lundi 7 avril 2014

Cartes géographiques anciennes avec armoiries au XVIIe siècle : l'atlas des Îles britanniques de John Speed et Josse de Hond

Bien avant l'indispensable Google Map d'aujourd'hui, il y a eu, au XVIIe siècle d'autres génies de la cartographie, surtout originaires des Pays-Bas de l'époque, en incluant la Belgique actuelle (voir mes archives → ). Et si ce thème vient illustrer ce blog, c'est parce que ces hommes étaient aussi des dessinateurs et illustrateurs de grand talent, mêlant aux cartes géographiques, des plans de villes en perspective, des personnages allégoriques, ou des scènes typiques du pays décrit, et enfin des motifs héraldiques de grand intérêt graphique et historique. Cette fois  : nous allons visiter la Grande-Bretagne pour un chef-d'œuvre absolu de la cartographie illustrée : "The Theatre Of The Empire Of Great Britaine", un atlas publié entre 1612 et 1627 à Londres.


Je vous propose ici de détailler cet ensemble que sont la page-titre et le frontispice de l'Atlas monumental des îles britanniques de John Speed. A gauche , au centre les magnifiques armoiries (ci-contre) du Roi James I (Jacques VI d'Écosse devenu Jacques Ier , Roi d'Angleterre et d'Irlande, réunissant donc les trois couronnes, qui deviendront plus tard le Royaume-Uni) dominent le frontispice héraldique intitulé : "The Achievement Of Our Soveraigne King James As He Nowe Beareth With The Armes Of The Severall Kings That Have Aunciently Raigned Within His Nowe Dominions". Autour de ce panneau central sont répartis 24 petits écus des anciens royaumes en remontant jusqu'à l'Antiquité y compris des écus représentant les Romains, les Saxons et les Normands, entre autres.
A droite, la planche est signée par Jodocus Hondius. C'est la page de titre d'accompagnement pour l'atlas "The Theatre Of The Empire Of Great Britaine" qui  est basé sur un motif architectural qui était déjà apparu antérieurement sur une page de titre signée d' Abraham Ortelius et comprend , sous une forme un peu plus ornementée, les personnages d'un Romain, un Danois, un Breton au centre , un Saxon , et un Normand - représentant  les conquérants (ou supposés habitants ) de la Grande-Bretagne et ils sont chacun vêtus en fonction de leur époque. Les deux planches conjointes, telles qu'elles ont été publiées, sont séparées par une marge de protection sur le côté.

John Speed (1552-1629) est sans doute le plus célèbre cartographe anglais, toutes périodes confondues, en raison surtout de son atlas "The Theatre of the Empire of Great Britaine". Les cartes individuelles sont les plus connues et parmi les plus convoitées de toutes les cartes de comtés anglais. Cependant, Speed a également fait des innovations propres à lui : l'introduction de plans de villes sur la plupart des cartes, y compris les frontières des comtés sur la quasi-totalité des cartes et également les armoiries des comtes et ducs locaux, ainsi que les armes royales. Le but final était de produire des cartes très décoratives, attractives et informatives. Speed, fils d'un tailleur du Cheshire, a conçu le théâtre de l'empire de la Grande-Bretagne (The Theatre of the Empire of Great Britaine) comme un volume supplémentaire à son monumental "History of Great Britain" (Histoire de la Grande-Bretagne) publié en 1611 . Enfin publié comme une œuvre complète en 1612, l'atlas est l'aboutissement de plusieurs années de travail au cours de laquelle des cartes préexistantes créées par Saxton et Norden et qui ont été mises à jour, des informations ont été recueillies et traitées , et de nouvelles enquêtes ont été réalisées avant que les planches aient été gravés, principalement par Jodocus Hondius d'Amsterdam. Beaucoup de cartes portent des dates antérieures et auraient été disponibles pour la vente comme des feuilles volantes avant la réalisation de l'atlas.

Des textes sur le revers des cartes décrivent chaque comté, l'industrie et l'agriculture, ses caractéristiques physiques et son histoire. Une édition en latin a été publiée dès 1616, ciblant le marché continental, et plusieurs éditions publiées avant la mort de Speed avaient un texte en anglais. Les premières éditions de "The Theatre of the Empire of Great Britaine" ont été publiées par John Sudbury et George Humble, éditeurs à Londres. 

carte du Comté de Yorkshire en 1612

 Jodocus Hondius (1563-1612), de son vrai nom :  Josse de Hond, un flamand né à Gand, a été l'un des plus grands graveurs de cartes de son époque ; il a travaillé pour de nombreux éditeurs néerlandais et a également été employé par les anglais Sudbury et Humble, pour graver les cartes de  John Speed dans "The Theatre of the Empire of Great Britaine", publiées en 1612 . A la mort de Jodocus en 1612, sa veuve, Colette van den Keere , a poursuivi l'entreprise. Dans la même année, sa fille Elisabeth a épousé Joannes Janssonius, un autre grand cartographe qui était aussi impliqué dans l'entreprise familiale. Puis Henricus et Jodocus II , les fils de Jodocus I. ont continué l'œuvre de leur père.

Et maintenant voici en détail l'agrandissement des 24 blasons qui encadrent le grand frontispice ci-dessus, dans le sens horaire. Toutefois, chronologiquement parlant, de l'Antiquité au XVIIe siècle, à partir du n°13 (Irlande) et jusqu'au n°24, il faut remonter dans le temps. Ou plus simplement le blason n°1, en haut à gauche (Empire romain) est le point de départ chronologique des deux alignements jusqu'au blason du coin inférieur droit (Irlande).  La plupart de ces anciens royaumes de l'Antiquité ou du Haut Moyen-Âge se sont vu attribuer postérieurement des armoiries, puisque avant le XIIe siècle, l'héraldique n'existait pas. Néanmoins, ces blasons ont été réellement fixés dans l'héraldique britannique, et existent encore de nos jours, avec juste quelques différences parfois sur les émaux.

1 - les Empereurs Romains                                         2 -  la Bretagne païenne     
3 - la Bretagne chrétienne                                              4 -   les Saxons du Kent  
  5 -   les  Saxons de l'Ouest  païens                               6 -    les  Saxons de l'Ouest  chrétiens
         7 -   les premiers Monarques Saxons                          8 -  les derniers Monarques Saxons (Wessex)
        9  -   les  Rois Normands (Duché de Normandie)                   10  -   les  Rois Angevins (Plantagenêts)                    
11 -   les Rois de France                                                12  -    les Rois d’Écosse      
13 -   les Rois d' Irlande                                              14  -    les Princes de Galles  
15 -   les derniers Rois du pays de Galles                         16 -   les premiers Rois du pays de Galles
17-   les Rois de Cornouailles                                              18 -   le Roi de l'Île de Man      
19-   les Rois Danois                                                    20 -   le Northumberland     
21 -   les Rois de Mercie                                        22  -   les Angles de l'est  (East Anglia)
23 -   les Saxons de l'est (Essex)                                         24 -   les Saxons du sud (Sussex)          

     L’Heptarchie (du grec : ἑπτά et ἀρχή « sept royaumes ») est le nom donné aux sept principaux royaumes fondés par les Anglo-Saxons dans l’île de Bretagne durant le Haut Moyen Âge : l'Essex, l'Est-Anglie, le Kent, la Mercie, la Northumbrie, le Sussex et le Wessex. Ils laissent place à un État unique au début du Xe siècle : le royaume d'Angleterre. La carte ci-dessous est extraite de l'atlas "The Theatre of the Empire of Great Britaine" de John Speed (datée entre 1610 et 1612).

En cliquant sur ces magnifiques images, vous pourrez admirer les détails d'une finesse incroyable , ce sont de vraies œuvres d'art qui s'arrachent à des prix d'or chez les amateurs.

Dimensions réelles des folios : 420 x 275 mm


    Herald Dick
 

3 commentaires:

  1. Hello my name is Ryan Cunningham. How can I purchase the bottom map? My email address is upsryanc@gmail.com

    RépondreSupprimer