jeudi 30 mai 2013

Fête dans les îles Canaries - le 30 mai

Îles Canaries
Comunidad autónoma de las Islas Canarias

  Les îles Canaries sont une des dix-sept communautés autonomes espagnoles créées en 1982. Elles sont divisées en deux provinces : Las Palmas et Santa Cruz de Tenerife. Elles forment un archipel de seize îles et ilots avec sept îles principales d'origine volcanique, isolées dans l'Océan Atlantique, à quelque 150 km au large du Sahara occidental et à plus de 1 000 km du sud de l'Espagne. Géographiquement elles pourraient être rattachées à l'Afrique , mais du point de vue géopolitique , elles font partie des des Régions ultrapériphériques de l'Union Européenne, en tant que territoire en dehors du continent européen.

 Les îles Canaries tirent leur nom du latin Canariae Insulae (îles aux chiens), nom appliqué initialement à la seule Grande Canarie (Canaria Insula). Ce nom proviendrait des grands chiens sauvages (canes en latin) que les premiers explorateurs ont découverts sur l'île, à moins que ce ne soit à cause des phoques, également désignés sous le nom de "chiens de mer ".
  • Les armoiries des Canaries déjà connues depuis le XVIIe siècle, ont été officialisées en 1982 grâce à la loi organique 10/1982 du 10 Août au "Statut d'Autonomie des Canaries". Blason : "dans un champ d'azur, sept îles d'argent ordonnées deux, deux, deux, et une. L'écu est timbré d'une couronne royale d'or surmontée d'un listel d'argent portant le cri "Oceano" de sable ;  supports : deux chiens au naturel (marron) colletés d'azur. Les sept îles correspondent aux grandes îles de l'archipel : El Hierro, La Gomera, La Palma , Tenerife, Fuerteventura, Gran Canaria et Lanzarote. Les chiens sont des éléments "parlants" en rapport à l'explication plus haut.


  • Le drapeau officiel de la Communauté autonome des Canaries est en service depuis 1982. Il est composé de trois bandes verticales : blanc-bleu-jaune. Il combine le drapeau blanc et bleu de Tenerife et le drapeau bleu et jaune de Gran Canaria et est agencé en fonction de la configuration géographique de l'archipel, soit blanc sur la gauche , ce qui correspond à l'ouest, jaune à droite qui indique l'Est et le bleu au milieu. La bande centrale est chargée des armoiries.
    Le Gouvernement utilise aussi un logo reprenant le blason sans les supports, de façon stylisé.


armoiries de la Province
de Las Palmas
armoiries de la Province
de Santa Cruz de Tenerife


Chef de l'étatle roi Philippe VI de Borbón
Capitale administrative 1Santa Cruz de Tenerife
Capitale administrative 2Las Palmas de Gran Canaria
SuperficieTotale7 447 km²

Terre7 447 km²

Eau       0 km²
États frontaliers -
Nombre d'îles16 (8 habitées)
Littoral1 583 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

El Teide (volcan) : 3 718 m.
  Point le plus bas :côtes Océan atlantique :  0 m.
Population2 128 647 habitants
GentiléCanarien, canarienne
Langues usuellesespagnol (officielle)
MonnaieEuro (EUR)
Indicatif téléphonique34
Extension internet.es
Jour férié légal30/05 -  Día de Canarias
Devise nationaleOceano  (Océan).
Statut



.



Une des 17 Communautés Autonomes composant le Royaume d'Espagne. Chaque entité peut donc voter des lois propres en assemblée. Mais le pouvoir judiciaire reste  à la main de l'État espagnol.

.

Día de Canarias

On célèbre le 30 mai le jour des Canaries (Día de Canarias), l'anniversaire de la date de la constitution du premier Parlement de la communauté autonome des Canaries. L'autonomie des Canaries est fêtée avec des festivals, des chants et danses folkloriques, des activités sportives, des feux d'artifice...   Il s'agit d'un jour férié dans toutes les îles Canaries.  La première séance du Parlement des îles Canaries, situé dans la capitale de Santa Cruz de Tenerife,  s'est tenue le 30 mai 1983, dix mois après  la publication du statut d'Autonomie des Canaries dans le Journal officiel, le 10 Août  1982.



quelques autres emblèmes historiques

blason du Regnum Canariae (royaume des Canaries) 
extrait du livre, volume II : Historia genealógica y heráldica de los 
emperadores, reyes y nobles de Europa
 Biblioteca del Real Monasterio de San Lorenzo del Escorial
Il y a eu semble-t-il entre 1402 et 1478, un Royaume des Canaries
concédé par le roi d'Espagne à des navigateurs aventuriers de passage.


blason sur une carte espagnole de 1765 :
"Sept îles d'argent sur les vagues d'une mer
 d'azur et de blanc et une fasce blanche en chef
qui symbolise le royaume feudataire".
 " Plan de las Afortunadas Islas del Reyno
 de Canarias", par  Juan Tous Melián
 Santa Cruz de Tenerife, Museo Militar
Regional de Canarias
armoiries imprimées sur le frontispice d'un livre espagnol de 1772 :
"Noticias de la Historia General de las Islas de Canaria" écrit
par José de Viera y Clavijo - il comprend déjà tous les éléments
des armoiries actuelles, parmi d'autres qui n'ont pas été gardés :
des drapeaux, une ancre, une boussole, un canon, etc.

armoiries colorées imprimées sur une carte géographique française de 1785 : "Carte et Vue des Iles Canaries" établie pour
le Consul français aux Canaries Emmanuel d'Hermand - curieusement, le champ de l'écu n'est pas d'azur
 auteur : Juan Tous Melián -  Santa Cruz de Tenerife, Museo Militar Regional de Canarias
Revue de 1924 montrant un drapeau bleu à sept étoiles,
représentant la position des sept îles dans l'Océan
première manifestation d'un autonomisme politique dans l'archipel
 .
Autre publication autonomiste "Tierra  Canaria" (1931)
avec les étoiles disposées en cercle, ressemblant
curieusement au drapeau actuel de l'Union Européenne.

autres drapeaux de mouvements autonomistes du XXe siècle :  à gauche le MIC (Movimiento pro Independencia de Canarias) , à droite le MPIAC (Movimiento por la Autodeterminación y la Independencia del Archipiélago Canario)

Premier drapeau officiel ( 1982-1989) des îles Canaries
après  la création des Communautés autonomes d'Espagne




28 mai  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  30 mai

Herald Productions


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire