samedi 28 juin 2014

Histoire parallèle : 28 juin 1914-2014 - Sarajevo, Bosnie : Acte I d'une tragédie qui va durer quatre ans ...

superbe carte postale d'époque (1904) avec " armoiries de l'Islam" et de la Bosnie - notez le nom de la ville en alphabets cyrillique, arabe et latin ! A cette époque l'Autriche et l'Empire ottoman se partagent l'administration de la Région.
En 1908, la Bosnie devient une province à part entière de l'Empire austro-hongrois.
timbre de poste militaire autrichienne de 1917 avec
les portraits du couple princier assassiné.
Le 28 juin 1914, l'héritier de l'Empire austro-hongrois l'archiduc d'Autriche :  François-Ferdinand (Franz Ferdinand von Österreich-Este), et son épouse Sophie, duchesse de Hohenburg (Sophie Chotek, Herzogin von Hohenberg), sont assassinés à Sarajevo par l'étudiant bosniaque Gavrilo Princip (19 ans). Imputé à la Serbie par le gouvernement autrichien, l'assassinat va servir de prétexte au déclenchement de ce qui deviendra la Première Guerre mondiale.

armoiries de la Bosnie en 1908




Tout commence à Belgrade, capitale de la Serbie, où le chef des services de renseignements, le colonel Dimitrievitch, manipule une organisation secrète terroriste, "La Main Noire". Celle-ci prône la réunion de tous les Slaves du Sud (on dit aussi : Yougoslaves) autour de la Serbie, principal état slave des Balkans. A l'étranger, elle encourage des mouvements politiques comme celui, resté mystérieux, dont fait partie Princip. L'assassin et ses complices sont des jeunes gens pauvres originaires de Bosnie-Herzégovine. Cette ancienne province ottomane, dont Sarajevo est la capitale, était devenue un protectorat de Vienne avant d'être formellement annexée par l'Autriche-Hongrie le 5 octobre 1908.
timbre de Yougoslavie daté de 1970
 avec les armoiries socialistes de Sarajevo
Pour faire avancer la cause yougoslave, Princip et cinq amis, dont un Bosniaque musulman, projettent de leur propre initiative d'assassiner un haut fonctionnaire autrichien. Apprenant l'arrivée à Sarajevo de l'héritier du vieil empereur d'Autriche François-Joseph 1er (84 ans), ils se disent qu'il fera encore mieux l'affaire.

armoiries de l'Autriche en 1914
Salutations de Sarajevo ! (c'est ce qui marqué )
Le dimanche 28 juin 1914, l'archiduc François-Ferdinand, qui avait assisté à des manœuvres en Bosnie en sa qualité d'inspecteur général des armées austro-hongroises, fit une visite officielle à Sarajevo en compagnie de sa femme. À cause d'une combinaison d'avarice, d'incompétence et de frictions entre le gouverneur de Bosnie, le général Oskar Potiorek, et les autorités de Vienne, les mesures de sécurité prises pour cette visite s'avérèrent insuffisantes.
L'Archiduc et son épouse sortent de l'Hôtel de Ville de Sarajevo pour monter dans la voiture officielle décapotée,
 dans 5 mn, ils vont mourir,  et dans quelques semaines des milliers d'hommes aussi.
Gavrilo Princip
 Cependant, des sept activistes pro-serbes qui étaient postés sur la route qu'empruntait l'archiduc, le long du quai Appel qui menait de la gare à l'Hôtel de Ville, un seul, Čabrinović, un ouvrier bosniaque, réussit à agir : mais sa bombe rebondit de la voiture de l'archiduc pour exploser près de celle qui suivait, blessant quelques membres de la suite de l'archiduc. Le complot semblait avoir échoué.
  Après sa réception à l'Hôtel de Ville, l'archiduc modifia son programme au dernier moment : il décida de rendre visite aux soldats blessés à l'hôpital, avant de se rendre au musée de la ville. Malheureusement, cette décision ne fut pas communiquée au chauffeur de l'archiduc, qui tourna à droite du quai Appel vers le musée. On lui ordonna alors de s'arrêter pour faire demi-tour et repartir le long du quai. Dans la confusion, le jeune étudiant bosniaque Princip, qui se trouvait par hasard à ce croisement, se retrouva face au véhicule immobilisé de l'archiduc. Il abattit le couple princier de deux coups de revolver.
la une du Petit Journal , l'ancêtre des "breaking news " de CNN ou LCI !

Pour la première fois dans l'Histoire on apprend le nom d'une ville totalement inconnue jusqu'à ce jour : SARAJEVO.
Bien qu'aucun lien direct entre les assassins et les autorités serbes n'ait pu être établi, le gouvernement de Vienne considéra cet attentat comme un complot ourdi par la Serbie. Une fois assurée du soutien de son allié allemand (la Triple-Alliance), l'Autriche lança un ultimatum à la Serbie en exigeant que des fonctionnaires autrichiens puissent venir enquêter sans entraves ( le 23 juillet). Face à une réponse évasive, l'Autriche mobilisa et déclara la guerre à la Serbie (28 juillet). La Russie assura celle-ci de son soutien et se mobilisa à son tour contre les Empires centraux. La machine infernale des alliances s'enclenchait (la Triple-Entente). Cinq semaines après l'attentat de Sarajevo, la Première Guerre mondiale éclatait.
les grandes armoiries de l’Archiduc François-Ferdinand
( Franz Ferdinand von Österreich-Este)     1863-1914
Bloc-feuillet commémoratif émis par la Poste autrichienne en 2014
Carte de l'Empire austro-hongrois en 1914 (cliquer sur l'image, pour l'agrandir)


                  Herald Dick


Aucun commentaire:

Publier un commentaire