mardi 24 septembre 2013

Fête nationale de la Guinée-Bissau -
le 24 septembre

GUINÉE-BISSAU
 República da Guiné-Bissau

   La Guinée-Bissau doit son nom à sa capitale et principale ville : Bissau, pour la différencier de la République de Guinée (capitale: Conakry) qui est de plus un pays frontalier, et aussi de la Guinée Équatoriale. L'appellation "Guinée" a longtemps désigné, pour les Européens, une vaste région d'Afrique de l'Ouest, bordant l'actuel golfe de Guinée. Les portugais s'installent sur la côte dès 1446, alors que le territoire est sous influence de royaumes africains (Mali, Mandingue). Ce sera, outre le transit des ressources venant de l'Inde et d'Afrique, un des relais majeurs pour le commerce des esclaves. En 1879, la région devient une colonie portugaise et le restera jusqu'en 1974, obtenant son indépendance après une guerre de libération contre le Portugal, et à la faveur de la Révolution des Œillets.

  • L'emblème de la Guinée-Bissau a été adopté en 1973, lors de la déclaration d'indépendance du pays vis-à-vis au Portugal. Il a été modifié au niveau des couleurs en 1994 pour obtenir son aspect actuel. Dans la partie inférieure, on peut voir un coquillage doré qui représente la situation du pays sur la côte occidentale de l'Afrique. Il est surmonté d'un grande étoile noire, un symbole de liberté typiquement africain provenant du Ghana . Ces deux élément sont encadrés par deux branches d'olivier au naturel, formant une couronne. Par dessus le tout est placée une banderole rouge portant la devise du pays en lettres capitales noires, en portugais : "UNIDADE - LUTA - PROGRESSO" (Unité - Lutte - Progrès). Les couleurs jaune, rouge et vert sont aussi celles du panafricanisme.
  • Le drapeau de la Guinée-Bissau a été adopté en 1973, lors de la déclaration d'indépendance. Il est tricolore à une bande rouge verticale, et deux bandes horizontales jaune et verte, avec une étoile noire à cinq branches dans la bande rouge. Ce drapeau a pour origine les couleurs du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (en portugais Partido Africano para a Independência da Guiné e Cabo Verde, PAIGC) , dont l'action mena le pays vers l'indépendance vis-à-vis du Portugal. Le drapeau a les couleurs caractéristiques du panafricanisme : jaune, vert, rouge et aussi l'étoile noire de l'Afrique. Sa conception a été fortement influencée par le drapeau du Ghana, et les couleurs ont la même signification : en particulier, le rouge symbolise le sang des martyrs, le vert les forêts verdoyantes et le jaune la richesse minérale.


cocarde aviation militaire

monnaie 1996

ovale automobiles

Chef de l'étatprésident José Mário Vaz
Capitale administrativeBissau
SuperficieTotale36 125 km²

Terre28 120 km²

Eau  8 005 km²
Pays frontaliersSénégal, Guinée (Conakry).
Frontières724 km
Littoral350 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

lieu sans nom à l'Est du pays : 300 m.
  Point le plus bas :côtes Océan Atlantique : 0 m.
Population1 726 170 habitants
GentiléBissau-guinéen, bissau-guinéenne.
Langues usuelles
.
portugais (officielle), mandingue, peul, crioulo (créole).
MonnaieFranc CFA (XAF)
Indicatif téléphonique245
Extension internet.gw
Fête nationale24/09 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance du Portugal, en 1974
Devise nationale
.
Unidade, Luta, Progresso
(Unité, lutte, progrès)
Indice de démocratie


.
159è sur 167 (2014)  ↑+7
ce pays a dégringolé en 2012 à l'avant-dernière place mondiale dans l'indice annuel publié par The Economist , un des plus instables en Afrique depuis l'indépendance, à l'exclusion de la Somalie qui n'est même plus classée !
Régime







.



.


République à régime semi- présidentiel. Le président de la République est le chef de l’état, le Premier ministre est le chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et l’Assemblée nationale populaire (Assembleia Nacional Popular da Guiné-Bissau ).
Guerres civiles, coups d'état à répétition, corruption des dirigeants et même implication dans le trafic de drogue international, un des trois pays les plus pauvres de la planète : telle est la situation navrante de ce pays oublié et livré à lui-même.



 quelques autres emblèmes historiques



drapeau de la Casa da Guiné (Maison de la Guinée) ou
Companhia da Guiné, administration qui gérait les entrepôts royaux portugais
 sur la côte africaine et à Lisbonne, au cours de la seconde moitié du XVe siècle.
portulan (carte ) du XVIe siècle montrant les revendications territoriales portugaises
 en Afrique de l'Ouest : la Guinée (Gviné) et le fort d' Elmina (Amina),  en français :
Saint-Georges-de-la-Mine,  aujourd'hui situé dans le Ghana.
armoiries de la colonie de Guinée portugaise
(1935-1951) : premier quartier : les Quinas,
 emblème traditionnel du royaume du Portugal ;
deuxième quartier : un pilier (peut-être un padrão)
d'or surmonté d'une tête d'africain du même.
en pointe : cinq ondes de sinople.
armoiries de la Province d'outre-mer de Guinée portugaise
(1951-1973)
Proposition de drapeau (non adoptée ) en 1974
juste avant l'Indépendance

drapeau du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée
et du Cap-Vert (en portugais :  Partido Africano para a Independência
da Guiné e Cabo Verde :  PAIGC)  de 1956 à 1973.


Emblème de la Guinée-Bissau de 1973 à 1994
Emblème de la Guinée-Bissau (variante)


24 septembre  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  30 septembre

Herald Productions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire