samedi 15 février 2014

Russie / Nord-Caucase : ses divisions administratives, ses blasons et emblèmes -
2ème partie : le District fédéral du Nord-Caucase

 T  oujours dans le cadre des Jeux Olympiques d'Hiver qui se déroulent depuis une semaine à Sotchi, j'en profite pour compléter mes fiches "pays" que vous pouvez consulter dans l'onglet ci-dessus " Emblèmes pays". Voici donc la suite du précédent volet : voir →


drapeau de la Confédération des Peuples du Nord Caucase /
Конфедерация горских народов Кавказа,  créée en 1989
 Au niveau fédéral, la Russie est divisée en 8 Districts fédéraux, eux-mêmes divisés en "sujets fédéraux" : les principaux étant les oblasts (les plus communs, qui sont des unités administratives avec un gouverneur fédéral désigné et un pouvoir législatif élu localement) et les républiques (très autonomes et possédant leurs propre constitution, un président et un parlement). Il existe également des kraïs, des districts autonomes, deux villes fédérales (Moscou et Saint-Pétersbourg) et un oblast autonome juif. Enfin, aux niveaux inférieurs figurent encore les raïons , les villes et les districts urbains ou ruraux. Nous allons nous arrêter avant ces derniers là ....
  Tenant compte de l'immensité du pays composé de 83 sujets fédéraux, je vais limiter l'exploration -pour cette fois, j'y reviendrai plus tard-  à la région du Nord Caucase jusqu'au Don et à la Volga (cercle rouge,ci-dessous), où se situe en particulier l'évènement sportif international des Jeux Olympiques d'Hiver. Cette zone est composée de deux Districts fédéraux : 
• le District fédéral du Sud (en rose sur la carte ci-dessous)
• le District fédéral du Nord-Caucase (en violet sur la carte ci-dessous)
 

Dans ce dossier nous examinerons les emblèmes :  armoiries, sceaux, drapeaux des oblasts, kraïs, républiques ainsi que leurs capitales.

Nous poursuivons avec le District fédéral du Caucase-Nord composé de sept sujets fédéraux : 
1 krai et 6 républiques




Bon voyage....




Région n° 1 - République du Daghestan  -  Республика Дагестан 














C'est actuellement une des républiques les plus instables politiquement. Les attentats de Volgograd en décembre 2013 et les menaces sur les J.O. de Sotchi émanent de groupes islamistes originaires de ce pays et d'une mouvance née en 2007 appelée "l'Émirat du Caucase" . La république du Daghestan se distingue par sa très grande hétérogénéité (32 groupes ethno-linguistiques). Les langues parlées au Daghestan constituent le groupe caucasique du Nord-Est. Il peut se diviser en trois ensembles: l'avar (auquel on apparente le dido, l'andi...); le dargwak (langue des Darghines et langue des Laks); et le lesghien (où se regroupent les peuples lesghien, tabassaran, agoul, routoul, tsakhour, oudin...). La répartition ethnique de la république est la suivante: 496 000 Avars, 280 000 Darghines, 232 000 Koumyks, 204 000 Lesghiens, 166 000 Russes, 92 000 Laks, 78 000 Tabarassans, 75 000 Azéris, 58 000 Tchétchènes, 28 000 Nogaïs. Dans sa grande majorité, la population est de tradition musulmane sunnite.
 Par ailleurs j'avais déjà traité un petit sujet sur les emblèmes de ce pays l'année passée : →
armoiries de la capitale : Makhatchkala / Махачкала
c'est un port important sur la Mer Caspienne : les flammes sur les tours
 sont des fanaux, équivalent ancien de nos phares modernes.
La forteresse porte dans son ouverture en ogive le monogramme
 du tsar Pierre le Grand qui a visité la région et a donné son premier nom
à la cité :  Petrovskoïe. Au dessus  : un soleil à rayons courbes,
symbole propre à la culture du Daghestan qu'on retrouve
sur l'emblème de la République (ainsi que les aigles), comme
 sur de nombreux objets d'art et motifs décoratifs.

______________________________
Histoire de la République du Daghestan
armoiries de l'Oblast du Daghestan
 pendant l'Empire de Russie (1878)
drapeaux de la République autonome Socialiste Soviétique du Daghestan :
à gauche,  en 1 : 1925 , en 2 : 1927 , à droite de 1954 à 1991
emblème de la R.A.S.S du Daghestan (1956-1991)
Premier drapeau du Daghestan post-soviétique (1994-2003)
 avec un ratio 1:2 changé en 2:3 actuellement
Premier emblème de la République du Daghestan (1999-2012)




Région n° 2 - République d' Ingouchie -  Республика Ингушетия (russe) -  Гiалгiай Мохк (ingouche)


L'histoire des Ingouches est fortement liée à celle des Tchétchènes ; leurs ancêtres communs étaient des tribus connues sous le nom de Vainakhs qui vécurent dans les régions montagneuses du Caucase. Au XVIIIe siècle les tribus se séparèrent en deux groupes : Tchétchènes d'un côté et les Ingouches de l'autre. En 1810 la Russie imposa son autorité sur la région nommée  Ciscaucasie et en 1924 réunit d'autorité Tchétchènes et Ingouches dans la République Soviétique socialiste autonome de Tchétchénie-Ingouchie. Les habitants parlent l'ingouche qui est une langue très proche du tchétchène. Les deux nationalités se sont à nouveau séparées après la chute de l'Empire soviétique. Mais leur désir d'autonomie légitime pose des problèmes de stabilité dans la région depuis cette date.
  L'emblème montre au centre une de ces tours très anciennes, à l'architecture unique, présentes partout dans le pays. Elles servaient pour le guet et la défense, mais aussi d'habitations. Le signe rond à trois rayons en crochets, présent sur l'emblème et au centre du drapeau est là encore un signe solaire et de mouvement éternel.
armoiries de la capitale : Magas /  Магас
son nom signifie "la ville du soleil" ce sont donc des armes
 parlantes. L'aigle est là pour le symbole de puissance et
de majesté, assez récurrent dans les montagnes du Caucase.

______________________________
Histoire de la République d' Ingouchie

emblème et drapeau de la République socialiste soviétique autonome de Tchétchénie-Ingouchie
 de 1936 à 1946 et de 1957 à 1992.
Premier drapeau de l'Ingouchie post-soviétique (1991-1993)
second drapeau de l'Ingouchie (1994-1999)
 avec un ratio 1:2 changé en 2:3 actuellement




Région n° 3 - République de Kabardino-Balkarie -  Кабардино-Балкарская Республика 

Le territoire est en grande partie l'héritier de la Kabardie formée entre le XVe et le XVIe siècle, ainsi que des terres peuplées de Balkars (peuple turc). Il fut annexé progressivement par la Russie entre 1764 et 1857. Les Kabardes (55,3 %) et les Balkars (11,6 %) se partagent le territoire de cette république autonome sur le versant nord du Caucase, où s’élève le point culminant de la chaîne, le mont Elbrouz (5 633 m).
versant nord du Mont Elbrouz
Les Russes représentent le deuxième groupe ethnique avec 25 % de la population.On y pratique traditionnellement l’élevage des chevaux et des moutons. 
Les armoiries et le drapeau sont chargés au centre d'un motif représentant le mont Elbrouz, ancien volcan endormi, très caractéristique avec ses deux sommets enneigés.







armoiries de la capitale : Naltchik / Нальчик 
le sujet est un fer à cheval renversé, brochant sur le
 mont Elbrouz avec les rayons d'un soleil couchant
______________________________
Histoire de la République de Kabardino-Balkarie

ancien blason de la Kabardie à l'époque de l'Empire russe

drapeaux de la République autonome Socialiste Soviétique de Kabardino-Balkarie :
à gauche,  en 1 : 1938 , en 2 : 1954 , à droite de 1978 à 1991
emblème de la R.A.S.S de Kabadino-Balkarie (1937-1991)

drapeau  de la région de Kabardie (1992)
drapeau de la région de Balkarie  (1996)
emblème (projet) de la  Kabardie
emblème (projet) de la  Balkarie



Région n° 4 - République de Karatchaï -Tcherkessie  -  Карачаево-Черкесская Республика  











 monument symbolisant l'amitié éternelle
 entre les peuples de Karachai-Tcherkessie
Les Karatchaïs sont un peuple turc installé dans la vallée de l'Elbrouz depuis le XIVe siècle. Les Tcherkesses (dénomination russe, Circassiens en français) sont les Adyguéens qui est le nom générique que les tribus du nord du Caucase se donnent à elles-mêmes dans leur langue. En 1921, le pouvoir bolchévik a regroupé ces deux peuples dans une région autonome devenue république autonome en 1936, puis république de Karatchaevo-Tcherkessie sujet de la Fédération de Russie depuis 1992. Ce territoire est peuplé de 415 000 personnes dont: 176 000 Russes, 129 000 Karatchaïs et 40 000 Tcherkesses. La population est musulmane de tradition sunnite.
L'emblème et le drapeau reprennent à nouveau la silhouette du Mont Elbrouz ainsi qu'un signe solaire, qui est maintenant une constante dans les peuples caucasiens.





armoiries de la capitale : Tcherkessk / Черкесск
le sujet est  le monument ci-dessus stylisé et
 l'année 1825 est la date de fondation de la colonie

___________________________
Histoire de la République de Karatchaï -Tcherkessie

drapeau et emblème de l' Oblast autonome de Tcherkessie (1926-1957)
au sein de R.S.S de Russie,  puis de la République autonome (1991-1994)
ce symbole des flèches et des étoiles représente depuis très longtemps
les peuples de Circassie ( voir aussi l'Adyguée dans le volet précédent)
Premier emblème de la République autonome (1994)
avec inscriptions en rouge, supprimées par la suite



armoiries du raïon de Prokhladnensky /
 Прохладненского района
( République de Kabardino-Balkarie)
Nous n'en avons pas fini avec cette région d'une complexité géopolitique et historique insoupçonnée avec tous ses peuples. C'est une particularité des zones de hautes montagnes où de nombreuses ethnies opprimées et pourchassées se sont réfugiées au cours des siècles. Il n'est pas rare qu'un peuple avec sa langue, sa religion, ses traditions propres, occupe une vallée et côtoie un autre peuple totalement différent juste dans la vallée voisine.

Une prochaine fois nous visiterons les trois régions restantes de ce District, ainsi qu'un résumé des époques où une réunion de ces peuples, fédérés ou sous la contrainte, a existé. Et aussi les tendances récentes politico-religieuses qui voudraient réaliser de nouveau cette union, en totale indépendance de la Russie.

Donc à bientôt... до свидания ! (do svidania : au revoir).
Voir la suite , 3ème partie : →


Crédits :

www.heraldicum.ru
http://geraldika.ru
http://dic.academic.ru
http://ru.wikipedia.org/wiki




           хералд дихк

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire