vendredi 15 novembre 2013

Fête nationale de l'État de Palestine -
le 15 novembre

État de Palestine
 دولة فلسطين  - (Dawlat Filastin)
Gaza strip & West Bank

Depuis le mandat britannique (1918-1948), le terme de Palestine a été associé à la zone géographique qui couvre actuellement l’état d'Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza. L'utilisation générale du terme de "Palestine" existe en fait depuis l'époque de la Grèce antique : Galilée, Samarie et Judée sont les principales régions historiques qui la composent depuis l'Antiquité. Le nom de Palestine est  dérivé de celui des Philistins et vient de l`hébreu ``peleshet``(פלשת) qui signifie "envahisseurs", c'est un peuple qui a vécu sur une partie de la bande côtière centrée autour de l'actuelle bande de Gaza, entre la fin de l'âge du bronze et le début de l'âge du fer (-1200 av J.C.).  Pour les trois religions monothéistes, elle s'est appelée ou s'appelle la "Terre Sainte", la "Terre promise", ou la "Terre sacrée". Depuis 1948, et la création de l’État d'Israël, l'appellation géopolitique s'est raccordée aux "territoires occupés". Les contours ont varié, au gré des conflits incessants et notamment au niveau de l'agglomération de Jérusalem pour se fixer dans l'espace défini aujourd'hui : la Cisjordanie (West Bank en anglais), les quartiers est de Jérusalem et la Bande de Gaza (Gaza strip). Mais les limites géographiques, les murs de béton et les no man's lands, ne sont pas des barrières infranchissables. Il y a de nombreuses colonies juives dans les territoires palestiniens et une partie de la population israélienne est arabe, non juive, sans compter les nombreux expatriés dans les états voisins : Liban, Jordanie, Maghreb.  Le 29 novembre 2012, un vote de l'Assemblée Générale de l'ONU a entériné (138 pays pour, 9 pays contre dont : Israël, U.S.A et Canada, et 41 abstentions) que l’État de Palestine était reconnu comme état observateur de l'ONU, tout comme le Saint-Siège du Vatican, par exemple. Très schématiquement : il ne reste plus qu'une marche, assortie forcément d'un accord de paix définitif avec Israël pour que la Palestine, qui s'est proclamée indépendante le 15 novembre 1988, anniversaire qui est célébré aujourd'hui, obtienne son siège en titre parmi les nations du Monde.

  • Les armoiries de la Palestine ( en haut à gauche) sont désormais l'emblème utilisé par l’État de Palestine et il découle de celui de l'Autorité nationale palestinienne (ci-dessus), et de l'emblème utilisé auparavant par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP)(voir historique, plus bas). Les armoiries comprennent les couleurs panarabes (vert, blanc, noir, rouge) du drapeau palestinien placé verticalement sur un bouclier et supporté par l'aigle de Saladin de couleur argent et sable. L'aigle repose sur un listel horizontal sur lequel est écrit soit "Palestine" en arabe :  فلسطين , soit "Autorité palestinienne" :"السلطة الفلسطينية".
  • Le drapeau de l'État de Palestine est lui aussi celui utilisé auparavant par l'Autorité palestinienne qui est le drapeau communément associé au peuple et aux revendications politiques des Palestiniens dans le conflit qui les opposent à Israël depuis la création de celui-ci. Le drapeau avait été adopté en 1948 par le Haut Comité Arabe lors de la proclamation à Gaza du "Gouvernement sur  toute la Palestine", embryon des futurs groupes de libération. C'est désormais, le symbole officiel reconnu par les instances internationales comme l'ONU.ci-dessous nous voyons successivement : le drapeau national, le drapeau d'État avec les "petites armoiries" et le drapeau de la Présidence avec les "grandes armoiries".


emblème de la Police

monnaie 2010

ovale automobiles

Chef de l'étatprésident Mahmoud Abbas
Capitale administrativeRamallah
Capitale revendiquéeJérusalem
Ville la plus peupléeGaza
SuperficieTotale6 520 km²

Terre6 520 km²

Eau        0 km²
Pays frontaliersIsraël, Égypte, Jordanie.
Frontières466 km
Littoral  40 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mt Tall Asur (Cisjordanie): 1 016 m.
  Point le plus bas :



rives de la Mer Morte : -408 m.au dessous du point 0. Le point le plus bas du Monde.
Population4 420 549 habitants
GentiléPalestinien, palestinienne
Langues usuellesarabe (officielle), hébreu, anglais.
Monnaie


.
aucune monnaie nationale, sont en usage :
shekel israélien (ILS),
livre égyptienne (EGP) (bande de Gaza),
dinar jordanien (JOD) (Cisjordanie)
Indicatif téléphonique970
Extension internet.ps
Fête nationale

.
15/11 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance
en 1988
Devise nationaleaucune
Indice de démocratie 106è sur 167 (2014)  ↓-3
Régime






.



.


Démocratie représentative avec un régime semi-présidentiel. Le pouvoir législatif est confié au Conseil législatif palestinien (Parlement palestinien). La Palestine dispose également d'un Parlement en exil, le Conseil national palestinien qui compte 669 élus. Les membres du Conseil législatif en font automatiquement partie mais il comprend également des représentants de tous les communautés palestiniennes de la diaspora. Son bureau principal est établi à Amman mais il dispose également d'une branche à Ramallah. C'est lui qui avait déclaré  l'indépendance de la Palestine à Alger en 1988.




 quelques autres emblèmes historiques

 Nous l'avons entrevu au début de ce billet : la Palestine existe depuis l'Antiquité, elle est le berceau des trois religions monothéistes de la planète, qui n'ont eu de cesse de s'entretuer depuis des siècles par rapport à ce territoire. Et c'est également une terre d'invasions et de colonisations successives que ce soit par des peuples venus d'Égypte, d'Orient, ou d'autres venus d'Occident (Rome, Croisés).
 Pour garder une certaine cohérence avec la célébration de ce jour, j'ai décidé de ne faire partir l'histoire que depuis la fin de l'occupation ottomane (1918), qui correspond à l’émergence des nations arabes actuelles. La Palestine ayant bien entendu un parcours particulier, avec la création de l'État d'Israël, imposée mais convenue initialement avec le partage d'un territoire à deux états. Cela ne s'est pas déroulé tout à fait comme prévu, et les conséquences sont toujours d'actualité, 66 ans après.

drapeau (Red ensign) et badge de la Palestine sous mandat britannique (1927-1947)
emblème du Haut Commissaire (Gouverneur)
 britannique de la Palestine , 1935
projets de drapeau et emblèmes de la Palestine sous mandat britannique (1933-1934), non adoptés.
 source  www.crwflags.com
drapeau du Gouvernement des Palestiniens en exil (1948-1959)
armoiries de la nation arabo-palestinienne (1959)
le symbole panarabe de "l'aigle de Saladin" était et est toujours
 très apprécié dans de nombreux pays, de l'Égypte à l'Irak en
passant par la Syrie, etc...
drapeau représentant la Palestine depuis 1964,
à travers l'OLP ( Organisation de Libération de la Palestine)
emblème de l'OLP
(Organisation de Libération de la Palestine) en 1974
on voit le contour de la Palestine d'avant 1947.

drapeau et emblème du Fatah, organisation politique et militaire créée en 1959, dont sont issus les leaders Yasser Arafat, et Mahmoud Abbas les deux présidents de l'État de Palestine depuis 1988. Les symboles sont ici très agressifs : poings serrés, fusils mitrailleurs, grenade. Le Fatah est désormais un parti politique de gouvernement.
emblème et drapeau du FPLP (Front populaire de libération de la Palestine), autre organisation politique et militaire créée en 1967, d'idéologie marxiste et nationaliste arabe. La flèche indique une idée de retour ou de rétrocession d'un territoire et le point symbolise la cité de Jérusalem.
drapeau et emblème du Hamas, organisation politique d'idéologie nationaliste et islamiste créée en 1987, surtout active dans la Bande de Gaza où elle prend part au gouvernement du territoire. Est considérée par beaucoup de pays comme une organisation terroriste. Le drapeau porte sur fond vert l’inscription de la chahada et l'emblème montre la coupole du Dôme du Rocher à Jérusalem , troisième lieu saint de l’Islam, après La Mecque et Médine.



15 novembre  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  16 novembre

Herald Productions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire