jeudi 28 juin 2012

Hommage à Jean-Jacques Rousseau

Aujourd'hui le 28 juin 2012, on célèbre le 300e anniversaire de la naissance du grand philosophe franco-suisse Jean-Jacques Rousseau : un des plus grands esprits du siècle des Lumières.


né à Genève (Suisse ) le 28 juin 1712                    Jean-Jacques Rousseau                      mort à Ermenonville (France -Oise)
.                                                             par Quentin de la Tour (1753)                                le 2 juillet 1778     
Genève : parti, à dextre: mi-parti d'or à l'aigle bicéphale de sable, becquée, languée, membrée et couronnée de gueules (du Saint Empire), à senestre: de gueules à la clé d'or, panneton à senestre ( en honneur de l'évêché et de Saint Pierre, patron de la Cathédrale).
Ermenonville : de gueules à la foi alésée d'argent, surmontée d'un écusson d'azur chargé d'une fleur de lis d'or et à la bordure du même (d'après les armes la famille de Devic, anciens seigneurs)

(On ne connait pas l'existence d'armoiries qui auraient été attribuées à J.-J. Rousseau)

la tombe de Jean-Jacques Rousseau - tableau de Hubert Robert (1802)
le tombeau se trouve sur l'île au centre,  dans le parc du château d'Ermenonville (Oise)

doodle de Google

Biographie (condensée) de Jean-Jacques Rousseau :

Fils d'un horloger de Genève et orphelin de sa mère, Jean-Jacques Rousseau est mis sous la protection de Madame de Warens, à l'âge de 16 ans. Elle devient pour lui une bienfaitrice et une mère bien qu'elle ne soit que de six ans son aînée. Il apprend la musique sur son conseil. Après l'avoir quitté, il vit médiocrement de ses talents de musicien, mais rencontre à Paris :  Fontenelle, Rameau, Diderot et Marivaux. Il collabore à l'Encyclopédie dont il rédige tous les articles touchant à la musique, mais c'est son "Discours sur les sciences et les arts" et son "Discours sur l'origine de l'inégalité" qui font sa renommée. Il écrit ensuite "La nouvelle Héloïse" qui est un grand succès, puis coup sur coup "Le contrat social" et "Émile". Ces deux derniers livres sont condamnés et Rousseau doit s'enfuir de France. Craignant les persécutions, il s'installe en Angleterre qu'il quitte quelques temps plus tard, craignant un complot. Il rédige durant ses dernières années "Les confessions" et "Les rêveries d'un promeneur solitaire". La pensée de Rousseau pose le problème, que l'on retrouvera chez Gide, de la sincérité et de son rapport à la vérité. Son œuvre ouvre surtout la voie à une nouvelle forme de réflexion, peut-être la toute première de l'ère moderne.
source : evene.fr
J.J. Rousseau âgé, herborisant dans le parc d'Ermenonville
   

   HD

Aucun commentaire:

Publier un commentaire