jeudi 6 septembre 2012

La Vuelta a España 2012 - le Tour d'Espagne en blasons - Cantabrie, Castille et León


Après cette seconde journée de repos très attendue, car les efforts ont été violents ces derniers jours, nous sommes de retour sur la côte atlantique nord à Santander pour découvrir une nouvelle province : la Cantabrie qui est aussi une Communauté autonome d'Espagne. Après quoi , nous escaladerons une nouvelle, mais dernière fois,  la Cordillère cantabrique pour ensuite dérouler trois étapes en Castille , "le pays des châteaux" , comme son nom l'indique.  Nous traverserons 3 des 9 provinces qui la composent : Palencia, Valladolid et Ségovie. 

 D'abord la carte du parcours pour visualiser la géographie des lieux  :



Communauté autonome de Cantabrie /
Communidad autónoma de Cantabria
C. A. de Cantabrie : Écu coupé, en 1 : d'azur, à dextre : voguant sur des ondes d'argent et d'azur, vu de trois-quart arrière : un navire au naturel, aux voiles d'argent, brisant une chaîne de sable mouvant du flanc dextre, brochant sur les ondes et reliée à une tour crénelée posée sur les ondes à senestre, maçonnée de sable, ajourée et ouverte du champ ; en chef de chaque côté du mât du navire: les têtes coupées des saints Emetorio et Celedonio, de carnation , nimbées d'or. ; en 2 : de gueules à la stèle discoïde d'argent. Timbre : couronne royale fermée
La partie supérieure reprend les armes (simplifiées) de la capitale : Santander ( voir ci-dessous) . la partie inférieure montre une  stèle discoïde géante  : monument datant de l'Âge de Fer typique en Cantabrie.


17e étape - Mercredi 5 Septembre 2012  : 
Santander - Fuente Dé



Santander
(Communauté autonome de Cantabrie)

Santander : Écu en double accolade d'azur, à dextre : voguant sur une mer au naturel, vu de trois-quart arrière, un navire au naturel, les voiles d'argent , en chef de chaque côté du mât du navire: les têtes coupées des saints Emetorio (Hémétère) et Celedonio (Chélidoine), de carnation , nimbées d'or ; à senestre sur un rocher de sinople la Torre de Oro d'or , ajourée d'argent, maçonnée et ouverte de sable,  un morceau de chaîne brisée de sable reliée à la tour et baignant dans l'eau. ; à la bordure d'argent chargée de l'inscription en lettres onciales de sable  : " MUY NOBLE * SIEMPRE LEAL * DECIDIDA * SIEMPRE BENEFICIA Y EXCMA. * CIUDAD DE SANTANDER * ". Support de bois sculpté figuré, timbre : couronne royale ouverte.

Le blason montre un  monument célèbre :  la Torre de Oro  qui se trouve ... à Séville, en Andalousie ! Comment est-ce possible ? Flash-back dans l'Histoire du pays: nous sommes en 1248 à Séville .La ville était alors occupée par les musulmans de l'Émirat de Grenade . Une expédition fut ordonnée par le roi de Castille Fernando III el Santo pour reconquérir l'Andalousie. Conduite par Ramón de Bonifaz, une flotte de bateaux Asturiens et Cantabriques remonte le fleuve Guadalquivir en mai, puis parvient aux abords de la ville protégée par les chaînes placées en travers du fleuve. Un jour, un capitaine asturien lance son navire sur elles et les brise,  libérant ainsi le passage et permettant par la suite de reprendre la ville,  le 23 novembre 1248. En hommage à cet exploit, le roi a décerné le droit à 5 villes de la région des Asturies et de Cantabrie de porter sur leur écu une représentation de cette victoire. C'est le cas pour la ville de Santander, capitale de la région de Cantabrie.
Les deux saints eux, n'ont rien à voir avec cet évènement : ils étaient des légionnaires romains postés dans la région, mais adeptes de la nouvelle religion : le christianisme, ils furent victimes des persécutions à l'encontre des chrétiens, vers l'an 300 et finirent décapités. 


municipio de Camaleño
(Communauté autonome de Cantabrie)




 Fuente Dé : Le Mirador de Fuente Dé est une station de montagne avec hôtels de luxe, résidences de vacances, sentiers de randonnées et pistes de ski de fond située dans le Parc National des Picos de Europa , dans un cadre grandiose. Nous sommes toujours dans la Monts cantabriques.  L'arrivée est jugée à 1080 m. d'altitude. Cet endroit dépend de la municipalité de Camaleño.

Camaleño : Écu de sinople à la croix reliquaire du Lignum Crucis, d'or . Timbre : couronne royale fermée .
Cette  croix reliquaire, supposée contenir un fragment de la Vraie Croix est un  objet d'orfèvrerie du XVIe siècle. Elle est  conservée dans le trésor du monastère de Santo Toribio de Liébana , dans cette municipalité de Camaleño.








18e étape - Jeudi 6 Septembre 2012  : 
 Aguilar de Campoo - Valladolid



conseil régional de la Communauté
autonome de Castille et León /
junta de Castilla y  León

C.A. de Castille et León :  Écu écartelé  , en 1 et 4 : de gueules au château d'or , en 2 et 3 : d'argent au lion couronné de pourpre. Timbre : couronne royale ouverte (stylisée)
Les armoiries ci-dessus sont en fait le logo officiel du gouvernement régional. Je l'ai choisi, car je le trouve assez réussi.  C'est une belle transposition pour le XXIe siècle des très anciennes armoiries pleines du royaume de Castille, celles en vigueur antérieurement au règne de Isabel I (Isabelle la Catholique) de Castille (1451-1504). 


Province de Palencia
(Communauté aut. de Castille et León)

Province de Palencia :  Écu coupé d'un et parti de deux , un écusson sur le tout .
Timbre : couronne royale ouverte . Soutiens : listels d'or portant les inscriptions en lettres capitales de sable: "ARMAS Y" à dextre,  "CIENCIA" à senestre.
  • en 1 : ville de Frechilla (coupé, aigle et lis) , mais aussi  : Aguilar de Campoo (aigle)
  • en 2 : ville de Cervera de Pisuerga (pont et cerfs)
  • en 3 : ville de Saldaña (écartelé en sautoir)
  • en 4 : ville d'Astudillo (coupé, étoile et tête de bœuf)
  • en 5 : villes de Carrión de los Condes (parti avec chariot et lion ) et Osorno la Mayor (lion)
  • en 6 : ville de Baltanas (tours)
  • écusson sur le tout : ville de Palencia.


Aguilar de Campoo
(Castille et León - Province de Palencia)

Aguilar de Campoo : Écu d'argent à l'aigle éployée de sable. Timbre : couronne royale fermée.
Des armes parlantes parfaites : águila = aigle en espagnol.

Valladolid
(Castille et León - Province de Valladolid)


Valladolid : Écu , sur champ de gueules, cinq girons ondés d'or mouvant du flanc dextre ; à la bordure cousue de gueules chargée de huit châteaux d'or ajourés et ouverts d'azur. Timbre : couronne royale ouverte. Support : une croix aiguisée de gueules (normalement d'argent). Soutiens : deux branches de laurier fruitées de gueules, croisées en sautoir à la base.
J'ai traduit le blasonnement de l'espagnol, car on pourrait blasonner "parti flammé de gueules et d'or de 11 pièces...". D'autant mieux, que l'origine de ces armes fait référence justement à un terrible incendie qui ravagea la ville en 1561. La bordure aux châteaux de Castille rappelle que Valladolid a reçu du roi le titre de "ciudad" (ville du royaume) en 1596. Elle avait été la résidence des rois de Castille du XVè siècle jusqu'en 1561, puis remplacée par Madrid. La croix et les lauriers sont une décoration , celle de l'Ordre de San Fernando, une distinction honorifique militaire qui a été décernée à la ville en 1939  qui a reçu le privilège de l'ajouter aux armoiries. Les branches de la croix sont en fait les pointes de quatre épées, ou plutôt des glaives, placés en croix, les pommeaux étant masqués par l'écu..
Province de Valladolid
(Communauté aut. de Castille et León)


Province de Valladolid :  Reprise des armoiries de la ville, ceintes d'un ruban aux couleurs de l'Espagne et supportées par deux lions rampants .



Suite du parcours, demain....




Crédits :
carte :  www.lavuelta.com
blasons : 
es.wikipedia.org  ou. commons wikimedia.org 
www.santanderdeportes.com/
www.vexilologia.es
www.jcyl.es/
www.diputaciondevalladolid.es
( vous pouvez visualiser les références des dessins et leurs auteurs en passant la souris sur les images)

              Herald Dick
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire