lundi 10 juin 2013

Fête en Guyane - le 10 juin

Guyane
Département et région d'outre-mer de Guyane


Le nom de la Guyane est d'origine amérindienne. Il signifie "terre d'eaux abondantes" en langue arawak. Pas étonnant quand la presque totalité du territoire est occupé par la forêt amazonienne avec un maillage très serré de cours d'eau. Les "Guyanes" ont été au début du XVIe les seules terres d'Amérique du sud à avoir échappé au partage du monde entre l'Espagne et le Portugal (le traité de Tordesillas en 1494). La colonisation, difficile en raison de la forêt et du climat, entraîne la pratique de l'esclavage, avec les Noirs d'Afrique, de la maltraitance sur les populations indiennes locales, et même avec des européens misérables et corvéables, engagés de gré ou de force. L'esclavage est aboli en 1794 dans toutes les colonies, avant que Napoléon Ier ne se laisse convaincre de le poursuivre en 1804. Il n’est définitivement supprimé par un décret que le 27 avril 1848, sous l’impulsion de Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'État à la Marine et aux Colonies de la Seconde République. Mais le manque de main-d'œuvre induit va entraîner la création d'une autre abomination: le bagne et les établissements pénitentiaires pour prisonniers politiques et droit commun,  qui perdureront jusqu'en 1945. C'est toute cette sombre histoire qui est commémorée en ce jour.
  • Le blason de la Guyane, est composé d'un champ de gueules, chargé d'une barque munie de deux rames tout au naturel remplie d'or naviguant sur un fleuve sinople chargé de trois nénuphars d'argent ;  un chef d'azur à trois fleurs de lys d'or surmontées de l'année 1643 en chiffres d'argent représentant l'année de la colonisation française de la Guyane. La barque représente les richesses de la Guyane. Supports : deux fourmiliers tamanoirs (Myrmecophaga tridactyla) ; timbre : couronne murale d'or surmontée de deux palmiers de sinople, le tout placé sous une banderole d'or chargée de la devise en lettre capitales de sable :  "Fert aurum industria" (le travail procure la richesse). Cette devise a été énoncée par l'ancien gouverneur Emile Merwart, en 1901 et le dessin est de la main de son frère Paul Merwart. Ces armoiries ont été à l'origine données à la ville de Cayenne, puis elles ont été finalement élargies à toute la Guyane.

    • L' emblème officiel de la Guyane est encore une fois un logo. Il a été rendu officiel le 18 décembre 2015 pour représenter la nouvelle " Collectivité Territoriale de Guyane", dont le principe avait été accepté par referendum le 24 janvier 2010 et concrétisé par une loi le 27 juillet 2011 et entrer en vigueur en avril 2015. Elle remplace la Région et le Conseil Général de Guyane (voir plus bas les anciens emblèmes historiques).


    écusson du Commandement de la
    Gendarmerie Nationale en Guyane
    médaille, Banque de Guyane - 1955
    pièce de monnaie de collection
    les "Euros des Régions"- 2010
    identification europlaque
    pour automobiles (officielle)
    avec logo de la région
    et numéro du département




    Chef de l'étatprésident Emmanuel Macron
    Capitale (Préfecture)Cayenne
    SuperficieTotale83 846  km²

    Terre81 330  km²

    Eau  2 515 km²
    États frontaliers Suriname, Brésil
    Frontières1 183 km
    Littoral      378 km
    Extrêmes
      Point le plus haut :

    Montagne Bellevue de l'Inini : 851 m.
      Point le plus bas :côtes Océan Atlantique :  0 m.
    Population244 118 habitants
    GentiléGuyanais, guyanaise
    Langues usuelles


    .
    français (officielle), créole, boni, saramaca, paramaca, djuka, mataray, kwenty, arawak, palikur, kali'na, wayana, wayampi, teko, h'mong.
    MonnaieEuro (EUR)
    Indicatif téléphonique594
    Extension internet.gf
    Jour férié légal

     .

    - 10/06commémoration de l'anniversaire de l'abolition de l'esclavage, en 1848
    - 14/07 - fête nationale de la France
    Devise nationaleLiberté, égalité, fraternité.
    Devise locale
    .
    Fert aurum industria
    (le travail procure la richesse)
    Statut







    .
    La Guyane est un département d'Outre-Mer de la France depuis 1946, ainsi qu'une Région d'Outre-Mer depuis 1974.
     Les deux entités ont fusionné en décembre 2015 en une seule Collectivité Territoriale d'Outre-Mer dirigée par l'Assemblée de Guyane (Président actuel : Rodolphe Alexandre).

     identification europlaque
    pour automobiles, variantes
    (non officielles) avec blason ou drapeau



    quelques autres emblèmes historiques




    Panneau de bois portant les armoiries de Cayenne -
    œuvre de Paul Merwat , frère du Gouverneur de l'époque , en 1901
     (Musée départemental, Cayenne)

    armoiries communes à  Cayenne
    et à la Guyane toute entière
    ancien logo de la région de Guyane abandonné en 2015
    ancien logo du Conseil Général de la Guyane abandonné en 2015




    drapeau utilisé par le Conseil Général de la Guyane de 2010 à 2015
       A la différence des autres Communautés d'Outre-Mer, un drapeau avait été admis le 29 janvier 2010,  aux côtés du drapeau bleu-blanc-rouge de la France, et représentait le Conseil Général de la Guyane, une première ! C'est à l'origine le drapeau de l'UTG (un parti indépendantiste guyanais) et il n'avait donc pas de valeur officielle pour représenter la Guyane, surtout sur un sol étranger, notamment. C'était un prérequis constitutionnel : seul le drapeau français peut représenter la nation "une et indivisible" de la France.
      Le drapeau est composé de deux quartiers coupés en diagonale (tranché en héraldique) vert et jaune et au centre une étoile à cinq branches rouge. Le vert représente la forêt guyanaise, le jaune pour l'or reprenant les multiples richesses du sous-sol et l'étoile rouge pour l'orientation socialiste de la région, ou bien pour le "sang" en son centre. Il est très proche par le dessin et les couleurs des drapeaux du Guyana, du Suriname et même du Brésil voisins.




    10 juin  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  12 juin

    Herald Productions



    £ē þěţišíęř...

    comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :



    Blason parodique montrant les "désagréments" de la Guyane :
    en 1, un moustique , en 2 et 3 : désintégration d'une fusée en feu d'artifice,
    en 4 : pollution des fleuves due à l'orpaillage sauvage, et sur le tout :
    mémoire du bagne ( les fers) et présence de la Légion Étrangère (képi).

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire