dimanche 9 mars 2014

Armorial des îles et des territoires enclavés #11 : La Méditerranée occidentale / le Golfe du Lion

Voici très longtemps, mis à part le récent périple en Terre de Feu ( voir ICI ), que nous n'avons pas pris la mer pour un petit périple héraldico-nautique afin de découvrir ces terres qui font tellement rêver. Nous revenons sur les côtes françaises. Au cours du voyage #07 nous avions bouclé la zone atlantique. En toute logique nous reprenons le Tour de France des côtes sur la façade méditerranéenne. Mais nous prolongerons jusqu'en Ligurie pour clore le chapitre italien commencé à l'épisode #02 et mieux : nous finirons même avec "une île de terre" dans les Alpes. Ce sera dans un second volet. Dans ce voyage nous utiliserons beaucoup les cartes, c'est normal , dans la navigation elles sont indispensables.  Prêts pour une petite virée en cabotage le long des côtes ?  c'est parti....

          Roussillon                        -                 Languedoc                 -                  Provence moderne                -           Provence ancien         



Le Golfe du Lion

les trois rectangles désignent les secteurs qui vont être détaillés plus bas
Sur la carte générale ci-dessus, je fais débuter le parcours côtier à la frontière franco-espagnole, à Cerbère. Toutefois le littoral du Roussillon et celui du Languedoc ne comportent aucune île, c'est assez rare pour le souligner. Je fais abstraction des étangs côtiers, tels ceux de Leucate, de Bages-Sigean, ou de Thau , etc... qui sont fermés par un étroit cordon littoral et qui abritent bien quelques ilots, mais inhabités et insignifiants. Et puis nous arrivons en Camargue, triangle de terres et de marécages formés par le delta du Rhône, qu'on peut assimiler à une grande île et des milliers d'îlots : au total 25 000 hectares encadrés par le Grand Rhône à l'est, et le Petit Rhône à l'ouest, séparés depuis la ville d'Arles : les deux branches ayant été canalisées et endiguées pour éviter les crues dévastatrices du fleuve. Cette région unique pour sa faune, sa flore et son mode de vie, est classée en Parc Naturel Régional.
Pays de Camargue  (Bouches-du-Rhône et Gard) 
"taillé d'azur à la rencontre de taureau camarguais de sable accornée d'argent
 et de gueules à la croix de Camargue d'or, une pique de gardian d'or emmanchée
d'argent brochant en barre sur la partition". La croix camarguaise est
formée d'une croix latine, aux extrémités en forme de trident, d'une ancre marine et
 d'un cœur, elle est d'abord un symbole religieux chrétien et un symbole identitaire
 régional très fort, mais de conception assez récente → )

Nous reprenons la mer vers l'est pour atteindre la rade de Marseille et découvrir les premières véritables îles.  Tout près de la corniche, les îles dEndoume, et l'îlot des Pendus font face à la ville. A quelques encablures, une quinzaine d’îles et îlots forment deux archipels : face au Vieux-Port l’archipel du Frioul, avec le Château d'If, et plus loin, au large des calanques l’archipel de Riou. Petite île jalonnée de hauts fonds, paradis de la plongée, l’île du Planier ferme la rade. Toutes ces îles sont pour la plupart inhabitées.
ville de Marseille  (Bouches-du-Rhône) 
"d'argent à la croix d'azur"

L'archipel du Frioul comprend trois îles principales : Ratonneau, Pomègues et If. Elles se trouvent dans la rade de Marseille à environ 10 kilomètres de la ville . Entre Ratonneau et Pomègues se trouve le port de Frioul, qui fut utilisé comme mouillage pour la flotte romaine quand Jules César assiégea Marseille en 49 avant J.C. Chacune des îles fut fortifiée pour la défense de Marseille, mais la forteresse la plus célèbre était le château construit sur If par François 1er entre 1524 et 1528. Connu sous le nom de Château d'If, il n'a jamais subi d'attaque et à partir de 1634, il fut utilisé comme prison d’État.
Les îles furent utilisées pour la quarantaine à partir du début du XVIIIe siècle environ et les bateaux arrivant à Marseille en provenance de l'Orient devaient jeter l'ancre à Pomègues pendant les deux premiers tiers de la quarantaine et à la Chaîne du Port pendant le dernier tiers.
armoiries de la République Libre du Frioul
En juillet 1997, Jean-Claude Mayo, propriétaire du fort de Brégantin sur Ratonneau, et quelques amis décident de fonder la République libre du Frioul, "une galéjade" comme disent les marseillais,  sous forme de micronation, avec des statuts et un président, nommé à vie, qui est Egrégore le Virtuel, tandis que Jean-Claude Mayo en devient le ministre «convoyeur du verbe». La petite république édite sa propre monnaie : la polymonnaie qui n'a cours légal que dans la république.  Cette première République libre du Frioul s'éteint en 2000. 
En 2012 voit le jour la nouvelle  République du Frioul. Sa devise est : «Pour l'art et l'insolence, sans insolation». Des ambassades sont ouvertes partout en France et sur l'île du Frioul. Elle se dote de son drapeau, de son blason, de sa monnaie, le PAGA, avec des ministres, etc. L'objectif de cette deuxième République est de favoriser l'investissement culturel et artistique sur les îles du Frioul.
drapeau et armoiries de la nouvelle République du Frioul
 Tout ceci est bien sûr purement jubilatoire, les marseillais aimant bien jouer "les fadas".
l'ilot d'If, sur lequel est situé l'ancienne prison du Château d'If ; dans cette forteresse construite entre 1527 et 1529, aurait été emprisonné Edmond Dantès, le héros imaginaire du roman "Le Comte de Monte Cristo" d'Alexandre Dumas.
 Le blason à droite est celui de la ville de Marseille (c'est écrit : Massilia Civitas ).

Au large du Massif des Calanques, s’étendent, en file indienne, les îles de Maïre, Jarre, Jarron, Plane, Riou accompagnées de quelques îlots. Cet ensemble forme l’archipel de Riou, unique archipel inhabité du littoral continental français. Depuis août 2003, il est classé en Réserve Naturelle Nationale



L’île Verte est une petite île inhabitée située face à La Ciotat. Sa surface est d'environ 12 hectares et son point le plus haut est à 53 mètres. Son nom provient de sa végétation, en effet parmi les îles du département des Bouches du Rhône, elle est la seule île boisée.
ville de La Ciotat  (Bouches-du-Rhône) 
"D'azur au château d'argent, flanqué de deux tours 
donjonnées, ouvert de trois portes du champ,
 ajouré et maçonné de sable, sommé d'une crosse 
issante d'or, posé sur une mer de sinople chargée
 d'une sardine d'or"
ville de Bandol (Var) 
"D'azur à l'étoile d'or"

L'Archipel des Embiez, est un groupe de cinq îles situé dans le département du Var, à un kilomètre de Six-Fours-les-Plages près de Toulon. Il ferme au sud la rade du Brusc et la baie de Sanary-sur-Mer. L'île des Embiez est une propriété privée appartenant au Groupe Paul Ricard. Il en est de même de l'île de Bendor,  au large de Bandol un peu plus au nord, toujours dans le Var.

ville de Six-Fours- les Plages (Var) 
"De gueules à la coquille d'argent" 

Et pour finir ce premier chapitre méditerranéen , nous passons au large de la Rade de Toulon en direction de la presqu'île de Giens et la magnifique île de Porquerolles, qui fait partie du groupe des îles d'Hyères et de la commune d'Hyères.  Le parc national de Port-Cros gère 80 % de l'île depuis 1985 : des parties terrestres  de Porquerolles et la zone maritime entourant l'île y ont été incorporés. Le parc national administre depuis 1979 le Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles. 


écusson à coudre (blason touristique) de la
 Presqu'île de Giens (Var) 
"écartelé : au premier et quatrième d'azur 
au pont de deux arches d'or maçonné de sable ;
 au deuxième et troisième de gueules loup ravissant
 d'azur armé et lampassé de gueules" 
.Ce blason est issu des armes de la maison de
 Pontevès qui obtint l'élévation du fief de Giens
 en marquisat (ci-dessous).
écusson à coudre (blason touristique) de 
l'île de Porquerolles (Var) 
"taillé : au premier de gueules au chateau de
 trois tours d'argent maçonné de sable, ouvert
 et ajouré du champ ; au deuxième d'azur au
 deux oiseaux d'argent volant au naturel".
Le château correspond au blason de la ville d'Hyères.



.
île de Porquerolles (Var) 
version blason d' Hyères
"d'azur à la tour d'argent maçonnée de sable,
 ouverte et ajourée du champ, crénelée de quatre pièces,
 sommée de trois tourelles crénelées chacune de quatre
 pièces du même, et accompagnée en pointe 
de trois besants d'or 2 et 1" 
 
Une  escale s’impose avant de reprendre la direction de la Côte d'Azur .

Crédits :
certaines images sont empruntées aux sites :
http://armorialdefrance.fr/
http://www.labanquedublason2.com/
http://quaranta1.chez-alice.fr/
les autres : sites divers, municipaux, associatifs.


Herald Dick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire