samedi 11 août 2018

Les blasons des provinces françaises -
la série 1295 des cartes postales des éditions Barré et Dayez - 1ère partie

  Il   y a maintenant presque un an, j'avais laissé en suspens, mais provisoirement, ce sujet sur ces belles cartes postales d' "après-guerre" qui sont bien connues des passionnés d'héraldique et des cartophiles. Je vous invite à  relire le préambule de mon premier sujet → ICI qui vous donnera quelques informations sur la maison d'édition Barré et Dayez et sur l'historique de ces productions qui ont une certaine réputation chez les collectionneurs, dont je fais partie.

 📖 Je vous propose maintenant de découvrir ensemble les douze premières provinces de cette série n°1295 dans l'ordre croissant des lettres qui les identifient de A à L. Il faut préciser par ailleurs que cette série 1295 complète et termine la précédente numérotée 1294, avec les provinces du sud, de l'est et du centre de la France, limitée par une ligne virtuelle en diagonale allant de Bordeaux à Besançon, en passant par Clermont-Ferrand et Dijon.

1295 A - Auvergne avec petite couronne comtale et 
encadrement "rubans"

1295 A - Auvergne avec grande couronne comtale et 
encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 B - Gascogne avec petite couronne ducale 
📌 Ces armoiries de la province de Gascogne sont basées sur une version ancienne, que l'on rencontre parfois sur des documents, des cartes géographiques notamment, datant du milieu du XVIIe au début du XVIIIe siècle (voir → ICI). Elles sont différentes de celles que nous connaissons habituellement (voir → ICI) au niveau des quartiers 1 et 4. Dans cette version atypique, les quartiers "d'argent au lion de gueules" rappellent forcément le blason de la maison d'Armagnac.
1295 B - Gascogne avec grande couronne ducale

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.

📍 Avec les précédentes armoiries, c'est donc au moins deux versions différentes, qui ont été mises en œuvre par l'éditeur au cours de cette période d'une quinzaine d'années durant lesquelles ces magnifiques cartes postales héraldiques ont été commercialisées.

version "petite couronne" : année 1945 et suivantes - détail
version "grande couronne" : années 1950 à 1955 - détail
Arrêtons nous un moment pour observer deux éléments, provenant du décor des illustrations, qui comportent des différences notables. Ces divergences permettent d'évaluer globalement la date des cartes avant de les retourner pour lire dans le marquage de l'éditeur, l'année précise de leur sortie d'imprimerie.
- Le premier détail réside dans la taille des couronnes qui "timbrent", c'est à dire qui sont posées sur l'écu des armoiries; le rapport est à peu de 2 pour 3 entre "petites" et "grandes" couronnes.
- Le deuxième repère se situe dans l'encadrement de l'écu, qui est formé soit d'un genre de parchemin avec des rubans qui débordent, soit d'un cadre agrémenté d'un décor végétal en forme de feuilles d'acanthe (cf ci-dessous).


version avec "rubans"
version avec "feuilles d'acanthes"

🛡  Sur la partie illustrée, côté face, vous avez évidemment le nom de la province en caractères gothiques, plus exactement de type fraktur, et dans les premières éditions, en-dessous de la banderole, à droite, on découvre la signature de l'illustrateur, seulement connu par son pseudonyme : Jylbert (voir ci-contre à droite) .

1295 C - Guyenne avec petite couronne ducale et 
encadrement "rubans"

1295 C - Guyenne avec grande couronne ducale et 
encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 D - Béarn avec petite couronne vicomtale et 
encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 D - Béarn avec grande couronne vicomtale

.
couronne des anciens comtés

couronne des anciennes vicomtés


couronne des anciens duchés

couronne des anciennes principautés

 
couronne des anciens royaumes





Nous nous arrêtons une nouvelle fois pour observer et dénombrer les diverses couronnes qui timbrent les écus de nos provinces. Pour cela il faut se référer à l'Ancien régime, bien avant la Révolution qui supprima ce découpage en provinces pour le remplacer par les départements.

Elles relèvent du titre que portait le chef
et gouverneur de chacune, en général un prince de sang royal, pour certains ils étaient pairs de France, quand celui-ci prêtait allégeance au souverain, le roi de France.

Dans l'ordre croissant d'importance, nous avons donc au premier rang : les couronnes de comtes, titulaires des anciens comtés, les plus nombreux. Nous aurons même cette fois une ancienne vicomté (le Béarn, juste ci-dessus).  Viennent ensuite les couronnes de ducs pour marquer bien évidemment les anciens duchés.
 Une autre particularité dans cette série est la présence de la Principauté d'Andorre avec une couronne spécifique à fleurs de lys.
 Et enfin, associée uniquement à la province de Navarre, une couronne royale rappelant que ce territoire de Basse-Navarre, rattaché à la France au début du XVIe siècle, faisait partie jadis de l'ancien royaume médiéval de Navarre, localisé bien au-delà des Pyrénées dont la plus grande partie a été absorbée par le royaume d'Espagne.














.

1295 E - Pays Basque avec décor de feuilles d'acanthe remplaçant 
la couronne et avec la présence de la signature de Jylbert en bas.

1295 E ( Pays Basque) verso indiquant une date d'édition en 1953

1295 E - Pays Basque, carte plus récente, sans aucune signature
📌 Au passage on remarquera que cette carte fait référence aux armoiries appelées en basque : "Zazpiak Bat " et composées de  6 quartiers représentant les 7 provinces historiques : 4 d’entre elles ayant été rattachées au royaume d'Espagne : Navarre, Guipuzcoa, Biscaye et Alava  (4 premiers quartiers) et les trois dernières au royaume de France : Basse-Navarre, Labourd et Soule (2 derniers quartiers). La Navarre et la Basse-Navarre sont représentées par le blason commun aux chaînes d'or.

1295 F - Comté de Foix avec petite couronne comtale et 
encadrement "rubans"

1295 F - Comté de Foix avec grande couronne comtale et 
encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 G - Roussillon, armoiries : variante de la fin du XVIIe siècle,
 avec petite couronne comtale et encadrement  "feuilles d'acanthe"
armoiries non conventionnelles du Roussillon  extraites de :
 " l'Armorial National de France, avec notices et descriptions historiques,
 recueil complet des armes des villes et provinces du territoire français",
  de Léon Vaïsse et Henri Traversier, édité en 1842.

1295 G - Roussillon avec grande couronne comtale

1295 H - Principauté d'Andorre avec une couronne à fleurons 
et encadrement  "feuilles d'acanthe"
📌 Ces armoiries sont encore une fois ici une version fantaisiste, à plusieurs titres, des vraies armoiries de la Principauté, même en tenant compte des évolutions historiques de celles-ci (voir → ICI) en particulier avec le quartier n°4 représentant le Béarn et les couronnes sommant l'écu, complètement imaginaires !

 I
1295 H - Principauté d'Andorre avec grande couronne de prince 
de style française, avec fleurs de lys

1295 I - Bigorre avec une grande couronne comtale 
et un encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 J - Navarre avec une grande couronne Royale 
et un encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 K - Languedoc avec une petite couronne comtale 
et un encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 K - Languedoc avec une grande couronne comtale

1295 L - Provence (moderne) avec une petite couronne comtale 
et un encadrement  "feuilles d'acanthe"

1295 L - Provence (moderne) avec une grande couronne comtale,
avec signature de Jylbert 

1295 L - Provence (ancien) avec une grande couronne comtale
sans signature de l'auteur


  Eh bien maintenant,comme je le pense, vous allez peut-être rouvrir vos albums, et chercher à compléter vos séries que vous pensiez complètes dans votre collection. Il va falloir vous remettre à leur recherche sur les sites de vente en ligne ou chez les bouquinistes spécialisés !!  Bonne chance ...

  Je vous donne rendez-vous très bientôt, pour poursuivre et terminer l'inventaire de la série 1295...
avec d'autres surprises, soyez-en sûrs ....




             Herald Dick

2 commentaires:

  1. Très belle série que j'avais l'intention de publier sur Héraldie à une époque. Mais la chose ne s'était pas faite, par manque de temps. Aussi suis-je content de la voir paraître sur Herald Dick Magazine. Quand l'ensemble sera terminé, je ferai un petit billet-lien sur Noblesse et Art de l'écu. A cet effet, peut-être y as-tu vu les trois billets consacrés à l'héraldique des métiers et des corporations, illustrée par une superbe série de chromos allemandes des années 1934 ? Si tu penses pouvoir la publier sur Herald Dick Magazine, n'hésite pas car je crois qu'elle en vaut la peine. Cela dit, dans le billet n°2, j'ai déjà fait un lien vers les pages consacrées à l'héraldique des métiers sur Herald Dick Magazine.

    Bon dimanche, Herald Dick. Peut-être aurons-nous un jour l'occasion de nous rencontrer ?


    Marc

    RépondreSupprimer
  2. Merci Marc pour tes gentilles attentions. Désolé pour t'avoir précédé involontairement, mais comme nous chassons un peu sur le même terrain, c'est inévitable. Je procède très lentement dans mes productions ! ;-) et avec les Barré et Dayez, j'ai encore plusieurs séries à réaliser quand je dispose d'un peu plus de temps libre et... de courage aussi ! Certaines de mes séries thématiques sont carrément à l'abandon : j'en fais sûrement trop.

    J'ai fini par trouver les articles de ton blog dont tu me parles sur le sujet des métiers (ce n'est pas facile, il y a tellement de publications en cours ! ). Au premier coup d’œil, c'est tout simplement magnifique et la quantité de chromos traitées est impressionnante ! Je ne connaissais pas ces superbes images pleines de poésie et d'humour. J'y retournerai plus tard, c'est promis, pour mieux les regarder en détail et je te mettrai un petit commentaire approprié. Et, promis aussi : je me débrouillerai pour les mettre en lien sur les principaux sujets "blasons des métiers et corporations" de HD Magazine.

    a bientôt...
    HD

    RépondreSupprimer