jeudi 3 octobre 2013

Fête nationale de l' Irak - le 3 octobre

IRAK
 Republic of Iraq - جمهورية العراق [arabe] (Jumhūrīyatu-l`Irāk) -
  كۆماری عێراق [kurde] (Komarê `Iraq)


mise à jour le 18 septembre 2014


   L’Irak est le berceau de la civilisation sumérienne (IIIe millénaire av. J.‑C), puis vient l'apogée des cités-États de Mésopotamie, en particulier Suse et Babylone. La région est ensuite dominée successivement par les Hittites, les Assyriens, les Mèdes, les Perses, les Arabes et pour terminer l'Empire Ottoman jusqu'en 1918. Le nom de l' Irak dérive du terme persan Erak, qui signifie "bas-Iran". L'indépendance du pays commence en 1932, avec une monarchie, mais sous le contrôle des britanniques qui ont succédé aux ottomans pour des raisons de stratégie militaire et commerciale avec les immenses réserves d'hydrocarbures et ils ont obtenu pour cela un mandat de la Société des Nations. La monarchie sera renversée en 1958 et le pays rentrera alors dans une succession de révolutions, de changements de pouvoirs en général militaires, pour en arriver à la période Saddam Hussein en 1979. Cela commence avec une guerre contre l'Iran, la répression des populations kurdes au nord, l'invasion du Koweït et les deux Guerres du Golfe de 1991 et 2001, la seconde déclenchée pour le prétexte de la lutte contre Al-Qaïda. S'ensuivent 10 ans d'occupation militaire américaine et le pays ressort de ces trente ans de violences, de destructions et de privations, exsangue, dans un état économique et social déplorable, avec des communautés religieuses et ethniques toujours dans l'affrontement et cela malgré le pétrole qui coule à flot et qui permettrait le développement du pays à l'instar des émirats tout proches...
   En décembre 2011, les derniers soldats américains ont quitté l'Irak. Faute d'accord  avec le gouvernement irakien, aucune force antiterroriste n'est préparée pour défendre l'intégrité du pays. Et, c'est le champ libre en 2013 et 2014 pour les extrémistes djihadistes qui créent l’État Islamique (EI) à cheval sur l'est de la Syrie et l'ouest de l'Irak. Ennemis des musulmans chiites ou modérés, ils commencent à persécuter les minorités chrétienne et yazidi, qui se réfugient au Kurdistan et obligent les Occidentaux à intervenir afin d'éviter un génocide. Les peshmergas de la région autonome du Kurdistan sont la seule véritable force militaire d'opposition terrestre qui puisse s'opposer à eux et à leur dangereuse expansion.
  • Les armoiries de l'Irak ont été adoptées le 2 juillet 1965, mais ont subi au moins trois modifications depuis, la dernière date de 2008. Ces modifications ne touchent que l'écu central qui s'adapte au drapeau national contemporain. Elles montrent un écusson tiercé en fasce de gueules, d'argent avec une inscription en arabe coufique “Allahu Akbar” (Dieu est le plus grand) de sinople, et de sable, les couleurs du drapeau national. Il est soutenu par l'aigle de Saladin d'or , aux plumes de sable, la tête tournée vers sa droite et tenant dans ses serres un parchemin de sinople avec l'inscription en arabe " الجمهورية العراقية " (Al-Jumhūriyya al-‘Irāqiyya  - République d'Irak).  Cet emblème est très similaire à celui de l'Égypte et la référence symbolique a la même origine et la même controverse historique ( voir le sujet sur l'Égypte).
  • Le drapeau actuel de l'Irak  été mis en service le 22 janvier 2008. Comme pour les armoiries, il est la quatrième évolution du drapeau national adopté en 1963.  Il est composé de trois bandes horizontales rouge (au-dessus), blanche et noire, reprenant ainsi les couleurs panarabes. La bande blanche est chargée de la devise , le Takbir  :  "Allah akbar" ( Dieu est le plus grand ), en calligraphie coufique (de la ville de Kufa, près de Nadjaf) et typique des musulmans chiites. Le Parlement irakien avait adopté ce drapeau national provisoire qui ne devrait flotter au-dessus des bâtiments publics que pendant un an, le temps que les députés se mettent d'accord sur un drapeau national définitif. Les trois étoiles qui figuraient précédemment ont été supprimées (voir historique, plus bas).




cocardes aviation militaire
monnaie 2004

ovale automobiles
Chef de l'étatprésident Fouad Massoum 
Capitale administrativeBagdad 
SuperficieTotale438 317 km²

Terre437 367 km²

Eau       950 km²
Pays frontaliersTurquie, Iran, Koweït, Arabie Saoudite, Jordanie, Syrie. 
Frontières3 650 km
Littoral     58 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

pic Cheekha Dar : 3 611 m.
  Point le plus bas :côtes Golfe Persique : 0 m.
Population37 056 169 habitants
GentiléIrakien, irakienne
Langues usuelles
.
arabe (officielle), kurde, turkmène, assyrien, arménien.
MonnaieDinar irakien (IQD)
Indicatif téléphonique964
Extension internet.iq
Fêtes nationales




.
.

14/07 - jour de la République, anniversaire de sa fondation en 1958.
03/10 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance du Royaume-Uni, en 1932.
31/12 -  nouvelle fête nationale , anniversaire du départ des troupes américaines en 2011.
Devise nationale
.
الله أكبر   Allahu Akbar
(Dieu est le plus Grand)
Indice de démocratie111è sur 167 (2013) ↑+ 2
Régime










.
.



Les politiques menées par le gouvernement de transition ne semblent en rien répondre aux besoins de ce pays meurtri depuis la chute et le renversement de Saddam Hussein en 2003, et qui est la conséquence directe de la politique des États-Unis. La partition très schématique du pays entre les Chiites, les Sunnites et les Kurdes ne semble pas être acceptée par les deux premiers groupes. Sur fond d’attentats et de meurtres politiques, la situation politique est paralysée par les conflits entre les différentes composantes de la société irakienne qui ne cessent de se disputer et de contester le gouvernement en place.
Depuis 2014 , l'organisation djihadiste de l'État Islamique fait régner la terreur dans le nord du pays et s'attaque aux minorités non musulmanes et non sunnites.



 quelques autres emblèmes historiques




armoiries imaginaires attribuées au Royaume de Babylone
et ses dépendances ( le blason d'azur à neuf étoiles d'or tout
en bas est attribué en général au Roi mage Melchior)
Conrad Grünenberg Wappenbuch - 1483 ( BSB Munich - Bavière)
armoiries imaginaires attribuées au
Royaume de Mésopotamie
 Conrad Grünenberg Wappenbuch - 1483
( BSB Munich - Bavière)



drapeau de l'Irak sous protectorat britannique (1920-1921)
après la défaite de l'Empire ottoman en 1918 ; les couleurs sont
 celles des mouvements de révoltes arabes contre l'occupant turc.

drapeaux du royaume d' Irak sous le mandat britannique de Mésopotamie , à gauche de 1921 à 1922, à droite de 1922 à 1924.
armoiries du Royaume hachémite d'Irak de 1932 à 1945
rois Fayçal Ier et Ghazi Ier
le cercle central montre les fleuves Tigre et Euphrate
drapeau de l'Irak sous le mandat britannique de Mésopotamie (1920-1932)
puis du Royaume hachémite d'Irak de 1932 à 1958
armoiries du Royaume hachémite d'Irak de 1946 à 1958
roi Fayçal II
drapeau de l'éphémère Fédération arabe d'Irak et de Jordanie
tentative de réunion des deux royaumes hachémites de Fayçal II
et Hussein de Jordanie,  qui n'a duré que 6 mois en 1958
Premier drapeau de la République d'Irak (1958-1963), en fait l'état est dirigé par
une junte militaire conduite par Abdul Karim Qasim qui a renversé la monarchie
par un coup d'état et où le roi et sa famille seront tués.
Les couleurs du drapeau représentent le panarabisme, le soleil jaune la minorité
kurde et l'étoile rouge la minorité dite assyrienne. C'est le seul drapeau de l'histoire
 irakienne à porter un symbole représentant la minorité kurde.
Emblème de l'Irak entre 1958 et 1965
nouveaux drapeaux de l'Irak après le renversement du régime de Qassim.-
à gauche drapeau de 1963 à 1991, les 3 étoiles sont une réminiscence d'une tentative d'union arabe avec l'Égypte et la Syrie
 à droite le drapeau  modifié en 1991 par Saddam Hussein jusqu'en 2004, en rajoutant entre les étoiles la mention en arabe :"Allahu Akbar" (Allah est plus grand).
armoiries de l'Irak , à gauche de 1965 à 1991 , à droite de 1991 à 2004
proposition de nouveau drapeau en 2004, mais non adoptée
 ce drapeau comportait deux lignes bleues, faisant référence
 au Tigre et à l'Euphrate, un croissant indiquant que l'Irak est un pays
islamique, et une ligne jaune en référence à la région kurde.

drapeau reconduit entre 2004 et 2008 mais avec
 la mention en arabe coufique tradition des musulmans chiites
armoiries de l'Irak , à gauche de 2004 à 2008

.

régions  séparatistes et groupes rebelles





drapeau de l'État Islamique en Irak et au Levant (Syrie et Liban),
organisation djihadiste connue aussi sous le nom acronyme d'origine arabe :
DAESH et qui a proclamé le 29 juin 2014 le rétablissement
 du califat et de la charia sur les territoires irakiens et syriens qu'elle contrôle.
C'est clairement une organisation militarisée terroriste ultra violente ,
n'ayant rien d'une formation politique susceptible de gouverner,
malgré son nom d'État.
Sceau de l' l'État Islamique en Irak et au Levant (DAESH)

.


2 octobre  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  3 octobre

Herald Productions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire