la ville.
• Le mur de la porte de barbacane avec les tours représentant les fortifications castillanes qui ont donné son nom au royaume de
Castille, (castillo = château-fort en espagnol) .


Burgos - el Arco Santa Maria - XIVè/XVIè siècles
une des plus belles portes de fortification urbaine médiévale en Europe


18e étape - Jeudi 10 Septembre 2015  :   Roa  -  Riaza 

Roa de Duero
(Castille et Leon - Province de Burgos)

• Roa de Duero

Écu parti, au premier de gueules au château d'or, donjonné, maçonné, ajouré et ouvert de sable, soutenu par un chien d'argent passant, colleté de sable et attaché par une chaîne du même à la senestre de la porte; au deuxième d'azur à treize besants placés 3-3-3-3-1; bordure d'or chargée d'une inscription en lettres capitales de sable disposée en orle :  “QUIEN BIEN QUIERE A BELTRÁN BIEN QUIERE A SU CAN”  .
 Timbre : La couronne royale d'Espagne fermée.

Le château d'or sur champ de gueules évoque la Castille, où nous sommes.
On appréciera le dicton qui sert de devise à cette petite ville : "Qui aime bien Beltrán, aime bien son chien", illustrée par le blason lui-même. "Can" étant une forme ancienne dérivée du latin "canis" pour désigner le chien, par exemple dans la langue galicienne, alors qu'aujourd'hui c'est le mot castillan "perro" qui désigne l'animal.  Et Beltrán était un noble influent de la cour de Castille dans la seconde moitié du XVe siècle Beltrán de la Cueva qui reçut en cadeau la ville de Roa de la main du roi Enrique IV (Henri IV de Castille). Cette maxime est extraite d'une pièce de tragi-comédie en prose écrite à la fin du XVe siècle à Burgos : La Celestina , très connue en Espagne et faisant partie du patrimoine littéraire espagnol médiéval, donc bien avant les œuvres de Cervantès, par exemple.
Je n'ai pas trouvé l'explication pour les besants et leur nombre de 13, mais dans le langage héraldique espagnol : les besants ou les tourteaux, sont parfois appelés "roeles"  alors peut-être est-ce des armes parlantes en raison du nom de la ville : Roa ? Je continue de chercher...


Province de Guadalajara (ClM)







Le tracé de l'étape fait une large
incursion d'une centaine de kms dans la
 province voisine de Guadalajara →•
qui fait partie de la Communauté
autonome de Castille la Manche.





Riaza
(Castille et Leon - Province de Ségovie)

• Riaza

Écu en plastron supporté par un parchemin d'argent : sur un champ d'azur, une truite d'argent nageant sur des ondes d'azur et d'argent.
Timbre : couronne royale ouverte.

Ce blason est fautif du fait qu'il présente deux nuances d'azur, qu'on ne peut logiquement pas différencier dans le blasonnement. Les nuances de couleur n'existent pas en héraldique. 
Ayuntamiento de Riaza


• Sculpté, il est présent sur la façade de la mairie depuis 1727 (ci-contre) dans un ovale, mais très abimé par le temps.


.

la suite et la fin du parcours vendredi prochain  ...→ ICI


Pour suivre la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2015 → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)




Crédits :
carte :  www.lavuelta.com
blasons ( vous pouvez visualiser les références des dessins en passant la souris sur les images) :
en majorité : 
carte des Régions et Provinces concernées par le sujet (en couleurs foncées)
es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institutions.




            Herald Dick


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire