mercredi 6 février 2013

Fête nationale en Nouvelle-Zélande - le 6 février

NOUVELLE-ZÉLANDE
New Zealand   -  Aotearoa
 
Les armoiries adoptées en 1911 et révisées en 1956, identifient la Nouvelle-Zélande comme un pays biculturel, avec une jeune femme européenne (pakeha) à dextre et un  jeune chef  Maori (rangatira) à senestre.  Il s'agit d'un blason écartelé avec un pal brochant :
  • Dans le premier quartier d'azur, on peut voir quatre étoiles à cinq branches, de gueules bordées d'argent, représentant la constellation de la Croix du Sud.
  • Dans le second quartier, de gueules, une Toison d'or, symbole de l'élevage.
  • Dans le troisième quartier, de gueules, une gerbe de blé, symbole de l'agriculture.
  • Dans le quatrième quartier, d'azur, un marteau et une masse de carrier, symboles de l'industrie et l'exploitation minière.
  • Au milieu,sur un pal d'argent, on peut voir trois bateaux de sable superposés, symboles de l'importance du commerce maritime dans le pays et de l'origine étrangère de la majeure partie de la population.
La fougère est un symbole populaire de la nation, et la couronne de Saint Edouard (portée par la reine Elizabeth II) est là  pour rappeler que le pays est une monarchie constitutionnelle.


Le drapeau actuel est daté de 1902 : sur un fond bleu outre-mer frappé de l'Union Jack dans le canton supérieur gauche (the Blue ensign pour les britanniques) on retrouve le étoiles de la constellation de la Croix du sud rouges bordées de blanc. Mais ici à la différence de celui de l'Australie , seules les quatre étoiles les plus brillantes sont représentées. 
D'ailleurs, en raison de la ressemblance très forte de ces deux drapeaux nationaux, et les confusions fréquentes qu'elle entraîne à l"étranger, un projet  est né en 1979 pour changer de drapeau comme l'ont fait auparavant les canadiens. Le drapeau noir frappé de la branche de fougère d'argent (the silver fern) est la proposition la plus aboutie. Cet emblème est d'ailleurs utilisé par les célèbres joueurs de rugby, les fameux "All black", ceux de l'équipe nationale de football, et beaucoup d'autres sports également. Mais les conditions pour procéder à un référendum national ne sont pas à ce jour réalisées.


cocarde aviation militaire
(oiseau : kiwi - Apteryx mantelli )

monnaie - 1979
ovale et plaque automobiles






Chef de l'étatla Reine Elizabeth II Windsor
Capitale administrativeWellington
Ville la plus peupléeAuckland
SuperficieTotale267 710  km2

Terre653 508 km2

Eau  23 070 km2
Pays frontaliers-
Littoral15 134 km
Nombre d'îles4 (habitées)
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mont Cook (Aoraki) : 3 754 m.
  Point le plus bas :
.
Taieri Plains : -2 m. en-dessous du point 0
Population4 596 700 habitants
GentiléNéo-Zélandais, Néo-Zélandaise
Langues usuellesanglais, maori (officielles)
MonnaieDollar néo-zélandais (NZD)
Indicatif téléphonique64
Extension internet.nz
Fête nationale06/02 - Waitangi day-
jour de signature du traité
de Waitangi en 1840
Devise nationale-aucune
Indice de démocratie sur 167 (2014)  ↑+1
Régime



Monarchie constitutionnelle,
représentée par un Gouverneur général. Démocratie parlementaire,
l'exécutif est dirigé par un Premier ministre (actuellement : Bill English).
État membre du Commonwealth

 

Waitangi day

Waitangi Day est la fête nationale de la Nouvelle-Zélande. C'est un jour férié observé dans tout le pays le 6 février en honneur de la signature du traité de Waitangi le 6 février 1840.Traité conclu le 6 février 1840 entre les Anglais et la majorité des chefs Maoris de la Nouvelle-Zélande par lequel ces derniers reconnaissaient la souveraineté de la Grande-Bretagne sur leurs îles.
Acte fondateur de la nation néo-zélandaise, ce traité fut signé dans la baie des Îles par le capitaine William Hobson, plusieurs colons anglais et environ 45 chefs maoris. Le document signé à Waitangi fut ensuite envoyé dans plusieurs autres localités de l'île du Nord pour y être signé par d'autres Maoris.
   Par ce traité, tous les habitants de la Nouvelle-Zélande, y compris les indigènes maoris, obtenaient la citoyenneté britannique ; les Britanniques s'engageaient à respecter les droits des Maoris sur leurs terres ancestrales ; les ventes de terres antérieures au traité étaient caduques, et les Maoris avaient désormais un droit de préemption sur tout achat de terre.  Le non respect des promesses du traité de Waitangi allait être à l'origine des longues guerres (1841-1870) par lesquelles les Maoris tentèrent en vain de résister à la brutale colonisation européenne.



quelques autres emblèmes historiques


United tribes flag  : premier drapeau unitaire du pays adopté
 par l’ensemble des tribus du peuple maori (1834-1840)

drapeaux de la colonie britannique (1867-1869) et (1869-1902), dérivés du blue ensign -
à noter  :  les étoiles de la Croix du Sud,  ne respectent pas leurs positionnements réels dans le ciel .

version initiale des armoiries nationales de la Nouvelle-Zélande adoptées en 1911 , le cimier avec le lion naissant, était différent.

projet de nouveau drapeau sélectionné à partir d'une longue liste de propositions
 rassemblée sur plusieurs années de concours ( voir → ICI) et proposé au vote
 des citoyens néo-zélandais par un référendum en mars 2016.
Mais les électeurs ont eu le dernier mot et ont décidé de conserver à 56,6 % de voix
le traditionnel drapeau bleu marine avec l'Union Jack et les étoiles de la Croix du Sud.




4 février ◘ ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  6 février

Herald Productions


£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :
Waitangi Day vu par les caricaturistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire