jeudi 21 avril 2016

Top 10 des plus grandes villes de Croatie avec leurs blasons

Voici un nouveau volet à cette série consacrée à la découverte de l’héraldique civique, à travers divers pays du Monde. Le principe du "Top xx" très répandu dans les médias et sur Internet, pour recenser ce qui est le plus remarquable dans un domaine particulier est ici adapté à cette thématique. Il nous permettra de découvrir ou réviser la géographie d'un pays choisi de manière aléatoire et dans le même temps de s'intéresser à sa diversité en matière de blasons et emblèmes municipaux.


 Nous allons cette fois à la rencontre d'un de ces pays des Balkans où l'actualité nous emmène souvent, et qui est récemment entré dans l'Union Européenne :  la Croatie






 Voici donc les 10 plus grandes villes en terme de population, en-dehors des agglomérations (chiffres de 2011). La Croatie est divisée en 20 comitats (županije en croate), équivalents de nos départements, auxquels on rajoute le territoire autonome de la capitale : Zagreb..




1 - ZAGREB

capitale de la Croatie, chef-lieu du Comté urbain de Zagreb (Grad Zagreb) - 688 160 habitants







2 - SPLIT

capitale (chef-lieu) du comitat de Split-Dalmatie (Splitsko-Dalmatinska županija) - 167 120 habitants






3 - RIJEKA

- ancien nom : Fiume (italien ou hongrois)
capitale (chef-lieu) du comitat de Primorje-Gorski Kotar (Primorsko-goranska županija)  - 128 380 habitants







4 - OSIJEK

capitale (chef-lieu) du comitat d'Osijek-Baranja (Osjecko-baranjska županija) - 84 100 habitants









5 - ZADAR

capitale (chef-lieu) du comitat de Zadar (Zadarska županija) - 74 470 habitants








6 - PULA

-  ancien nom : Pola (Italien)
ville du comitat d’Istrie (Istarska županija) - 57 460 habitants








7 - SLAVONSKI BROD

capitale (chef-lieu) du comitat de Brod-Posavina (Brodsko-posavska županija) - 53 530  habitants








8 - KARLOVAC

- anciens noms :  Karlstadt (allemand) -  Károlyváros (hongrois)
capitale (chef-lieu) du comitat de Karlovac (Karlovačka županija) - 46 830 habitants







9 - VARAŽDIN

- anciens noms : Warasdin (allemand)  -  Varasd (hongrois)
capitale (chef-lieu) du comitat de Varaždin (Varaždinska županija) - 38 840 habitants








10 - ŠIBENIK

capitale (chef-lieu) du comitat de Šibenik-Knin (Šibensko-kninska županija)  - 34 300 habitants







• On notera encore une fois l'utilisation fréquente des murs, portes de ville, tours et enceintes de fortifications, que l'on nomme improprement "châteaux" y compris dans le langage héraldique (villes n° 1,2, 5, 8 et 9). Ils sont une caractéristique très présente dans l'héraldique municipale en Europe centrale, héritée des anciens sceaux de villes qui circulaient au Moyen-Âge (voir un de mes anciens articles → ICI). On peut rajouter encore à ces murailles ou châteaux, le pont roman sommé d'une tour à créneaux de la ville n° 4.
ancien blason de Split (origine : XIVe s.)
dessin de Jiří Louda

• Le curieux format rectangulaire de l'emblème de Split (n°2) qu'on a du mal à considérer comme héraldique, est issu d'un bas-relief présent sur les vestiges du célèbre Palais romain de Dioclétien, sur l'actuel Hôtel de Ville (voir →ICI) . Il a remplacé depuis 1969 l'ancien blason plus classique (ci-contre).  

• Historiquement, la Croatie était depuis le XIIe siècle une ancienne province du royaume de Hongrie, puis de l'Empire austro-hongrois et ce jusqu'en 1918 avec la défaite de celui-ci pendant la Première Guerre mondiale. L'ancienne Hongrie sera alors démantelée et la Croatie sera réunie à la Yougoslavie.
Cette ancienne dépendance hongroise est visible avec le "fascé de gueules et d'argent" du champ de la ville n° 9, qui sont les couleurs de la Hongrie médiévale et de la dynastie des Árpád.
  Toutefois le blason "échiqueté d'argent et de gueules" de l'ancien royaume de Croatie, apparu un peu avant son absorption par la Hongrie a traversé les siècles pour représenter la province hongroise (ville n° 8). Depuis 1990 et l'indépendance de la Croatie, après l'éclatement de la Yougoslavie, les armes croates ont été réactualisées : toujours l'échiqueté, mais avec les points inversés : désormais "de gueules et d'argent". Elles sont présentes dans un des écussons des armoiries de la ville n°2. 
 Autre réminiscence austro-hongroise : le blason de la ville n°3, datant de 1653, avec cette aigle bicéphale autrichienne posée sur un vase symbolisant la source d'un fleuve : l'ancien nom de la ville : "Fiume" signifie d'ailleurs "le fleuve" en italien.

• La Croatie est un pays à majorité de confession catholique. Les saints patrons des cités sont présents sur beaucoup de blasons, mais certains peu connus : l'évêque Saint Domnius (ou Duje en croate) pour la ville n°2, le cavalier Saint Chrysogone (Krševan en croate) pour la ville n° 5 et Saint Michel pour la ville n°10.

• La croix de Pula (ville n° 6) rappelle les nombreuses "armoiries à croix" des villes italiennes (voir → ICI). La cité portuaire d'Istrie a d'ailleurs appartenu à la République de Venise, du XIVe au XIXe siècle.






Si vous désirez en savoir plus sur le pays : la Croatie et ses emblèmes, c'est → ICI


A bientôt, pour un nouveau pays ... ICI
Et pour revoir le pays précédent ...  → ICI




          Herald Dick
 








Varazdin Sibenik .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire