dimanche 3 novembre 2013

Fête nationale de Panama et de la Dominique -
le 3 novembre

PANAMA
 República de Panamá

   La République du Panamá tient son nom de la ville et capitale Panamá qui elle-même tient son étymologie dans un terme d'une langue locale hispanisé et pourrait signifier "abondance de poissons» ou "abondance de poissons et de papillons". La ville a été fondée par les conquistadors espagnols en 1519 sur la côte du Pacifique avec le nom de Nuestra Señora de la Asunción de Panamá, et fut la première ville européenne permanente dans le Pacifique américain, tête de pont pour la conquête de l'Amérique du Sud. Le pays a proclamé son indépendance seulement en 1903,  car il était auparavant une province de l’État de Nouvelle-Grenade et plus particulièrement de la Colombie. Situé géographiquement sur la partie la plus étroite de l'isthme, le pays est coupé en deux par le célèbre Canal de Panama, construit à la fin du XIXe siècle qui permet le passage des navires directement entre les deux océans et ainsi éviter le dangereux Cap Horn en contournant l'Amérique du Sud.

  • Les armoiries du Panama ont été adoptées le 4 juin 1904 après une sélection de dessins issus d'un concours soumis par le Ministre du Gouvernement en 1903. Le gagnant se  nommait Nicanor Villalaz Lamela. Elles ont été modifiées à plusieurs reprises (voir historique, plus bas). Elles sont réglementées par une loi en 1949 , mais cela n'empêche pas que certains détails et l'aspect général présentent des différences assez notoires d'un dessin à un autre. Voici ci-dessous une représentation jugée fidèle à l'esprit de l'original, qui est de facture artistique, prenant donc des distances avec le dessin héraldique conventionnel, à l'opposé du dessin "moderne" ci-contre plus conforme aux règles de l'héraldique. C'est un problème récurrent avec ces nombreuses armoiries sud-américaines qui déstabilisent notre perception du blason "à l’européenne" en intégrant trop de naturalisme au système héraldique classique. Est-ce une volonté délibérée de rupture avec l'ancien système du colonisateur espagnol?  Je n'ai pas la réponse.
       Pour en revenir à nos armoiries, nous allons tenter de les décrire par un blasonnement classique: c'est un écu à accolade, écartelé, avec une fasce brochant au centre, délimitant cinq quartiers tous bordés d'une filière d'or. Au premier : sur un champ d'argent, un sabre et un fusil en sautoir, accrochés à un clou par leurs baudriers. Ils symbolisent l'aptitude de la nation à se défendre. Au deuxième : sur un champ de gueules , une houe et une pelle en sautoir. Elles symbolisent le travail. Au troisième (la fasce),  une vue au naturel et en trois dimensions de l'isthme de Panama avec les deux océans : Pacifique au premier plan, Atlantique (la Mer des Caraïbes, plus précisément), au fond ; à l'horizon derrière les montagnes de dextre : le soleil  couchant sur un ciel doré , à senestre la lune blanche se levant sur un ciel bleu sombre. Cette position des astres rappelle que la séparation du Panama et de la Colombie a été effective vers 18h00 en début de soirée. Au quatrième : sur un champ d’azur, une corne d’abondance déversant des pièces d'or. C'est le symbole de la richesse. Enfin au cinquième , sur un champ d'argent une roue ailée. C'est le symbole du progrès. L'écu est soutenu par deux paire de drapeaux aux couleurs nationales placés en sautoir et dont les extrémités sont accrochées derrière la pointe de l'écu.
        L'écu est surmonté d'une harpie  au naturel, aux ailés déployées, la tête contournée et tenant dans son bec une banderole d'argent où est inscrite la devise en latin "PRO MUNDI BENEFICO" (Pour le bénéfice du Monde). La harpie féroce (Harpia harpyja), une espèce de grand aigle est le symbole de la souveraineté et l'oiseau national du Panama , comme le condor des Andes l'est pour les pays d'Amérique du Sud. Elle a remplacé en 2002 l'oiseau précédent qui était une aigle ordinaire. Au-dessus du tout , sont disposées neuf étoiles d'or en arc de cercle, représentant les neuf provinces du pays.

  • Le drapeau du Panama, très facilement identifiable a été adopté sous sa forme définitive le 4 novembre 1904. Il est composé d'un rectangle divisé en quatre quartiers : le premier quartier supérieur est de couleur blanche, avec une étoile bleue à cinq branches ; le second supérieur est de couleur rouge ; le premier inférieur est de couleur bleue ; et le second est de couleur blanche avec une étoile rouge. Le modèle initial créé secrètement par Manuel Amador Guerrero avec sa mère María Ossa de Amador, l'épouse du futur premier Président, en vue de l'indépendance le 1er novembre 1903, présentait les cantons et les étoiles inversés (voir historique, plus bas). Pour des raisons purement esthétiques, les citoyens panaméens ont préféré que l'étoile bleue soit en haut et par conséquent l'étoile rouge est passée en bas. Ci-dessous, à droite, nous noyons le drapeau de la Présidence de la République, identique mais avec les armoiries placées au centre.



cocarde aviation militaire

monnaie 2008

ovale automobiles

Chef de l'étatprésident Juan Carlos Varela
Capitale administrativeCiudad de Panamá
SuperficieTotale75 420 km²

Terre74 340 km²

Eau   2 210 km²
Pays frontaliersColombie, Costa Rica.
Frontières    555 km
Littoral 2 490 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mt Barú (volcan) : 3 475 m
  Point le plus bas :côtes  : 0 m.
Population3 657 024  habitants
GentiléPanaméen, panaméenne
Langues usuellesespagnol (officielle), anglais.
MonnaieBalboa (PAB)
Indicatif téléphonique507
Extension internet.pa
Fête nationale03/11 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance de la Colombie, en 1903
Devise nationale
.
Pro Mundi Beneficio
(Pour le bénéfice du monde)
Indice de démocratie 47è sur 167 (2014)   ↓-1
Régime



.


République de régime présidentiel. Le président est le chef de l'État et du gouvernement. Il nomme les membres de son gouvernement. Le pouvoir législatif est  représenté par le parlement panaméen qui est monocaméral. Il est constitué de l'Assemblée nationale (Asamblea Nacional de Diputados).


 quelques autres emblèmes historiques


détail d'une carte datée de 1748 montrant les armoiries de la ville de Panama
(les armoiries actuelles de la ville, à droite permettent de mieux lire le blason)
 armoiries et drapeaux de la République de Nouvelle-Grenade
ou Confédération grenadine (1834-1861)
NB : Pour toute la période commune avec la Colombie alors
 que Panama n'était qu'une province, je vous invite
 à vous reporter à l'historique de la Colombie →


emblème de "l'État souverain de Panama"
 dans la Fédération des États-Unis de Colombie (1858-1863)
emblème de "l'État souverain de Panama" dans la
Fédération des États-Unis de Colombie (1863-1886)

drapeau de "l'État souverain de Panama" dans la
Fédération des États-Unis de Colombie (1863-1886)



gravure reproduisant le dessin original de N.Villalaz des armoiries, en 1903
drapeau initial de 1903 tel que proposé par María Ossa de Amador
les quartiers seront inversés en 1904
armoiries parues sur une planche héraldique d'un
dictionnaire encyclopédique allemand vers 1905.


dessin des armoiries vers 1925 .
nous voyons que l'écu est surmonté d'une aigle
avant qu'elle soit remplacée par la harpie en 2003


  le canal de Panama


Belle carte géographique illustrée d'origine américaine (datée de 1940) montrant la République de Panama et en cartouche en bas à gauche, la Zone du Canal avec l'emblème dans un coin ; en marge une farandole des drapeaux du monde entier, et les armoiries de Panama en bas à droite et à gauche.
drapeau de la Zone du Canal de Panama , territoire composé d'une bande
 de terres longeant le canal, contrôlé et administré par les États-Unis de 1903 à 1979
 y compris avec des troupes militaires, puis conjointement avec le Panama
jusqu'en 1999 où il est restitué totalement au Panama.
sceau (seal) de la Zone du Canal de Panama,
territoire américain de type colonial créé pour
le contrôle stratégique et commercial du passage
du canal.







DOMINIQUE
 Commonwealth of Dominica 

 La Dominique  (plus exactement le Commonwealth de la Dominique) est un état insulaire de l'arc des Petites Antilles situé exactement entre la Guadeloupe et la Martinique que nous connaissons bien. L’île avait été initialement peuplée par des Indiens arawaks, puis par des Caraïbes. C'est lorsque Christophe Colomb longe les rivages de l’île, le dimanche 3 novembre 1493, pour deuxième voyage aux Amériques, qu'il la nomme ainsi Domingo (le dimanche en espagnol) d’où proviennent ses noms actuels : Dominique, en français, et Dominica, en anglais. Occupée par les Espagnols, puis par les Français, l'île est cédée aux Anglais en 1763. Elle restera une colonie britannique jusqu'en 1967, ou elle passe en statut d'État associé au Royaume-Uni, et en 1978 elle acquiert son indépendance. Contrairement à bon nombre de ses voisines, la Dominique a abandonné la monarchie pour instituer un régime démocratique dans le cadre d'une République.
  •  Les armoiries de la Dominique ont été approuvées  le 21 juillet 1961, quand le territoire était encore sous tutelle britannique. L'écu est écartelé avec au premier : d'or chargé d'une île volcanique avec un cocotier fruité au naturel ; au deuxième, d'azur à un crapaud de la Dominique (Leptodactylus fallax) au naturel ; au troisième d'azur un canot antillais au naturel, à la voile d'argent chargée d'une bande de gueules,  sur une mer composée de burelles ondées d'argent et d'azur ;  au quatrième d'or chargé d'un bananier fruité au naturel ; sur le tout une croix écartelée d'azur et d'or de l'un en l'autre du champ. Les supports sont deux perroquets sissérous ou amazones impériales (Amazona imperialis), oiseaux endémiques de l'île, au naturel. L'écu est timbré d'un tortil d'argent et d'azur et surmonté d'un léopard d'or (un lion passant pour les anglais) sur un mont de sinople. A la base, l'écu est soutenu par une banderole d'or chargée de la devise en créole et en lettres capitales d'azur: "APRÈS BONDIÉ C'EST LA TER" ( Après le Bon Dieu, c'est la Terre). Cette devise veut souligner l'importance des richesses de la terre, mais après la richesse de l'esprit (Dieu) ...


  • Le drapeau actuel de la Dominique a été conçu par M. Alwin Bully, et a été adopté le 3 novembre 1978 pour l'indépendance. Toutefois il a subi depuis des modifications à  trois reprises (voir historique, plus bas). Il se présente comme un rectangle de proportion 1:2 avec un fond vert et une croix tricolore au centre composée de trois bandes égales de couleurs jaune, noir et blanche, qui représentent la Sainte-Trinité , la religion dominante étant le catholicisme. Le vert est le symbole de la végétation luxuriante.La bande jaune représente le soleil, les productions agricoles principales : agrumes et bananes , et est aussi un symbole du peuple Caraib et Arawak , les premiers habitants de l'île. La bande noire représente la riche terre noire de l'île sur laquelle est basée l'agriculture ainsi que l'héritage africain des habitants. La bande blanche représente la clarté des rivières et des cascades et la pureté de l'aspiration du peuple. Au milieu de la croix est posé l'emblème central, un disque rouge chargé au centre de l' oiseau national de la Dominique, le perroquet sisserou, entouré de dix étoiles vertes , une étoile pour chaque paroisse du pays. L’oiseau incarne le désir et la volonté de s'élever toujours plus vers une haute destinée. La couleur rouge du cercle symbolise la justice sociale. Ci-dessous , à droite est le drapeau de la Présidence de la République , entièrement vert avec juste les armoiries au centre.


emblème du Commonweath of Dominica
International Maritime Registry

monnaie 188

ovale automobiles
signification : West Indies - Dominica

Chef de l'étatprésident Charles Savarin
Capitale administrativeRoseau
SuperficieTotale751 km²

Terre751 km²

Eau    0 km²
Pays frontaliers-
Nombre d'îles1
Littoral148 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Morne Diablotins (volcan): 1 447 m.
  Point le plus bas :côtes : 0 m.
Population73 607 habitants
GentiléDominiquais, dominiquaise
Langues usuellesanglais (officielle), créole.
MonnaieDollar des Caraïbes de l'Est (XCD)
Indicatif téléphonique1-767
Extension internet.dm
Fête nationale03/11 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance du Royaume-Uni, en 1978
Devise nationaleAprès Bondié, c'est la Ter
(Après Dieu est la Terre)
Indice de démocratie non classé actuellement
Régime



.


République parlementaire multipartite, où le Premier ministre (actuellement :  Roosevelt Skerritt). est le chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le parlement (une chambre unique).
Le pays est membre du Commonwealth.



 quelques autres emblèmes historiques

emblème colonial en forme d'écu désignant la Dominique
dans le cadre des Leeward Islands (armoiries de gauche)
fédération qui groupait plusieurs îles des Antilles britanniques.
le dessin montre un navire au mouillage dans le port de Roseau
et un lever de soleil derrière les montagnes.
drapeau (Blue Ensign) et badge colonial des British Leeward Islands (îles Sous le Vent en français) de 1871 à 1958.
  la Dominique  est initilaement rattachée à cette entité coloniale jusqu'en 1940.















Drapeau et badge des British Windward Islands (îles du Vent en français), la Dominique  est transférée à cette fédération en 1940 où elle rejoint la Grenade, Sainte-Lucie, la Barbade, et Saint-Vincent-et-Grenadines, jusqu'en 1958, puis remplacée brièvement par la Fédération des Indes occidentales de 1958 à 1963 (West Indies Federation).
les emblèmes ci-dessus ont été créés en 1903.















drapeau de la Fédération des Indes occidentales qui à nouveau regroupa
plusieurs îles des Caraïbes britanniques entre 1958 et 1962.
drapeau colonial de la Dominique de 1962 à 1965
drapeau de la Dominique, de 1965 à 1978 , elle devient un état associé
 à la Couronne britannique à partir de 1967.
↑n°1/1978                                                                                        ↑ n°2/1981 
Évolution du drapeau de la Dominique depuis l'indépendance : il faut regarder la distribution des bandes de couleurs de la croix,
 la position du perroquet sissérou et la couleur des étoiles : vertes avec ou pas de liseré jaune :
        ↓n°3/1988                                                                                  ↓n° 4/ 1990, actuel
 




1er novembre  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  7 novembre

Herald Productions









£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :
Panama Independence day 2016 by Google


Panama Independence day 2015 by Google

Panama Independence day 2014 by Google


Panama Independence day 2013 by Google


 2012


2011
2010


1 commentaire:

  1. PRO MUNDI BENEFICIO

    Heureuse Fête nationale à la République de Panama !

    RépondreSupprimer