mercredi 22 mars 2017

L'héraldique et l'image des marques #02 : boire ou conduire ...

  J e vous propose d'ouvrir un nouveau volet à ce thème que j'avais débuté en novembre dernier et en détaillant  l'idée de départ (voir ici → ). Il concerne ces innombrables symboles graphiques qu'on appelle logotypes, en abrégé: "logos", qu' on observe autour de nous sur toute sorte d'objets de la vie courante, et sur tous supports physiques ou virtuels.
tympan armorié d'une porte des chais Hennessy à Cognac (Charente)
    Ils permettent d'identifier visuellement, de façon immédiate une entreprise, une marque commerciale, une association, une institution, un produit, un service, un événement ou toute autre sorte d'organisations, dans le but de se faire connaître et reconnaître des publics et des marchés auquel il s'adresse et de se différencier des autres entités d'un même secteur.
   • Quelques-uns de ces logos, que parfois on regarde sans les analyser vraiment, sont composés partiellement ou totalement à partir d'écus d'armes ou d'armoiries. Ils attestent ainsi d'une certaine façon la filiation que certains spécialistes, héraldistes ou graphistes, leur confèrent: le logo est ou serait le prolongement moderne du blason, dépouillé de ses règles ancestrales, rigides et compliquées et abandonnant son langage ésotérique.  Le plus souvent, pour ces logos issus de blasons, ceux-ci sont remodelés à la sauce des artistes graphistes et des designers qui en extraient l'ADN de héraldique pour le transposer dans le registre du branding et du marketing qui lui aussi a ses règles : la charte graphique de l'entreprise ou de l'organisme. Beaucoup d'entre eux ont néanmoins une réelle origine historique liée à l'héraldique, parfois oubliée. Je vais tenter de vous la révéler. En voici deux nouveaux exemples, puisés dans notre environnement quotidien.

 L’emblème du n°1 du cognac est un bras tenant une hache de guerre. Le bras armé figure au cimier des armes de la famille (un cochon sauvage, voir plus bas), dont la devise "vi vivo et armis" signifie "je vis par la force et par les armes". Ce symbole a été reproduit sur les étiquettes dès le milieu du XIXe, séparé du sanglier, jugé moins commercial. Ce bras armé fait référence au passé militaire du fondateur de la maison : l’aristocrate irlandais Richard Hennessy (1724–1800), fils cadet du seigneur de Ballymacmoy. Richard, que la légende dit "brave et galant", avait combattu les protestants dans la brigade irlandaise de Louis XV. Ce symbole fort,  bien choisi, nous rappelle qu’Hennessy est une maison conquérante : aujourd’hui, près d’un cognac sur deux vendus dans le monde est un Hennessy.
↑ © Isabelle Louvier / DR ↑
 L'emblème ornant les murs d'un chai, noircis par la moisissure produite par les vapeurs d'alcool : la "part des anges".
A gauche : ancienne étiquette "vintage" de cognac Hennessy avec une fausse interprétation du symbole héraldique , ici inséré dans un écu d'armes !  et à droite : portrait du fondateur : Richard Hennessy : officier irlandais au service du Roi de France, il pressent l’extraordinaire potentiel commercial des eaux-de-vie de Cognac à l’international, établit sa propre affaire de négoce et fonde une dynastie. Depuis plus de deux siècles, huit générations de la famille Hennessy se sont succédé à la tête de la Maison pour la consolider, élargir son champ d’action et faire d’Hennessy un acteur majeur des spiritueux de luxe dans le Monde
Les "clans" irlandais et écossais, les lignages, se reconnaissent davantage par les cimiers (crests en anglais) que par les armes proprement dites, qui varient d'une branche à une autre. C'est une particularité de l'héraldique familiale britannique .
Le nom originel en gaélique s'écrit  "Ó hAonghusa" et signifie 'le fils d'Angus". Il a été anglicisé sous la forme : "Hennessy".
Pour en savoir plus sur l'histoire de cette marque, cliquer sur le verre → 🍷



Une automobile SAAB 9-3 (1998) et un avion de chasse SAAB JA-37 Viggen  :
deux fleurons de l'industrie suédoise sous la même marque
L`histoire de SAAB a commencé en 1937, avec la compagnie Svenska Aeroplan Aktie Bolaget ( SAAB ), qui s`est spécialisée dans la production des chasseurs et des bombardiers pour l’armée de l’air suédoise . Ce fait a joué un rôle crucial dans l’ascension de la marque. Mais après la Seconde Guerre mondiale, les besoins en avions ayant chuté, en 1947, l'entreprise s'est tournée vers la production d'automobiles tout en maintenant la production d'avions militaires, très renommés pour leurs grandes qualités, d'ailleurs, et encore aujourd’hui. Saab AB (armements) et Saab Automobile AB sont, depuis la reprise de la division automobiles par General Motors en 1990, deux entreprises distinctes, mais gardent une histoire commune. Ci-dessus vous avez une synthèse de l'évolution de l’emblème de la firme basé sur les armoiries de la province de Scanie (voir plus bas). Cependant, le tout premier logo Saab était représenté par les trois couronnes de la cocarde nationale de l'armée suédoise.
Un des derniers modèles de camion Scania modèle R et détail du logo photographié sur le capot avant d'un autre véhicule.
© photo: Camilla Segerberg  et  © 2008-2017 Brutalino - Deviantart
  Scania est un constructeur suédois de poids lourds et d'autocars ainsi que de moteurs industriels et marins. La marque tient son nom et son emblème de la province de Scanie dans le  sud de la Suède, là où son histoire a débuté. La maison Scania d'aujourd'hui descend directement de la société Vagnfabriks-Aktiebolaget i Södertälje (Vabis) fondée en 1891. En 1911, Vabis fusionne avec Maskinfabriksaktiebolaget Scania in Malmö et la marque devient « Scania-Vabis » En 1969, Scania-Vabis fusionne avec Saab, constructeur d'automobiles et d'avions militaires, pour donner naissance à Saab-Scania AB: la marque « Scania » apparaît pour les camions et les bus. En 1995, le groupe se sépare  en deux entités totalement distinctes, Scania AB et Saab AB.

armoiries  du Conseil régional de 
Scanie (en suédois :  Region Skåne)
"d'argent à la tête de griffon couronné d'or,
mouvant de la pointe"

armoiries de l'ancienne province historique
de Scanie  (Landskap Skåne en suédois)
dont la capitale est Malmö
"d'or à la tête de griffon arrachée de gueules,
 couronné et lampassé d'azur"
armoiries de l'actuel Comté de Scanie
(Skåne län en suédois) créé en 1997
"de gueules à la tête de griffon couronné d'or "
grandes armoiries de la ville de Malmö,
capitale historique de la Scanie
"d'argent à la tête de griffon de gueules,
 couronné d'or"














Si ce thème vous intéresse, faites-moi remonter vos commentaires, ou vos critiques, cela m'encouragera à m'améliorer, et à continuer, ou ... pas !!



Crédits :
passer votre souris sur les images pour lire la source documentaire de chacune 




          © Herald ® Dick ™
.


3 commentaires:

  1. C'était effectivement très intéressant et j'espère que vous avez continuer sur cette ligne. Ceci dit, pour ce qui est des automobiles, je les avais déjà vu quand Arnaud Bunel leur avait consacré une série il y a quelques temps de cela. Mais pour toutes les autres marques, c'est pour moi une grande nouveauté. Encore merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arnaud Bunel,vous dîtes ? je ne connais pas cette personne ! ;(

      Supprimer
    2. Ah, désolé si j'ai évoqué une possible source d'inimitié. Je regrette malgré tout qu'il ne continue pas à partager son savoir et ses réalisations héraldiques.

      Supprimer