vendredi 27 mars 2020

Nec mergitur item

 ðŸ“± Dans cette période actuelle, surréaliste, de folie sanitaire et d'angoisse généralisée de par le monde, à propos de la pandémie du coronavirus Covid-19, un bon nombre d'évènements passent au second plan, voire totalement à la trappe, tant leur médiatisation est devenue quasi inexistante. Mais c'est bien normal, du moins logique, au vu de la crise mondiale qui se développe, amplifiée de jour en jour, dans des proportions effarantes, par l'entremise des chaines d'infos continues, des réseaux sociaux et sur internet.
  Toutefois, il nous a été tout de même rapporté, augmentant encore un peu notre tristesse, le décès de l'immense artiste Albert Uderzo, le 24 mars 2020, à l'âge de 92 ans, mais sans rapport avec l'épidémie. Il était le père, co-créateur avec son ami René Goscinny, décédé lui en 1977, d'un des personnages de bande dessinée le plus connu au monde: Astérix le Gaulois. Ce fils d'un couple d'immigrés italiens, né en 1937 à Fismes dans la Marne, résidait dans un hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine. Il était riche, certes, grâce aux 370 millions d'albums vendus dans le monde (traduits en 111 langues ou dialectes), une quinzaine de films (animation et cinéma), un parc de loisirs (le Parc Astérix), des produits dérivés par centaines, mais c'était un homme resté toujours modeste et discret.
 Quel est le rapport avec l'héraldique, me direz-vous ? Eh bien oui, il y en a un petit, car ce passionné touche-à-tout qui avait acheté une maison à la campagne, à la fois près de Paris mais loin du tumulte de la vie parisienne, avait offert à son petit village d'adoption, un joli cadeau qui perpétuera son passage dans ces lieux: des armoiries municipales dessinées par lui.

armoiries de la commune de Le Tartre-Gaudran dans le département des
Yvelines, en région Ile-de-France : "De gueules au sabot d'argent voguant sur une
 mer fascée ondée d'azur et d'argent de six pièces; au chef d'azur chargé de trois
 fleurs de lis mal ordonnées d'or, le sabot mâté et voilé d'argent brochant sur le chef "
(document de la commune -  armorial de france.fr)
.
Armoiries de la ville de Paris dessinées par Robert Louis
   Le blason de cette petite commune des Yvelines (la moins peuplée du département avec seulement 35 habitants recensés en 2017):  Le Tartre-Gaudran fut dessiné en 1993 par Albert Uderzo. Il s'est inspiré de celui de la ville de Paris (ci-contre), mais la nef y est remplacée par un sabot flottant qui symbolise la tradition rurale du petit village. De plus, la commune a adopté comme devise "Nec mergitur item " (« Il ne coule pas non plus »), une autre référence à Paris, dont la devise est on le sait: "Fluctuat nec mergitur " (« Il tangue mais ne sombre pas »), s'agissant de la nef représentée sur les armes. C'est une manière pour la commune la moins peuplée d'Île-de-France de damer le pion à la capitale si proche, par ce clin d'œil basé sur le statut agricole de la commune.
La minuscule mairie de la commune de 35 habitants








 Et aussi c'est une allusion à l’esprit de résistance de village gaulois des gaudréaniens. En effet, Albert Uderzo, y possédait un pied-à-terre depuis plus de 40 ans. Le chemin qui mène à sa propriété s'appelle l'allée de la Serpe d'or, nom qui a été donné par la municipalité en référence à l'album d'Astérix qui porte ce titre (voir couverture plus bas).


L’allée de la Serpe d’Or au Tartre-Gaudran qui mène à la propriété d’Albert Uderzo avec
une belle plaque armoriée -  photo © Maire du Tartre-Gaudran
Le 2e album d'Astérix : La Serpe d'Or, des éditions Dargaud,
 sorti en 1962. Une première version de l'histoire avait été
publiée sous forme de feuilleton dans le journal de bandes
dessinées Pilote à partir du mois d'août 1960
timbre émis en 1999 dans une série de La Poste et dessiné
par A. Uderzo lui-même, en  hommage aux 40 ans du tout
 premier numéro du journal Pilote où fut révélé
le personnage d'Astérix le Gaulois, le 29 octobre 1959.

Albert Uderzo (1927-2020) avec ses "enfants" artistiques : Obélix, Idéfix et Astérix, dans sa demeure principale de Neuilly-sur-Seine
près de Paris. photo © Philippe de Poulpiquet - quotidien Le Parisien.
Les armoiries dessinées par A. Uderzo, reproduites sur une plaque émaillée
 et fixée sur un mur du village  - photo © Maire du Tartre-Gaudran



🗯  Adieu, Monsieur Albert, votre œuvre est immense et les bienfaits qu'elle a engendré dans nos cœurs d'enfants puis encore comme adultes, depuis trois générations, sont irremplaçables ...

💻  Je vous invite à relire un ancien article que j'avais publié en 2012 (presque 8 ans déjà !) sur la perception des ancêtres Gaulois dans l'héraldique municipale, avec un graphisme en hommage à Uderzo, voir  → ICI


 ðŸ’¶ crédits :
passer votre souris  sur les images pour lire la source documentaire de chacune. 
○ textes, infos, références :
- fr.wikipedia.org/wiki/Le_Tartre-Gaudran
- actu.fr/ile-de-france/rambouillet_78517/yvelines-tartre-gaudran-albert-uderzo-fierte-plus-petit-village-yvelines_32504402.html
- www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-le-pere-d-asterix-a-marque-a-vie-le-tartre-gaudran-24-03-2020-8287239.php
- armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=12730


                Heraldix

Aucun commentaire:

Publier un commentaire