dimanche 31 mai 2020

Top 10 des plus grandes villes de Nouvelle-Zélande avec leurs blasons

👉 Voici un nouveau volet à cette série consacrée à la découverte de l’héraldique civique, à travers divers pays du Monde. Le principe du "Top xx" très répandu dans les médias et sur Internet, pour recenser ce qui est le plus remarquable dans un domaine particulier est ici adapté à cette thématique. Il nous permettra de découvrir ou réviser la géographie d'un pays choisi de manière aléatoire et dans le même temps de s'intéresser à sa diversité en matière de blasons et emblèmes municipaux.

  Nous quittons provisoirement l'Europe, pour nous rendre aux antipodes de la planète, dans le fascinant pays du Pacifique sud : la Nouvelle-Zélande.





Voici donc les 10 plus grandes villes, en terme de population (chiffres : 2018):



1 - AUCKLAND

-  nom maori :  Tāmaki Makaurau
chef-lieu de la région d'Auckland, dans l'île du Nord - 1 467 800 habitants.

ancienneté des armoiries : 1911

Cette ville avait déjà été évoquée dans un article sur la Coupe du Monde de rugby 2011 →


2 - CHRISTCHURCH

- nom maori :  Ōtautahi
chef-lieu de la région de Canterbury, dans l'île du Sud - 377 200 habitants.

ancienneté des armoiries : 1949

Cette ville avait déjà été évoquée dans un article sur la Coupe du Monde de rugby 2011 →

cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

vendredi 22 mai 2020

Philatélie et héraldique : rétrospective Allemagne 1945 - Zone d'occupation française

bloc de 4 timbres du n°9 de la première série "Zone française"
 📜   Le 8 mai dernier, en dépit de conditions particulières liées à la pandémie actuelle du Covid-19, on a néanmoins célébré le 75ème anniversaire de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, marquée par l'acte de capitulation de l'Allemagne. Voici un petit rappel et résumé historique qui va nous amener à notre sujet philatélico-héraldique, si vous me permettez ce néologisme.
   Durant le second conflit mondial, plusieurs conférences interalliées se déroulèrent lors des années 1943 à 1945. Les trois puissances alliées : États-Unis, Royaume-Uni et Union soviétique jetèrent ainsi les bases de l'organisation du monde de l'après-guerre et plus particulièrement définirent le sort de l'Allemagne après la cessation des hostilités. Le protocole de Londres du 12 septembre 1944 prévoyait le partage et l'occupation du territoire allemand (et autrichien) en trois zones d'occupation y compris Berlin (et Vienne). Pour l'Allemagne, il fut décidé d’attribuer à l’URSS la zone nord-est, au Royaume-Uni la zone nord-ouest et aux États-Unis la zone sud de l'Allemagne + deux enclaves autour de Brême et l'embouchure de la Weser.
carte "d'époque" montrant les différentes frontières de l'Allemagne avant et après le conflit, les limites des zones d'occupations attribués aux quatre puissances alliés avec les couleurs et les drapeaux respectifs, mais également les cessions de territoires définitifs à l'est : la Poméranie orientale, Danzig et la Silésie reviennent à la Pologne, la Prusse orientale est
 partagée entre la Pologne et l'U.R.S.S, avec ce petit territoire qui deviendra l'enclave russe de Kaliningrad.
carte de la "Zone française" en bleu, avec le détail des différentes provinces
 historiques (noms en majuscules). Elle sera la base qui servira plus tard à former
le contour de trois des futurs Länder de l'Allemagne fédérale : Rhénanie-Palatinat,
Sarre et Bade-Wurtemberg (en partie seulement pour ce dernier)
   Avec le débarquement des alliés en Normandie et la libération de la France occupée en 1944 qui suivit, celle-ci rejoignit massivement les troupes de la contre-offensive sur le front en direction de la capitale du Reich : Berlin. Lors de la conférence de Yalta , en février 1945, les trois dirigeants des puissances combattantes alliées (Staline, Roosevelt et Churchill) s'accordèrent pour donner à la France une zone d'occupation, prise sur celles des États-Unis et du Royaume-Uni. Ces dispositions seront confirmées durant la conférence de Potsdam  en juillet 1945.
  Cette "Zone française" une fois définie, couvrira le sud-ouest de l'Allemagne avec les régions frontalières de l'Alsace et de la Lorraine, ainsi qu'un secteur de la ville de Berlin. Au passage : l'Autriche, annexée depuis 1938 par le régime nazi, elle aussi, subira une occupation de son territoire par les alliés, mais c'est une autre histoire
 (voir → ICI).
 🏤 Chacun des États occupants reçoit, dans le cadre de l'aide à la reconstruction du pays vaincu, la charge du service postal dans sa zone. Dans les zones américaines et britanniques, des timbres de type « Am Post Deutschland » sont déjà prêts. Dans la zone soviétique, c'est l'initiative locale qui est de mise.
  La France a refusé d'utiliser les timbres américains et en émet le 17 décembre 1945 avec la mention bilingue «ZONE FRANÇAISE - BRIEFPOST». Ce sont les services de dessinateurs, graveurs français et les techniques de l'imprimerie de la poste française qui sont utilisés pour la réalisation des timbres des premières séries. Trois séries de timbres sont mises en service avec des valeurs en pfennigs et en marks. Les deux premières, de petites valeurs (de 1 à 30 pfennigs) représentent les cinq blasons des régions historiques concernées par l'administration française: Bade, Palatinat, Rhénanie, Sarre (en fait la ville de Sarrebruck) et Wurtemberg. Émis le 17 décembre 1945, ils sont repris le 11 janvier 1946 avec de nouvelles valeurs faciales. La troisième comprend des timbres de grand format avec le portrait d'écrivains et poètes allemands : Johann Wolfgang von Goethe en décembre 1945, Friedrich von Schiller et Heinrich Heine le 1er avril 1946.
  Ils sont tous retirés de la vente le 21 juin 1948 puisqu'ils sont remplacés progressivement durant l'année 1947 par des timbres cette fois spécifiques à chaque région : Bade (Baden), Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz) et Wurtemberg-Hohenzollern (Württemberg-Hohenzollern), voir les quelques spécimens, en fin de sujet. Par contre, la Sarre (Saarland) se constituera en un État indépendant et souverain sous protectorat français, le 15 décembre 1947. Il émettra ses propres timbres durant cette période d'autonomie avant de réintégrer la R.F.A à la suite du référendum du 23 octobre 1955, avec le statut de Land.

 Mais passons maintenant à notre sujet proprement dit :

Allemagne, Zone d'occupation française : années 1945 à 1949.

- série de 13 timbres : 10 armoiries + 3 portraits d'écrivains allemands.

année 1946 (11/01/1946)

N° 1 YT-AL/ZF (ordre et numérotation du catalogue Yvert & Tellier - chapitre Allemagne, Zone d'occupation française)
N° 1 MI-DE/FZ (ordre et numérotation du catalogue Michel, chapitre Deutschland, Französischen Zone)

Armoiries de la province de Rhénanie 
(Rheinland en allemand) - valeur : 1 pfennig

- timbre dessiné par Robert Louis et gravé par Jules Piel

Blason : "De sinople à la bande ondée d'argent"




année 1946 (11/01/1946)

N° 2 YT-AL/ZF
N° 2 MI-DE/FZ

Armoiries de la province de Palatinat
(Pfalz en allemand) - valeur : 3 pfennigs

- timbre dessiné par Robert Louis et gravé par Jules Piel

 Blason :  "De sable au lion d'or, couronné, armé et lampassé de gueules"






cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

lundi 11 mai 2020

Cartes postales héraldiques à blasons multiples : souvenirs d'Île-de-France

🔵  Comme je l'ai souvent évoqué dans ce blog, ma passion pour l'héraldique ne m'est pas venue sur les bancs d'une école quelconque, aux Beaux-Arts ni dans une faculté d'Histoire, que je n'ai pas eu la chance de fréquenter. Cet attirance m'est arrivée, enfant, puis adolescent, en collectionnant divers objets ornés de blasons, surtout ceux de villes ou de communes de France et d'ailleurs. Tout y est passé : écussons en plastique ou en métal, images publicitaires, timbres-poste, entêtes de lettres ou enveloppes communales, vignettes, fiches éducatives, cuillères à café souvenirs, posters, planches de dictionnaires encyclopédiques, etc... mais surtout beaucoup de cartes postales touristiques, ainsi que des cartes de collection héraldiques proprement dites, de très haute qualité artistique.
🔴   Voici donc un petit aperçu de ce qui a pu être publié par certaines entreprises d'édition de cartes postales en France, toutes époques confondues, en commençant par la région de Paris et de l'Île-de-France.  Je me suis intéressé aux séries regroupant plusieurs blasons autour d'un thème commun ou d'une zone géographique précise, à la façon d'une planche d'armorial. Ces éditeurs ont bénéficié de la collaboration des meilleurs artistes illustrateurs héraldistes de leur époque : Maurice Jacquez , Robert Louis, Jean-Paul Fernon, pour ne citer qu'eux. Mais voyez plutôt....

carte maximum philatélique avec composition originale de Maurice Jacquez
 et timbre émis par la poste en 1943, dessiné par Robert Louis (voir → ICI),
oblitéré par un cachet " ⚓ Salon de la Marine ⚓ Paris " en date du 1er juillet 1943,
( par conséquent: durant l'occupation de la France par l'Allemagne nazie ).
carte postale héraldique avec composition originale de Maurice Jacquez
 (années 1950 et +) - Éditions M.J.
carte postale héraldique avec composition originale de Robert Louis, imprimée avec le procédé " relief typo-émail "
imprimeur : Louis Imbert à Saint Étienne (Loire)

le document précédent au complet, déplié, avec son volet à gauche contenant les références et les blasonnements des différentes armoiries imprimées sur la carte.
carte postale héraldique avec composition originale de Robert Louis
 imprimeur Louis Imbert à Saint Étienne (Loire)
carte postale héraldique avec composition originale de Robert Louis - imprimeur Louis Imbert à Saint Étienne
carte postale touristique multi-vues avec blasons des villes correspondantes (années 1980 et +)
de la marque " Estel ", devenue une filiale pour le secteur cartes postales des éditions A. Leconte, à Blois (Loir-et-Cher)
carte postale n° 988 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Krôma
(avec l'aimable participation de Jean-Paul Fernon pour l’élaboration des dessins héraldiques)
 blasons du département, de la préfecture et des villes principales du département (années 1990 et +)
carte postale n° 989 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Kroma
carte postale n° 993 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Kroma
carte postale n° 995 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Kroma
carte postale n° 991 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Kroma
carte postale n° 994 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Kroma
carte postale n° 974 avec écussons adhésifs détachables de la collection "Départements français" de l'éditeur Kroma
carte postale touristique n°9028,  multi-vues avec blasons des villes correspondantes (années 1980 et +)
 marque "édition Guy ", filiale pour le secteur cartes postales des éditions A. Leconte à Paris (4e)


cette carte vous aidera à situer quelques villes



📮Ce sujet fera certainement l'objet d'une suite avec d'autres provinces de France.


💶 Crédits :
la plupart des images de cartes postales proviennent du site de vente :
- www.delcampe.net/fr/collections/
ou sinon de documents personnels scannés.
carte géographie : modèle atlas Encarta, retravaillée par HD

🎴 Sites des éditeurs toujours en activité :
- www.editions-leconte.com/pages/les-editions-a-leconte
- www.kroma-serigraphie.fr/12-blasons-adhesifs



                 Herald Dick












Yvelines Essonne Val-d'Oise Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Seine-et-Marne châteaux Val d'Oise Hauts de Seine Saint Denis Val de Marne Seine et Marne Meaux Melun Pontoise Corbeil Rambouillet Saint-Germain-en-Laye Versailles Fontainebleau Vincennes Saint-Mandé Saint-Maur-des-Fossés Nogent-sur-Marne Charenton-le-Pont Sceaux Saint-Denis Boulogne-Billancourt Clichy-la-Garenne Levallois-Perret Asnières Neuilly-sur-Seine Paris arrondissements Compiègne Maisons-Laffitte Pierrefonds Saint Germain en Laye Chantilly Ecouen Breteuil Dampierre Montfort-l'Amaury Beynes Neauphle-le-Château Les Clayes-sous-Bois Les Essarts-le-Roi Le Mesnil-Saint-Denis Maurepas Mantes-la-Jolie Houdan Sartrouville St Germain en Laye Poissy Evry Corbeil-Essonnes Montlhéry Etampes Massy Palaiseau Cergy Montmorency Enghien-les-Bains L'Isle-Adam Sarcelles Argenteuil Nanterre Antony Sèvres Asnières-sur-Seine Rueil-Malmaison Boulogne Billancourt Bobigny Saint Denis Pantin Montreuil Saint-Ouen Le Raincy Créteil Nogent sur Marne Champigny-sur-Marne Vitry-sur-Seine L'Hay-les-Roses Provins Chelles Pontault-Combault Lagny sur Marne Coulommiers Montereau fault Yonne Moret sur Loing Montigny Nemours Barbizon Dammarie les Lys