lundi 24 juin 2013

Fête nationale du Québec et de Terre-Neuve et Labrador (Canada) - le 24 juin

Québec
Province of Québec


Le nom du Québec est un mot algonquin : "Kebec" signifiant " là où le fleuve se rétrécit", employé par les Algonquiens, les Cris et les Micmacs pour désigner le rétrécissement du Saint-Laurent à la hauteur du cap Diamant, lieu de fondation de la ville de Québec. Par sa langue, sa culture et ses institutions distinctes, le Québec forme une nation. "La Belle Province" est une périphrase utilisée communément pour désigner la province de Québec. Historiquement elle constituait la partie nord de l'immense colonie de Nouvelle France, perdue lors du conflit de la guerre de Sept Ans (1756-1763) à l'avantage de l'Empire britannique. Quelques tentatives d'indépendance ont vécu au cours du XIXe et XXe siècle, sans aboutissement. Notre ancien président Charles de Gaulle, en visite officielle au Canada en 1967 avait d'ailleurs créé une crise grave en déclarant à la fin d'un discours " Vive le Québec Libre". L'autonomie actuelle de la Province satisfait globalement les citoyens qui ont réglé l'affaire par une réponse négative lors des quelques référendums sur le sujet de la souveraineté et le maintien de la province au sein de la Fédération du Canada.

  • Accordé par un décret de la reine Victoria, le 26 mai 1868, le blason a été révisé par le gouvernement du Québec le 9 Décembre 1939 pour prendre en compte les réalités historiques de la province . Description : "Tiercé en fasce :d’azur, à trois fleurs-de-lis d’or ;de gueules, à un léopard d’or armé et lampassé d’azur ; d’or, à une branche d’érable à sucre à triple feuille de sinople aux nervures du champ"; " Timbré de la couronne royale. Sous l’écu, un listel d’argent bordé d’azur portant la devise “JE ME SOUVIENS” du même".  La composition des premières armoiries du Québec (1868) utilisait les fleurs de lis (seulement deux , voir historique, plus bas) pour souligner l'origine française de la majorité de la population, le léopard, ou lion passant or sur fond rouge pour rappeler les liens du Québec avec la Grande-Bretagne et, finalement, un rameau de trois feuilles d'érable, la feuille d'érable étant décrite comme un symbole propre au Haut et au Bas-Canada. En concevant en 1883 les plans du Palais législatif de Québec (aujourd'hui l'Assemblée nationale), Eugène-Étienne Taché (1836-1912), architecte et sous-ministre des Terres de la Couronne, fit graver dans la pierre, sous les armes du Québec qui apparaissent au-dessus de la porte principale du parlement, l'inscription "Je me souviens." Elle fut reprise et désignée comme telle  la devise du Québec durant plusieurs décennies. L'adoption en 1939 de nouvelles armoiries du Québec sur le listel desquelles elle figure, renforça son caractère officiel. Mais : je me souviens de quoi ? l'architecte n'a pas décrit ses raisons, donc toutes les interprétations sont possibles !
  • Le drapeau du Québec a été hissé pour la première fois en 1948, il est bleu , chargé d'une croix blanche accompagnée, dans chaque canton, d'une fleur de lis blanche ou, en termes héraldiques : d'azur à la croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lys du même.



timbre Canada 1966
(lis blanc de jardin )

Sceau du Québec (actes officiels)
monnaie en or - 2012

ovale et plaque automobiles

Chef de l'étatla Reine Elizabeth II Windsor 
Capitale administrativeQuébec 
Ville la plus peupléeMontréal 
SuperficieTotale1 667 441 km²

Terre1 467 349 km²

Eau   200 090 km²
États frontaliers


Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouveau-Brunswick, États-Unis.
Frontières12 000 km
Littoral13 773 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mont d'Iberville : 1 652 m.
  Point le plus bas :côtes :  0 m.
Population8 054 800  habitants
GentiléQuébecois, québecoise
Langues usuellesfrançais (officielle), anglais.
MonnaieDollar canadien (CND)
Indicatif téléphonique1
Extension internet.qc.ca
Fête nationale

.
24/06 - Jour de la Saint-Jean - fête nationale officielle depuis 1977.
Devise nationaleJe me souviens
Statut

















Une des 4 premières provinces fondatrices de la Confédération du Canada, en 1867. Officiellement, le gouvernement est administré par le lieutenant-gouverneur du Québec au nom de la monarchie canadienne. Dans la pratique, le premier ministre (actuellement M. Philippe Couillard ) est responsable de la formation du Conseil exécutif qui est dans les faits, l'organe exécutif principal au Québec. Le gouvernement du Québec est responsable devant l'Assemblée nationale du Québec.

 La " Saint-Jean-Baptiste"



 La fête nationale du Québec, traditionnellement appelée "la Saint-Jean-Baptiste" ou "Saint-Jean", est la fête principale des Québécois. En vertu de la Loi sur la fête nationale, le 24 juin est une journée fériée et chômée au Québec. Cette date est d'abord celle de la fête religieuse célébrant Jean le Baptiste qui s'est plus tard imposée comme fête nationale des Canadiens français, dans le premier tiers du XIXe siècle. Reconnue jour férié par la province de Québec dans les années 1920, le gouvernement souverainiste du Parti québécois l'a déclarée « fête nationale du Québec » en 1977. Certains voudraient que la reconnaissance de la Saint-Jean comme fête nationale efface le nom historique de la fête, sans doute à cause de son héritage catholique, mais les Québécois continuent communément de se souhaiter « bonne Saint-Jean ». Depuis 1984, le Mouvement national des Québécoises et Québécois est officiellement responsable de la coordination des festivités qui se déroulent les 23 et 24 juin de chaque année.

quelques autres emblèmes historiques

armoiries de la colonie de  Nouvelle-France (1665-1763)
bataille du Fort Carillon (1758) , victoire du Général de Montcalm
pour le Royaume de France (drapeaux à gauche) face aux troupes anglaises
 tableau signé Henry Alexander Ogden

drapeau de l’éphémère  République du Bas-Canada (1838)
autoproclamée après de nombreuses rebellions, elle n'a pas survécu

armoiries originales sculptées en  bois et qui ornait la salle du Parlement du Canada-Uni (1841-1867)
elles ont été découvertes en 2010 lors de fouilles à Montréal -
On devine l'inspiration des armes du Royaume-Uni, mais les supports sont deux lions, pas de licorne..


la bannière du Carillon (1848) ,  reconstitution en  textile et en couleurs (les deux faces), qui a inspiré le drapeau québécois actuel. Ce drapeau aurait été utilisé par les troupes de Montcalm lors de la Bataille du Carillon (1758)
et est devenu un symbole patriotique des québecois. L'original  est exposé au Musée de l'Amérique française à Québec.


armoiries ornant le fronton de l'Assemblée Nationale à Québec avec la première mention
" Je me souviens" de l'architecte Eugène-Étienne Taché (1883)

Premiers essais de drapeaux de la Province inspirés par le drapeau du Carillon
avec (1903) ou sans (1900)  "Sacré-Cœur"  , motif trop religieux,  abandonnés


drapeau aux fleurs de lys (1904), abandonné


badge avec armoiries , drapeau de la province de Québec 1868-1920
 
armoiries "anglaises" de la Province de Québec ,
 avec un chef d'or à deux lys d'azur (1868-1939)

drapeau de la province de Québec 1920-1939

Proposition britannique pour le drapeau provincial en "Blue ensign" ,
créé en 1939 ; non adopté et remplacé en 1948 par l'actuel


£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :

préparatifs de la fête nationale

célébration du Jour du Drapeau










Terre-Neuve et Labrador
Province of Newfoundland and Labrador

Le nom de Terre-Neuve est dérivé de l'anglais "New Found Land" (lui-même traduction du portugais Terra Nova). L'origine du Labrador est crédité à  João Fernandes Lavrador, le navigateur portugais qui a exploré la région ainsi que le Groenland, en 1498. On est certains maintenant, grâce à l'archéologie que les premiers européens qui sont arrivés sur ces terres sont des Vikings, au début du Xe siècle. La colonisation commence cinq siècles plus tard, par les pêcheurs de morue, très abondante dans cette zone. Puis c'est l'Angleterre qui fonde les bases d'une colonie permanente et indépendante pendant 400 ans. En effet, Terre-Neuve et le Labrador, après une longue période faste , sombrent dans les difficultés économiques dans les années '1930; Puis , ils servent de bases stratégiques pour les mouvements militaires vers l'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale . Le dominion britannique ne peut plus garder son autonomie, et rejoint la confédération du Canada en 1948.

  • Les armoiries de Terre-Neuve ont été accordées à l'origine en 1637 par le roi Charles Ier, portées par David Kirke, gouverneur de Terre-Neuve de 1638 à 1651, puis plus tard sont tombées dans l'oubli. Il a fallu attendre les années 1920 qu'elles soient redécouvertes et officiellement réintroduites. Le blason est constitué d'un écu de gueules à la croix d'argent cantonnée au 1er et 4e quartiers d'un léopard (lion passant pour les britanniques) couronné d'or ; au 2e et 3e quartiers , une licorne passante d'argent, couronnée, crinée , accornée, onglée, colletée d'or avec une chaîne du même passant entre sous son ventre et entre ses membres antérieurs. Tenants : deux indiens de la tribu des béothuks, indigènes de Terre-Neuve, dans leur tenue de guerre, armés d'arcs debout sur sur terrasse herbeuse portant une banderole ù est inscrite la devise en latin "Quaerite prime Regnum Dei" qui se traduit par "Cherchez d'abord le royaume de Dieu" extrait de l'Évangile selon St. Matthieu 06:23.  Timbré d'un tortil d'or et de gueules portant un cerf au naturel. Un élan, censé représenter les troupeaux de caribous de Terre-Neuve, se dresse au-dessus du bouclier.
      Le pays continental du Labrador a aussi ses armoiries, elles n'ont pas à ma connaissance d'utilisation officielle, mais leur caractère très exotique mérite qu'on s'y arrête : l'écu montre rivières, arbres et montagnes enneigées, accompagnés d'une étoile à sept branches; les supports sont deux caribous (Rangifer tarandus) et en cimier un harfang des neiges (Bubo scandiacus) , de magnifiques animaux des régions de toundra arctique, présents aussi en Europe ( le caribou et le renne sont des variétés de la même espèce).

  • Le drapeau de Terre-Neuve-et-Labrador , approuvé par la Chambre d'Assemblée de la province canadienne le 28 mai 1980 et il a été dessiné par l'artiste terreneuvien Christopher Pratt. Le drapeau a flotté pour la première fois pour le Jour de la Découverte, le 24 juin 1980. Le drapeau fut choisi à cause de son symbolisme. La couleur bleue représente la mer, le blanc représente la neige et la glace, le rouge représente l'effort et le combat des Terreneuviens et Labradoriens, et la couleur or symbolise la confiance qu'ils ont en eux-mêmes et en l'avenir. On notera la recherche graphique subtile basée sur la déstructuration de l' "Union Jack" britannique dont on perçoit le dessin en filigrane. Les deux triangles rouges sont censés représenter les deux régions de la province ; le Labrador et l'île de Terre-Neuve. La flèche dorée, selon Pratt, montre le chemin d'un avenir meilleur. La partie gauche fait également référence à l'Ecosse.
    Ci-dessous, le drapeau du Labrador a été créé en 1974 par un député du Labrador à la Chambre d'Assemblée, en signe de protestation face au pouvoir provincial. Le drapeau fut présenté aux conseils communautaires et aux députés labradoriens de la Chambre d'Assemblée en avril 1974. La bande blanche du haut représente les étendues enneigées,  la bande bleue pastel du bas représente les eaux des rivières, des lacs et des océans, la bande verte du centre représente la terre et les forêts; la brindille d'épinette a été choisie comme symbole parce que l'épinette (Picea jezoensis), ce conifère qu'on connait bien en Europe sous le nom d'épicéa, est la seule chose qu'ont en commun toutes les régions géographiques du Labrador. Deux très beaux drapeaux totalement atypiques qui donnent vraiment de l'intérêt pour l'art vexillaire moderne.





timbre Canada 1966
( sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea)

monnaie en or - 2008

ovale automobiles

Chef de l'étatla Reine Elizabeth II Windsor 
Capitale administrativeSt. John's (St Jean )
SuperficieTotale405 212 km²

Terre373 872 km²

Eau  31 340 km²
États frontaliersQuébec, Nunavut.
Frontières? km (tracé contesté)
Littoral28 956 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mount Caubvick :  1 652  m.
  Point le plus bas :côtes Océan Atlantique :  0 m.
Population509 200 habitants
Gentilé
.
Ténélien, ténénlienne ou
terre-neuviens, labradoriens.
Langues usuellesanglais.
MonnaieDollar canadien (CND)
Indicatif téléphonique1
Extension internet.nl.ca
Jour férié légal
.

.
24/06 ou lundi proche - Discovery Day : la journée anniversaire de la découverte de la Terra nova par John Cabot en 1497.
Devise nationaleQuaerite prime Regnum Dei

(Cherchez d'abord le royaume de Dieu)
Statut



10e province à avoir intégré la
Confédération en 1949.


            Discovery Day

 Le Jour de la Découverte (Discovery Day) est célébré dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador le lundi  le plus proche du 24 Juin. Il est également connu comme les 500 jours de Cabot en mémoire du navigateur vénitien  Jean Cabot de son vrai nom Giovanni Caboto   (également connu sous le nom anglais John Cabot) au service du Roi d'Angleterre Henri VII, qui découvrit la partie insulaire de la province.  
Beaucoup de communautés choisissent d'organiser leurs propres célébrations, comme à Bonavista, où de nombreux événements ont lieu. Certaines personnes peuvent visiter le mémorial Matthew Legacy durant cette période. Autres attractions lors des célébrations de la journée à Bonavista,  le  Kids Walking Parade, spectacles de renommée, avec un cortège regroupant plus de 100 bellles voitures. La ville de St John’s dans la province célèbre son anniversaire, connu sous le nom des jours de la Saint-Jean à cette époque de l'année. Les célébrations comprennent des concerts en plein air, reconstitutions de personnages historiques, et diverses activités artistiques et culturelles. Diverses sources ont affirmé que St-Jean est la plus ancienne ville anglaise fondée en Amérique du Nord.


quelques autres emblèmes historiques

les armoiries originales (1638) de Sir David Kirke en tant que gouverneur de Terre-Neuve de 1638 à 1651
propriété du College of Arms - Londres

drapeau et badge du dominion britannique de Terre-Neuve de 1870 à 1904.


dessin d'Arthur Charles Fox-Davies (1915)



drapeau et badge du dominion britannique de Terre-Neuve de 1907 à 1949.




24 juin  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  25 juin

Herald Productions


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire