vendredi 7 juin 2013

l'Armorial de La Planche - 1669 - Gouvernement d'Orléans - Bailliage de Chartres

 S   uite de la visite d'un des plus anciens manuscrits répertoriant des armoiries de villes et de villages de France, dessinées à la plume et peintes à l'aquarelle, antérieur à l'Armorial Général de France de Charles d'Hozier de trois décennies !  Voir la description initiale : →
  Ce nouveau volet va nous permettre de poursuivre avec le découpage administratif sous le règne de Louis XIV, en parcourant le Gouvernement Général d'Orléans. Cette entité était divisée en de nombreuses généralités , elles-même composées de sénéchaussées et de bailliages. Son territoire couvrait une immense région bordant la Loire et ses affluents, de l'Anjou à l'ouest  jusqu'au Nivernais à l'est, le Poitou et le Berry au sud. Pour respecter l'ordre du manuscrit, nous continuons avec une entité qui n'a eu qu'une courte existence durant  l'Ancien Régime : à savoir le bailliage de Chartres , faisant partie auparavant du Duché d'Orléans. Du point de vue géographique , actuellement la zone correspond à la Beauce et à la partie centrale du Département de l'Eure-et-Loir.
Revenir à l'épisode précédent →

Voici l'extrait d'une carte datant de la fin du XVIIIe s. , donc postérieure d'un an, mais sur laquelle j'ai reconstitué les limites administratives :















vous pouvez agrandir les images
 en cliquant dessus




 Ces fragments proviennent toujours du Volume I . Comme d'habitude , j'ai placé le blason actuel pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.
 Pour enrichir l'étude, j'ai cette fois mis en bonus, l'extrait équivalent dans l'Armorial Général de France*  (1696-1711), établi par Charles-René d'Hozier,  et comme auparavant, j'ai placé le blason actuel en-dessous, pour comparer les différences ou au contraire la constance des figures dans le temps.

 (*) Armorial Général de France - volume XIX -  Normandie - Généralité d'Alençon 
      Armorial Général de France - volume XXII - Généralité d'Orléans
      Armorial Général de France - volume XXV - Généralité de Paris - 3e partie ( BNF Paris)

 
Chartres  (Eure-et-Loir)

De gueules à trois besants d'argent, chargés chacun d'une inscription de sable figurant le "denier de Chartres"; au chef d’azur chargé de trois fleurs de lis d’or (le denier de Chartres était une monnaie en usage au Moyen-Âge).
 A noter que l'Armorial Général de France a enregistré non pas un, mais deux  blasons : un tiercé en bande, un autre tiercé en fasce avec les mêmes couleurs, et qui ont été attribués "d'office" par les assistants de C. d'Hozier. 







Bonneval  (Eure-et-Loir)

Le blason de gauche est celui actuellement en usage par la municipalité. Malgré son apparence comme issue d'une lignée d'ancienne chevalerie que ces deux barres inspirent :  il n'en est rien , il s'agit d'un dessin inventé et attribué d'office par les services de Charles René d'Hozier pour constituer  l'Armorial Général de France (1696-1711). Le second blason, qui a été employé à certaines époques, est un assemblage des deux anciens blasons que nous voyons ici.






Nogent-le-Roi  (Eure-et-Loir)


Le père de La Planche avait préparé un contour pour dessiner et peindre éventuellement le blason des deux villes ci-dessus et ci-dessous , mais tout porte à croire qu'il n'a pas eu le temps ou les informations nécessaires pour les réaliser. Il nous reste le texte, fort intéressant pour les amateurs de patrimoine.



Châteauneuf-en-Thymerais  (Eure-et-Loir)

Le blason de gauche est celui actuellement en vigueur pour la commune, il est très ressemblant à celui enregistré dans l'A.G.F. L'autre a eu une longue existence jusqu'à récemment.







Étampes  (Essonne)

Ces armoiries nous montrent une représentation idéalisée du donjon de la Guinette, partie du célèbre château royal d'Étampes, aujourd'hui très ruiné mais quand même grandiose. Dans le dessin de La Planche il est même suspendu dans le vide sur ses encorbellements ! complètement surréaliste. Le blason actuel porte un écusson aux armes des Bourbon-Vendôme pour le fait qu'un seigneur, fils illégitime du roi Henri IV avec Gabrielle d'Estrées, César de Bourbon (1594-1665) a reçu  le titre honorifique de Duc de Vendôme et d'Étampes. Le blason en écusson,  écartelé avec fleur de lis et tour sur l'armorial de La Planche est celui attribué à l'époque.





D'autres lieux ou villes sont juste décrits mais sans blason ni mention s'y rapportant :
Epernon, Illiers(-Combray), Auneau, Gallardon, Courville(sur-Eure), Brou, Montmirail (dépt de la Sarthe), la Bazoche(-Gouet).


A bientôt pour une nouvelle série... →  

Crédits :
parmi les blasons "modernes" certains sont empruntés à et parfois modifiés à :
http://armorialdefrance.fr/
http://labanquedublason2.com/ (dessins : Jean-Paul de Gassowski et  Jean-Paul Fernon)
 Et je remercie particulièrement les personnes responsables de la Bibliothèque et des Archives du Musée du Château de Chantilly :  http://www.bibliotheque-conde.fr/


             Herald Dick






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire