mardi 1 avril 2014

1er avril ... ils l'ont fait !!!

  Pour nos amis internautes étrangers, qui ne connaissent pas forcément les coutumes et traditions françaises, je dois expliquer que le 1er avril, il est de bon ton de faire des "poissons d'avril". Ce sont des blagues, canulars, gros mensonges tellement gros qu'on y croit obligatoirement, avec parfois toute une mise en scène de la machination, y compris des complices !  Et quand les victimes sont bien ferrées comme le poisson l'est à la pêche, on lui révèle la vérité en lui annonçant à haute voix "Poisson d'avril !"... et souvent le lendemain, le 2 avril. Au plaisir de voir le malheureux marcher dans l'escroquerie, se rajoute après celui de se rendre compte par lui-même de sa crédulité ! Mais c'est rarement méchant ni cruel...

AVRIL
POISSONS
Depuis plus de trente ans, la petite commune de Poissons, en Haute-Marne, un petit village à proximité de Joinville (non loin de la Lorraine), et à 30 kilomètres au sud-est de Saint-Dizier est jumelée avec celle... d'Avril en Meurthe-et-Moselle, située à 10 km de Briey. 

D’azur à sept burelles d’argent, à deux bars du même adossés en pal et brochant.
 Écartelé: aux 1er et 4e d'azur à la clé       → d'argent,  aux 2e et 3e d'or (ou d'argent) à l'aigle de sable.  
          
 

  En mars 1976, lors d'une émission régionale de Radio France, étaient réunis les représentants des communes d'Avril et Poissons, deux petits villages situés respectivement en Meurthe-et-Moselle et en Haute-Marne, pour réagir en direct autour des noms de leurs communes. A l'issue de cette émission diffusée le 1er avril de la même année, les présidents des clubs sportifs des deux municipalités se lièrent d'amitié et eurent l'idée d'une rencontre amicale de football entre leurs équipes respectives qui eut lieu cette année-là à Poissons. Ce fut à nouveau le cas en 1977, mais à Avril. 
 Lors de la troisième édition, le maire de Poissons, Pierre Pion, suggéra d'associer les noms de Poissons et Avril à l'entrée des villages. La proposition fut reçue favorablement par le conseil municipal d'Avril et son maire Daniel Ringenbach. Entre temps, les écoliers et les enseignants des deux villages avaient commencé à entretenir une correspondance. Et le dimanche 1er avril 1979, les deux villages officialisaient leur jumelage en présence des autorités politiques locales ,des médias, et du public venu nombreux !


Au-delà du gag, les municipalités ont rappelé que le jumelage ne tenait pas que du jeu de mot mais qu'il existe de nombreux points communs entre les deux bourgs. Avril compte en effet 580 habitants, et Poissons, 750. Des populations essentiellement rurales, 
qui n'ont longtemps vécu que de l'agriculture, avant l'exploitation des mines de fer environnantes.  Pour souligner le sérieux de leur démarche, les représentants des villages ont établi et signé une charte expliquant bien que les villages ont « vécu des jours sombres par la faute de non compréhension entre les peuples (...), ont exprimé le désir de s'unir, officiellement, sous le signe de l'amitié, de la compréhension, de la tolérance et aussi de la bonne humeur » et « de conserver entre elles des liens d'une amitié sincère et durable ». Cette charte est aujourd'hui visible dans les mairies des villages.

 

 Si, en 2014, on va célébrer les 35 ans du jumelage, les délégations ne se rendent pas forcément visite chaque année, et encore moins le premier jour du mois d'avril qui n'est pas un jour férié. Des rencontres sont toutefois programmées régulièrement. 


Allez, nous souhaitons un bon anniversaire à l'union picheneille* et avriloise*   ....

(*) c'est le nom (gentilé) des habitants.

         

2 commentaires:

  1. Génial ! Poissons pourrait également se jumeler avec Queudes dans la Marne...

    RépondreSupprimer
  2. ou... avec Mer dans le Loir-et-Cher ;-D

    RépondreSupprimer