samedi 3 décembre 2011

Promenade sur les remparts

Au cours du Moyen-âge, certaines villes sont devenues indépendantes du pouvoir des seigneurs féodaux (avec des chartes de franchises), y compris celui de l'Église. Elles bénéficiaient ainsi d'exemptions en matière fiscale, de pouvoir de justice pour les petits délits, mais devaient en contrepartie se protéger par elles-mêmes en s'abritant derrière des murs d'enceinte fortifiés,avec tours et portes gardées par des soldats en faction.
Sceau (moulage) de la ville d'Agen
 (France - Lot-et-Garonne)
XIIIè siècle
Sceau (moulage) de la ville de Verdun
 (France - Meuse)
XIIIè siècle

 Les cités pouvaient en tant que personne morale signer des actes, décrets, règlements et échanger des missives avec leurs correspondants. La signature, c'était celle de l'échevin, du bailli, du bourgmestre, du prévôt, etc... avec le sceau de la ville imprimé dans la cire pour cacheter le document. Et quoi mettre sur ce sceau ? outre les divers symboles possibles, abstraits ou concrets , le plus évident était de figurer les fortifications qu'elles possédaient toutes à cette époque.
Burgos (Espagne - Castilla y Leon) - el Arco Santa Maria - XIVè/XVIè siècles
une des plus belles portes de fortification urbaine médiévale en Europe
 Par la suite l'image gravée sur le sceau a muté peu à peu vers les armoiries, s'affichant sur les documents, les murs, les enseignes (le mobilier urbain, dirait-on aujourd'hui). Puis les couleurs ont été rajoutées avec beaucoup de fluctuations d'une époque à l'autre.
 Les cités de toute l'Europe ont adopté très vite ce motif très spectaculaire et
l'ont décliné sous toutes les formes. Il existe de vrais joyaux d'art héraldique urbaine avec ce sujet. Voici quelques "stars" du thème :
de droite à gauche , armoiries des villes de :
1 - Krakow / Cracovie (Pologne)  /  2 - Guadalajara (Espagne)  / 3 -  Bordeaux (France )  /  4 - San Marino (Rép de Saint-Marin)
Et la "super-star": Prague, qui, avec ses districts urbains, l'a multiplié aussi pour sa proche banlieue: un festival de murailles !!  

   Je n'aborde ici que les représentations de vrais remparts, où les murailles sont mouvantes des flancs de l'écu,  avec ou pas de tours , avec ou pas de portes. Je ne parle pas des armoiries montrant des châteaux, des chatelets (portes juste encadrées de deux tours), ou simplement des innombrables tours.

5 - Cherikov (Belarus/Biélorussie)   /   6 - Salzburg (Autriche)  /  7 Cluj (Roumanie)  /   8 - Bernburg (Allemagne)
                                                                                  
En effet par définition,  les enceintes fortifiées ceinturaient complètement la ville, sans interruption comme à Carcassonne, en France. Elles sont ponctuées de tours de défense et un certain nombre de portes sont ouvertes sur les axes principaux de circulation, au minimum : le cardo et le decumanus d'origine romaine .
9 -  Rábí (République Tchèque)

 C'est dans les nations germaniques et  d'Europe centrale ou orientale que l'on rencontre le plus grand nombre de blasons avec des fortifications.
10 - Loburg (Allemagne)   /   11 -  Burglen (Suisse)
A tel point qu'il est très difficile de différencier telle ou telle ville au premier regard ! Seuls quelques petits détails peuvent y aider , mais il faut être très observateur. Les champions sont la Tchèquie, l'Allemagne et la Pologne , avec des centaines d'exemples.
12 - Kalisz ( Pologne)  /
13 - Moravské Budějovice (rép. Tchèque)
14 - Toruń ( Pologne)














Un personnage : soldat , saint ;  un animal , un objet , un écusson aux armes de l'ancienne seigneurerie , ou plusieurs de ces détails cumulés, peuvent aider à l'identification. Les portes peuvent être ajourées, ou munies de vantaux , fermés, ouverts , ou l'un fermé et l'autre ouvert , une herse levée ou abaissée , etc.. 
15 - Strasburg (Allemagne - Mecklemburg-Vorpommern)  / 16 - Bender / Tighina ( Moldavie)  / 17 - Provincia di Trieste (Italie) /      18 - Amposta ( Espagne - Catalogne)
 Les murailles peuvent être posées sur l'eau (douves) , sur un glacis (terrasse) , sur un rocher ou sur .. rien , le champ de l'écu !  la plupart sont mouvantes de la pointe et des flancs.
19 - Carvoeiro ( Portugal  ) / 20 -  Bath  (Royaume - Uni )  /  21 - Bautzen (Allemagne) / 22 - Dzialoszyce (Pologne)
Autre point de repère : le nombre de tours : de zéro à l'infini !! ou presque...

23 - Aizpute (Lettonie)  /  24 - Jemnice (Rép. Tchèque)  /  25 - Lund (Suède)   /  26 - Joigny (France - Yonne)

27 - Zerbst (Allemagne)  /  28 - Nin (Croatie)  /  29 - Tabor (Rép. Tchèque)  /  30 - Limana (Italie)
31 - Scharnitz (Autriche )  /  32 -  Serguiev Possad (Russie)  / 33 - Cavarzere (Italie )  /  34 - Glauchau (Allemagne)
35 - Zufre (Espagne)  /  36 - Tilburg (Pay-Bas) / 37 - Csesznek (Hongrie) / 38 - Lagos (Portugal) / 39 - Ceske Budejovice (Rép. Tchèque) / 40 - Sniatyn (Ukraine) / 41 - Malbork/Marienburg (Pologne) /  42 - Starominskii raïon (Russie) / 43 - Hämeenlinna (Finlande) / 44 - Offenhausen (Autriche)

.

.
Enfin selon les conventions en matière d'héraldique municipale , les armoiries sont parfois, mais pas toujours, surmontées d'une couronne murale, qui rajoute encore un peu de murailles. 
 
45 - Napajedla (Rép. Tchèque)
46 - Spandau / Berlin (Allemagne)

 Et pour terminer sur une note insolite, voici quelques spécimens pour le moins curieux. Je pense que les architectes de ces édifices avaient dû consommer quelques substances illicites !!
 (je plaisante , bien sûr ... )

47 - Meerane (Allemagne)
48 - Kornewo / Zinten
(Russie - enclave de Kaliningrad)




 N'hésitez pas à me faire vos remarques par rapport à la présentation de cette page et son contenu,  qui ne reflète qu'une infime partie du thème.
J'y reviendrai sûrement un autre jour....


          Herald Dick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire