lundi 9 septembre 2013

Fête nationale de la Corée du Nord -
le 9 septembre

CORÉE du NORD
 République populaire démocratique de Corée
조선민주주의인민공화국
(Chosŏn Minjujuŭi Inmin Konghwaguk)

  Le nom officiel de la Corée du Nord dans la langue coréenne est Chosŏn (Pays du Matin frais, traduit improprement en "Pays du Matin calme") et il correspond à celui de la dernière dynastie indépendante coréenne avant l'invasion japonaise, la dynastie des Yi ou Chosŏn (1392-1910). Le pays et le régime sont nés en 1948 de la résistance coréenne à l'occupation japonaise qui durait depuis 1905, avec l'armée révolutionnaire populaire coréenne (ARPC) et Kim Il-sung , son leader qui s'impose comme le principal dirigeant du pays en tant que secrétaire général du Parti du travail de Corée. Dès 1945, avec la capitulation japonaise, la Corée est déjà séparée en deux : soviétiques et chinois contre les américains se font face sur le 38e parallèle qui débouchera sur la guerre de Corée (1950-1953) qui est toujours sous-jacente, puisque aucun traité de paix n'a jamais été signé entre les protagonistes, et que les évènements récents pourraient la rallumer à tout moment.
  • L'emblème de la Corée du Nord représente la centrale hydroélectrique de Sup'ung placée sous le Mont Paektu, point culminant de la Corée, parmi les montagnes que l'on voit dans l'arrière-plan. Au premier plan, à gauche: un pylône de transport d'électricité, qui ne respecte pas les proportions du barrage, a été rajouté là, dans l'eau et relié à rien, vraiment incongru ! Au-dessus des montagnes rayonne une étoile rouge, et le tout est encadré par deux gerbes de riz formant un ovale,  liées par un ruban rouge portant l'inscription "La République populaire démocratique de Corée" en caractères hangeul. La version que nous voyons là date de 1992. Un modèle du genre parmi les armoiries communistes qui ont survécu à la Guerre froide. On dit qu'il aurait été imaginé par Kim Il-sung, le "père" de la nation, en 1948, pour montrer la richesse future, la puissance et la prospérité de la nouvelle Corée socialiste.
  • Le drapeau de la République populaire démocratique de Corée a été adopté le 8 septembre 1948. Il est constitué de deux bandes horizontales bleues et au centre une large bande rouge, lesquelles symbolisent respectivement la paix et le socialisme, elles sont délimitées par deux filets blancs qui ensemble rappellent.l'association des trois couleurs traditionnelles de la Corée. À gauche, vers la hampe, une étoile rouge (représentant le socialisme) figure dans un disque blanc qui rappelle le taegeuk (yin et yang) sur le drapeau de l'Empire coréen, et représente les principes opposés de la nature. Un site officiel pour la République populaire démocratique de Corée indique, au contraire, que l'étoile rouge représente les traditions révolutionnaires, le rectangle rouge indique le  patriotisme et la détermination du peuple coréen. Les bandes blanches symbolisent la nation unifiée et sa culture. Les bandes bleues représentent l'unité.




cocarde aviation militaire

monnaie 2001

ovale automobiles

Chef de l'étatleader suprême  Kim Jong-un
Capitale administrativePyongyang
SuperficieTotale120 538 km²

Terre120 408 km²

Eau       130 km²
Pays frontaliersChine, Russie, Corée du Sud.
Frontières1 673 km
Littoral2 495 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mt Paektu-san : 2 744 m.
  Point le plus bas :côtes : 0 m.
Population24 983 205  habitants
GentiléNord-coréen, nord-coréenne
Langues usuellescoréen (officielle)
MonnaieWon (KPW)
Indicatif téléphonique850
Extension internet.kp
Fête nationale09/09 - anniversaire du jour de la création de la République Démocratique de Corée, en 1948
Devise nationale강성대국
 (Un pays puissant et prospère)   
Indice de démocratie

.
.
 167è  sur 167 (2014)  =2013 =2012
le pays le plus fermé et totalitaire qui soit, et par conséquent un des moins développé du monde, sauf pour l'aspect militaire.
Régime

.








République sur le papier mais en réalité une monarchie héréditaire communiste, avec un régime totalitaire à parti unique, mené par le Parti du travail de Corée (KWP).. L'organe législatif est l'Assemblée populaire suprême.
Pays supposé être détenteur de l'arme nucléaire.





 quelques autres emblèmes historiques


drapeau de la Corée impériale sous la dynastie Chosŏn (1392-1897)
Les emblèmes de la Corée unie avant la séparation Nord/Sud sont visibles sur l'article Corée du Sud.
Premier "brouillon" de l'emblème coréen en 1948
on devine la silhouette du  Mont Paektu,
derrière le contour de tours d'usine et de grues.

premier emblème de la République Populaire Démocratique
de Corée (1948-1992) , le paysage du lac et des montagnes est plus précis
que dans l'emblème actuel; le pylône de transport est incomplet côté gauche.
Le drapeau de l'unification coréenne a été utilisé pour représenter toute
 la Corée (du Nord et du Sud), lorsque ces dernières participent ensemble
 à un évènement sportif. Il représente, sur fond blanc, la péninsule de la Corée
colorée en bleu.  Le drapeau a été utilisé pour la première fois en 1991 lorsque les
 deux pays ont participé comme une seule équipe aux 41e Championnats du Monde
de Tennis de Table à Chiba, au Japon et au 8e Championnat mondial de la jeunesse
à Lisbonne, Portugal. Les équipes des deux pays ont défilé ensemble sous le drapeau
 dans les cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 2000 à Sydney,
en Australie, aux Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes, en Grèce, aux Jeux olympiques
 d'hiver de 2006 à Turin, en Italie, et les Jeux asiatiques de 2006  à Doha, Qatar;
C'était la dernière fois, les rapports entre les deux pays se sont depuis fortement détériorées.
drapeau personnel de Kim Jong-il (1991/’94-2011),
le précédent Commandant suprême nord-coréen.


8 septembre  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  9 septembre

Herald Productions




£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :

le drapeau utilisé comme moyen de propagande n'est pas un acte nouveau, mais les nord-coréens l'ont mis au service du gigantisme !
Un drapeau national nord-coréenn de 270 kg flotte sur le mât le plus haut du monde,
qui se trouve à Kijong-dong, sur le côté nord-coréen de la ligne de démarcation militaire
à l'intérieur de la zone démilitarisée coréenne. La hampe est haute de 160 mètres (525 pieds).

pixels humains bien alignés au centimètre près dans un stade : une spécialité des régimes communistes:
et on ne peut qu'admirer la perfection et le résultat spectaculaire !

l'emblème d'état également en pixels humains ! très spectaculaire...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire