samedi 10 août 2013

Fête nationale de l'Équateur - le 10 août

ÉQUATEUR
 República del Ecuador

  Le nom de l'Équateur vient évidemment de sa position à cheval sur l’équateur terrestre, ligne imaginaire séparant l'hémisphère nord de l’hémisphère sud. La région faisait partie de l'Empire Inca avant la conquête espagnole au XVIe siècle, puis elle fut administrée par l'Audience Royale de Quito, elle-même rattachée à la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade, avec les territoires qui deviendront la Colombie, le Panama et le Venezuela. Des mouvements révolutionnaires anti-espagnols se font entendre dès 1766, mais l'Indépendance théorisée en 1809, ne sera effective qu'en 1822 avec la Grande-Colombie et en 1830 pour l'Équateur séparément.

• Les armoiries de l'Équateur sont au premier regard très ressemblantes à celles de la Bolivie  ainsi qu'à celles de la Colombie , vues récemment dans ces pages: les points communs sont nombreux , à commencer par le condor des Andes, ou les drapeaux rassemblés en soutien de l'écu, etc... Mais c'est normal: géographie, histoire, révolutions, faune, flore sont partagés par les trois pays et par d'autres encore. Et vous allez le découvrir, celles-ci comportent un nombre impressionnant de symboles et de références historiques dans le moindre détail.
 Le dessin actuel a été fixé en 1900  par le Congrès équatorien à partir d'éléments antérieurs (voir historique, plus bas).
 Blason : écu de forme ovale, montrant un paysage de plaine au premier plan avec l'embouchure d'un fleuve que l'on peut remonter jusqu'à la source au pied d'une montagne au sommet enneigé, dans le fond. Dans la partie supérieure, on peut voir un soleil au centre d'un zodiaque avec les signes du Bélier, du Taureau, des Gémeaux et du Cancer. Ces signes font référence aux mois historiques de mars, avril, mai et juin, qui correspondent à la lutte des Équatoriens pour chasser un dictateur en 1845 (la Revolución marcista). Le Soleil a lui le sens d'un nouveau commencement et est également une référence au dieu du Soleil Inti des Incas..
 Depuis les neiges du Chimborazo (c'est notre montagne, qui est un volcan de la Cordillère des Andes), le fleuve Río Guayas traverse la plaine verdoyante, ces éléments symbolisent la majesté des Andes et les richesses agricoles du pays sur la côte, ainsi que la fraternité de tous les Équatoriens. Le bateau qui navigue sur le fleuve  fait allusion au premier bateau à vapeur construit sur la côte Pacifique de l'Amérique du Sud, le Guayas, dans les chantiers navals de Guayaquil, en 1831, et qui a pour mât un caducée, symbole de la navigation et du commerce.
Le blason repose sur un faisceau de licteur posé en fasce, emblème de l'autorité républicaine. Quatre drapeaux nationaux supportent le blason, deux d'entre eux sont attachés sur une lance se référant à la lutte pour l'indépendance, et deux autres à une hallebarde, représentant le maintien du pouvoir constitué. Au milieu d'eux, dépassent deux rameaux, un de laurier, à dextre, qui représente le triomphe et la gloire, et une palme à senestre, qui symbolise le martyre de ceux qui ont donné leur vie pour la liberté.
Au-dessus de l'écu, se dresse un condor des Andes (Vultur gryphus), le plus grand rapace du monde, avec ses ailes ouvertes, prêt à se lancer sur l'ennemi, qui symbolise la puissance, la grandeur et la fierté des Équatoriens.
  • Le drapeau national civil de l’Équateur, a été adopté le 26 Septembre 1860, et se compose de trois bandes horizontales jaune, bleue et rouge, la bande jaune étant deux fois plus grande que les deux autres, il est utilisé également par la Colombie actuellement. La conception du drapeau actuel a été achevée en 1900 avec l'ajout des armoiries au centre (ci-dessous, à droite) . Ce drapeau est très similaire à ceux de la Colombie, je l'ai dit,  et du Venezuela.  Les trois pavillons sont basés sur la proposition soumise par le général Francisco de Miranda, et qui a été adoptée par le Venezuela en 1811 et plus tard par la Grande Colombie, avec quelques modifications. Une variante du drapeau qui ne contient pas d'armoiries est utilisé par la marine marchande équatorienne.
       En-dessous nous voyons une particularité unique de ce pays : un drapeau spécial pour les bâtiments municipaux, c'est le drapeau civil avec un cercle constitué de 19 étoiles blanches (une par province) , au centre de la bande bleue.





cocardes aviation militaire
et aviation de la marine

monnaie 1988

ovale automobiles


Chef de l'étatprésident Rafael Correa
Capitale administrativeQuito
Ville la plus peupléeGuayaquil
SuperficieTotale283 561 km²

Terre276 841 km²

Eau    6 720 km²
Pays frontaliersColombie, Pérou.
Frontières2 010 km
Littoral2 237 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mt Chimborazo (volcan)  : 6 267 m.
  Point le plus bas :côtes Océan Pacifique : 0 m.
Population16 218 217  habitants
GentiléÉquatorien, équatorienne.
Langues usuellesespagnol, quechua, chuara (officielles)
Monnaie
.
Dollar des États-Unis (USD)
remplaçant le Sucre (ECS) en 2000
Indicatif téléphonique593
Extension internet.ec
Fête nationale

.
10/08 - anniversaire de la proclamation de l'indépendance ,
en 1809.
Devise nationaleDios, patria y libertad
(Dieu, patrie et liberté )
Indice de démocratie 79è sur 167 (2013)   ↑+3
Régime



.


République de régime présidentiel. Le président est à la fois chef de l'État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et l'Assemblée nationale.




quelques beaucoup d'autres emblèmes historiques


armoiries de l'Audience royale de Quito
 (Real audiencia de Quito : 1563-1822)
la capitale équatorienne a gardé ce blason









drapeau de l'Empire d'Espagne des Amériques et
 particulièrement la Vice-royauté du Pérou (1542-1717)

drapeau de l'Armée des Patriotes de Quito
 (Bandera de la Junta Revolucionaria de Quito -1809)
l'Étoile d'Octobre , emblème de la
 Province Libre de Guayaquil (1820)


drapeaux de la Province Libre de Guayaquil (Provincia Libre de Guayaquil ou República de Guayaquil), qui a été un état souverain et indépendant . A gauche : 1820, à droite de 1820 à 1822 .
sceau et drapeau de l'État de Grande Colombie (1821-1830) qui a intégré l'état indépendant de Guayaquil en 1822

Premier véritable drapeau et sceau de l'Équateur proprement dit (1830) , comme état séparé de la Colombie
avec la mention " El Ecuador en Colombia" ( l'Équateur en Colombie).
Sceau de l'Équateur en 1833 .
les sept étoiles présentent les sept provinces du pays.
drapeau et sceau de l'Équateur de 1835 à 1843 - Les signes du zodiaque représentant les mois de la révolution de 1820
du Lion (Juillet-Août) au Scorpion (Octobre-Novembre). Les deux montagnes de droite sont le Guagua Pichincha avec un condor au sommet, et le volcan Ruco Pichincha fumant, faisant face à un autre sommet à gauche, avec un autre condor posé sur une tour.
 
étendard civil de l'Équateur (1830-1845)
nouvelles armoiries de l'Équateur (1843-1845),
plus conformes aux règles de l'héraldique.
le second quartier mérite une explication :
il s'agit de la représentation des articles I à IV de la Constitution.

nouveau drapeau d'État de l'Équateur (1843-1845)
Après la Révoluton de mars 1845 (la Revolución Marcista), le pays entre dans une instabilité politique chronique jusqu'en 1860. Le centre de la Révolution étant Guayaquil, de nouveaux drapeaux , inspirés par ceux de 1820 remplacent le drapeau tricolore colombien dans une grande partie du pays, le nombre d'étoiles se rapporte aux nombre de régions ralliées.


nouvelles armoiries de l'Équateur (1845-1860),
issues de la Revolución Marcista. Nous voyons apparaître dans l'ensemble,
les éléments des armoiries actuelles. Seule différence , les drapeaux
qui sont aux couleurs blanc-bleu-blanc avec sept étoiles au centre
(description ci-dessus).



gravure d'armoiries inspirée par un timbre-poste
de l'Équateur de 1865
gravure parue dans un ouvrage américain
The American Almanac, Year-Book, Cyclopedia 
and Atlas (New York,  1903)

blason de 1893
 fragment d'une planche héraldique
d'un dictionnaire encyclopédique allemand

drapeau tricolore remis en vigueur en 1860, à la fin de la la Revolución Marcista  et la réunification du pays, mais le pouvoir garde néanmoins les armoiries basées sur celles de 1845, sans les drapeaux blanc,bleu,blanc désormais devenus indésirables.
belle réalisation artistique d'époque des armoiries de 1900,
date à la laquelle les symboles nationaux  : armoiries et drapeau ,
 ont été confirmés par le Congrès, l'exécutif et le législatif .




9 août  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙   11 août

Herald Productions








£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :
Ecuador Independance day 2016 by Google

Ecuador Independance day 2012 by Google

2011
2010
2009





Le bouillant et charismatique président Rafael Correa , élu en 2006
 avec ses idées très à gauche, anti-impérialistes, inspire beaucoup les humoristes.






calendrier manga (football)



1 commentaire: