lundi 13 mars 2017

Russie : ses divisions administratives, ses blasons et emblèmes - le District fédéral Central - 2nde partie : Koursk • Voronej • Tambov • Riazan • Toula • Orel

Emblème du Ministère des Transports
 de la Fédération de Russie
💯 Cette année 2017, est commémoré  le centenaire de la Révolution russe qui avait débuté en février/mars 1917, marquée par l'abdication du tsar Nicolas II en mars, puis suivie d'une longue période de guerre civile et de la chute de la monarchie impériale. Une autre phase de la Révolution en octobre/novembre 1917 se concrétisera par l'instauration du régime des bolchéviks. J'aurai sans doute l'occasion de revenir sur le sujet au cours de l'année, si l'inspiration me vient, en marge de mes sujets sur la Première Guerre mondiale. Ce conflit, très impopulaire, étant d'ailleurs une des causes majeures qui a fait basculer le peuple russe dans l'ère du socialisme.  

• Mais, avant cela, je reviens sur le périple entamé à travers la Russie en novembre 2016 (→ ), basé sur le trajet du mythique train Transsibérien, dont nous fêtions le centenaire de l'achèvement de la construction de la ligne, l'année dernière. Celui-ci m' a inspiré la carte du parcours du territoire de la Fédération de Russie en partant des régions occidentales, depuis l'ancienne cité fortifiée de Smolensk, puis en progressant plein est, vers le bout du monde sibérien et ses falaises glacées du cap Dejnev, sur le détroit de Béring qui sera la fin (théorique) du voyage.

train de la Compagnie des chemins de fer russes : R.J.D
 (en cyrillique :  РЖД : Российские железные дороги)
• Au niveau administratif, la Russie est divisée en 8 districts fédéraux, eux-mêmes subdivisés en 85 "sujets fédéraux": les principaux étant les oblasts (les plus communs, qui sont des unités dirigées par un gouverneur fédéral désigné et un pouvoir législatif élu localement) et les républiques (très autonomes et possédant leurs propres constitutions, un président et un parlement). Il existe également d'autres types de régions nommées kraïs, des districts autonomes, trois villes fédérales: Moscou, Saint-Pétersbourg et Sébastopol (depuis l'annexion de la Crimée en 2014) et un oblast autonome juif. Enfin, aux niveaux inférieurs figurent encore les okrougs, les raïons, les municipalités et les districts urbains ou ruraux. Mais nous allons nous arrêter avant ces derniers-là ....

 Nous continuons donc ce voyage dans le premier district fédéral, composé de 18 sujets fédéraux,  avec 17 oblasts (régions) + le territoire fédéral de la capitale : Moscou, déjà visité dans le précédent volet.

• le District fédéral du Centre  (en jaune clair, entouré d'un trait rouge, sur la carte ci-dessous) :


La gare de Koursk,  vue depuis Privokzalnaya Ploshchad ( Place de la Gare) - sa construction a débuté en 1868
  • Je rappelle que la zone d'exploration étant très dense, je l'ai scindée en deux parties. Nous terminons avec la zone sud découpée en 9 sujets fédéraux, qui sont 9 oblasts. Quatre d'entre eux ont une frontière avec deux pays : la Biélorussie et l'Ukraine.


Счастливого пути (Bon voyage....) !
accès principal de la superbe gare de Koursk avec son décor de style soviétique


Région n° 10 - Oblast de Briansk - Брянская область


• Les armoiries et le drapeau de l'oblast, ont été adoptés par l'assemblée régionale en 1998. Ce sont des créations pures, dont les auteurs sont Yuri E. Lodkin et  Anatoly Zuenko. Sur un fond azur, couleur de l'unité slave, un sapin d'or qui représente les immenses forêts de la région, est chargé en cœur des armoiries de la capitale (voir plus bas). Le bas de l'écu est scindé en trois parties par un pairle d'or aplati qui symbolise la position frontalière de l'oblast avec deux autres pays slaves à l'ouest : la Biélorussie et l'Ukraine. L'écu de type français, est soutenu par les branches de chêne englantées d'or, entrelacées de rubans : à gauche le ruban rouge de la médaille de l'Ordre de Lénine et à droite celui, vert de la médaille des Partisans de la Grande Guerre patriotique. L'écu est sommé de l'ancien emblème bien connu : le marteau et la faucille qui rappelle l’alliance indissoluble entre le monde paysan et celui des ouvriers, et la création de l'oblast durant le régime soviétique.
.
armoiries de la capitale : Briansk / Брянск
le blason de la ville est caractérisé par  un champ de gueules
avec un mortier sur son affut d'or,  posés sur une terrasse de
 sinople, accompagné par deux tas de bombes de sable
 empilées en pyramide : six à dextre, dix à senestre.
Déjà présentes dans un armorial russe de 1730, les armes de la ville
 ont été approuvées en 1781 pour l'Empire russe.
Elles ont survécu pendant  la période soviétique, car exemptes de
 signes religieux ou monarchiques, avec quelques modifications
néanmoins ,comme le rajout de plantes d'or semées
 dans la champagne de sinople .
Le conseil municipal
 les a récemment
 ré-officialisées en 2009, avec le maintien des plantes éparses,
et des boulets d'or  (ci-contre)
 puis les a restaurées dans leur état originel en 2016 (ci-dessus).
______________________________
Histoire de l'oblast de Briansk
L'oblast de Briansk a été créé en 1944 durant la période soviétique, en prenant des
territoires aux anciennes provinces impériales de Tchernigov et d'Orel.

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :
.

Région n° 11 - Oblast de Koursk - Курская область



• Les armoiries et le drapeau de l'oblast, ont été adoptés par l'assemblée régionale en 1996. Le drapeau est une création pure.
Perdrix grises en vol : le blason dans la nature !
• Les armoiries sont elles, inspirées par celles en vigueur pour la province (Gouvernorat) dans l'Empire russe à la fin du XIXe siècle (voir plus bas). Blason "d'argent à la bande d'azur chargée de trois perdreaux d'argent volant , allumés de gueules". Le perdreau en langage vernaculaire, est une jeune perdrix. Dans les plaines de Koursk, elles s'appellent "Куропатками" : ce sont des perdrix grises (Perdrix perdix), bien connues partout en Europe.
  Les armoiries régionales ont gardé les ornements de l'ex-Empire : couronne et branches de chêne.

.


armoiries de la capitale : Koursk / Курск
le blason actuel de la ville est dépourvu de tout ornement
 extérieur
______________________________
Histoire de l'oblast de Koursk


Une des premières représentations des armoiries de Koursk
 extraites de l'armorial de Minikh datant de 1730
armoiries du Gouvernorat de Koursk, dans l'Empire de Russie - 1878



Région n° 12 - Oblast de Belgorod - Белгородская область

• Le drapeau a été adopté en 2000, il reprend les couleurs et les formes historiques d'anciens drapeaux russes et notamment des bannières de régiments d'infanterie de la garnison de l'Armée de Belgorod, accordées par le tsar Pierre Ier en 1712.
• Les armoiries ont été officialisées en 1996. L'emblème du lion surmonté de l'aigle, qui devint plus tard l'emblème de Belgorod, est d'abord apparu dans de l'Armée de Belgorod (1712). Cette composition symbolise le courage et la bravoure des soldats de Belgorod (fusiliers et grenadiers) de ce régiment lors de la bataille de Poltava  entre l'armée russe victorieuse contre la Suède le 27 Juin 1709. L'aigle représente l'armée russe, poursuivant ou dominant le lion qui est l'armée suédoise de Charles XII.

armoiries de la capitale : Belgorod / Белгород
Nous retrouvons sous une autre forme, l'emblème de Belgorod
qui a traversé les siècles et tous les régimes depuis 1712.
Le lion est rampant, et non plus passant, courant ou couché,
survolé par l'aigle. Il est apparu en 1994 et le design actuel,
 avec une aigle montrée de profil, date de 1999.

______________________________
Histoire de l'oblast de Belgorod
L'oblast de Belgorod a été créé en 1954 durant la période soviétique
en prenant des territoires à l'ancienne province de Koursk.

reconstitution d'une bannière du régiment d'Infanterie de
l'Armée de Belgorod (1712)
armoiries de Belgorod extraites de l' armorial
de Minikh, datant de 1730



Région n° 13 - Oblast de Voronej - Воронежская область

• Les armoiries de l'oblast sont un condensé de l'histoire héraldique du territoire et de la capitale, elles ont été adoptées en 2005.
- Le blason (datant de 1781) : sur l'écu français : un vase renversé d'où s'écoule un flot, sur la pente d'une montagne évoque la rivière "Voronej", affluent du Don, qui traverse la grande ville du même nom.
- Les ornements : deux aigles posées sur deux canons provenant des anciennes armoiries du régiment de l'Armée de Voronej en 1712 ( voir historique, plus bas); le monogramme inscrit sur les bouches des canons est celui de Pierre Ier le Grand. Le ruban enroulé autour des canons est le ruban de la médaille de l'Ordre de Lénine. Les branches de chêne et la couronne des tsars proviennent des armoiries impériales de 1878 (voir plus bas).



• Le drapeau actuel de l'oblast a été adopté en 2005, en remplacement de celui de 1997, qui sur un fond rouge bordé à gauche d'une fine bande bleue, était frappé au centre d'une version moderne des anciennes armoiries impériales de 1878.

armoiries de la capitale : Voronej / Воронеж
 la municipalité a adopté tardivement en 2008 ces belles armoiries inspirées par
 celles attribuées en 1781 sous le règne de Catherine II de Russie avec un chef aux
 armes de l'Empire. L'écu français est timbré d'une couronne civique
et supporté par deux guerriers en armures, avec un manteau de gueules, l'un tenant
une épée abaissée et l'autre un bouclier en amande chargé des armoiries du
régiment de 1730, autour de l'écu sont disposés les rubans de l'ordre de Lénine
(à dextre) et celui de l'Ordre de la Guerre patriotique (à senestre).
Le tout est soutenu par une terrasse herbeuse de sinople.

______________________________
Histoire de l'oblast de Voronej


Premier emblème d'origine militaire (1712)
origine : bannière de l'Armée à Voronej,
le dessin provient d'armoiries rassemblées en 1730 :
une aigle posée sur un canon avec la devise :
"Ni l'un ni l'autre n'a pas peur"

Première armoiries accordées à la
ville en 1781.

armoiries du Gouvernorat de Voronej, dans l'Empire de Russie - 1878




Région n° 14 - Oblast de Tambov - Тамбовская область




• Les  armoiries de l'oblast, sous leur forme actuelle ont été approuvées en 2003 et le drapeau, qui les reprend au centre d'une partition rouge et bleue, date de 2005. La figure de la ruche et des trois abeilles est déjà connue en 1730, visible dans un armorial militaire. Ce blason a traversé les siècles et tous les régimes jusqu'à aujourd'hui, les seuls changements notoires étant dans les ornements extérieurs. On différencie néanmoins les armes de la province, de celles de la ville par le champ uni d'azur, la ruche et les trois abeilles sont d'argent et celles-ci sont posées, alignées, en fasce.
couronne de province russe
.

• L'écu est surmonté d'une couronne d'or, et encadré d'un ruban de l'Ordre de Lénine. Cette couronne atypique, avec ses pointes acérées est réservée aux provinces qui n'étaient pas historiquement, ni d'anciens royaumes, ni d'anciennes principautés (l 'oblast d'Orel, plus bas, présente cette même caractéristique). Ce système d'identification territoriale à l'aide des couronnes remonte à 1730 avec l'armorial de "Minikh" (voir cette page, en russe → ICI).



armoiries de la capitale : Tambov / Тамбов
le blason créé en 1730 a été officiellement approuvé pour la ville en 1781
sous le règne de Catherine II, mais déjà il était répertorié depuis 1730
(armorial de Minikh). Sur un champ d'azur, une ruche et trois abeilles
 posées en arc de cercle sont d'or ; la ruche est posée sur une
terrasse de sinople.

______________________________
Histoire de l'oblast de Tambov


armoiries du Gouvernorat de Tambov, dans l'Empire de Russie - 1878

monuments du centre ville de Tambov  : tour-clocher du monastère de Kazan, 107 mètres de haut,  église Saint-Jean-Baptiste (rouge), église N-D-de Kazan (bleue) -  photo de Serguei Rudakov


Région n° 15 - Oblast de Riazan - Рязанская область


• Les armoiries de l'oblast de Riazan ont été adoptées par l'assemblée régionale en 1997, en reprenant l'écu des armoiries de la province impériale (goubernia)  en vigueur en 1866. Sur un champ d'or, un prince russe de carnation, barbu, en habit de velours de sinople fermé de brandebourgs d'or, les épaules couvertes d'un manteau de gueules au col doublé de zibeline, chaussé de bottes de gueules, coiffé d'un chapeau de sinople, fourré de zibeline, brandissant dans sa main dextre une épée d'argent et tenant de sa senestre son fourreau de sable orné de motifs d'or.
• En 1998, une nouvelle loi de la douma régionale contribuera au rajout d'ornement extérieurs : l'écu est supporté par deux chevaux blancs adossés, soutenu par des épis de blé entrelacés dans le ruban de l'Ordre de Lénine, lui-même passant derrière les chevaux. Le tout est placé dans un manteau de velours rouge doublé d'hermine avec franges, cordons et glands d'or, sommé d'une couronne princière, en mémoire de l'ancienne Principauté de Riazan (1129/1511).


 • le drapeau régional a été approuvé en 2000.
Rectangle au ratio 2:3, il est composé de trois bandes horizontales : blanche, jaune, rouge avec un rapport de proportion égal à 1:2:1. La bande centrale est chargée au centre de l’emblème héraldique: le prince russe des armoiries. La couleur jaune (or) symbolise la richesse, la justice, la générosité, et dans l'iconographie orthodoxe - une éternité et de la sainteté. Le rouge  : le courage, la bravoure, l'intrépidité, la puissance, la force de l'amour. Le blanc (argent):  la pureté, l'innocence, la paix mais aussi l'interprétation chrétienne de la spiritualité, de la lumière divine.
armoiries de la capitale : Riazan / Рязань
les grandes armoiries de la ville ont été fixées dans leur forme actuelle
en 2001, mais après que le blason, sans ornements, ait été rétabli en 1994.
Pendant toute la période communiste de l'URSS, le prince a été naturellement banni
comme toute symbolique rappelant la monarchie. Le prince représenté est identifié
 au Grand-Duc de Riazan, Oleg Ivanovich, qui régna dans la seconde moitié 
du XIVe siècle jusqu'en 1402. A la différence de la province, le personnage 
est ici habillé avec une tunique verte attachée par une ceinture, et un manteau-cape
 rouge par-dessus, concordant mieux avec l'époque médiévale. Il est légèrement tourné 
de trois-quarts à dextre, alors qu'il est de face dans les armes provinciales.
L'écu reprend celui de 1779  (voir ci-dessous), il est timbré d'une couronne de monomaque
 ceint de la chaîne et de la médaille de cérémonie de la ville de Riazan, en or,
supporté par un cheval d'argent à la queue et la crinière d'or à dextre et un griffon d'or 
semé de flammèches de gueules à senestre et soutenu par une banderole avec la devise de la ville :
" Славная история — достойное будущее" (Histoire glorieuse, avenir prometteur)
 statue du prince de Riazan : Oleg Ivanovich sur la place de la cathédrale dans la ville de Riazan

______________________________
Histoire de l'oblast de Riazan
un des premiers emblèmes de Riazan,
non héraldique, dans l' armorial
 impérial russe  "Titulyarnike" (1672)
emblème de Riazan, modifié
 selon les règles de l'héraldique
européenne, début XVIIIe s.
Le soldat à l'épée est décrit avec
des couleurs, mais non représentées
armoiries de Riazan approuvées
en 1779 : l'homme à l'épée, devenu
un Prince russe, se pare de ses couleurs


armoiries du Gouvernorat de Riazan, dans l'Empire de Russie - 1856




Région n° 16 - Oblast de Toula - Тульская область


médaille et ruban de l'Ordre de
 Lénine, la plus haute décoration
décernée par l'Union soviétique
• Le drapeau et les armoiries actuels de l'oblast de Toula ont été approuvés en 2005. Les armoiries basées sur le blason historique de la capitale avaient été rétablies en 2000 (voir plus bas) mais les ornements extérieurs ont été modifiés, avec le retour de la couronne des tsars au-dessus de l'écu et un ruban de l'Ordre de Lénine, rouge avec liserés jaunes, remplaçant les branches de chêne de l'ancienne province impériale.

• La ville de Toula, proche d'un bassin houiller et de mines de fer, est un centre métallurgique important en Russie. Forges et haut-fourneaux s'y sont installés depuis depuis plusieurs siècles. Pierre le Grand y fit bâtir une fabrique d’armes en 1712 et ce savoir-faire en terme de fabrique d'armes civiles ou militaires existe toujours de façon industrielle de nos jours. Voilà pour expliquer les armes et les marteaux de forge présents dans son blason.

armoiries de la capitale : Toula / Тула
les premières armoiries de Toula ont été accordées en 1777
pendant le règne de Catherine II et sont restées longtemps
inchangées sauf pendant le régime soviétique. Elles ont été
rétablies en 1992. Le blason représente sur un champ de gueules
deux lames d'épées d'argent en sautoir accompagnées
en chef et en pointe de deux marteaux d'or, et un canon d'arme
 à feu, avec l'extrémité senestre en forme de lame de
 baïonnette, d'argent, posé en fasce et brochant sur le tout.
 Ce canon de fusil est un apport nouveau par rapport
au blason historique qui comporte trois lames d'épée et qui
a été conservé sous cette forme pour l'emblème régional (oblast).
C'est donc ce détail qui permet de différencier les deux entités:
ville et région.

______________________________
Histoire de l'oblast de Toula

armoiries du Gouvernorat de Toula, dans l'Empire de Russie - 1878
Premier projet des armoiries de l'oblast de Toula en 2000 : inspirées
par celles de 1878, avec les branches de chênes et les rubans bleus
entrelacés, mais sans la couronne impériale. Elles seront remplacées en 2005.



Région n° 17 - Oblast d'Orel - Орловская область



• L'écu d'armoiries, et le drapeau qui les porte sur un fond rouge bordé en bas d'un bande bleue de 1/5 de la hauteur, datent de 2002. Les armoiries de l'oblast ont été modifiées récemment, en 2012, avec trois versions: un écu simple (choisi pour orner le drapeau), un écu surmonté d'une couronne d'or, et enfin l'écu avec couronne et encadré d'un ruban de l'Ordre de Lénine comme nous le voyons ici.
  • Le blason est basé sur celui des armoiries historiques de la province impériale en 1878 (voir plus bas),  avec quelques différences avec celles de la ville: la forme du château à trois tours est plus classique, et il est surmonté d'une aigle à deux têtes et trois couronnes identifiant la nation russe. La terrasse de sinople est en plus chargée d'un livre ouvert et deux gerbes de blé d'or.
armoiries de la capitale : Orel / Орёл
les armoiries actuelles d'Orel ont été rétablies en 1998, en reprenant
fidèlement le dessin établi pour les armoiries accordées en 1781.
Ce sont des armes parlantes : Orel ( Орлы en russe) signifiant "l'aigle".
Sur un champ d'azur,  la forteresse d'argent est vue en étrave de bateau avec sa
 terrasse herbeuse "au naturel". Elle est sommée d'une aigle de sable posée
 sur la tour centrale, tête tournée à dextre, couronnée d'or, l'aile dextre
déployée, la senestre rabattue.
 les armes parlantes illustrées par une construction monumentale érigée au centre
d'une place de la ville d'Orel (en russe : город ОРЕЛ)


______________________________
Histoire de l'oblast d'Orel


les armoiries du régiment Orlovsky (d'Orel)
dessinées en 1730 dans l'armorial de Minikh
armoires d'Orel extraites d'un très beau livre illustré d'images
montrant les uniformes d'officiers civils et armoiries de toutes les
 provinces, datant de 1794 (voir exemplaire numérisé → ICI
- Bibliothèque du Musée historique d'état de la Russie)

armoiries du Gouvernorat d'Orel, dans l'Empire de Russie - 1878



Région n° 18 - Oblast de Lipetsk - Липецкая область





• Ce n'est qu'en 2003 que l'oblast s'est pourvu d'armoiries et d'un drapeau régional, dont le descriptif est une déclinaison de l'emblème de la capitale: sur un champ de gueules, un tilleul d'or au sommet de cinq collines de sinople mouvant de la pointe. L'écu français est timbré d'une couronne à l'antique d'or et encadré du ruban de l'Ordre de Lénine. La couronne est une version modernisée de la couronne de province d'origine non princière, déjà vue plus haut.

armoiries de la capitale : Lipetsk / Липецк
le blason de la ville de Lipetsk est basé sur des armes parlantes:
Lipa étant le nom du tilleul en russe. Elles ont été rétablies
en 1996, mais leur origine
remonte à 1781, en tant que
district de la  province de Tambov, dont le symbole héraldique
 (la ruche) occupait le quartier supérieur (ci-contre), selon le
système héraldique de l'Empire russe de l'époque.
"Un écu français d'or avec un tilleul fûté de pourpre, sur une colline au
 naturel, mouvant de la pointe".
Tilleul commun , en russe : Липа ( Lipa)

______________________________
Histoire de l'oblast de Lipetsk
L'oblast de Lipetsk a été créé en 1954 durant la période soviétique en prenant des territoires au régions voisines de Voronej, Orel, Toula, Riazan et Tambov.


la curieuse architecture de la Gare de chemin de fer de Lipetsk (mise en service en 1994) : terminus de notre voyage

blason du district (raïon) de Kolpnyansky
(oblast d'Orel) adopté en 2008 : simple et beau !

• Ce second volet de ce voyage en Russie occidentale, si sa longueur inhabituelle ne vous a pas découragé, est maintenant terminé. Et malgré tout, il y aurait encore tellement à dire, car la créativité artistique dans le strict respect des règles héraldiques est une des qualités remarquables de la production russe, observée depuis la chute de l'Union soviétique. Le format du blog, qui implique un renouvellement permanent des sujets, ne permet pas d’approfondir davantage, à mon grand regret.

• Mais, si la lecture de l'alphabet cyrillique et accessoirement la langue ne représentent pas une barrière infranchissable pour vous, vous pouvez vous lancer dans l'exploration par vous même de cette héraldique et de l'histoire de la Russie en général, en commençant par les sites que je nomme plus bas, qui m'ont servi de base documentaire.





 💶 Crédits :
 📘 textes originaux, images d'armoiries ⛨ et de drapeaux 🏴 :
www.heraldicum.ru
http://geraldika.ru/

http://gerb-flag.ru/
https://ru.wikipedia.org/wiki/Категория:Гербы_России


🗺 cartes géographiques:
bidouillages de Herald Dick d'après des cartes prises sur : ru.wikipedia.org/wiki/

 📷 photos :
passer la 🖱 sur l'image pour 👁 l'adresse de la source 💽 documentaire.




Donc à bientôt...   до свидания ! (do svidania : au revoir).


           хералд дихк


2 commentaires:

  1. Là aussi, ce fut très intéressant, notamment les explications sur les couronnes, que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! l'héraldique russe est pleine de surprises . Il y en aura encore d'autres à découvrir.

      Supprimer