samedi 20 juillet 2013

Fête nationale de la Colombie - le 20 juillet

COLOMBIE
 República de Colombia 

    Le nom de la Colombie ( Colombia en espagnol ) fut inventé par le héros de l'indépendance vénézuélien Francisco de Miranda pour dénommer le territoire correspondant aux actuels Équateur, Colombie, Venezuela, et le Panamá, en hommage bien sûr à Christophe Colomb. Ce territoire était auparavant espagnol depuis 1499, et administré par la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade (voir historique plus bas), jusqu'en 1810, date de la déclaration d'indépendance. C'est la deuxième nation d'Amérique latine à la proclamer, après l'Argentine. Ce nom de Nouvelle-Grenade a été redonné à un état républicain regroupant les pays nommés ci-dessus vers 1830. Après quoi, chacun des états a repris son autonomie.
Le pays alterne depuis régulièrement entre fédéralisme et gouvernement centralisé, et encore de nos jours selon les aspirations du parti au pouvoir.


  • Les armoiries actuelles de la Colombie ont été adoptées le 17 mai 1924. Mais elles tiennent leur origine pour les éléments constitutifs, avec beaucoup de modifications, dans celles créées et approuvées par la loi 3 du 9 mai 1834, signée du général Francisco de Paula Santander, président de la République de Nouvelle-Grenade.
    Description du blason : écu en tiers-point "tiercé en fasce : en chef d'azur à la grenade d'or ouverte de gueules, accostée par deux cornes d'abondance d'or affrontées, celle de dextre déversant des pièces d'or, celle de senestre avec des fruits au naturel; au centre : d'argent au bonnet phrygien de gueules coiffant un fer de lance d'or placés en pal; en pointe à l'Isthme de Panamá de sinople séparant deux mers d'azur, en chef et en pointe, avec chacune un navire sous voiles voguant au centre";
    Soutiens : quatre drapeaux aux couleurs nationales jaune, bleue et rouge, hampes posées en sautoir, deux et deux, flottants accrochés à la pointe derrière l'écu;
    Cimier : un condor des Andes (Vultur gryphus) éployé, au naturel, la tête tournée sur sa droite, tenant dans bec une couronne de lauriers de sinople et dans sa serre gauche une banderole d'or chargée de la devise du pays en lettre capitales de sable " LIBERTAD Y ORDEN" ( Liberté et ordre).
    La grenade fait référence à la Nouvelle-Grenade, nom de l'ancienne province espagnole et que le pays a porté encore dans la première moitié du XIXe siècle. Les cornes symbolisent la richesse et l'abondance du sol du pays. Le bonnet phrygien sur la pique fait référence aux valeurs de la Révolution française, mais certains y voient la barretina , une coiffe d'origine catalane, donc plus hispanique ! La partie orientale de l'Isthme de Panamá a fait partie intégrante de la Colombie jusqu'en 1903, et est devenu un pays indépendant après l'ouverture du Canal. C'est donc un anachronisme historique persistant sur les armes colombiennes, comme le soulignent de nombreux colombiens (voir plus bas dans l'historique) et qui est aussi mal perçu, comme une idéologie "colonialiste", par les panaméens. Enfin le grand condor est l'emblème national, symbole de liberté, et de paix avec les lauriers.


  • Le drapeau de la Colombie trouve ses origines dans la composition tricolore créée en 1801 par le général vénézuélien Francisco de Miranda, précurseur de l’indépendance latino-américaine, qui a décrit dans son journal militaire l’utilisation des couleurs primaires pour un drapeau représentant les nations d’Amérique latine, qui étaient en cours d’indépendance, puis servant finalement de symbole à la Grande Colombie, dont faisaient aussi partie l’Équateur et le Venezuela de 1806 à 1830 (voir historique, plus bas).
      La signification officielle actuelle des couleurs est : le jaune qui occupe la moitié supérieure du drapeau représente l’or ; le bleu représente les deux océans qui bordent le pays ; le rouge pour le sang versé lors de la libération du pays. A droite , nous avons le drapeau de la Présidence de la République avec les armoiries.


cocardes aviation militaire
et navale
monnaie 1992

ovale automobiles
Chef de l'étatprésident Juan Manuel Santos
Capitale administrativeBogotá
SuperficieTotale1 138 914 km²

Terre1 038 704 km²

Eau   100 210 km²
Pays frontaliersPanama, Venezuela, Brésil, Pérou, Équateur.
Frontières6 309 km
Littoral3 208 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Pic Cristóbal Colón : 5 775 m.
  Point le plus bas :côtes : 0 m.
Population48 484 588  habitants
GentiléColombien, colombienne
Langues usuellesespagnol (officielle)
MonnaiePeso colombien (COP)
Indicatif téléphonique57
Extension internet.co
Fête nationale

.
20/07 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance de l'Espagne, en 1810
Devise nationaleLibertad y Orden
(Liberté et Ordre)
Indice de démocratie 62è sur 167 (2014)   ↑+3
Régime
















.


République de régime présidentiel. Le pouvoir exécutif est dans les mains du président, chef de l'État et du gouvernement. A l'image des États-Unis, le pouvoir est partagé
depuis la naissance du pays entre deux formations en alternance : le Parti libéral et le Parti conservateur. Le pouvoir législatif est détenu par le parlement, appelé Congrès, qui est constitué du Sénat (Senado, la chambre haute) et de la Chambre des représentants (Cámara de Representantes de Colombia, la chambre basse).
Enfin , on ne peut pas occulter que la vie politique en Colombie est marquée par la violence, celle des cartels de la drogue, ainsi que les conflits armés qui perdurent depuis les années '1960 impliquant les guérillas marxistes, l'ELN et les FARC, les groupes paramilitaires comme les Aigles Noirs, ainsi que la force publique (armée et police).
Le 23 juin 2016, un accord de paix historique est enfin signé entre le gouvernement du président Santos et les FARC, mais le peuple crée la surprise en le rejetant à une courte majorité dans un referendum le 2 octobre 2016.



quelques autres emblèmes historiques


armoiries de la Vice-Royauté de Nouvelle-Grenade
(Virreinato de Nueva Granada),
province de l'Empire d'Espagne (1717-1819)
ces armoiries sont devenues celles
de la capitale :  Bogotá,  par la suite.
Premier drapeau des Provinces Unies de Colombie et Venezuela
correspondant à la déclaration d'indépendance (1811)
drapeaux des Provinces Unies de Nouvelle-Grenade , à gauche : 1814-1815 ; à droite 1815-1819
document d'époque avec le sceau des
Provinces Unies de Nouvelle-Grenade (1815-1816)
(Archivo de Indias , Séville - Espagne)
reconstitution du sceau armorié ci-contre
dans le premier quartier, on voit le volcan Chimborazo
(alt. 6 268 m.) situé en Équateur; en deuxième : un condor ;
en troisième : la cascade "Salto del Tequendama" (haut. 157 m.);
en quatrième : l'Isthme de Panama.
armoiries de l'État de Grande Colombie (1819-1820)
femme caraïbe ou arawak, assise à côté d'un caïman

drapeau civil à gauche, national à droite, de l'État de Grande Colombie (1820-1821)
armoiries de l'État de Grande Colombie (1820-1821)
la croix est celle de l' "Orden de los Libertadores"
sceau et drapeau de l'État de Grande Colombie (1821-1830)
introduction du faisceau de licteur, symbole de la République
 drapeau et sceau de l'État de Nouvelle-Grenade (1830-1834)


drapeaux marchand et national de la République de Nouvelle-Grenade ou Confédération grenadine (1834-1861)
 armoiries de la République de Nouvelle-Grenade
ou Confédération grenadine (1834-1861)
variante ponctuelle du drapeau et des armoiries de la République de Nouvelle-Grenade (1854)
divers drapeaux des États-Unis de Colombie (1861-1886)
Sceau et armoiries des États-Unis de Colombie
(1861-1886)
blason de forme "allemande"- 1893 -
 fragment d'une planche héraldique
d'un dictionnaire encyclopédique allemand
carte publicitaire néerlandaise, vers 1905
avec le drapeau marchand des États-Unis de Colombie (1861-1890)
armoiries de la République de Colombie
"dans le jus" d'époque
avec terrasse sous l'écu (1886-1924)
"version héraldique" avec respect des règles de couleurs
(depuis 1924 à nos jours) 
article de presse (radio) Internet du 31 juillet 2015 relatant une nouvelle proposition pour changer les armoiries de la
 Colombie en supprimant l'isthme de Panamá et en le remplaçant par l'image de l'archipel de San Andrés y Providencia,
 appartenant bien lui à la Colombie, îles situées au large des côtes du Nicaragua et source de litiges au sujet des
 eaux territoriales avec ce pays (voir carte ci-dessous). Une action revendicative chassant une aberration historique colonialiste.




armoiries proposées en 2013 avec l'archipel de San Andrés, Providencia y
Santa Catalina en lieu et place de l'isthme de Panamá qui ne fait plus partie
du territoire colombien depuis 1903.






14 juillet  ◘ ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  21 juillet


Herald Productions


.




Pour aller plus loin dans la visite des emblèmes et armoiries de la Colombie , à travers les 10 plus grandes villes du pays, vous pouvez encore consulter le sujet suivant  : ICI 




£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :
Colombia independance day 2016 by Google
Colombia independance day 2015 by Google
Colombia independance day 2014 by Google

Colombia independance day 2013 by Google

 2012


2011
2009
2008


calendrier Manga (football)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire