vendredi 2 septembre 2016

La Vuelta a España 2016 - le Tour d'Espagne en blasons - la 2e semaine


Nous voici de retour sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre et la carte générale → ICI), pour vivre une deuxième semaine de dépaysement total dans des paysages grandioses des montagnes du nord du pays et de la côte atlantique qui savent séduire ceux qui cherchent une autre Espagne que celle des cartes postales de vacances . Et au passage nous revisiterons ou nous découvrirons quelques villes ou villages de grand intérêt historique ou touristique. Mais pour ce qui est des dénivelés, ce ne sera pas une promenade de tout repos pour les coureurs.

 Toutefois notre petit sujet sur l'héraldique espagnole, non moins dépaysant, qui va nous balader dans l'Histoire et la géographie de l'Espagne, devrait être aussi vraiment passionnant. La spécificité de cette héraldique est l'usage presque exclusif de partitions très simples : coupés, partis, écartelés, écussons, et l'usage immodéré de la bordure, chargée de meubles divers ou d'inscriptions qui apportent souvent un éclairage complémentaire sur l'Histoire de la ville ou de la province.

Nous poursuivons le parcours avec huit nouvelles étapes, entrecoupées d'une journée de repos. Nous allons partir des immenses plaines céréalières de Castille et León (blason ci-dessus), pour rejoindre la côte asturienne à travers les Monts Cantabriques puis nous longerons la côte atlantique jusqu'à rejoindre le Pays Basque et au-delà des frontières en passant dans les Pyrénées-Atlantiques, la seule incursion "étrangère" pour cette année.
 Nous terminerons, toujours dans les Pyrénées; mais aragonaises, cette fois ! Cela nous promet beaucoup d'émotions et de surprises ! Je vous rappelle que vous pouvez visualiser ces paysages à couper le souffle, à tout moment, avec les vidéos proposées en replay dont je vous donne l'adresse tout en bas.
la carte de la deuxième semaine du parcours (cliquer sur l'image pour l'agrandir)


8e étape - Samedi 27 Août 2016  :
 Villalpando  -   La Camperona / Valle de Sabero


Villalpando
(Province de Zamora -
 C.A. de Castille et León)
la Puerta de San Andrés à Villalpando
timbre-poste émis en 1982

• Villalpando

"D'azur à quatre fasces d'or, un soleil non figuré du même, brochant en cœur; à la bordure d'argent chargée de la devise "RANITA GLORIA EXTOLLE" en lettres de sable".





écu officiel utilisé par la commune
outre les couleurs à l'aspect délavé
le soleil est décalé sur la fasce n° 3


.


• el alto de La Camperona
La Camperona est une montagne de 1597 m. d'altitude qui est situé dans la province de León, près de la ville de Sabero. Le col de montagne qui mène au sommet du même nom, est pour la seconde fois utilisé pour une arrivée d'étape du Tour d'Espagne ( la première était en 2014).




Sabero
(Province de León -
  C.A. de Castille et León
)


• Sabero

"D'azur, à trois montagnes d'argent terrassées de sinople, surmontées d'une masse et d'un marteau d'argent posés en sautoirs".
 Timbre : couronne royale fermée.

• Ce village des Montagnes orientales leónaises était connu pour ses activités minières, en particulier l'extraction du charbon, très abondant dans cette région. Les outils choisis pour le blason ne sont pas vraiment adaptés au travail du charbon, mais plutôt aux carrières, ils représentent donc symboliquement toute l'activité minière en général.




9e étape - Dimanche 28 Août 2016 : 
Cistierna    -   Oviedo / Alto del Naranco


Cistierna
(Province de León -
  C.A. de Castille et León
)

• Cistierna

" D'azur au château d'argent à trois tours crénelées, celle du centre plus haute et plus large, ajouré et ouvert de sable, soutenu par trois burelles ondées d'argent". 
Timbre : couronne royale fermée.

Le château rappelle les divers ouvrages fortifiés qui ont existé sur le territoire et les ondes symbolisent le río Esla qui  traverse la commune. C'est aussi une allusion à la "cisterna" (la citerne en français), un réservoir d'eau, qui a donné son nom à cette ancienne commune minière et qui servait jadis à laver le minerai extrait des mines. En particulier, de la fin du XIXe siècle jusqu'en 1991, on a exploité ici d'importantes mines de charbon.




el Cristo del Naranco : situé au sommet du Monte Naranco,
il embrasse symboliquement et protège la ville d'Oviedo.
église préromane de Santa Maria
del Naranco (IXe s.) - timbre émis en 1961
• el alto del Naranco
Le monte Naranco est une montagne qui s'élève à 634 m d'altitude et qui domine la ville d'Oviedo.
Oviedo 
(Principauté des Asturies)


 • Oviedo

"D’azur à la croix de "Los Ángeles" d’or, sertie de pierres précieuses, tenue par deux anges affrontés et agenouillés sur une nuée, le tout d’argent, à la bordure d’argent, chargée de l’inscription en lettres de sable "MUY NOBLE • MUY LEAL • BENEMERITA • INVICTA • HEROICA • BUENA " (Très noble, très loyale, digne, invaincue, héroïque, bonne).
Timbre : couronne royale fermée.

• « La Cruz de los Angeles » - la Croix des Anges en français - est une pièce d’orfèvrerie extraordinaire commandée en 808 par le Roi des Asturies : Alfonso II "el Casto" (Alphonse II le Chaste). Elle est visible dans le trésor de la magnifique cathédrale gothique d’Oviedo en compagnie d’une autre croix similaire : « la Cruz de la Victoria » -la Croix de la Victoire- . Cette seconde croix est aussi le symbole héraldique de l'actuelle Province et Principauté des Asturies.

 
cathédrale gothique d'Oviedo - bloc philatélique émis par la Poste espagnole en 2012


10e étape - Lundi 29 Août 2016 :  
Lugones  -  Lagos de Covadonga


Siero
(Principauté des Asturies)

Lugones
C'est une "parroquia" (littéralement : une paroisse), donc un des nombreux villages réunis dans le "municipio" ou "concejo" en asturien, (la commune) de Siero dont le chef-lieu est situé à Pola de Siero.

•  Siero
" De sinople au vase d'or d'où sortent cinq lis de jardin du même, surmonté d'une fleur de lis d'argent, à la bordure de vair". 
Timbre : couronne de prince (des Asturies).

Ces armoiries (avec des émaux parfois différents attribués aux meubles, selon les auteurs) seraient d'origine très ancienne (1580) d'après le chanoine et historien  Tirso de Avilés y Hevia, citées dans son ouvrage "Armas y linajes de Asturias y Antigüedades del Principado" (Armoiries et lignages des Asturies et antiquités de la Principauté).




le Parc National de Covadonga et ses richesses naturelles
 sur un timbre émis en 1988

• Lagos de Covadonga
Localisés dans un superbe Parc National, il s'agit de sites naturels composés de plusieurs lacs d'altitude situés au pied des Picos de Europa, points culminants (alt. 2648 m.) de la Cordillère cantabrique, sur le territoire de la municipalité de Cangas de Onis.







Cangas de Onis
 (Principauté des Asturies)


 • Cangas de Onis

"Écu ovale, de sinople, à la champagne d'azur, un pont romain à trois arches d'or maçonné de sable, brochant, soutenu par trois fasces ondées d'argent, brochant sur les piles du pont, surmonté par un croisant versé d'argent et au-dessus : une croix latine d'or dont la base est accolée à un gland à dextre et une feuille de chêne à senestre, du même métal ; une bordure d'or chargée d'une inscription en lettre capitales de gueules :  "MINIMA VRBIVM MAXIMA SEDIVM".
Timbre : couronne royale fermée.

La devise latine signifie : "Une petite ville, mais un lieu immense". Cette petite ville est célèbre pour être un haut lieu historique des Asturies et de l'Espagne en général.
• L'ensemble du blason fait en effet référence à la célèbre bataille de Covadonga, en 722, où les asturiens emmenés par  Don Pelayo infligèrent une sévère défaite aux musulmans dans les montagnes de la Cordillère cantabrique.
l'histoire (un peu arrangée) de Don Pelayo en version bande dessinée
sur un timbre émis par la poste espagnole en 2000
 C'est l'évènement qui marque le début de la Reconquista, ainsi que la fondation du Royaume d'Asturies dont Don Pelayo (Pélage en français) fut le premier souverain chrétien. En reconnaissance, il fera édifier un sanctuaire en l'honneur de la Vierge Marie dans les montagnes où eut lieu la bataille ; aujourd'hui c'est une basilique datant du XIXe siècle. La croix latine qui symbolise la victoire sera plus tard figurée par des objets d'orfèvrerie incrustés de pierres précieuses  que l'on retrouve dans les armes des Asturies. Cangas de Onís avec son pont "romain" sur le Rio Sella, a été la première capitale des Asturies.
le pont roman de Cangas de Onis,  sur un entier postal de 1979 (fragment), d'après une aquarelle
c'est celui qui est représenté stylisé dans les armoiries de la ville




Mardi 30 août 2016 : pas d'étape / repos à Oviedo

timbre reproduisant les armes
d'Oviedo pour représenter la
province des Asturies, émis en 1964


11e étape - Mercredi 31 Août 2016 :  
Colunga / Museo Jurásico  -  Peña Cabarga


Colunga
 (Principauté des Asturies)
 version des armoiries avec enquerres


•  Colunga
" Écu coupé et mi-parti en chef, au premier de sinople à trois fleurs de lis d'or, au deuxième d'argent à la corneille de sable, au troisième d'azur à trois à trois canettes d'argent nageant sur une rivière fascée ondée d'argent et d'azur". 
Timbre : couronne royale fermée.

Le blasonnement ci-dessus correspond à une version corrigée au niveau des règles des couleurs en héraldique. En effet l'emblème utilisé par la commune de Colunga, voir ci-dessous, montre des émaux différents, entraînant des enquerres. : or sur argent, sable sur sinople.

• Museo Jurásico 
Le Musée Jurassique des Asturies (el MUJA) est un petit musée paléontologique, isolé sur le plateau côtier de San Telmo, entre les villes asturiennes de Colunga et de Lastres, à un endroit où ont été trouvé des traces de dinosaures qui ont peuplé la région il y a 150 millions d'années, au cours de la fin du Jurassique. Il est ouvert depuis 2004 et a la particularité architecturale de former une empreinte de dinosaure (photo ci-contre). Tout au long de la visite de l'exposition, il fournit des informations détaillées sur les différents aspects de la vie des dinosaures, avec aussi des fossiles, des squelettes trouvés dans les Asturies et des animaux reconstitués très réalistes.


la Peña Cabarga vue depuis le village de Penagos en Cantabrie
photo © Leo Grancio
• Peña Cabarga
La Peña Cabarga est une montagne calcaire de la Cantabrie située au sud de la baie de Santander et qui compose le Parque Natural del Macizo de Peña Cabarga.  Il représente une superficie de 377 hectares. Le sommet est situé a une altitude maximale de 569 mètres d'altitude, d'accès très difficile et qui sert régulièrement d'arrivée d'étape aux courses cyclistes à la façon du Mont Ventoux en France. La plus grande partie de son territoire est située sur le municipio de Medio Cudeyo.
Medio Cudeyo
 (C.A. de Cantabrie)



.
 • Medio Cudeyo

"Parti, au premier de gueules au château crénelé et donjonné de trois tours d'argent, maçonné de sable, ajouré et ouvert du champ, au deuxième d'azur, à une fontaine jaillissante à trois vasques, l'une au-dessus de l'autre et celle de dessus plus petite que celle de dessous, le tout d'argent". 
Timbre : couronne royale fermée.



 • Ici encore les armoiries utilisées officiellement par la commune montrent des émaux différents : notamment un château en or.











12e étape - Jeudi 1er Septembre 2016 :  
Las Corrales de Buelna   -  Bilbao


Las Corrales de Buelna
 (C.A. de Cantabrie)


•  Las Corrales de Buelna

" Parti, au premier d'or à sept fleurs de lis d'azur posées en deux pals de trois et une en pointe;  au deuxième de sinople, à la stèle discoïdale d'or".
Timbre : couronne royale fermée.
armoiries de la maison de Niño

la partie dextre de l'écu est aux armes de la maison de Niño qui a eu une grande influence dans cette région.
• A senestre c'est une représentation stylisée d'une des stèles cantabriques localisées dans cette commune, en l’occurrence dans le village de Barros
 Ces mystérieux disques de pierre géants (atteignant pour certains 2 m. de diamètre) et remontant pour les plus anciens à l'ère pré-romaine sont l'emblème de la province de Cantabrie (présents sur les armoiries notamment).
une des stèles discoïdales provenant du village de Barros



Bilbao
 (Province de Biscaye - C.A. du Pays Basque)

 autre version, plus colorée, des armes de Bilbao,
mais les loups provoquent une enquerre.



 • Bilbao

"D'argent au pont à deux arches, sommé à dextre de l'église San Antón, le tout "au naturel", et surmonté à senestre de deux loups passants de sable armés et langués de gueules, l'un sur l'autre; en pointe, une rivière fascée ondée d'azur et d'argent".
 Timbre : couronne royale ouverte.
 Supports : une branche de laurier de sinople fruitée de gueules à dextre et une branche d'olivier de sinople fruitée de sable à senestre passées en sautoir à la pointe de l'écu.

Les armes de la ville de Bilbao remontent au XVIe siècle. Elles apparaissent sur un document montrant une gravure de la ville qui aurait été réalisée par un flamand du nom de Franz Hohemberg en 1554.
• Le dessin est une représentation héraldique d'un paysage urbain réel : l'église Saint- Antoine (San Antón), à proximité du pont médiéval sur le río Nervión., ou plutôt la Ría de Bilbao. Les héraldistes espagnols utilisent beaucoup le subterfuge du "naturel" dans les armoiries, pour annuler les enquerres y compris pour la couleur de la pierre des édifices ! Très malin.
les comtes de Haro
•  Les deux loups viennent des armes des seigneurs de Biscaye (avec la croix et le chêne en plus) provenant  elles-même de celles de la maison de Haro, grande famille d'Espagne car la ville a été fondée en 1300 par Diego Lopez V de Haro, seigneur de Biscaye.

 

la vraie vue de Bilbao : le vieux pont sur la Ria de Bilbao et l'église San Anton : C.Q.F.D ! il ne manque que les loups !




13e étape - Vendredi 2 Septembre 2016 :
  Bilbao  -  Urdax-Dantxarinea




Urdazubi  / Urdax
(Communauté forale de Navarre)
•  Urdax / Urdazubi 

" D'azur, une crosse d'or posée en bande, accompagnée en chef à senestre d'un croissant d'argent renversé, et en pointe à dextre d'une étoile à huit branches d'or".

• Urdax est le nom de la commune en espagnol et Urdazubi en langue basque. Dans cette partie du nord de la Navarre, la langue basque est majoritaire. Elle est langue officielle commune avec le castillan (espagnol) pour toute la province de Navarre
• Le blason avec la crosse d'abbé se rattache à l'histoire du très ancien monastère de San Salvador dont certaines parties de l'édifice remontent au IXe siècle, mais sa fondation est encore bien antérieure.

•  Dantxarinea / Dancharinea
Dantxarinea (en basque), Dancharinea (en espagnol) est une localité de Navarre appartenant à la municipalité de Urdax ou Urdazubi. Elle est située sur la zone frontalière (appelée xareta) entre le Labourd et la Navarre, marquée par le pont international de Dancharinea  qui est un ancien poste frontière et de douane franco-espagnol. Côté français la localité est connue sous le nom de Dantxaria et est réputée pour ses boutiques d'alcool, de tabac, de carburants et autres produits bon marché : évolution d'une longue tradition de contrebande inter-frontalière.



14e étape - Samedi 3 Septembre 2016 :
Urdax-Dantxarinea  -  Aubisque / Gourette


•  col d'Aubisque
À la fin d'une étape presque totalement courue dans les Pyrénées françaises, l'arrivée se juge au sommet d'un des cols les plus mythiques de France pour le cyclisme mondial, surtout mis en valeur par le Tour de France : le col d'Aubisque,  à 1709 mètres d'altitude. Géographiquement, il se situe sur le territoire de la commune de Béost. Cette commune ne possède pas de blason, à ma connaissance. Mais on peut lui rattacher celui de la Vallée d'Ossau, dont elle fait partie et que certaines communes voisines se sont approprié, comme Eaux-Bonnes (ci-dessous) ou Laruns.


écusson adhésif souvenir proposé aux touristes
dans les années '1970/1980 (éditions Thouand)
•  Gourette 
Gourette est une station de sports d'hiver des Pyrénées françaises, située à 1 400 mètres d'altitude, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, sur la route du col d'Aubisque. Elle offre un domaine skiable de taille moyenne avec plus de 90 hectares de superficie pour 35 km de pistes balisées. Le domaine s'étend entre 1 350 et 2 450 mètres d'altitude. La station fait partie de la commune des Eaux-Bonnes, sur le territoire géographique de la Vallée d'Ossau.
Eaux-Bonnes 
(Pyrénées-Atlantiques -
 région de la Nouvelle-Aquitaine) 
○ reprise des armes de la Vallée d'Ossau ○










.
•  Eaux-Bonnes
"D'azur au fouteau (hêtre) terrassé de sinople, adextré d'un ours assis et contourné de sable, senestré d'une vache de gueules, la queue tournée au-dessus du dos, l'extrémité vers senestre, l'arbre accompagné en chef de deux fleurs de lis d'or".

 • Le blason de la Vallée d'Ossau, ne respecte absolument pas les règles de non contrariété des couleurs : émaux sur émaux à tout va. Seules les fleurs de lis sont correctes ! 
C'est toutefois un blason ancien dont l'origine remonterait au XVIIe siècle. Un grand nombre d'interprétations tentent de nous expliquer l'opposition de cet ours, emblème naturel des Pyrénées (appelé "ous" en béarnais, donc peut-être des armes parlantes pour "Ossau") et cette vache, présente dans les pâturages d'altitude, mais qui est également l'emblème historique des vicomtes du Béarn (au nombre de deux sur leurs armes). Je vous propose ce lienICI , qui me semble le plus crédible au niveau documentation.




15e étape - Dimanche 4 Septembre 2016 : 
Sabiñánigo   -   Sallent de Gállego / Aramón Formigal

Sabiñánigo
(Province de Huesca -
 C.A. d'Aragon)


•  Sabiñánigo

" Écu français, parti, au premier d'azur à la croix d'argent pattée et fichée en pointe, dans le canton dextre en chef, au deuxième d'or à quatre pals de  gueules; à la bordure du même chargée dans les quatre cantons des initiales S P Q R en or".
Timbre : couronne royale ouverte.

Le blason combine les armes primitives du royaume d'Aragon à gauche et celles qui ont succédé dites d'Aragon "moderne". 
emblème "Cruz de Íñigo Arista",
du premier roi de Pampelune
  La croix pattée et fichée est appelée "croix de Íñigo Arista" . Íñigo Arista ( en français : Eneko Arista) fut le premier roi des Vascons de Pampelune, de 824 à 851. Selon la Chanson de Roland, âgé de sept ans, il aurait été présent aux côtés de son père à Roncevaux ce fameux 15 août 778 lors de la victoire des Vascons sur l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne, pour venger le pillage de Pampelune.
 • Les initiales latines S P Q R pour : Senatus Populusque Romanus, sont la devise de Rome apportée par les légions romaines. Elle sert ici de référence à l'origine romaine de la fondation de la cité, à l'époque : plutôt un poste militaire.





Sallent de Gállego 
(Province de Huesca - C.A. d'Aragón)


• Sallent de Gállego

"Parti au premier d'or à quatre pals de gueules et au deuxième d'azur chargé d'un soleil d'or"
 Timbre : couronne royale ouverte.
 Sous l'écu, un listel est chargé de la devise "PERIRE, NON FUGERE" en lettres capitales de sable.

• La partie dextre est aux armes du royaume d'Aragón. Leur nom exact en aragonais est d'ailleurs "el Señal Real de Aragón". C'est un des plus anciens motifs héraldiques existants qui remonte au sceau du comte de Barcelone: Ramon Berenguer IV (Raymond Béranger IV en français), vers 1150 qui en épousant  Pétronille d'Aragon, seule héritière du trône d'Aragon, devint roi consort, et fondèrent ensemble une nouvelle dynastie, en lui donnant ses armes "d'or à quatre pals de gueules".


•  Aramón Formigal  est une station de sports d'hiver des Pyrénées espagnoles qui se situe dans la localité de Formigal, sur le territoire du municipio (municipalité) de Sallent de Gállego dans la province de Huesca, et géographiquement dans la Vallée de la Tena, et dans la comarque d'Alto Gállego.
  L'arrivée de l'étape sera jugée à 1790 m. d'altitude.
Aramón, qui est un mot-valise composé de Ara-gón et mon-tañas (les montagnes d'Aragon) est le nom d'un groupe d'économie mixte,  financé à 50%  par le Gouvernement de la Communauté autonome d'Aragón et le reste par une banque privée. Il gère cinq stations de skis dans les Pyrénées aragonaises, mais aussi dans les montagnes de la province de Teruel (le Système Ibérique). Cela représente donc au total le plus grand domaine skiable de l'Espagne.







suite et fin du parcours ...  en 3e semaine


Pour suivre la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2016 → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)

Et/ou les vidéos en replay sur la chaîne Tiz-Cycling (langue : EN), dans le menu : "Grand Tours" → ICI


Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons ( vous pouvez visualiser les références des dessins en passant la souris sur les images) :
en majorité : 
es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institutions.



carte des Régions et Provinces concernées par le sujet (en couleurs foncées)
             Herald Dick
.


2 commentaires:

  1. Siero a une couronne de prince...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci alksander ! je n'avais pas compté le nombre de branches !!! ;-)

      Supprimer