vendredi 3 février 2012

Déclinaison des phases de la Lune et autres planètes du ciel... en rimes et en blasons


province de
 Massa Carrara (Italie)

 L'heure du berger

La lune est rouge au brumeux horizon ;
Dans un brouillard qui danse, la prairie
S'endort fumeuse, et la grenouille crie
Par les joncs verts où circule un frisson ;

Les fleurs des eaux referment leurs corolles ;
Des peupliers profilent aux lointains,
Droits et serrés, leur spectres incertains ;
Vers les buissons errent les lucioles ;

Les chats-huants s'éveillent, et sans bruit
Rament l'air noir avec leurs ailes lourdes,
Et le zénith s'emplit de lueurs sourdes.
Blanche, Vénus émerge, et c'est la Nuit.

                            Paul Verlaine (1844-1896) 



Portsmouth (Royaume-Uni)




Buseno (Suisse)

Murs ( France - Vaucluse)
Sarzana (Italie)

Oelde (Allemagne)

Lunel ( France - Hérault )

Ormont - Dessous (Suisse)

Gesnes -en -Argonne 
(France - Meuse) © 2010
en chef : Saint Pie (pape)


Tarnobzreg ( Pologne)
 
Lescar ( France -
Pyrénées-Atlantiques)




Sintra ( Portugal )





Ostrowiec Swietokrzysk
( Pologne)

Montreux ( Suisse )




 
Ballade à la lune
(extrait)

C'était, dans la nuit brune,
Sur le clocher jauni,
La lune
Comme un point sur un i.

Lune, quel esprit sombre
Promène au bout d'un fil,
Dans l'ombre,
Ta face et ton profil ?

Es-tu l'oeil du ciel borgne ?
Quel chérubin cafard
Nous lorgne

Sous ton masque blafard ?
.../...

               Alfred de Musset (1810-1857)


Termeno sulla Strade
del Vino ( Italie ) 
 
Allauch ( France -
Bouches-du-Rhône )
armes parlantes (ailes)

Bragino (Bélarus)
(monogrames princiers)














Budis (Slovaquie)


Tristesses de la lune
les Fleurs du Mal

 Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse;
Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d'une main distraite et légère caresse,
Avant de s'endormir, le contour de ses seins,

Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l'azur comme des floraisons.

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,
Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,
Aux reflets irisés comme un fragment d'opale,
Et la met dans son coeur loin des yeux du soleil.

Mattighofen ( Autriche )
             Charles Baudelaire  (1821-1867) 


 

 
Copenhague ( Danemark)

  
Niederweningen ( Suisse )


Pecs ( Hongrie )
 
Cumbre Mayores
( Espagne)


Nykobing Rorvig
 ( Danemark)
 
Zagreb ( Croatie)
                        

Steinberg ( Allemagne)


La Londe-des-Maures
(France - Var)

Schleswig ( Allemagne)

les phases du croissant en héraldique :
croissant ... ( normal )              croissant tourné                  croissant versé               croissant contourné   

Montafia ( Italie)
  
San Michele all' Adige
 (Italie)

Halle ( Allemagne)


Svendborg ( Danemark )


Veszprem ( Hongrie)


Alarcon ( Espagne)


Lamego ( Portugal)


Nyborg (Danemark)


Velika Kladusa
 ( Bosnie-Herzégovine)

Aalborg (Danemark)
  
Hadsund (Danemark)

Bytca (Slovaquie)



Clair de lune
les Orientales

La lune était sereine et jouait sur les flots.
La fenêtre enfin libre est ouverte à la brise,
La sultane regarde, et la mer qui se brise,
Là-bas, d'un flot d'argent brode les noirs îlots.
De ses doigts en vibrant s'échappe la guitare.
Elle écoute... Un bruit sourd frappe les sourds échos.
Est-ce un lourd vaisseau turc qui vient des eaux de Cos,
Battant l'archipel grec de sa rame tartare ?
Sont-ce des cormorans qui plongent tour à tour,
Et coupent l'eau, qui roule en perles sur leur aile ?
Est-ce un djinn qui là-haut siffle d'une voix grêle,
Et jette dans la mer les créneaux de la tour ?
Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ?
Ni le noir cormoran, sur la vague bercé,
Ni les pierres du mur, ni le bruit cadencé
Du lourd vaisseau, rampant sur l'onde avec des rames.
Ce sont des sacs pesants, d'où partent des sanglots.
On verrait, en sondant la mer qui les promène,
Se mouvoir dans leurs flancs comme une forme humaine...
La lune était sereine et jouait sur les flots.

        Victor Hugo (1802-1885)


Aarhus ( Danemark)
 
Jüchen ( Allemagne)

 
Blovice (Rép. Tchèque)













 On peut encore rêver , ce n'est pas taxable ... ! 


 Ah,  au fait :  l'étoile à l'intérieur du cercle décrit par le croissant de lune : en astronomie c'est impossible !  ca s'appelle une occultation ...




Herald Dick

4 commentaires:

  1. Bravo pour vos travaux de recherche des particularités du blason ; l'héraldique me permet aussi de voyager sans visa ; sincères sentiments ; un vexillologue d'algérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! votre appréciation correspond à 100% à mon objectif : le voyage immobile dans l'espace, le temps et les disciplines à travers cette petite lucarne qu'est le blason.
      A noter que le drapeau et l'emblème de votre pays auraient pu intégrer cette page ! J'en parlerai au moment de la fête nationale et très prochainement pour la série des capitales du monde...
      Salutations à tous les algériens qui consultent ce blog.
      HD

      Supprimer
  2. Il y a là des blasons surprenants. Je viens de mettre ce post en lien depuis mon blog, dans l'article consacré au même thème.

    RépondreSupprimer